Version classiqueVersion mobile

Une histoire partagée : sources françaises sur l'histoire de l'Arabie. Hedjaz et Najd 1839-1943

Deuxième partie : inventaire des archives

Les sources militaires : le Service historique de la Défense à Vincennes

Texte intégral

Le service historique de la Défense

1Le Service Historique de la Défense conserve depuis 1919 les archives produites par le ministère de la Défense et par les organismes des différentes armées : archives de l’Armée de Terre (anciennement gérées par le Service Historique de l’Armée de Terre – SHAT), de la Marine, de l’Armée de l’Air, de la Gendarmerie et de l’armement.

Accès et inscription

2En métro (ligne 1) ou en voiture depuis Paris.
Château de Vincennes, Vincennes, France.
Pré-inscription obligatoire sur Internet :
www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/Registration.html
Site Internet et inventaires en ligne :
www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr

Consultation et réservation des documents

3Les fonds présentant un intérêt pour l’histoire du Hedjaz et de l’Arabie Saoudite pendant la Première Guerre mondiale sont inventoriés dans le répertoire numérique détaillé de Jean Nicot et Jeannine Duru : Inventaire des archives du Levant, Sous-série 4 H, 1917-1946, Vincennes, 1984 (disponible en ligne en format pdf).

La réservation des documents doit être faite 4 semaines en avance, après la pré-inscription :
www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/Reservation-de-places-et-de.html

Le siège de la Mission militaire française au Hedjaz, 1918

Le siège de la Mission militaire française au Hedjaz, 1918

© Musée Albert-Kahn

Autochrome de Paul Castelnau
À partir de 1917, la France envoie au Hedjaz une Mission militaire chargée de représenter le pays auprès du Chérif Husayn qui a déclaré la révolte contre l’Empire ottoman, allié de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie. Elle est installée dans le bâtiment qui était loué par le consulat de France jusqu’en 1914, date de la rupture des relations diplomatiques avec l’Empire ottoman. La Mission militaire soutient en particulier les opérations militaires de la révolte arabe, en envoyant des officiers et des soldats, ainsi que du matériel – notamment d’artillerie. Elle est successivement dirigée par le colonel Brémond, le commandant Cousse puis le colonel Catroux. En 1919, la Mission militaire ferme et est remplacée par un consulat réouvert. Le consul Léon Krajewski garde cependant le même bâtiment, et certains hommes de la Mission pour l’aider, comme le capitaine Laurent Depui.

La mosquée d’al-Wajh en 1918

La mosquée d’al-Wajh en 1918

© Musée Albert-Kahn

Autochrome de Paul Castelnau
On doit aux opérateurs militaires français, venus pour photographier les détachements français affectés au soutien de la révolte arabe, d’intéressantes photographies sur les villes de la côte hedjazie au début du xxe siècle. La ville d’al-Wajh servait alors de base aux opérations de la Mission militaire française au Hedjaz. Le port était utilisé pour le débarquement de matériel militaire et d’hommes. Comme souvent, les images réalisées par Paul Castelnau dépassent la seule propagande militaire et manifestent une réelle fascination pour l’architecture et les contrastes de la ville. Ces images statiques correspondaient de plus très bien aux exigences de l’autochrome : la faible sensibilité des plaques exigeait un temps d’exposition plus long, ce qui conduit le photographe à éviter les mouvements.

Armée de terre, Série H (Outre-mer)

4Parmi ces archives, celles qui portent sur l’histoire de l’Arabie sont regroupées dans la série H (série des campagnes outre-mer et de l’Empire colonial français).

5Lorsque la Première Guerre mondiale éclata en 1914, le consulat de France à Djeddah fut fermé en raison de la rupture des relations diplomatiques entre la France et l’Empire ottoman. À partir de 1917 et jusqu’en 1919, la Mission militaire française au Hedjaz représenta la France en Arabie. Ses opérations au Hedjaz contre l’armée ottomane étaient liées aux opérations de l’armée du Levant (Syrie et Palestine). C’est de cette Mission militaire que provient l’essentiel des sources françaises sur l’Arabie entre 1914 et 1919, date à laquelle rouvrit le consulat de France à Djeddah sous la responsabilité du consul Krajewski.

6Les archives de la Mission militaire fournissent des éclairages variés, qui ne se limitent pas aux opérations militaires au Hedjaz pendant la guerre ou aux relations avec les Hachémites. Ses chefs s’intéressèrent à la situation de l’intérieur de la Péninsule, notamment au Najd, à ses tribus et ses émirats.

7Ces archives sont réparties entre différents fonds : une petite partie a été conservée dans les archives du consulat de Djeddah (voir A). L’essentiel est réparti entre les archives centrales du ministère (La Courneuve) et les archives de la Défense (Vincennes).

8On trouvera dans les archives du Service historique de la Défense quelques dossiers, dont les informations sont avant tout opérationnelles.

9Elles sont rassemblées dans la série H (Outre-mer) des archives de l’Armée de Terre, avec les archives relatives au détachement français de Palestine et de Syrie (sous-série 4 H : Levant).

10Les cotes d’intérêt sont les suivantes :

  • 4 H 1 : Mission militaire française du Hedjaz (septembre 1916 - mai 1918).

  • 4 H 27 (Dossier 1) : Rapports, comptes rendus et correspondance échangés entre la mission militaire française au Hedjaz et la base de Suez (octobre 1916 – mars 1917).

  • 4 H 31 (Dossier 3) : Intendance : correspondance et rapports mensuels, achats de peaux en Arabie (1917-1918).

Table des illustrations

Titre Le siège de la Mission militaire française au Hedjaz, 1918
Crédits © Musée Albert-Kahn
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/3362/img-1.png
Fichier image/png, 559k
Titre La mosquée d’al-Wajh en 1918
Crédits © Musée Albert-Kahn
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/3362/img-2.png
Fichier image/png, 575k

© Centre français de recherche de la péninsule Arabique, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search