Version classiqueVersion mobile

Art rupestre et peuplements préhistoriques au Yémen

 | 
Marie-Louise Inizan
, 
Madiha Rachad

La région de Saada

Wādī Rūbay

Texte intégral

1Ce site, à environ 15 km au nord de Saada sur le territoire des Walad Bani Massaoud, est composé de dunes fossilisées, assez éloignées les unes des autres, entourant une vaste cuvette dont la partie centrale est constituée par des dépôts carbonatés, derniers vestiges d’un ancien lac (chap. III). Ces dépôts sont utilisés par les villageois pour amender les vignobles. Comme dans les autres sites, les structures de combustion repérables grâce à la couleur blanche du dépôt s’alignent en bordure du paléolac.

2Cinq massifs sont concernés (groupes : A, B, C, D, E). Cependant ce sont les groupes A, B, C et leurs 7 panneaux qui concentrent la majorité des œuvres avec 39 figures gravées ainsi que quelques peintures malheureusement très effacées.

3Au pied des groupes B et C, des structures anthropiques, organisations de pierres ou de foyers, contiennent des segments ostéologiques et de nombreux objets lithiques qui proviennent à l’évidence de la couche archéologique sous-jacente, mise au jour par l’érosion et les passages humains et animaux. Rappelons les dates obtenues dans deux foyers :

4WRB : 3790 ± 60 ans, Cal BC (-2445, -2054)

5WRC : 3600 ± 40 ans, Cal BC (-2110, -1885)

Fig. 115 - Les figures rupestres de Wādī Rūbay‘ sur les inselbergs.

Fig. 115 - Les figures rupestres de Wādī Rūbay‘ sur les inselbergs.

Fig. 116 - Les petits inselbergs de Wādī Rūbay‘, vus depuis les pentes du Jabal Ṣamā’.

Fig. 116 - Les petits inselbergs de Wādī Rūbay‘, vus depuis les pentes du Jabal Ṣamā’.

Groupe A. : 1 panneau

6C’est un petit massif isolé de faible hauteur, le premier en arrivant du village d’al-Hamazat situé entre le Jabal Ṣamā’ et le cours du Wādī Rūbay‘. De nos jours, il sert d’abri à des campements de bédouins et de zone de pâture aux troupeaux de moutons et de chèvres. Les nomades choisissent souvent de monter leur tente à proximité de la zone la plus ornée des massifs, qui est aussi la mieux protégée des intempéries (fig. 117).

7La face nord porte un seul panneau de 11 gravures (6 bovinés à encornure enroulée, 4 bouquetins aux cornes polies et 1 petit personnage).

Fig. 117 - L’abri de Wādī Rubay’, où les nomades installent encore leurs tentes. Les figures sont gravées sur le premier bandeau derrière le toit de la tente.

Fig. 117 - L’abri de Wādī Rubay’, où les nomades installent encore leurs tentes. Les figures sont gravées sur le premier bandeau derrière le toit de la tente.

Panneau n˚ 1 : (fig. 118 et 119)

8Ce panneau, par sa composition très homogène d’une indéniable qualité plastique, peut être considéré comme un ensemble cohérent, malgré des superpositions qui signent deux périodes d’exécution. La première étape, attribuée au style I, montre des figures de facture fruste, au trait large, dégageant la partie endopériphérique en relief exhaussé. La seconde étape se signale par des figures aux traits plus soignés avec un piquetage uniforme de l’intérieur des animaux, de style II.

9Ce panneau a été relevé à l’aide de films polyéthylène et par estampage à l’aide d’une résine élastomère en silicone. Le moulage est visible au musée de Sanaa.

Fig. 118 - W.R.A.1 (1-11).

Fig. 118 - W.R.A.1 (1-11).

Extrait de la scène représentant de grands bovinés en superposition. À droite, des animaux en gravure grossière au trait large, de la première phase de travail. À gauche, des animaux plus fins obtenus par piquetage de la surface endopériphérique.

Fig. 119 - W.R.A.1 (1-11).

Fig. 119 - W.R.A.1 (1-11).

Scène représentant de grands bovinés en superposition, gravés, du style I naturaliste et style II. Boviné (1), longues cornes enroulées vues de dessus, profil gauche. Gravure profonde en V avec piquetage uniforme sur la surface du corps. Le piquetage dessine les cornes dont l’intérieur apparaît ainsi en relief exhaussé. Deuxième boviné (2), longues cornes enroulées vers l’avant, tête vue de dessus, profil gauche ; une partie de son avant-train se superpose sur un autre boviné. Gravure avec piquetage de l’intérieur de l’animal. Boviné (3), cornes démesurées enroulées vers l’avant, profil gauche, tête vue de dessus. Piquetage uniforme de l’animal. Boviné (4), cornes démesurées s’enroulant vers l’avant, tête vue de dessus, profil gauche : surchargé par deux autres. Gravure fruste, trait large dégageant la partie endopériphérique en relief exhaussé. Avant-train d’un boviné (5) se superposant sur le précédent, grandes cornes s’enroulant vers l’avant, tête vue de dessus, profil droit. Gravure piquetée. Boviné (6), à gauche du panneau, longues cornes s’enroulant vers l’avant, tête vue de dessus, profil gauche surchargé d’un grand bouquetin (8) plus récent. Gravure piquetée, style I. Bouquetin (7), cornes assez droites, profil gauche. Gravure piquetée uniforme à l’exception des cornes gravées en V et polies. Style II. Bouquetin (8), mâle avec une barbiche, cornes recourbées en arrière, corps massif en profil gauche : superposé au boviné (6). Gravure piquetée du corps, à l’exception des cornes gravées en V profond et polies. Bouquetin (9), cornes recourbées en arrière, profil droit. Style II naturaliste. Protomé de bouquetin (10), profil gauche. Gravure peu profonde et léger piquetage grossier. Style II naturaliste. La patine des bouquetins est plus claire que celle des bovinés.

Panneau n˚ 1 : Figures non illustrées

10Personnage aux bras levés, vue de face. Gravure peu profonde en V avec léger polissage, patine identique à celle des bovinés du panneau. Style II.

Groupe B : 2 panneaux

11Ce massif est différent des autres inselbergs par sa forme en U ouverte sur la plaine : la plupart des peintures et des gravures sont localisées sur la face N-E. Malheureusement les peintures sont presque effacées. Deux panneaux superposés ont été relevés. Au pied du massif, des foyers sont visibles, engagés dans une couche brune indurée. Des sondages et des prélèvements ont été pratiqués là où des os de bovinés, dont de très jeunes individus, affleuraient. La couche d’une épaisseur de 60cm de sédiments cendreux a livré de la faune, surtout Bos taurus et Capra ibex nubiana (chap. V).

12La datation au C14 sur charbon situe une occupation à l’âge du Bronze final, dans la deuxième moitié du IIIème millénaire.

Panneau n˚ 1 : (fig. 120, pl. 8)

13En partie supérieure, un grand félin tacheté au corps ocellé, en profil droit, avec un piquetage plus récent qui représente un boviné cornu, en utilisant à rebours le corps de l’animal, avec une tête en profil gauche; un trait de gravure figure la queue de l’animal. Les ocelles apparaissent en relief dans le creux de la silhouette. Style II naturaliste (cf. fig. 68, 147).

Fig. 120 - W.R.B.1 (1).

Fig. 120 - W.R.B.1 (1).

Animal hybride au corps ocellé gravé. Initialement c’est un grand félin tacheté (style II), au corps ocellé en creux, en profil gauche. Un piquetage plus récent a rajouté une tête de boviné cornu en profil droit sur l’arrière train, tandis qu’un grand trait de gravure figure la queue horizontale de l’animal à l’emplacement de la tête d’origine. Cf. pl. 8.

Panneau n˚ 2 : (fig. 121)

14Ce panneau montre la superposition de trois figures de factures différentes.

15D’abord un grand personnage surmonté d’un disque, avec dans la main droite un arc à simple courbure et à la taille une sorte de pagne ou de ceinture. Gravure profonde en V polie, patine identique à celle de la roche. Style III naturaliste.

16Un félin (peut-être un lion ?) superposé aux membres inférieurs du personnage. Gravure peu profonde en V polie, médiocrement réalisée, patine identique à celle de la roche. Style III schématique ?

17Un chameau de facture récente au corps entièrement piqueté se superpose au félin (style IV).

Fig. 121 - W.R.B.2 (1-2)

Fig. 121 - W.R.B.2 (1-2)

Un félin superposé à un archer. Gravure style III schématique. Le personnage, dont la tête est surmontée d’un disque, tient dans la main droite un arc à simple courbure. Il porte à la taille un vêtement ou une ceinture. Gravure peu profonde polie, en V. Un chameau superposé est plus récent.

Groupe C : 3 panneaux

18Situé à l’est du groupe B, ce massif très étroit abrite sur ses deux faces 3 panneaux de gravures totalisant 21 figures. Les sondages effectués au pied du panneau 1 ont livré des ossements fossiles d’Oryx beisa, associés à des charbons datés (WRC : 3600 ± 40 ans, Cal BC -2110, -1885). Des foyers ont été éventrés par des engins mécaniques et leur contenu dispersé ou enfoui. Néanmoins l’étude paléontologique a permis de déterminer une faune variée, avec buffle et bouquetin, identique à celle du Jabal al-Makhrūq (chap. V).

Panneau n˚ 1 : (fig. 122)

19Ce panneau situé sur la face sud dans un abri (L=13m ; H=3m) à 15 mètres du sol, à l’ombre tout le jour, comporte 12 figures : 4 oryx en file, bouquetins et chien. Ces figures sont très dégradées par le ruissellement et la décomposition des parois empêchant de les décrire toutes.

20Deux bouquetins (non illustré) (L=44 cm ; l=48 cm et L=31 cm ; l=33 cm), grandes cornes, profil droit, corps silhouetté. Gravure en V légèrement polie, patine assez sombre, identique à celle de la roche. Style III ou IV.

Fig. 122 - W.R.C.1(3).

Fig. 122 - W.R.C.1(3).

Oryx piqueté Style III naturaliste. Longues cornes droites avec le corps massif des antilopes, profil droit. Un rectangle sur le flanc évoque la robe de cet animal. Gravure par piquetage endopériphérique, à l’exception des bandes situées sur les flancs, patine identique à celle de la roche.

Panneau n˚ 2 : (fig. 123)

21Sur la face nord du massif, dans sa partie supérieure, ce panneau se limite à une seule figure gravée. À côté se trouve un refuge de chauve-souris, phénomène rare sur le site de Saada.

Fig. 123 - W.R.C.2(1).

Fig. 123 - W.R.C.2(1).

Un personnage de face gravé. Style III naturaliste. Sans trait de visage, bras écartés, mains sur les hanches avec sur l’avant-bras gauche, la présence d’un objet. Gravure profonde en V, avec polissage, patine identique à celle de la roche.

Fig. 124 - Wādī Ḍahr.

Fig. 124 - Wādī Ḍahr.

Très grande figure humaine (H=2 m env.), bras écartés tournés vers le sol. La représentation des genoux et des pieds est plus réaliste. Gravure peu profonde par piquetage, patine semblable à la roche (dessin fait d’après photo non redressée). Cf. pl. 20.

Panneau n˚ 3 : (fig. 125)

22Sur la face N-E, un grand panneau (L=4m ; H=1,20m) avec deux grandes écailles détachées, détruisant la partie supérieure de 2 personnages : desquamation naturelle ou volontaire concernant la figuration humaine ? Ce panneau a été relevé sur calque et photographié. Il s’agit d’une scène complexe associant personnages et animaux : une quinzaine de figures, 2 grands personnages et des figures animalières (chiens, bouquetins mais aussi félins) s’enchevêtrent. Seules huit figures sont décrites car les autres sont difficiles à lire et des superpositions témoignent de plusieurs périodes d’exécution.

Fig. 125 - W.R.C.3 (1-8).

Fig. 125 - W.R.C.3 (1-8).

Un panneau gravé composite : quinze personnages et animaux (félin, bouquetin, chien). Style II et III, IV. Un grand personnage à gauche, torse de face et jambes en profil gauche. La main gauche tient une arme blanche(?). Sur le corps, des traits gravés semblent figurer un vêtement. Gravure en relief exhaussé, patine aussi sombre que celle de la roche. Style III naturaliste. Bouquetin au galop, profil droit, œil gravé : gravure profonde, large, en V évasé et poli, style II.

Table des illustrations

Titre Fig. 115 - Les figures rupestres de Wādī Rūbay‘ sur les inselbergs.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 768k
Titre Fig. 116 - Les petits inselbergs de Wādī Rūbay‘, vus depuis les pentes du Jabal Ṣamā’.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 288k
Titre Fig. 117 - L’abri de Wādī Rubay’, où les nomades installent encore leurs tentes. Les figures sont gravées sur le premier bandeau derrière le toit de la tente.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 376k
Titre Fig. 118 - W.R.A.1 (1-11).
Légende Extrait de la scène représentant de grands bovinés en superposition. À droite, des animaux en gravure grossière au trait large, de la première phase de travail. À gauche, des animaux plus fins obtenus par piquetage de la surface endopériphérique.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 484k
Titre Fig. 119 - W.R.A.1 (1-11).
Légende Scène représentant de grands bovinés en superposition, gravés, du style I naturaliste et style II. Boviné (1), longues cornes enroulées vues de dessus, profil gauche. Gravure profonde en V avec piquetage uniforme sur la surface du corps. Le piquetage dessine les cornes dont l’intérieur apparaît ainsi en relief exhaussé. Deuxième boviné (2), longues cornes enroulées vers l’avant, tête vue de dessus, profil gauche ; une partie de son avant-train se superpose sur un autre boviné. Gravure avec piquetage de l’intérieur de l’animal. Boviné (3), cornes démesurées enroulées vers l’avant, profil gauche, tête vue de dessus. Piquetage uniforme de l’animal. Boviné (4), cornes démesurées s’enroulant vers l’avant, tête vue de dessus, profil gauche : surchargé par deux autres. Gravure fruste, trait large dégageant la partie endopériphérique en relief exhaussé. Avant-train d’un boviné (5) se superposant sur le précédent, grandes cornes s’enroulant vers l’avant, tête vue de dessus, profil droit. Gravure piquetée. Boviné (6), à gauche du panneau, longues cornes s’enroulant vers l’avant, tête vue de dessus, profil gauche surchargé d’un grand bouquetin (8) plus récent. Gravure piquetée, style I. Bouquetin (7), cornes assez droites, profil gauche. Gravure piquetée uniforme à l’exception des cornes gravées en V et polies. Style II. Bouquetin (8), mâle avec une barbiche, cornes recourbées en arrière, corps massif en profil gauche : superposé au boviné (6). Gravure piquetée du corps, à l’exception des cornes gravées en V profond et polies. Bouquetin (9), cornes recourbées en arrière, profil droit. Style II naturaliste. Protomé de bouquetin (10), profil gauche. Gravure peu profonde et léger piquetage grossier. Style II naturaliste. La patine des bouquetins est plus claire que celle des bovinés.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
Titre Fig. 120 - W.R.B.1 (1).
Légende Animal hybride au corps ocellé gravé. Initialement c’est un grand félin tacheté (style II), au corps ocellé en creux, en profil gauche. Un piquetage plus récent a rajouté une tête de boviné cornu en profil droit sur l’arrière train, tandis qu’un grand trait de gravure figure la queue horizontale de l’animal à l’emplacement de la tête d’origine. Cf. pl. 8.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Titre Fig. 121 - W.R.B.2 (1-2)
Légende Un félin superposé à un archer. Gravure style III schématique. Le personnage, dont la tête est surmontée d’un disque, tient dans la main droite un arc à simple courbure. Il porte à la taille un vêtement ou une ceinture. Gravure peu profonde polie, en V. Un chameau superposé est plus récent.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 204k
Titre Fig. 122 - W.R.C.1(3).
Légende Oryx piqueté Style III naturaliste. Longues cornes droites avec le corps massif des antilopes, profil droit. Un rectangle sur le flanc évoque la robe de cet animal. Gravure par piquetage endopériphérique, à l’exception des bandes situées sur les flancs, patine identique à celle de la roche.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Titre Fig. 123 - W.R.C.2(1).
Légende Un personnage de face gravé. Style III naturaliste. Sans trait de visage, bras écartés, mains sur les hanches avec sur l’avant-bras gauche, la présence d’un objet. Gravure profonde en V, avec polissage, patine identique à celle de la roche.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 84k
Titre Fig. 124 - Wādī Ḍahr.
Légende Très grande figure humaine (H=2 m env.), bras écartés tournés vers le sol. La représentation des genoux et des pieds est plus réaliste. Gravure peu profonde par piquetage, patine semblable à la roche (dessin fait d’après photo non redressée). Cf. pl. 20.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Titre Fig. 125 - W.R.C.3 (1-8).
Légende Un panneau gravé composite : quinze personnages et animaux (félin, bouquetin, chien). Style II et III, IV. Un grand personnage à gauche, torse de face et jambes en profil gauche. La main gauche tient une arme blanche(?). Sur le corps, des traits gravés semblent figurer un vêtement. Gravure en relief exhaussé, patine aussi sombre que celle de la roche. Style III naturaliste. Bouquetin au galop, profil droit, œil gravé : gravure profonde, large, en V évasé et poli, style II.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1657/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 685k

© Centre français de recherche de la péninsule Arabique, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search