Version classiqueVersion mobile

Art rupestre et peuplements préhistoriques au Yémen

 | 
Marie-Louise Inizan
, 
Madiha Rachad

La région de Saada

Jabal al-Makhrūq

Texte intégral

1Jabal al-Makhrūq signifie en arabe “la montagne percée” : une vaste lucarne rectangulaire traversant son sommet de part en part est visible de très loin. Situé au nord de Saada, à environ 10 km, c’est le massif le plus riche en gravures et en peintures. La présence de matériel lithique et osseux en surface a conduit à engager deux sondages qui ont apporté les premiers éléments de datation.

2Le site a été divisé en 8 panneaux qui totalisent 79 figures (67 peintes et 12 gravées). Les peintures recouvertes d’un voile de calcite sont souvent lisibles après humectation. Elles ont toutes été photographiées et 6 panneaux ont été relevés. Il existe un certain nombre de signes dont l’interprétation nous échappe. La bonne conservation des peintures est liée à la présence du voile de calcite, généré par la décomposition du ciment calcaire du grès, ruisselant avec l’eau des précipitations. L’accès du site est facilité par la présence de marches taillées dans la roche. Les familles viennent parfois y déjeuner, c’est la raison des dommages sur les œuvres.

Fig. 90 - Jabal al-Makhrūq, abri sous roche (Photo : E. David).

Fig. 90 - Jabal al-Makhrūq, abri sous roche (Photo : E. David).

Fig. 91 - Les figures rupestres de Jabal al-Makhrūq sur les inselbergs.

Fig. 91 - Les figures rupestres de Jabal al-Makhrūq sur les inselbergs.

Panneau n˚ 1 : (fig. 92, 93, 94, 95, pl. 1 et 2)

3C’est un grand panneau (L=8 m; H=3 m) situé sur la face N-E à environ 20 mètres du sol, qui comporte 12 à 13 figures peintes en ocre carmin, représentant des signes et des animaux attribués au style III ; 2 personnages (style IV ?) ont été gravés plus récemment. Les animaux sont pour la plupart des bovinés sexués, suivis par leurs petits entre les pattes.

4La coïncidence est frappante entre la situation des têtes des animaux orientées en profil droit et la zone d’écoulement des eaux qui expliquerait leur disparition par ruissellement.

5Il y a une différence dans la représentation des cornes de bovidés selon qu’elles sont gravées ou peintes : les cornes gravées sont stéréotypées, alors que les cornes peintes sont de formes et de dimensions variées (petites, longues, ondulées).

6Au pied des panneaux peints, plusieurs petites cupules circulaires ou ovales ont été creusées horizontalement dans la roche, pour le broyage et le mélange des pigments.

7Ce panneau a été entièrement photographié et relevé à l’aide de film polyéthylène. Au pied de ce panneau, du matériel lithique et de petits blocs d’hématite ont été récoltés.

Fig. 92 - M.K.1(1).

Fig. 92 - M.K.1(1).

Assemblage composé de 11 rectangles à proximité d’animaux, évoquant un enclos ? À la partie inférieure, 2 animaux représentés face à face avec leurs petits. À l’extrémité inférieure droite, une forme se rapproche de celle des rectangles, avec une excroissance dans la partie supérieure droite. Peinture en à-plat de couleur ocre carmin, style III.

Fig. 93 - M.K.1(6-8). Scène de troupeau de bovinés peints.

Fig. 93 - M.K.1(6-8). Scène de troupeau de bovinés peints.

Peinture ocre carmin, style III. Un personnage sans la partie supérieure, bras levé, portant un cache-sexe, est gravé en superposition sur le troupeau. Sous le bras gauche du personnage, un petit animal, âne ou boviné, oreilles et cornes en profil absolu (un seul élément de la paire visible), avec une longue queue. Un trait partant de son cou peut être interprété soit comme une flèche, soit comme une laisse. Autour de ces figures, 7 bovinés en profil droit constituent manifestement un troupeau. On distingue encore quelques silhouettes d’animaux évoquant un troupeau de bovinés. La gravure est superposée à la peinture et donc postérieure aux peintures du style III.

Fig. 94 - M.K.1(9-10).

Fig. 94 - M.K.1(9-10).

Une scène : boviné mâle à longue queue, profil droit. Le ruissellement de l’eau a entraîné la disparition du poitrail et de la tête. Peinture ocre carmin, style III. Un grand personnage sans la tête, avec un cache-sexe, a été gravé postérieurement à la peinture.

Fig. 95 - M.K.1(2-5).

Fig. 95 - M.K.1(2-5).

-À gauche, 2 petits bovinés sont représentés partiellement : une femelle avec des pis a le train arrière peint avec précision, une longue queue qui suit le mouvement de la cuisse et sous le pis, l’arrière-train d’un petit. À l’arrière gauche, se trouve un autre boviné (tête avec 2 cornes droites et une partie du poitrail). Ces 3 bovins sont peints en ocre carmin et tous en profil droit. En périphérie de ces 3 figures, présence de 10 formes géométriques proches du rectangle, peintes en ocre vermillon. Il est possible que la différence des couleurs soit liée à des exécutions d’époques différentes. Les figures plus foncées sont généralement les plus anciennes.
-Au centre, un boviné dont la tête est effacée, sexué mâle, en profil droit, avec une longue queue. Sur le flanc de l’animal et en superposition, un autre sujet, plus petit, en profil droit. Sous le grand boviné, un autre animal peint dont la tête est effacée et se situerait au niveau du sexe du grand boviné. Peinture ocre carmin, dessin schématique, style III.
-À droite, un boviné, sexué mâle, profil droit, longue queue. Disparition par ruissellement du poitrail, de la tête et de la patte avant. On remarque quelques silhouettes d’animaux (chiens ?), évoquant un troupeau accompagné de quelques chiens. Peinture ocre carmin, style III.

8Au-dessus de la figure précédente (non illustré), un animal évoque un boviné en profil droit avec sur la tête 4 excroissances (2 cornes et 2 oreilles). Peinture ocre vermillon, style III.

Panneau n˚ 2 “Alcôve” : (fig. 96 et pl. 3)

9Situé sur la face sud du massif, le panneau est à une hauteur inusitée, sur le plafond d’une cavité formant “alcôve”, rendant le relevé très difficile. De plus, il a été dégradé par les ruissellements et il est actuellement très vulnérable car la population locale s’y rend régulièrement et fait des feux sous la voûte. Ce panneau n’a pas été relevé.

10Cet ensemble comporte 8 figures, dont 2 sont peu lisibles : ce sont de petits animaux peints en rouge carmin et noir, schématiques, représentant certainement une scène de chasse: un homme affronté à des bouquetins et des bovinés. Peinture, style III.

  • -Boviné rouge avec une petite corne (L=23 cm; l=14 cm), profil gauche.

  • -Boviné rouge avec 2 cornes divergentes, étroites (L =19 cm; l=17 cm).

  • -Personnage filiforme rouge (stick drawing) (L=8 cm; l=12 cm), mains dirigées vers la tête d’un grand bouquetin en profil droit; il tient à la main un objet non identifié.

  • -Bouquetin (L=16 cm; l=9 cm), grandes cornes recourbées vers l’arrière, profil gauche, suivi par un autre plus petit (L=8 cm; l=5 cm).

  • -Bouquetin entier, profil droit, petites cornes (L=14 cm; l=8 cm).

  • -Personnage filiforme (L=9 cm; l=8 cm) qui tient l’arrière-train du boviné. Peinture en à-plat, ocre noir foncé, style III.

Fig. 96 - M.K.2 (1-8).

Fig. 96 - M.K.2 (1-8).

Fragment de la scène de l’alcôve avec un personnage filiforme affrontant un grand bouquetin. Peinture rouge (personnage et 2 bouquetins) et noire (boviné au-dessus). Cf. pl. 3.

Panneau n˚ 3 : (fig. 97)

11Ce panneau comporte 19 figures dont 13 peintures et 6 gravures. Situé à gauche de la perforation à environ 25mètres du sol, il présente la scène la plus élaborée découverte dans la région de Saada, car les personnages sont clairement associés à des animaux (chacal, bouquetin, boviné). La scène est analogue à celle d’al-Ḥaẓīrah (fig. 87) : un personnage cornu, bras levés, est accompagné d’un chacal mâle et d’un petit bouquetin. Il est surchargé par des peintures rouges de bovinés, avec à droite, un groupe de bouquetins et de buffles affrontés en bas-relief.

12Les figures les plus remarquables ont été relevées à l’aide de film polyéthylène ou par estampage d’élastomère de silicone, dont les moulages sont actuellement visibles au Musée de Sanaa.

Fig. 97 - M.K. 3 (1-8).

Fig. 97 - M.K. 3 (1-8).

-Petit boviné, profil gauche, une seule corne projetée vers l’avant, sur le corps un motif. L’avant et l’arrière de l’animal sont de couleur ocre rouge carmin, les flancs sont sans couleur, la couleur participe à la représentation de la forme.
-Petit boviné profil gauche, longue queue fine, échine marquée, croupe saillante, museau assez fin : sur le crâne deux petites cornes divergentes. La couleur recouvre partiellement le trait de gravure du personnage, la peinture est donc plus récente que la gravure. Peinture rouge carmin, style III.
-Petit bouquetin, cornes recourbées en arrière, profil gauche, Gravure profonde en V, large et polie avec des traces de peinture. Patine aussi sombre que celle de la roche.
-Personnage à 3 cornes, tête ovale, bras levés, doigts gravés, vue de face. Quatre cupules indiquent les yeux, le nez et la bouche. La main gauche touche le museau du chacal. Le corps est fin et les mains énormes par rapport au corps. Gravure profonde en relief exhaussé par piquetage exo-périphérique, patine identique à celle de la roche. Style II naturaliste.
-Chacal (cf. fig. 89) en profil gauche ; il se tient sur ses pattes arrières, corps en extension, tête relevée avec 2 oreilles dressées ; queue renflée en panache, pattes gravées deux à deux ; l’ensemble est très dynamique. Gravure profonde, en relief exhaussé par piquetage exopériphérique, patine identique à celle de la roche. Dessin naturaliste, style II.

Panneau n˚ 3 : Figures non illustrées

  • Boviné unicorne, profil gauche, (L=30 cm ; l=29 cm). Peinture, naturaliste, style III.

  • Boviné, profil gauche, tête assez fine avec deux cornes divergentes. Style III naturaliste.

Panneau n˚ 4 : (fig. 98 et 99)

13Ce panneau (l=10m ; H=4m), orienté S-O, est situé face aux peintures du groupe n5 du site d’al Ḥaẓīrah, au pied du Jabal al-Makhrūq, et comporte 5 figures.

14Trois figures anciennes : un petit personnage et une main gravée (fig. 98), un boviné de grande dimension (fig. 99) et deux figures plus récentes : un bouquetin aux cornes recourbées et un chameau accompagné d’un petit personnage, sans doute féminin.

Fig. 98 - M.K.4 (1-2).

Fig. 98 - M.K.4 (1-2).

Petit personnage gravé. Style I ou II naturaliste. Personnage, bras levés, de face, jambes en profil droit, pieds marqués. Dans la main droite, un objet non déterminé ainsi qu’à la ceinture. À droite, une main gravée profondément en U. Gravure profonde en relief exhaussé avec piquetage exopériphérique, patine sombre comme celle de la roche.

Panneau n˚ 4 : Figures non illustrées

15À 4 m à droite de cette gravure se trouve celle d’un petit personnage (15cm) qui porte à la ceinture un instrument non identifié (cf. fig. 159 à Radā‘).

16M.K.4(3) : La localisation de cette gravure évoque un lieu sacrificiel avec un autel. La desquamation en plaque, qui a détruit en partie la paroi, pourrait avoir été provoquée par la chaleur dégagée par un foyer.

17La position chronologique de cet animal est difficile à situer, bien que l’allure générale, l'archaïsme du style et les dimensions témoignent en faveur du style I. Le décor le ferait classer dans l’âge du Bronze car on ne peut exclure que ce dernier soit une représentation naturaliste d’un caparaçon de fête, dont on aurait paré la bête en vue d’un sacrifice. La bande oblique accrédite cette idée d’ornement symbolique ou réel.

18La surface semble avoir été préparée par piquetage, car l’animal se détache en poli sur une paroi ondulée par l’érosion différentielle des grès hétérogènes fortement lités. La patine est identique à celle de la roche.

Fig. 99 - M.K.4(3).

Fig. 99 - M.K.4(3).

Très grand boviné (L=257 cm ; l=80 cm), cornes enroulées vers l’avant, corps décoré d’ocelles et d’un double trait parallèle en oblique, allant des pattes avant à la base de la croupe, cette sorte de «baudrier» est décoré de petites hachures. Le corps est bien dessiné, ligne dorsale sinueuse, croupe galbée, terminée par une queue en double trait. Malheureusement la partie inférieure de l’animal ainsi que la tête et la corne droite ont complètement disparu à la suite du détachement d’un pan de la paroi ; toutefois le reste de la corne gauche permet de reconstituer la spirale entière. La morphologie massive, le garrot épais, l’encornure large et la queue courte font pencher en faveur de l’identification d’un buffle ocellé. Photo : E. David.

19Au pied du Jabal al-Makhrūq a été trouvé un objet en néphrite poli, gravé sur chacune de ses faces d’un motif serpentiforme en ronde bosse (fig. 101).

Panneau n˚ 5 : (fig. 100)

20Sur la face N-E du massif, ce panneau, situé à 30 mètres de hauteur par rapport au sol, comporte une seule gravure : un boviné bien patiné, malheureusement en grande partie masqué par les nombreuses inscriptions laissées par les visiteurs.

Fig. 100 - M.K.5.

Fig. 100 - M.K.5.

Boviné mâle, gravé. Style I naturaliste. Longues cornes dirigées vers l’avant, corps massif, courte queue, yeux indiqués par deux cupules, profil gauche, tête vue de dessus, poitrail traversé par un double trait qui s’évase au contact de la ligne dorsale. Gravure profonde en V avec polissage, patine sombre comme celle de la roche.

Fig. 101 - Objet en pierre à décor serpentiforme.

Fig. 101 - Objet en pierre à décor serpentiforme.

Panneau n˚ 6 : (fig. 102)

21Ce panneau situé au N-E, un des plus hauts du site (à 30m au-dessus du sol), comporte une figure peinte en rouge, inscrite sur la seule paroi plane formant un abri. Cette figure est l’un des deux exemples représentant des signes sur ce massif.

Fig. 102 - M.K.6 (1).

Fig. 102 - M.K.6 (1).

150 taches peintes en rouge carmin. Style III ou IV ? Chaque tache semble être l’empreinte d’un doigt enduit de couleur, appliqué sur la roche. Ces taches sont disposées les unes à la suite des autres régulièrement, alignées en deux parallèles légèrement sinueuses.

Panneau n˚ 7 : (fig. 103)

22Ce panneau, au N-E du massif, comporte deux figures gravées : un boviné de grande dimension et un grand personnage (non illustré) (H=250 cm ; l=115 cm) surmonté d’un disque, médiocrement réalisé, tête ovale sans indication pour les yeux et la bouche, en gravure profonde et large, de style III.

23Au pied du massif se trouve une citerne, anciennement creusée dans la roche, qui recueille l’eau ruisselant des parois du massif.

Fig. 103 - M.K.7 (1).

Fig. 103 - M.K.7 (1).

Grand boviné mâle, gravé. Style I naturaliste. Longues cornes s’enroulant vers l’avant, corps massif, profil gauche. Le poitrail est endommagé par les enfants écrivant leur nom. Gravure peu profonde avec léger polissage, patine sombre.

Panneau n˚ 8 : (fig. 104, 105, 106, 107, 108, 109)

24C’est le panneau le plus riche en peintures (L=8m ; H=3m). Il est situé dans un abri en plein air, ouvert sur le wādī, à 5m du sol, au N-E du site : il comporte 46figures dont 45 sont peintes.

25Une grande partie des figures est aujourd’hui effacée par le ruissellement, par la décomposition des parois ainsi que par les impacts de balles. Seules sont décrites les figures qui ont pu être relevées et photographiées.

26La grande figure gravée (fig. 82) est fragmentaire. Elle représente sans doute un grand boviné au corps couvert de motifs, à rapprocher des figures M.H.B.3(2) (fig. 68), M.K.4(3) (fig. 99), W.R.B.1 (1) (fig. 120), J.S.5(3) (fig. 137), J.G.C.2(2) (fig. 148) et J.G.D(1) (fig. 151).

Fig. 104 - M.K.8(1).

Fig. 104 - M.K.8(1).

Petite figure de boviné sexué. Peinture rouge carmin. Style III naturaliste. Profil gauche, longue queue, tête ponctuée par deux cornes divergentes.

Fig. 105 - M.K.8 (12-13).

Fig. 105 - M.K.8 (12-13).

Deux petits personnages filiformes. Peinture en rouge carmin, style III schématique. Personnage aux bras levés, jambes écartées, de sexe masculin, tête ronde surmontée par 2 cornes ou plumes : un archer (un des deux seuls découverts sur l’ensemble du site), dont l’arc, de grande dimension proportionnellement au personnage, est à double courbure. Des traces rouges carmin laissent présumer que d’autres figures ont été effacées.

27Une autre scène à droite (non illustrée) évoque un troupeau de petits bovinés, profil gauche, 2 cornes assez droites, suivis par leurs petits ; les bovinés sont représentés avec les pis et leurs petits en position d’allaitement Peinture rouge vermillon et carmin. Style III.

Fig. 106 - M.K.8 (21-22).

Fig. 106 - M.K.8 (21-22).

Deux bovinés peints (celui de gauche en rouge vermillon, celui de droite en rouge carmin). Style III naturaliste. L’un en profil gauche, avec 2 grandes cornes divergentes ondulées (uniques sur le site de Saada). La base du museau vient en superposition sur la croupe de l’animal le précédant, dont la tête est effacée et l’échine en contact avec un trait de couleur rouge vermillon.

Fig. 107 - M.K.8 (2-6).

Fig. 107 - M.K.8 (2-6).

Scène de 3 bovinés et de 2 personnages filiformes. Peinture rouge carmin. Style III schématique. Personnage filiforme (stick drawing), sexué mâle, tête ovale avec 2 excroissances (plumes ou cornes), jambes écartées ; à sa main droite, un objet non identifié et à sa gauche un arrière de boviné.

Fig. 108 - M.K.8 (7-11).

Fig. 108 - M.K.8 (7-11).

Scène de 4 animaux (chiens et âne ?) et une figure anthropomorphe filiforme en forme de croix. Peinture en à plat d’ocre rouge carmin. Style III naturaliste.

Fig. 109 - M.K.8(20).

Fig. 109 - M.K.8(20).

Figure gravée fragmentaire, sans doute un boviné au corps couvert de motifs. Style III. Gravure profonde en V, avec polissage. Criblée de balles, cette figure est menacée par les tirs.

Table des illustrations

Titre Fig. 90 - Jabal al-Makhrūq, abri sous roche (Photo : E. David).
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 296k
Titre Fig. 91 - Les figures rupestres de Jabal al-Makhrūq sur les inselbergs.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 656k
Titre Fig. 92 - M.K.1(1).
Légende Assemblage composé de 11 rectangles à proximité d’animaux, évoquant un enclos ? À la partie inférieure, 2 animaux représentés face à face avec leurs petits. À l’extrémité inférieure droite, une forme se rapproche de celle des rectangles, avec une excroissance dans la partie supérieure droite. Peinture en à-plat de couleur ocre carmin, style III.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 184k
Titre Fig. 93 - M.K.1(6-8). Scène de troupeau de bovinés peints.
Légende Peinture ocre carmin, style III. Un personnage sans la partie supérieure, bras levé, portant un cache-sexe, est gravé en superposition sur le troupeau. Sous le bras gauche du personnage, un petit animal, âne ou boviné, oreilles et cornes en profil absolu (un seul élément de la paire visible), avec une longue queue. Un trait partant de son cou peut être interprété soit comme une flèche, soit comme une laisse. Autour de ces figures, 7 bovinés en profil droit constituent manifestement un troupeau. On distingue encore quelques silhouettes d’animaux évoquant un troupeau de bovinés. La gravure est superposée à la peinture et donc postérieure aux peintures du style III.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 232k
Titre Fig. 94 - M.K.1(9-10).
Légende Une scène : boviné mâle à longue queue, profil droit. Le ruissellement de l’eau a entraîné la disparition du poitrail et de la tête. Peinture ocre carmin, style III. Un grand personnage sans la tête, avec un cache-sexe, a été gravé postérieurement à la peinture.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Titre Fig. 95 - M.K.1(2-5).
Légende -À gauche, 2 petits bovinés sont représentés partiellement : une femelle avec des pis a le train arrière peint avec précision, une longue queue qui suit le mouvement de la cuisse et sous le pis, l’arrière-train d’un petit. À l’arrière gauche, se trouve un autre boviné (tête avec 2 cornes droites et une partie du poitrail). Ces 3 bovins sont peints en ocre carmin et tous en profil droit. En périphérie de ces 3 figures, présence de 10 formes géométriques proches du rectangle, peintes en ocre vermillon. Il est possible que la différence des couleurs soit liée à des exécutions d’époques différentes. Les figures plus foncées sont généralement les plus anciennes.-Au centre, un boviné dont la tête est effacée, sexué mâle, en profil droit, avec une longue queue. Sur le flanc de l’animal et en superposition, un autre sujet, plus petit, en profil droit. Sous le grand boviné, un autre animal peint dont la tête est effacée et se situerait au niveau du sexe du grand boviné. Peinture ocre carmin, dessin schématique, style III.-À droite, un boviné, sexué mâle, profil droit, longue queue. Disparition par ruissellement du poitrail, de la tête et de la patte avant. On remarque quelques silhouettes d’animaux (chiens ?), évoquant un troupeau accompagné de quelques chiens. Peinture ocre carmin, style III.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Titre Fig. 96 - M.K.2 (1-8).
Légende Fragment de la scène de l’alcôve avec un personnage filiforme affrontant un grand bouquetin. Peinture rouge (personnage et 2 bouquetins) et noire (boviné au-dessus). Cf. pl. 3.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 484k
Titre Fig. 97 - M.K. 3 (1-8).
Légende -Petit boviné, profil gauche, une seule corne projetée vers l’avant, sur le corps un motif. L’avant et l’arrière de l’animal sont de couleur ocre rouge carmin, les flancs sont sans couleur, la couleur participe à la représentation de la forme. -Petit boviné profil gauche, longue queue fine, échine marquée, croupe saillante, museau assez fin : sur le crâne deux petites cornes divergentes. La couleur recouvre partiellement le trait de gravure du personnage, la peinture est donc plus récente que la gravure. Peinture rouge carmin, style III.-Petit bouquetin, cornes recourbées en arrière, profil gauche, Gravure profonde en V, large et polie avec des traces de peinture. Patine aussi sombre que celle de la roche.-Personnage à 3 cornes, tête ovale, bras levés, doigts gravés, vue de face. Quatre cupules indiquent les yeux, le nez et la bouche. La main gauche touche le museau du chacal. Le corps est fin et les mains énormes par rapport au corps. Gravure profonde en relief exhaussé par piquetage exo-périphérique, patine identique à celle de la roche. Style II naturaliste. -Chacal (cf. fig. 89) en profil gauche ; il se tient sur ses pattes arrières, corps en extension, tête relevée avec 2 oreilles dressées ; queue renflée en panache, pattes gravées deux à deux ; l’ensemble est très dynamique. Gravure profonde, en relief exhaussé par piquetage exopériphérique, patine identique à celle de la roche. Dessin naturaliste, style II.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 412k
Titre Fig. 98 - M.K.4 (1-2).
Légende Petit personnage gravé. Style I ou II naturaliste. Personnage, bras levés, de face, jambes en profil droit, pieds marqués. Dans la main droite, un objet non déterminé ainsi qu’à la ceinture. À droite, une main gravée profondément en U. Gravure profonde en relief exhaussé avec piquetage exopériphérique, patine sombre comme celle de la roche.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 124k
Titre Fig. 99 - M.K.4(3).
Légende Très grand boviné (L=257 cm ; l=80 cm), cornes enroulées vers l’avant, corps décoré d’ocelles et d’un double trait parallèle en oblique, allant des pattes avant à la base de la croupe, cette sorte de «baudrier» est décoré de petites hachures. Le corps est bien dessiné, ligne dorsale sinueuse, croupe galbée, terminée par une queue en double trait. Malheureusement la partie inférieure de l’animal ainsi que la tête et la corne droite ont complètement disparu à la suite du détachement d’un pan de la paroi ; toutefois le reste de la corne gauche permet de reconstituer la spirale entière. La morphologie massive, le garrot épais, l’encornure large et la queue courte font pencher en faveur de l’identification d’un buffle ocellé. Photo : E. David.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 464k
Titre Fig. 100 - M.K.5.
Légende Boviné mâle, gravé. Style I naturaliste. Longues cornes dirigées vers l’avant, corps massif, courte queue, yeux indiqués par deux cupules, profil gauche, tête vue de dessus, poitrail traversé par un double trait qui s’évase au contact de la ligne dorsale. Gravure profonde en V avec polissage, patine sombre comme celle de la roche.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Titre Fig. 101 - Objet en pierre à décor serpentiforme.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Titre Fig. 102 - M.K.6 (1).
Légende 150 taches peintes en rouge carmin. Style III ou IV ? Chaque tache semble être l’empreinte d’un doigt enduit de couleur, appliqué sur la roche. Ces taches sont disposées les unes à la suite des autres régulièrement, alignées en deux parallèles légèrement sinueuses.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre Fig. 103 - M.K.7 (1).
Légende Grand boviné mâle, gravé. Style I naturaliste. Longues cornes s’enroulant vers l’avant, corps massif, profil gauche. Le poitrail est endommagé par les enfants écrivant leur nom. Gravure peu profonde avec léger polissage, patine sombre.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 92k
Titre Fig. 104 - M.K.8(1).
Légende Petite figure de boviné sexué. Peinture rouge carmin. Style III naturaliste. Profil gauche, longue queue, tête ponctuée par deux cornes divergentes.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 408k
Titre Fig. 105 - M.K.8 (12-13).
Légende Deux petits personnages filiformes. Peinture en rouge carmin, style III schématique. Personnage aux bras levés, jambes écartées, de sexe masculin, tête ronde surmontée par 2 cornes ou plumes : un archer (un des deux seuls découverts sur l’ensemble du site), dont l’arc, de grande dimension proportionnellement au personnage, est à double courbure. Des traces rouges carmin laissent présumer que d’autres figures ont été effacées.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Fig. 106 - M.K.8 (21-22).
Légende Deux bovinés peints (celui de gauche en rouge vermillon, celui de droite en rouge carmin). Style III naturaliste. L’un en profil gauche, avec 2 grandes cornes divergentes ondulées (uniques sur le site de Saada). La base du museau vient en superposition sur la croupe de l’animal le précédant, dont la tête est effacée et l’échine en contact avec un trait de couleur rouge vermillon.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Titre Fig. 107 - M.K.8 (2-6).
Légende Scène de 3 bovinés et de 2 personnages filiformes. Peinture rouge carmin. Style III schématique. Personnage filiforme (stick drawing), sexué mâle, tête ovale avec 2 excroissances (plumes ou cornes), jambes écartées ; à sa main droite, un objet non identifié et à sa gauche un arrière de boviné.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Titre Fig. 108 - M.K.8 (7-11).
Légende Scène de 4 animaux (chiens et âne ?) et une figure anthropomorphe filiforme en forme de croix. Peinture en à plat d’ocre rouge carmin. Style III naturaliste.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Titre Fig. 109 - M.K.8(20).
Légende Figure gravée fragmentaire, sans doute un boviné au corps couvert de motifs. Style III. Gravure profonde en V, avec polissage. Criblée de balles, cette figure est menacée par les tirs.
URL http://books.openedition.org/cefas/docannexe/image/1654/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 220k

© Centre français de recherche de la péninsule Arabique, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search