Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Société civile, associations et pouvoir local au Yémen

 | 
Sarah Ben Nefissa
, 
Maggy Grabundzija
, 
Jean Lambert

Chapitre 1 : Histoire

La société citadine dans l’histoire du Yémen du Nord (résumé)

Muhammad ‛Abd al‑Rahīm Jāzim

Entrées d'index

Texte intégral

1La société citadine ou civile (madanī) au Yémen n’est ni née après la révolution de 1962, ni avec l’entrée du Yémen dans la modernité. L’auteur rapproche la notion de « société civile » de celle de citadinité / civilité (tamaddon) telle que l’a décrite le grand écrivain yéménite al‑Hamdānī au xe siècle : la coexistence dans un même espace de groupes linguistiques divers.

2Pendant la période islamique, la société citadine des grandes villes du Yémen était organisée en communautés civiques ou civiles (mujtama’ ahlī) selon des règles qui leur conféraient une certaine autonomie : réglementation écrite des souks, importance de l’institution des waqf, organisation de l’éducation et de la justice et le rôle qu’y jouait la classe des oulémas. De plus, l’auteur souligne la liberté d’expression qui caractérisait certaines périodes.

3À Sanaa par exemple, la diversité sociologique favorisa la création et le maintien d’institutions urbaines organisant la vie entre les différents groupes, artisans, commerçants et oulémas, sous le nom de Qanun Sanaa, dont la dernière version date de la fin du xixsiècle. Lors des périodes d’instabilité politique et en absence d’un pouvoir central (comme le décrit le manuscrit Hawliyyāt yamaniyya, au milieu du xixe siècle), les solidarités urbaines se formaient devant des dangers extérieurs, et représentaient l’expression d’une organisation spontanée et autonome.

4De nombreuses sources historiographiques qui méritent d’être re-visitées invitent à considérer certains éléments de la vie citadine ancienne comme des prémices d’une société civile yéménite.

Auteur

Chercheur, Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales de Sanaa (CEFAS)

© Centre français d’archéologie et de sciences sociales, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540