CEDEJ - Égypte/Soudan https://books.openedition.org/cedej CC0 cedej@cedej-eg.org Défense et illustration de l’Égyptienne Cinq revues, contemporaines les unes des autres (années 1920), paraissant en un même lieu. Le Caire, ayant un même champ d’intervention discursive, la condition féminine, nées, chacune, de l’initiative d’une femme et tenues par des collectifs féminins affirment, ensembles et en même temps, la possibilité nouvelle pour les femmes – dans un lieu qui y était naguère hostile – de prendre la parole et de s’exprimer. Ces revues constituent, de ce point de vue, des documents, jusqu’à présent restés dans l’ombre. Je me propose, ici, de les faire apparaître au grand jour, dans un travail d’approche qui veut ouvrir une réflexion sur ce que représente, dans le contexte qui est le sien, cette première expression publiée de femmes égyptiennes.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/2535 2024-02-02 Irène Fenoglio-Abd El Aal CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
L’Égypte et l’Algérie au péril de la libéralisation Il est possible de pousser très loin – et de nombreux observateurs ne s’en sont pas privés – la mise en comparaison de l’Égypte et de l’Algérie, comparaison qui engage tout à la fois le cours des choses et de l’Histoire dans ces deux contextes et les catégories d’analyse mises en œuvre pour en rendre compte.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/2632 2024-02-02 Alain Roussillon CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Sociétés islamiques de placement de fonds et "ouverture économique" Par beaucoup d’aspects, le mouvement de balancier qui parcourt les sciences politiques – et singulièrement les sciences politiques américaines – polarisant tour à tour l’attention des chercheurs sur l’Etat, et sur la société, communément qualifiée de civile, s’apparente dans sa structure et dans la logique de sa progression à un feuilleton ou, mieux, à une enquête policière, dont, le principal ressort consisterait en la difficulté, pour le spectateur, à identifier les "bons" et les "méchants". Ce qui l’apparente le plus sûrement à un feuilleton, c’est le rôle que le facteur temps joue dans ce débat : la durée dans laquelle il prend place révèle la vanité d’une attente, celle de voir l’Etat et ceux qui le contrôlent – de quelque façon qu’on les désigne : classes moyennes, bourgeoisie d’Etat, bureaucratie...– assumer leur rôle dans un scénario déjà écrit ailleurs, au terme duquel les sociétés "orientales" accéderaient au pinacle de la modernité, parées de tous ses ornements convenus (rationalité gestionnaire, industrialisation, démocratie, individualisation...).

]]>
https://books.openedition.org/cedej/2705 2024-02-02 Alain Roussillon CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Al-Muqtataf et le débat sur le darwinisme Les débats qu’a connus le monde arabe à propos du darwinisme ont été passionnés, parfois violents, comme ailleurs en Europe ou en Amérique. Certains lieux communs les mettent sur le compte d’une hostilité à la modernité propre à un monde musulman forcément conservateur puisque prisonnier de ses dogmes et de ses traditions. Il apparaît pourtant que dans un contexte de domination précoloniale, ces débats ont été au contraire facteur de prise en charge des sciences et des idées modernes.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/2780 2024-02-02 Olivier Meïer CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Les intellectuels et le pouvoir Parler de la relation entre intellectuels et Etat n’est pas en soi chose nouvelle ni rare. Ce dossier se propose de traiter de divers aspects de cette relation dans un certain nombre de pays arabes contemporains. Il ne prétend pas, certes, être exhaustif : les aspects abordés ici sont très limités en nombre, et de plus les divers articles qu’il regroupe traitent de pays différents, à des moments différents de l’histoire moderne. Tout ceci est fonction des compétences et des orientations de travail de chacun des auteurs.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/2817 2024-02-02 Gilbert Delanoue CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Démocratie et démocratisations dans le monde arabe Démocratie et démocratisations dans le monde arabe est l’une des étapes d’un projet commun réalisé par le CEDEJ et le Centre d’études et de recherches politiques de l’Université du Caire (CPRS).

C’est au directeur de ce second organisme, Alî al-Dîn HILAL DESSOUKI, qu’appartient l’idée de rencontres régulières entre politologues égyptiens et français, auxquelles ont été invités, chaque fois, des chercheurs d’autres nationalités. Tous les dix-huit mois en moyenne, tantôt d’un côté tantôt de l’autre de la Méditerranée, une trentaine de spécialistes débattent d’un sujet défini au préalable. La première "session" a eu lieu au Caire en janvier 1988, consacrée aux Récentes transformations politiques dans le monde arabe. La seconde, tenue à Paris en juillet 1989, a eu pour thème L’étude du monde arabe contemporain. Approches globales et approches spécifiques.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/2955 2024-02-02 Jean Claude Vatin CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Études politiques du monde arabe Les textes rassemblés dans cet ouvrage constituent des versions remaniées de contributions présentées lors du deuxième colloque franco-égyptien de politologie tenu à Paris les 3,4 et 5 juillet 1989, dans la salle de conférences du CERI sur le thème :

"Etudes politiques du monde arabe. Approches globales et approches spécifiques".

Cette rencontre était organisée par l’Association Française de Science Politique (AFSP), le Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI) de la Fondation Nationale des Sciences Politiques de Paris, le Centre de Recherches et d’Etudes Politiques (CPRS) de l’Université du Caire et le Centre d’Etudes et de Documentation Economique, Juridique et Sociale (CEDEJ) et avec le concours de la Sous-Direction des Sciences Sociales et Humaines de la Direction des Relations Culturelles Scientifiques et Techniques du Ministère des Affaires Etrangères. Les textes en langue arabe sont édités par le CPRS, (Faculté d’Economie et de Sciences Politiques, Université du Caire, 1990, 608 p.).

]]>
https://books.openedition.org/cedej/3072 2024-02-02 Jean-Claude Vatin CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Middle Eastern Cities in a Time of Climate Crisis The climate crisis is hitting around the world, including in the Middle East and its cities. Urban regions are exposed to increasingly frequent heat waves and floods that leave decision makers without immediate answers. In the context of this global crisis, this book addresses the need for a better understanding of the current model of urban expansion. Cities are major sources of greenhouse gas (GHG) emissions but they are also celebrated for their contribution to economic growth. The current moment is one of a large paradigm shift as climate change is now recognized as a legitimate public problem. This is especially true for city dwellers, who are increasingly exposed to climate change, the loss of biodiversity and heavy pollution while natural breathing spaces continue to shrink around them. The sixteen chapters of this book do not offer any off-the-rack or technical solutions, but they analyze the urban conundrum and the contribution of cities to the climate crisis. Some chapters focus on individual car ownership, land privatization, waste management and land use changes under the guise of development. Others explore local and contextual answers to urban governance issues. With the support of CEDEJ and the Friedrich-Ebert-Stiftung, researchers, experts and civil society actors explore the ongoing transformations of Middle Eastern urban environments and mobilities and question them in relation to the climate crisis. The contributions are based on empirical knowledge gathered in the Nile Delta, the Greater Cairo Region, Riyadh and Beirut. Without concessions to mainstream thinking, this book contributes to a better understanding of urban challenges, climate threats and policy responses in contexts marked by growing environmental inequalities.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/8534 2022-11-24 Agnès Deboulet et Waleed Mansour CEDEJ - Égypte/Soudan en CEDEJ - Égypte/Soudan
أطلس مصر المعاصرة بينما توجد أطالس كثيرة عن مصر القديمة لا يوجد أطلس واحد عن مصر المعاصرة. ويأتي هذا العمل ليسد فراغا ويقدم للجمهور العام بانوراما مصورة عن مصر في بداية القرن الحادي والعشرين. وبتجميع مساهمات أكثر من خمسين باحثاً يقدم العمل المزود بخرائط والمصاغ بلغة مبسطة الوقائع الكبرى والتحديات الراهنة في مصر في مجالات السياسة والجيوبوليتيك والاقتصاد والديموغرافيا والحياة الاجتماعية والبيئية والثقافية. ويستند الأطلس من أجل هذه الغاية على مصادر وثائقية غير منشورة ولاسيما الخرائط التي تستفيد من نتائج التعداد الرسمي المصري في عام ٢٠١٧ لتقدم صورة راهنة للواقع، لكي نعرف مصر اليوم ونفهمها على نحو أفضل.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/5190 2022-05-10 هالة بيومي et كارين بنافلا CEDEJ - Égypte/Soudan ar CEDEJ - Égypte/Soudan
Les chrétiens égyptiens aujourd’hui La communauté copte d’Egypte a connu, sans conteste, une période de développement et de progrès au cours des deux décennies qui ont suivi la révolution de 1919. Elue cette période soit aussi celle où, pour la première fois dans l’histoire de l’Egypte moderne, cette communauté – ou du moins une partie de cette communauté –, sortie de l’état d’isolement et de repli sur soi qui était traditionnellement le sien, participe pleinement à la vie sociale et politique du pays, suffit à indiquer les conditions auxquelles les Coptes se sentent satisfaits de leur situation collective, et, a contrario, celles où ils ressentent un malaise, plus ou moins clairement exprimé.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/2197 2021-06-10 Luc Barbimesco et Luc Barbimesco CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Musique arabe 1932. La musique arabe est à un tournant crucial de son histoire. Au Maghreb, le répertoire classique n’offre plus qu’un souffle indigent. L’Égypte, tournant le dos à un « classicisme » de fraîche date, explore des voix nouvelles. Seul l’Irak, faiblement pénétré des influences extérieures, préserve une authenticité. Le Congrès historique est un appel au secours (tourné en partie vers l’Occident). S’il ne parviendra pas à inverser le cours naturel de l’histoire, il nous laisse un ensemble documentaire de toute première importance. C’est ce legs que le colloque réuni au Caire du 25 au 28 mai 1989 s’est fixé pour but d’étudier : ses qualités, ses faiblesses, l’impact des techniques et des idéologiques. La première partie de ce livre rassemble les textes issus de cette réflexion pluridisciplinaire.

En seconde partie, une analyse de la presse égyptienne d’époque jette un regard neuf sur les tensions sous-jacentes aux débats et complète la documentation jusqu’ici disponible. Sans oublier l’effort accompli dans le domaine de l’organologie ni ceux et celles qui, en Égypte, ont prêté leurs voix aux enregistrements.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/1922 2021-05-12 Philippe Vigreux CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Essayons d’en rire ! La caricature, ou le dessin politique, occupe une place très particulière dans la presse contemporaine. De nombreux dessinateurs du monde entier, lui ont permis d’acquérir de véritables lettres de noblesse. Illustrations d’articles, à l’origine, ces dessins sont devenus des éditoriaux. La presse égyptienne a, elle aussi, ses virtuoses du crayon dont le trait témoigne à la fois d’un humour prodigieux – et parfois particulièrement mordant – et d’une capacité étonnante de résumer l’humeur voire les humeurs de tout un peuple.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/2382 2021-05-12 Ghislaine Alleaume, Farida Gad El-Hakk, Ghislaine Alleaume et Farida Gad El-Hakk CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Un siècle de recensements en Égypte (1882-1996) Ce fascicule, édité la première fois en 2003, est le livret d’accompagnement du cédérom « Un siècle de recensements », lui-même issu d’une coopération de dix ans entre la Central Agency for Public Mobilization and Statistics (CAPMAS) en République arabe d’égypte et le Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ), une Unité mixte française de recherche à l’étranger (UMIFRE), implantée au Caire. Le projet de recherche, initié en 1993, visait la création d’une base de données démographiques et socio-économiques de l’Égypte en procédant au géocodage et au géo-référencement des données statistiques. L’entreprise démarra grâce aux ressources de la bibliothèque du CEDEJ, abritant les livres rares des recensements de la fin du xixe siècle (1882, 1897) et du début du xxe siècle, et grâce au partenariat entre le CEDEJ et le CAPMAS, scellé en 1997. Environ 8,5 millions de données statistiques ont été saisies, 5600 entités géo-administratives localisées et minutieusement cartographiées (villes, villages, quartiers de villes) avec leur hiérarchie administrative et ce, sur douze recensements de la population égyptienne, effectués entre 1882 et 1996.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/1794 2019-11-05 François Moriconi-Ébrard et Hala Bayoumi CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Notes et articles sur l’Égypte Maurice Martin (1915-2004) fut un homme d’Église à sa façon singulière. Jésuite, il vécut plusieurs décennies au Caire, où il enseigna dès les années 1960 la philosophie. Il côtoya la jeunesse cairote des écoles, les fellahs et les intellectuels. Il arpenta la campagne égyptienne et il observa la vie urbaine. S’il répertoria les traces d’un passé antique, il fut également un observateur curieux et attentif de l’Égypte post-nassérienne, celle des années 1970 et 1980. Témoin des événements, il s’intéressa à la société qui l’entourait, et à laquelle il consacra de nombreux articles à partir des années 1970. C’est ce regard qui est au coeur de cet ouvrage. L’ensemble des textes réédités livre un aperçu de l’évolution de la société à travers la chronique d’un témoin au regard particulier. Les analyses fines et riches du père Martin conservent une indéniable actualité en 2018, à l’heure de la contre-révolution, de la redéfinition des enjeux migratoires et des réformes mises en oeuvre par le Fonds monétaire international. Ce recueil est, à de multiples égards, une source passionnante et stimulante pour les chercheurs ou les amateurs de l’histoire contemporaine égyptienne.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/1741 2018-03-09 Maurice Martin CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Samir Mickey Sindbad et les autres L’apparition d’une presse destinée à l’enfance fut étonamment précoce en Egypte. Lorsque Tahtâwi créa, en 1870, la première revue enfantine égyptienne, la presse pour adultes en était encore à ses premiers pas. La plupart des revues enfantines éditées durant cette période (1870-1915) furent conçues et rédigées par des Egyptiens de souche. L’influence syro-libanaise, puis anglaise, se limita à quelques titres.

La presse enfantine diffère ainsi, par sa genèse, de la grande presse pour adultes : cette dernière fut en effet introduite en Egypte par une élite intellectuelle d’origine syro-libanaise. Les revues enfantines qui parurent entre 1870 et 1915 n’eurent qu’une audience limitée dans une Egypte restée massivement analphabète : réouvertes par le khédive Ismâ’îl, les écoles n’accueillaient encore que 6 000 élèves sous le proconsulat de Cromer... L’impact de cette presse fut néanmoins important dans la diffusion d’idéaux nationalistes chez les enfants de l’élite cultivée. Toutes a vocation pédagogique, ces premières revues enfantines exaltent la soif d’apprendre. La distraction et l’humour en sont exclus.Impatiente de consolider sa double identité culturelle et nationale, l’Egypte de cette époque n’avait guère envie de faire rire ses enfants...

]]>
https://books.openedition.org/cedej/503 2017-03-21 Bertrand Millet CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Images d’Égypte Le domaine de l'iconographie est avant tout celui de la représentation de ce qu'il faut nommer de façon réductrice, des images. L'Égypte possède en la manière un inestimable capital. Elle est une des sociétés dont les empreintes laissées dans la pierre, sur le papier, la pellicule, constituent un des fonds les plus riches et diversifiés qui soient. Il suffit de par-courir les temples ornés de fresques il y a six mille ans et d'en observer les traces aujourd'hui encore. De tourner les pages des grands illustrateurs d'Occident venus exercer leurs talents entre Alexandrie et Assouan, le Sinaï et le désert libyen.
Sans oublier d'autres genres : les beaux-arts, en faisant un grand saut entre l'époque des portraits funéraires du Fayoum et l'entre-deux-guerres, avec les peintres et sculpteurs nationaux les traditions populaires, de la caricature, des peintures de pèlerinage ; la publicité...
C'est à pareille découverte que le livre invite.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/532 2017-03-21 Jean-Claude Vatin CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Mémoires d’un souverain, par Abbas Hilmi II, Khédive d’Égypte (1892-1914) Les Mémoires d’un souverain du khédive Abbas Hilmi (1892-1914) qui sont présentés ici dans leur version originale, en langue française, posent bien des problèmes qu’on ne peut pas ne pas évoquer brièvement. Il s’agit d’un texte dactylographié dont on ne connaît pas d’original manuscrit. L’Avertissement (qui est peut-être dû à Khalifa Boubli, secrétaire privé de l’ex-khédive, et signataire de Y Avant-propos) indique que le « texte original » a été réparti en chapitres, suivant les indications que le souverain a lui-même données « dans la marge de son manuscrit », et que des notes de sa main ont été insérées à leur place respective. Mais de cette version première du texte nous ne savons rien. La dactylogramme dont nous disposons a fait l’objet de corrections assez nombreuses effectuées par plusieurs relecteurs, mais apparemment non par le khédive, si l’on compare les écritures aux autographes du souverain. Khalifa Boubli ne donne aucune indication sur la manière dont le texte primitif a été rédigé : on peut supposer qu’il a été dicté.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/606 2017-03-21 Amira el-Azhary Sonbol et Abbas Hilmi II CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
La lutte contre les stupéfiants en Égypte « Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés...  » La pertinence de la métaphore médicale qui s’impose à la presse égyptienne pour traiter du problème de la drogue en Égypte se justifie de divers points de vue. D’une part, elle désigne le caractère « endémique » du phénomène, en même temps que le fait qu’il passe par différentes phases : l’Égypte a expérimenté, depuis le début de ce siècle, diverses formes de toxicomanies qui correspondent, dans l’analyse qu’en fait la presse, aux différentes phases d’une seule et même « épidémie ». Le haschisch, permanent dans le paysage égyptien depuis des temps immémoriaux, à propos duquel Clot bey écrivait déjà, au début de ce siècle : « Les Égyptiens sont, de toutes les races, la plus portée au haschisch, dont les effets répondent aux qualités propres et à la nature de ce peuple et au goût qu’il manifeste pour tout ce qui est étrange ou merveilleux. » L’opium, presque aussi constant, mais dont le coût plus élevé restreint quelque peu la propagation. Après la première guerre mondiale, la cocaïne et l’héroïne font dans le pays une première incursion, dans les classes enrichies par le boom du coton, mais aussi dans l’embryon de prolétariat égyptien employé dans les filatures ou le bâtiment. On raconte même que certains entrepreneurs peu scrupuleux payaient leurs ouvriers pour partie en cocaïne, d’une part, pour augmenter leur productivité, et d’autre part, pour se les attacher plus sûrement. Depuis le début des années 70, du fait de la flambée des prix des stupéfiants « naturels », occasionnée par une série de campagnes de répression, de nouveaux produits « de synthèse » ont envahi le marché – amphétamines, Maxiton, psychotropes divers, consommés seuls ou en « cocktails » – ainsi que, ces derniers temps, l’héroïne elle-même, qui effectue un retour en force en Égypte, si l’on en juge par la multiplication des saisies opérées par les services de répression.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/704 2017-03-21 Alain Roussillon CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
L’idéologie par la bande Les nombreux aspects de l’occidentalisation du Proche-Orient ont été étudiés par les historiens, les spécialistes des sciences politiques, les anthropologues et autres fidèles des sciences sociales. Un domaine cependant a échappé à leur attention : le monde de la bande dessinée. Même Muhammad Aziza dans son étude approfondie L’Image et l’Islam évite d’examiner ces narrations imagées. Cette omission est d’autant plus surprenante que Frantz Fanon dans Peau noire masques blancs les considère comme des agents majeurs de l’aliénation et de l’impérialisme culturels. La bande dessinée présente certainement un intérêt qui transcende le simple amusement, et ses implications idéologiques et politiques ont été amplement commentées.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/719 2017-03-21 Fedwa Malti-Douglas et Allan Douglas CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
L’architecture moderne en Égypte et la revue Al-’Imara Le présent ouvrage rend compte d’une recherche menée sur l’architecture égyptienne contemporaine - un domaine pour lequel la production scientifique a été jusqu’à présent fort limitée, pour ne pas dire quasi inexistante.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/870 2017-03-21 Mercedes Volait CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
La campagne de contrôle des naissances en Égypte De mémoire d’Egyptien, le pays n’a jamais connu une telle campagne d’information. Sur les murs, les autobus, sur les écrans de télévision et de cinéma, sur les ondes de la radio nationale comme dans les pages des journaux et des magazines, les thèmes choisis par l’Organisation Gouvernementale du Planning Familial martèlent l’ouïe et la vue du citoyen. Quand ce n’est pas les multiples gadgets — stylos, sous-verre, porte-clefs etc... — qui viennent rappeler : « regarde autour de toi » ou bien : « c’est ton choix ».

Le souci du contrôle des naissances paraît permanent en Egypte depuis le début de cette campagne d’information commencée en février 1980 et qui se poursuit par étapes. Et les moyens mis à la disposition de cette vaste entreprise ne sont pas moins considérables... ils ont été augmentés au cours de l’hiver 1981, au point d’être presque doublés.

Nul n’ignore le problème démographique que connaît l’Egypte : les statistiques le mesurent, chacun le vit. Le but de l’Organisme Général du Planning Familial est donc clair : il s’agit de porter remède à la croissance de la population en alertant le citoyen. Après d’autres pays du Sud, l’Egypte entre, à son tour, dans la lutte pour le contrôle des naissances.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/948 2017-03-21 Marie-Christine Aulas, Hoda Youssef Fahmi et Amira Machhour CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
La révolution iranienne dans la presse égyptienne Le présent dossier se donne pour objectif de présenter au lecteur les différentes prises de position que la révolution iranienne et l’instauration d’une République islamique en Iran ont suscitées en Egypte, telles qu’elles s’expriment dans les publications des principaux courants de la vie politique égyptienne.

Il n’y aurait cependant pas eu grand intérêt à nous borner à mettre en évidence les grands clivages que le soutien ou l’hostilité au régime de l’Imam Khomeyni déterminent sur la scène égyptienne. Ainsi, nous n’avons pas tant cherché à souligner la position de tel ou tel dirigeant, de tel ou tel parti ou organisation, qu’à rendre sensibles les modalités et les enjeux de ces prises de position. En d’autres termes, nous avons choisi de nous intéresser aux raisons invoquées, aux légitimités au nom desquelles, en Egypte, on accorde ou on refuse son soutien à l’Iran de la révolution islamique. Nous nous sommes efforcés de montrer comment chacune des forces en présence sur la scène politique égyptienne a pu utiliser la révolution iranienne pour réaliser des objectifs propres ou pour formuler sa vision stratégique du rapport des forces dans la société égyptienne et au niveau du monde arabo-islamique en général. La révolution iranienne reste à définir. Les textes que nous présentons s’y emploient et, ce faisant, leurs auteurs sont amenés à préciser leur conception du statut de l’Islam dans la société, dans l’Etat et au niveau des relations internationales.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/1076 2017-03-21 Mohga Machhour et Alain Roussillon CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Islam et dérégulation financière À partir d’un volumineux dossier de presse (trente-sept articles tirés de divers journaux et revues), un panorama très complet du secteur bancaire islamique, de son fonctionnement, de son évolution comme de son influence et des enjeux qu’il représente. Précédé d’une importante introduction.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/1549 2017-03-21 Jean-François Rycx CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Jeunesses des sociétés arabes Jeunesse arabe : menace, ou promesse ? Fardeau, ou porteuse du flambeau ? Êtres fragiles à moraliser, victimes à indemniser, masse grondante à maîtriser, « capital social » ou richesse de la nation ? Experts et politiques alimentent un peu partout le débat. Les sciences sociales ne peuvent que mettre à distance ces discours tout en reconnaissant qu’elles s’inscrivent pleinement dans les savoirs que produisent les sociétés sur elles-mêmes. Ce livre n’est pas un nouvel essai sur les maux de la jeunesse. On n’y trouvera ni dénonciation, ni compassion ni pronostics. Au travers des neuf contributions qu’il regroupe, les auteurs se penchent plutôt sur la jeunesse dans les sociétés arabes comme objet de savoirs, comme catégorie ou comme problème social. Il s’agit en définitive dans cet ouvrage de mieux comprendre les évolutions du monde arabe aujourd’hui à travers les espoirs de sa jeunesse.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/1646 2017-03-01 Mounia Bennani-Chraïbi et Iman Farag CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Être femme en Égypte, au Maroc et en Jordanie Loin d'établir un énième bilan des avancées et des reculs de la place des femmes dans le monde arabo-musulman, les auteurs étudient comment la « question féminine » est révélatrice de l'état global des sociétés égyptiennes, marocaines et jordaniennes. Les volontés émancipatrices de la femme provoquent le débat. Cependant, le clivage n'est pas aussi net entre les « modernistes » et les « traditionalistes ».

La mouvance islamique est à la fois un lieu de résistance aux changements et un terreau où s'expérimentent des formes d'affirmation de la condition féminine. Néanmoins, une fracture existe entre des élites féministes, dites « occidentalisées », et les courants islamistes, qui trouvent écho dans de larges secteurs de la population féminine.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/1710 2017-03-01 Alain Roussillon et Fatima-Zahra Zryouil CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Dimensions sociales de l’enseignement en Égypte L’enseignement en Égypte est un problème dont l’ampleur n’a d’égale que celle de la population à scolariser. Dès lors en aborder toutes les facettes au cours d’un seul séminaire ne pouvait être qu’une gageure. Conscients de ces limites les participants se sont efforcés dans leurs communications de n’aborder qu’une dimension spécifique de la question de l’enseignement. Cette approche nous permet de publier un dossier qui n’est certes qu’un élément de plus dans l’analyse de ce problème fondamental pour le développement de l’Égypte mais qui, dans le même temps, comporte avec les conclusions des spécialistes, un certain nombre de données significatives de la dimension de ce problème comme de son évolution.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/658 2015-07-04 Olivier Lemoine et Amira Machhour CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Les Waqfs dans l’Égypte contemporaine En dehors de l’État, les waqfs n’étaient-ils pas dans l’ancien droit musulman les seules personnes morales ayant un patrimoine autonome affecté à un but statutaire se situant fréquemment dans le champ d’action qu’occuperont progressivement les services publics ? Si au fur et à mesure du développement de l’intervention de l’État les biens waqfs perdent leur domaine d’affectation, ils représentent cependant toujours un enjeu économique important — tant pour l’État qui songe à en faire l’instrument de sa politique sociale ou économique, que pour les gestionnaires qui ont de tout temps vu dans les biens de main-morte une occasion de profits faciles. Il n’est pas étonnant de constater que le flux des revenus annuels est fort réduit alors que le « stock » semble conserver une certaine valeur économique pouvant le cas échéant se transformer en moyen d’action politique. Il n’est donc pas étonnant de constater que les waqfs sont encore un enjeu à ce niveau.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/281 2015-07-02 Kamel T. Barbar et Gilles Kepel CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Nos ancêtres les pharaons... Comment l’Égyptien d’aujourd’hui perçoit-il ses ancêtres d’avant l’Islam ? Pour répondre à cette question de façon précise et complète, il faudrait examiner divers éléments : les livres écrits ou diffusés en Égypte, les romans, pièces de théâtres, films et autres feuilletons d’inspiration pharaonique proposés par les producteurs, sans oublier la tradition orale qui, bravant la double rupture du Christianisme et de l’Islam, remonte souvent dans son inspiration jusqu’aux temps pharaoniques.
 

Mais, pour qui converse avec des Égyptiens, cette tradition paraît aujourd’hui bien mince, sinon mythique. Les propos sur les premiers Égyptiens frisent souvent l’affabulation : la connaissance de l’histoire pharaonique et, plus généralement, préislamique est souvent peu étendue, quand elle n’est pas inexacte, même chez des gens « cultivés ». Il faut ajouter à cela le fait que la question religieuse est d’une grande importance dans ce domaine. Un Musulman et un Chrétien n’ont pas la même vision de leur passé lointain. Les Coptes (Chrétiens d’Égypte) se considèrent comme les descendants directs des anciens Égyptiens ; ils ont généralement un intérêt plus poussé que celui dont témoignent les Musulmans pour cette époque tandis que ces derniers mettent fortement l’accent sur l’histoire islamique.
 

Dans ce contexte, et au-delà de ces considérations vagues et sans cesse répétées, il a paru intéressant d’examiner le rôle que pouvait jouer l’enseignement de l’Histoire dans cette perception en s’appuyant pour cela sur des manuels scolaires consacrés à l’époque pré-islamique.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/180 2015-06-29 Gérard Coudougnan CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Modernisation et nouvelles formes de mobilisation sociale. Volume I : Égypte-Brésil (1970-1989) Pourquoi sommes-nous si fascinés par les mouvements communautaires, pourquoi éprouvons-nous le besoin pressant de les constituer en objet, et peut-être même en catégorie centrale de l’analyse sociologique ?
 

La réponse est certainement liée à un constat historique : partout, dans le monde, nous assistons à l’essor de luttes qui mettent en déroute ce qui pouvait nous rester encore d’illusion évolutionniste. Longtemps, la sociologie a été dominée par l’idée d’un progrès général de l’histoire, dont le mouvement d’ensemble faisait passer les collectivités humaines, tôt ou tard, du stade de la communauté à celui de la société. Tönnies, Durkheim ou Max Weber, puis la plupart des autres fonctionnalistes ont cru dans cette marche où s’opérait le triomphe de la Gesellschaft sur la Gemeinschaft, le passage de la solidarité mécanique à la solidarité organique, le désenchantement du monde ou encore l’avancée des sociétés, à la queue leu leu, sur les rails du progrès, de l’industrialisation et de la démocratie.
 

Cette grande marche n’était pas nécessairement harmonieuse, et ne laissait pas d’inquiéter ces mêmes sociologues, qui s’interrogeaient, parfois anxieux, sur les risques d’anomie et de décomposition sociale ou sur « la cage de fer » dont parle Max Weber. Mais l’inquiétude ne portait assurément pas sur la réalité massive que nous découvrons, ou redécouvrons : la poussée de mouvements qui semblent, à première vue, emprunter un chemin qui inverse le cours de l’histoire et aller dans le sens d’un retour à des sociétés communautaires.

]]>
https://books.openedition.org/cedej/317 2015-06-29 Centre d'études et de documentation économiques, juridiques et sociales CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan
Modernisation et nouvelles formes de mobilisation sociale. Volume II : Égypte-Turquie Mettre en doute les images réciproques héritées et relativiser à l’aune des spécificités les effets d’une commune appartenance au monde de l’islam. Du coup, c’est bel et bien au cœur d’une démarche comparative « classique » qu’on s’est retrouvé. C’est précisément contre l’évidence des termes de la comparaison, de ses cases pour ainsi dire, qu’il fallait redoubler d’exigence, pour éviter les explications à l’emporte-pièce, les parallélismes douteux, tout en prenant acte et de la profondeur historique et des aléas de la proximité.

 

En effet, aux objets de la comparaison en tant que tels, identifiés au sein de chacune des deux sociétés concernées, s’ajoute la dimension relative aux rapports que les deux sociétés entretiennent avec leur histoire commune. Rapport dont la double inscription dans le temps et l’espace ne peut que s’imposer à qui cherche à mettre face à face l’Egypte et la Turquie. Ne serait-ce que parce que l’acte fondateur des deux États-Nations est le même : le démantèlement de l’empire ottoman. Partir de là permet de mieux repérer les expériences contrastées, la construction des images réciproques et de mieux comprendre selon les termes d’Elizabeth Picard que « la Turquie servait de repoussoir à tout ce que les Arabes redoutent pour leur propre futur et les pays arabes de repoussoir à un passé auquel beaucoup de Turcs veulent échapper ».

]]>
https://books.openedition.org/cedej/1041 2015-06-29 Centre d'études et de documentation économiques, juridiques et sociales CEDEJ - Égypte/Soudan fr CEDEJ - Égypte/Soudan