Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires d’un souverain, par Abbas Hilmi II, Khédive d’Égypte (1892-1914)

 | 
Abbas Hilmi II

Appendice I

Texte intégral

1Mes dépêches et les réponses du Régent. Dépêches du Régent et mes réponses.

2Dans cet appendice, figurent les dépêches échangées entre moi et mon Régent au cours des mois de Juillet, Août, Septembre et Octobre 1914, ainsi que les dépêches qu’il m’envoya de son propre chef.

3Elles sont publiées intégralement dans le texte qui m’est parvenu. Le lecteur trouvera dans le chapitre précédent l’explication des « variantes » qu’il aura pu constater, s’il compare les documents ci-dessous avec ceux que Ruchdi Pacha a publiés antérieurement.

4Par une note dactylographiée, datée et signée de sa main, que nous reproduisons au chapitre XVII, le Régent s’explique sur son attitude.

1-Texte de dépêche chiffrée envoyée par Son Excellence Rouchdi Pacha, de Bascos Alexandrie à Son Excellence Arif Pacha à Tchiboukli Constantinople, en date du 26 Juillet 1914.

5Urgent Aide de Camp Son Altesse le Khédive Palais Tchiboukli-Constantinople. Trois journaux égyptiens ont reçu de Constantinople dépêche annonçant attentat contre Son Altesse Le Khédive qui aurait été blessé de deux coups de feu mais heureusement blessures pas dangereuses qu’y-a-t-il de vrai dans cette affreuse nouvelle ? Sommes tous dans la plus grande angoisse.

6Sig : Ruchdi

7-2-La nouvelle de l’odieux attentat commis contre notre bien-aimé maître accueillie D’ABORD avec une incrédulité générale tant on était loin de s’attendre à une pareille monstruosité a provoqué à sa confirmation la plus vive indignation dans le pays tout entier. cette indignation n’a de limite que la reconnaissance infinie que le pays éprouve envers dieu pour avoir conservé les jours précieux de son Altesse.

8Sig : Ruchdi

9-3-Mes collègues et moi tenons à redire combien nous avons été consternés à la confirmation de la nouvelle qu’un misérable a attenté à la vie de notre auguste. Maître. Nous frémissions à l’idée de l’étendue du malheur que l’odieux geste du criminel aurait pu causer. nous formons les vœux les plus ardents pour le prompt rétablissement de Son Altesse et nous prions instamment D’ETRE tenus journellement au courant.

10Sig : Ruchdi

4-En date du 29 Juillet 1914.

11Une dépêche d’Abazza Pacha apporte heureuse et réconfortante nouvelle que Son Altesse a pu s’occuper AUJOURD’HUI affaires publiques. Cette nouvelle nous a

12rempli de joie et me suis empressé de la communiquer au pays pour qui elle sera un véritable soulagement après les angoisses qu’il vient de traverser stop. tous les collègues et moi adressons à son altesse les plus vives félicitations et la nouvelle expression de notre inaltérable dévouement.

13Sig : Ruchdi

5-En date du 30 Juillet 1914.

14dans perquisition chez pere docteur ahmad fouad avons saisi lettre adressee par ce dernier a son frere mohamed tewfik actuellement en égypte et contenant la phrase suivante rien ne depasse mon desir de voir les miens et ma patrie, mais il me faut

15patienter jusqu’à ce que les changements importants qui se préparent dans l’ombre entre les hommes d’égypte soient accomplis. c’est alors que je pourrais rester parmi les miens. la lettre n’est pas datée, mais elle adresse condoléances pour deces mere docteur hassan ibrahim et ce deces remonte au 10 mars dernier. un premier procès-verbal déjà en route procès-verbal complémentaire et copie lettre suivante.

16sig : ruchdi

En date du 31 Juillet 1914.

17Ahmad Muktar dit que criminel doit avoir pour complice Ahmad Fuad et Ahmad Kamal Tewfik. Je sais ce dernier est parti Constantinople 7 Juillet.

18Sig : Ruchdi

6-son exc. regent alexandrie. Le 3 aout 1914.

19Son Altesse le Khédive rentre sous peu par Mahroussa en Égypte ; étant donné complication actuelle, prière en informer lItalie et la Grèce par leur représentant en Égypte en vue mesures précaution à prendre pendant ce voyage par les îles.

20Mortada

21Pour prevenir disette nous avons pris les mesures suivantes :

  1. nous avons interdit lexportation des denrees alimentaires.

  2. nous donnons cours forcé aux bank notes national bank et malgré cela la deutsch

22Bank a ferme ses portes.

  1. nous autorisons la national bank a faire emission de bank notes pour 1 million. Avec cette derogation que la moitie de la contrevaleur soit en argent au lieu de or.

  2. pour plus de précaution la national bank autorisee a faire une seconde emission d’un million avec contrevaleur en titres de premier ordre pour le double du montant

23Et dont le prix sera fixé de commun accord.

7-Télégramme envoyé de Bulkely par S. Exc. Le Régent. Le 5 août 1914 Exp : à 10h35-Reçue à lh50.

24A raison situation économique avons décrété moratorium pour valeur ; négocions émission bank notes, avons déclaré jour férié pour les banques et commerce les trois jours à venir à compter de demain.

25Banque di roma opere fermeture. Elle devait pour obtenir avance de national

26Apporter garantie banque d’italie. Au dernier moment celle-ci refuse la garantie. Sur instructions de londres autorité militaire a établi ici censure sur dépêches.

8-Télégramme envoyé de Bulkeley par S. Exc. le Régent. Exp : le 5 Août 1914 à 8h soir Reçue : le 6 Août 1914 à 1 lh40 matin.

27L’Angleterre est entrée en guerre.

  1. Londres nous demande proclamation par Conseil des Ministres de :

28Accorder autorisation force militaire anglaise à exercer tous droits de guerre dans nos ports.

  1. Interdire toute assistance à allemagne, recommender toute assistance Angleterre.

  2. Prohiber certaines exportations. si nous ne faisons pas nous-mêmes il est à craindre qu’ils décident eux-mêmes d’autorité. l’un et l’autre procédé nous expose a être attaqués par l’allemagne et ses alliés. par conséquent de ce côté le danger est toujours le même. d’un autre côté il me semble que pour sauvegarder les intérêts de notre statut politique vis à

29vis de l’Angleterre, il vaut mieux qu’ils agissent avec notre consentement que

30s’ils agissent d’autorité.

31Le projet de proclamation débutera ainsi.

32Attendu que la guerre entre l’Angleterre et l’Allemagne est déclarée,

33Et attendu que l’existence en Egypte de l’Armée d 1 occupation rend le pays

34susceptible d’être attaqué par les ennemis de l’angleterre.

35et attendu qu’en raison de cette situation de fait il est nécessaire que toutes les mesures possibles pouvant être prises pour défendre le pays contre les risques d’une telle attaque ;

36et attendu qu’à cet effet le gouvernement d’egypte s’est avisé de prescrire les mesures suivantes :

37on réclame décision immédiate, je vais essayer retarder le plus possible.

38Sig : R.

Télégramme envoyé du Caire par S. Ex. le Régent le 6 Août 1914.

39Ces attendus sont le resultat des modifications et additions faites par nous sur les textes primitifs.

40En decidant nous-memes les mesures demandees et en les faisant preceder des dits attendus nous avons la conviction d’avoir fait un acte de prevoyance tout en sauvegardant notre statut politique actuel. Nous nous preoccupons du meilleur moyen retour de son altesse, mais pour agir en connaissance de cause nous avons besoin de savoir les vues de son altesse. En tous cas le retour par mahroussa est dangereux en ce mois a moins d’arrangement special.

41Sig : R.

9-Télégramme envoyé de Raseltin par S. Ex. Chérif-Cabinet Khédivial. Expédié le 6 août à 6h35 p.m.-Reçu le 7 août à 10h45 p.m.

42L’Agence Britannique est rentrée hier au Caire.

43Le Consul Général d’Alexandrie informe officiellement la déclaration de guerre entre l’Angleterre et l’Allemagne.

44Les Ministres examinent en ce moment, vu la situation actuelle de l’Égypte, l’opportunité d’établir dans le pays une sorte d’état de siège.

45Cherif

10-Dépêche chiffrée. Expédiée le 6 août à 9hl5 p.m. Reçue le 7 août à 12h20 p.m.

46Pour parer à toute éventualité soldats anglais se sont occupés cet après-midi à faire fortification légère devant façade extérieure palais ras el tin ainsi que côté caserne gouvernement sur ligne tram puis dans leur caserne en emportant leur matériel.

47Chérif-Cabinet Khédivial

11-Son Excellence le Régent Bulkley. Le 7 août à 2h p.m.

48Soumis votre dépêche concernant propositions Londres ; Son Altesse approuve votre manière de voir.

49Osman Mortada à Tchiboukli

12 et 13-Expédié à 4h25 le matin. Reçu à 4hl5 le soir.

50Après avoir attendu vingt-quatre heures il a fallu prendre un parti. Toute réflexion faite nous avons cru devoir décider ce qu’on demandait. Si Anglais vainqueurs il est à prévoir qu’ils modifieront les statuts politiques d’Égypte.

51La forme et conditions de cette modification seront plus ou moins dures selon la conduite que l’Égypte aura tenue envers eux.

52De plus le refus d’accepter la demande dont il est question aurait amené l’Angleterre à opérer cette modification d’un côté immédiatement pour assurer l’exercice légal des droits de guerre sur notre territoire et d’un autre côté dans des conditions défavorables pour l’Égypte par sentiment de méfiance contre elle. Nous prions de noter que nous avons fait précéder des attendus que j’ai soumis dans ma dépêche d’hier.

53Devant la grande insistance d’exécuter immédiatement et toute réflexion faite, nous

54avons cru devoir décider ce qu’on demandait.

55D’ailleurs le refus d’accepter la demande dont il est question aurait amené l’Angleterre à opérer la modification des statuts politiques de l’égypte d’un côté immédiatement, pour assurer l’exercice légal des droits de guerre sur notre territoire, et d’un autre côté dans des conditions défavorables pour l’égypte, par sentiment de méfiance contre elle.

56nous prions de noter que nous avons fait précéder des attendus que j’ai soumis dans ma dépêche.

57ces attendus sont le résultat des modifications et additions faites par nous sur les textes primitifs. en décidant nous mêmes les mesures demandées et en faisant précéder des dits attendus, nous avons la conviction d’avoir fait un acte de prévoyance tout en sauvegardant notre statut politique actuel.

58Ruchdi

-14-Télégramme envoyé du Caire par S. Ex. le Régent. Expédié le 7 Août 1914 à 5h45 le matin. Reçu : le même jour à 3h50 le soir.

59Je reçois à l’instant votre dépêche.

60me référant à celle que je vous avais adressée auparavant je signale danger agression contre mahroussa par les navires allemands. il serait bon demander au gouvernement anglais de veiller au retour. j’attends des ordres.

61Sig : r.

15-Tchiboukli, le 8 août 1914.

62Dans no. 113 5/5 d’Alexandrie pour Aarif Pacha, Tchiboukli Constantinople lire vers 20e 8942-8307-0445-6626-7701 secondo 5507-8944 stop vers 59e lire 6243-2368-7462 de 9089 stop 0052-8742.

16-Le 9 août 1914 à II H a.m.

63Son Excellence le Régent Bulkley

64Son Altesse Grand Vizir vous signale qu’Égypte a déclaré guerre à l’Allemagne. Câblez immédiatement détails sur cette question et sur les raisons provoquant cette déclaration pour pouvoir renseigner la s. Porte.

65Osman Mortada

17-Le 9 août 1914 à 5h30 soir. Très confidentiel. Son Excellence le Régent-Alexandrie

66Avons décidé partir avec Mahroussa mercredi en même temps qu’Osmanieh pour passer Dardanelle ensemble et puis aller directement Dalaman. Quant à continuation de

67voyage de dalaman vous sera communiquée verbalement par fahmi bey qui sera dans Osmanieh.

68Mortada

18-Dépêche chiffrée envoyée du Palais Taseltini par S. Ex. Cherif du Cabinet Khédivial. Exp : le 10 à 9hl0 matin. Reçu : le 10 à 5h35 p.m.

69Le Consul Général d’Allemagne ne veut pas quitter l’Égypte, la considérant neutre

70et non en état de guerre.

71Les Ministres ont tenu plusieurs réunions pour examiner leur relation officielle avec l’Allemagne et traiter navire Autrichien se trouvant au port Égyptien à la suite de déclaration d’égypte en état de guerre.

72Mohamed Ibrahim arrivé Caire informe ligne télégraphique Palais sous surveillance.

19-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Ex. le Régent en date du 10 août 1914 à S. Ex. Mortada Pacha à Tchiboukli, Constantinople. Le 10 Août.

73J’ai reçu votre dépêche très confidentielle dois-je informer ou non grèce italie et Angleterre.

74Sig : Régent

20-Dépêche chiffrée envoyée du Palais Raseltin en date du 11 août 1914.

75Service postal avec étranger étant complètement désorganisé Mohamed Ibrahim demande

76s’il peut envoyer chiffrées quelques nouvelles intéressantes ou bien attendre.

77Chérif

78Cabinet Khédivial

21-Dépêche chiffrée. Expédiée du Caire le 12/8 à llh28 Soir. Reçue le 19/8 à 10 H 30 soir.

79Conseiller Financier et Sirdar arrivés ce soir. J’ai demandé conférer avec eux, ils ont fixé à demain. Cheetham m’a dît textuellement ceci : j’apprends que Son Altesse déjà en route pour Égypte. D’après communication verbale apportée par Conseiller Financier mon Gouvernement avertit son Altesse de ne pas retourner en ce moment et dit que retour à présent serait en opposition avec vues de mon Gouvernement. Je vous demande en aviser Son Altesse par télégraphe sans fil QU’UN de nos bateaux de guerre transmet à mahroussa. J’ai répondu ceci : son altesse ne doit pas encore être parti, je vais lui transmettre votre communication à

80Constantinople. Quant à télégraphier par votre bateau pour le cas où Son Altesse serait déjà en route, je ne crois pas devoir le faire.

81Régent

-22-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Ex. le Régent à S. Ex. Osman Mortada Pacha à Tchiboukli, Constantinople. Le 14 Août 1914. Exp : à lh20 soir. Reçu 1 lh20 soir.

82l’état de guerre ayant été déclaré entre l’angleterre et l’autriche hongrie nous avons décidé sur la demande de londres l’application [à] l’autriche-hongrie des mêmes dispositions qu’a l’allemagne. l’éventualité d’entrer la turquie en guerre à côté de l’allemagne est dès à présent sujet à des graves méditations pour son altesse et pour nous.

83Plus que jamais la présence immédiate de Son Altesse ici est nécessaire.

84Son Altesse peut-il prendre arrangement sur place pour rentrer immédiatement ?

85Son Altesse peut-il en tous cas télégraphier directement vues car nous sommes

86exposés à nous trouver d’un moment à l’autre dans le plus grand embarras en raison de l’absence de son altesse.

87Ruchdi

-23-Dépêche chiffrée 4 h p.m. Le 14 août 1914. Son Excellence le Régent-Bulkley

88Égyptiens Europe signalent difficultés obtenir leur argent des banques. Veuillez câbler informations et dispositions prises.

89Osman Mortada

-24-Expédiée du Caire le 14/8 à 3h40 p.m. reçue le 18/8 à 2h35 p.m.

90Son Altesse KHÉDIVE-Tchiboukly Constantinople

91Inquiétude très grande parmi population si santé permet rentrer immédiatement indispensable

92Mohamed Aly

-25-Le 15 août 1914 à 7h du soir. Son Excellence le Régent-Alexandrie

93Nous étions étonnés du manque de réponse à nos dépêches depuis déjà une semaine et que nous attendons toujours.

94Très satisfait de votre dépêche d’hier son altesse convient avec vous nécessité de rentrer en égypte immédiatement. mais l’ambassade d’angleterre ici avait conseillé de remettre départ donnant comme raison probabilité d’être attaqué par les navires

95Allemands dans la Méditerranée. Cette difficulté ayant été aplanie après l’achat

96des dits navires par la turquie, l’ambassade d’angleterre continue à donner conseil de retarder départ. nous avons donc compris que le retour de son altesse n’étant pas tant désiré pour le moment. telle est la situation actuelle. prière de considérer question et après étude approfondie nous donner votre avis le plus vite possible.

97si vous trouvez difficultés pour communiquer avec nous directement d’égypte, chargez quelqu’un de transporter vos dépêches au 1er port de syrie pour nous les faire parvenir.

98Mortada

-26-Chiffré et expédié le 15 août à 8h du soir.

99Son Excellence le Régent-Alexandrie

100S.A. le Khédive est très satisfaite votre dépêche hier approuve vos démarches près Agence Britannique et attend résultat le plus tôt possible stop. Son Altesse estime que toute démarche pour son retour doit être faite, non pas ici mais par vous en Égypte. Insistez et câblez résultat.

-27-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Exc. le Régent à S. Exc. Osman Mortada Pacha Tchiboukli Constantinople. Expédié le 17 août à lh matin. Reçu le 17 août à 3hl0 soir.

101Ai jamais lance dépêche sans réponse. Je ne crois pas que mes dépêches ni les votres soient interceptées ici.

102On m’a donné toujours assurance de transmettre régulièrement.

103j’ai reçu depuis le huit août en tout six dépêches dont la première réponse à ma dépêche explicative mesures prises, la deuxième fixant jour départ, la troisième différant départ, la quatrième information départ bateau khedivieh ; la cinquième

104relative Égyptiens en Europe et la sixième celle d’aujourd’hui.

105j’ai envoyé de mon côté pendant cette période en tout quatre dépêches dont trois en clair.

106en même temps que je vous ai envoyé ma dernière dépêche j’avais dit à l’agence

107Britannique ceci : Les Ministres envisageant l’éventualité d’entrée en guerre de la Turquie à côté de l’Allemagne et ses conséquences au point de vue Égyptiens, estimaient indispensable en référer à Son Altesse avant de prendre aucune

108détermination si cette éventualité se réalise. C’est pourquoi la régence vient

109d’adresser une dépêche à Son Altesse demandant son retour immédiatment. Aujourd’hui je suis retourné à l’Agence pour 0-0-49 il est de l’intérêt de l’Angleterre Elle-même qu’elle appuyé que Son Altesses rentre immédiatement. Je compte télégraphier prochainement et peut-être envoyer un exprès.

110Ruchdi

28-Le Caire 17 Août 1914.

111Osman Mortada Pacha-Tchiboukli Constantinople

112J’ai reçu dépêche n°15 hier et j’ai partiellement répondu même jour stop. Votre dépêche claire reçue AUJOURD’HUI seulement.

113Ruchdi

29-Expédié le 20 août 1914 à 3h50.

114Son Excellence le Régent-Alexandrie

115Pris connaissance de la communication verbale qui vous été faite par Agence Britannique et vous prie lui communiquer ce qui suit : S.A. le Khédive regrette beaucoup que dans les circonstances actuelles où Sa présence en Egypte eût été utile

116et même nécessaire à tous égards, le gouvernement anglais ait exprimé le vœu que vous avez été chargé de me transmettre. stop.

117câbler votre opinion, celle de vos collègues, l’attitude et l’impression des fonctionnaires anglais et aussi opinion publique égyptienne.

118Abbas Hilmi

30-Dépêche chiffrée envoyée de Bulkeley par S. Ex. le Régent en date du 23 Août 1914 à S. Ex. Osman Mortada Pacha à Tchiboukli, Constantinople. Expédié le 23/8 à 2h55 matin. Reçu le 23/8 à 4h p.m.

119J’ai fait la communication de son altesse à l’agence britannique et j’ai développé longuement en faveur du retour immédiat de son altesse, laissant même note écrite à ce sujet pour faciliter la transmission à londres.

120Pour le moment faute d’avis j’attends le résultat de cette démarche.

121J’ai demandé à l’Agence, au Conseiller Financier, et au Conseiller de l’Intérieur

122de dire franchement au moins à titre confidentiel les motifs pour lesquels le

123Gouvernement Anglais retarde le retour de Son Altesse et combien de temps devait

124durer ce retard.

125à la première question je n’ai obtenu aucune réponse catégorique mais de quelques phrases de l’un et de l’autre j’ai cru comprendre qu’on craint l’influence ou l’action de certains membres de l’entourage de son altesse. on a aussi parlé de l’attitude prêtée à son altesse lors du conflit akaba.

126à la seconde question tous m’ont donné assurance que le retard est purement provisoire et ils supposent une semaine ou même moins si les troupes indiennes viennent avant.

127l’impression des fonctionnaires anglais est donc méfiante mais pas de changement dans leur attitude en ce qui concerne le service.

128Le public Égyptien ignore et pour le moment il est bon qu’il ignore.

129Ahmad Chafik Pacha, est déjà en route, fera rapport détaillé à Son Altesse sur la situation depuis le commencement de la guerre.

-31-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Exc. le Régent à S. Exc. Osman Mortada Pacha, Tchiboukli à Constantinople. Expédiée le 25 août 1914 à lh40 matin. Arrivée le même jour à 5h p.m.

130Je viens de voir Fahmy.

131Et j’apprends de lui qu’on a raconté à son altesse qu’il y a ici état de siège et qu’il y a eu des exécutions capitales. tout cela est faux. méfiez-vous des auteurs de ces bruits. la tranquillité la plus complète n’a cessé de régner ici. en plus des mesures économiques déjà signalées nous avons rendu un décret pour taxer les prix maximum des vivres et nommé une commission pour étude des besoins alimentaires du pays et moyens de pourvoir à ces besoins. nous nous préoccupons aussi des moyens de financer récolte de coton et j’ai réuni à cet effet une grande commission ; je communiquerai résultat aussitôt connu. pas encore réponse à démarches faites à Agence Britannique. Il y a à examiner question départ Pèlerinage mais j’espère que Son Altesse sera déjà ici au moment de décider.

132R.

-32-Dépêche chiffrée envoyée du Caire de la part de S. Exc. Mohamed Fahmi, premier maître des cérémonies à Son Exc. Osman Mortada Pacha, chef du Cabinet du Khédive à Tchboukli, Constantinople en date du 25 août à 11h matin. Arrivée le 26 août à 8h55.

133J’ai envoyé dépêche ouverte hier annonçant arrivée et entrevue avec régent

134Fahmy

33-Réponse à la dépêche expédiée par le Régent (n°17) le 30 à 9h30 p.m. Reçue le 31 à 8h40.

135Depuis arrivée ici suis continuellement Tchiboukli et suis régulièrement correspondance palais avec vous depuis six jours seulement.

136Rien de spécial à vous communiquer attendant votre réponse démarches près Agence Britannique.

137Son Altesse prendra alors décision définitive pour départ soit pour Egypte directement ou pour Dalaman soit à la rigueur pour l’Europe.

138Ai conseillé toujours d’avoir votre avis avant de prendre aucune décision. Câblez-moi personnellement si vous croyez nécessaire hâter rentrée Egypte de Son Altesse.

139Moheb

34-Expédié : le 30 à 3h30 p.m. Reçu : le 31 à 8h40 a.m.

140Je suis allé à l’Agence Britannique pour demander le résultat des démarches.

141on m’a répondu qu’on n’a pas encore de réponse, mais qu’on croit savoir que son

142Altesse est en rapport continuel et amical avec l’Ambassadeur Anglais à Constantinople et que la question du retour est réglé entre Son Altesse et l’Ambassadeur.

143Les troupes indiennes ne sont pas encore arrivées. Quand elles arriveront je demanderai à l’agence le retour immédiat de Son Altesse en menaçant de démissionner en cas d’opposition.

144Est-ce que Chefik Pacha est arrivé à Constantinople ?

145Il serait bon d’envoyer immédiatement Moheb Pacha auprès de Kitchener personnellement pour plaider le retour.

146Le Prince Aziz a dit à l’Agence Britannique que Son Altesse est contente de l’opposition au retour immédiat parce qu’il préfère rester en dehors des événements pour éviter toute responsabilité.

147J’ai appris que le prince omar est tenu en france par le gouvernement français ;

148l’Agence Britannique dit ne rien savoir à ce sujet. Le Conseiller de l’Intérieur

149vient de me dire que son altesse est sur le point de se rendre en italie. à mon avis si le retard du retour doit se prolonger, l’italie est préférable au séjour en Turquie.

150Régent

35-Le Caire, 31 août.

151Osman Mortada Pacha Tchiboukli-Constantinople Il est arrivé et nous employons depuis hier.

152Régent

36-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Ex. le Régent à S. Ex. Osman Mortada Pacha à Tchiboukli, Constantinople. Exp : 31/8 à 3h le soir Reçu : 1/9 à 1h matin.

153Après communication Ambassade Angleterre à Son Altesse en faveur du retour rien ne justifie la moindre hésitation à rentrer. intérêt du pays et vrai intérêt de son Altesse exigent au contraire retour immédiat.

154Aucun changement dans situation du pays sauf difficulté économique comme partout. Population et presse calmes et attitude occupation correcte.

155Tout le monde attend retour Son Altesse n’hésitez pas personne ne comprend que l ‘absence son altesse continue après que opposition à retour a cessé. Mes Collègues et moi considérons donc de notre devoir insister sur retour immédiat. Il importe pour faire face aux événements qui peuvent éventuellement se produire que le Ministère soit en contact direct et immédiat avec le Souverain. Troupes indiennes pas encore arrivées.

156Avant d’expédier cette dépêche je suis allé Agence Britannique. Elle ne connaît rien de la communication qui vient d’être faite à son altes9e par ambassadeur.

157Faites télégraphier la communication à Agence Britannique par Ambassadeur ou par Gouvernement Britannique.

158Cette précaution est nécessaire. à part cela je maintiens entièrement ma dépêche.

37-Le 1er septembre 1914.

159Son Excellence le Régent Caire À 3 h. p.m.

160Via Estern-Prière remettre à Mohamed Bey Fahmy Journal officiel contenant décret proclamation Gouvernement Égypte relative état de guerre ainsi que collection Journal officiel depuis Premier Août.

161Saddik

38-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Exc. le Régent à S. Ex. Osman Mortada Pacha à Tchiboukli Constantinople. Expédié le 2/9 à 4 h matin. Reçu 2/9 3hl5 p.m.

162Le Commandant de l’armée d’occupation a signifié aux agents du Consul d’Allemagne et d’Autriche, par lettres à eux remises par officier anglais, d’avoir à quitter le territoire égyptien. cette mesure a été prise sans entente avec nous et nous avons été simplement notifiés.

163Le Consul autrichien est venu demander si le Gouvernement Égyptien est d’accord. nous avons répondu ceci : l’origine de la communication et la voie de transmission montrent clairement qu’il s’agit d’une décision d’autorité militaire anglaise et non d’un acte diplomatique émanant du gouvernement égyptien.

164J’ai reçu la communication moheb. je trouve en tous cas que son altesse ne serait pas en sûreté à genève.

165Régent

38 bis-Expédiée le 2 sept, à 4h matin. Reçue le 2 sept, à 3hl5 soir.

166Le Commandant de l’armée d’occupation a signifié aux Agents et Consuls d’Allemagne et d’Autriche par lettre à eux remise par un officier anglais d’avoir à quitter le territoire égyptien.

167Cette mesure a été prise sans entente avec nous et nous avons été simplement notifiés.

168Le Consul autrichien est venu demander si le Gouvernement Égyptien est d’accord ; nous avons répondu ceci : L’ORIGINE de la communication et la voie de transmission montrent clairement qu’il s’agit d’une décision de l’autorité militaire anglaise, et non d’un acte diplomatique émanant du gouvernement égyptien.

169Régent

39-Expédiée le 2 sept, à 7h soir.

170En réponse votre dépêche insistant sur notre retour immédiat trouvons nécessaire vous mettre au courant par le détail des démarches faites ici pour notre retour. Le Grand Vizir lors de sa visite du Baïram chez moi m’a annoncé qu’il ferait démarches officielles auprès ambassade britannique pour connaître motif notre empêchement rentrer. cette démarche aboutit à la communication que le conseiller ambassade anglais nous a faite et que nous vous avons transmise. nous avions tout de même compris qu’il laissait à notre bon plaisir de rentrer directement en égypte ou après un voyage en europe préférait nous voir quitter constantinople pour éviter les événements qui pourraient surgir en turquie et qui sont plutôt à prévoir.

171Cependant en réponse à une lettre de Moheb Pacha au Conseiller d’Ambassade pour

172annoncer une visite d’usage de ma part ce dernier lui a écrit ce qui suit : quant au départ de son altesse on doit comprendre, ce que peut être je n’ai pas assez clairement exprimé dimanche qu’il vaut mieux rester encore quelque temps absent du Caire. Un voyage soit en Italie, soit à Genève quand le moment sera venu de s’en aller d’ici paraît donc tout indiqué. nous croyons donc préférable que vous nous laissiez temps nécessaire pour prendre une décision et ligne de conduite que nous vous communiquerons. de votre côté à nous mettre au courant de vos conceptions, projets et démarches qui pourront vous fixer encore mieux sur la décision à prendre. nous pensons aussi que vous devez avoir un plan établi qui motive votre insistance pour nous demander de rentrer, plan qu’il serait bon de nous faire connaître avec détails. nous tenons aussi à savoir comment comprenez-vous votre présence en egypte après les suggestions faites par l’angleterre relativement à votre retour et quelle sera votre attitude et situation en égypte en cas de guerre entre la turquie et l’angleterre.

40-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Ex. le Régent à S. Exc. Osman Mortada Pacha à Tchiboukli Constantinople. Expédiée le 2/9 à 2h30 p.m. Reçue le 2/9 à 8hl0.

173L’Agence Britannique vient de me communiquer que le Gouvernement anglais n’a pas changé sa première manière de voir retardant le retour de son altesse.

174Est-ce que la communication de l’Ambassadeur Anglais a été faite directement à son Altesse ?

175Régent

41-A Moheb Pacha. Expédiée le 6/9 à lh30 matin-Reçue le 6/9 à llh22.

176C’est à vous que j’adresse cette dépêche parce que pour bien exprimer ma pensée j’ai dû y parler en toute franchise et en toute liberté. je vous laisse le soin d’en exposer le fond à son altesse dans la forme que vous jugerez la plus convenable.

177Dans les circonstances actuelles nous avons à opter entre deux partis. Le premier parti consiste à regarder passivement marcher les événements et s’accomplir le sort. c’est évidemment un parti plutôt commode, mais est-il conforme au devoir ?

178Le second parti consiste à veiller aux intérêts de l’egypte et pour cela à examiner avec soin ces intérêts en envisageant toutes les hypothèses possibles et à régler notre conduite en conséquence quelles que soient les risques éventuels que cette conduite peut comporter. ce second parti implique la présence de son altesse en egypte, car ces choses ne s’étudient pas et ne se règlent pas à distance par correspondance surtout que dans l’intervalle les bases des appréciations peuvent se modifier.

179Voilà pourquoi j’avais fait jusqu’ici des démarches réitérées auprès de l’Agence Britannique pour obtenir le retour de Son Altesse et pourquoi après la dépêche de Son Altesse annonçant la levée de l’opposition anglaise à ce retour j’ai insisté auprès de Son Altesse pour qu’elle rentre immédiatement.

180Mais puisque l’Angleterre maintient l’opposition et puis même si l’opposition disparaît Son Altesse semble vouloir ne pas rentrer maintenant, il ne me reste plus

181qu’à suivre le premier parti pour le moment. x jusqu’à nouvel ordre je cesse toute démarche pour hâter le retour de son Altesse. x

182Mais je dois signaler que si après la levée de l’opposition au retour, Son Altesse continue à rester absent, ce fait risque de faciliter aux anglais de l’écarter définitivement en leur permettant d’exploiter dans ce but cette absence auprès du pays auquel ils feront valoir que son altesse s’est définitivement désintéressée de son sort. Dans ce cas naturellement je me retirerai.

183Si pendant l’absence de Son Altesse la Turquie entre en guerre à côté de l’Allemagne nous nous trouverons ici désemparés, sans guide, sans boussole.

184L’Angleterre peut vouloir ou annexer L’ÉGYPTE purement et simplement ou faire avec l’Égypte un arrangement lui assurant l’autonomie à fin de rallier le pays.

185Pour le premier cas ma décision est déjà prise : je considérerai que mon mandat a pris fin et je rentrerai simplement dans la vie privée.

186Mais que dois-je faire dans le second cas ? plère indiquer vue au moins verbalement.

187Régent

42-Dépêche chiffrée envoyée du Caire en date du 7 septembre de la part de Son Exc. le Régent à Son Exc. Youssef Saddik Pacha, Palais Tchiboukli, Constantinople.

188En réponse à votre dépêche numéro cinquante et un banque ottomane dit impossible envoyer argent.

43-Caire-13/9 Osman Mortada Pacha Tchiboukli Constantinople.

189Moratorium renouvelle jusqu’au premier octobre avec modification suivante 10 élévation remboursement à 150/0 pour dépôts ordinaires et à 300/ 0 pour dépôts instructions de bienfaisance 2 0 remboursement illimité pour paiement salaires employés et ouvriers des déposants et pour chèques au profit état pour paiement impôts. Moustafa Fahmy Pacha est mourant.

190Régent

44-Expédiée le 13/9 de Constantinople.

191Son Excellence le Régent du Khédive au Caire

192La santé de Son Altesse le Khédive lui a permis de faire quelques visites au cours des dix derniers jours ; il m’est agréable de vous informer que les docteurs qui l’ont soigné jusqu’aujourd’hui ont présenté un rapport définitif sur la santé de Son Altesse où il est dit que le Khédive est guéri de ses blessures et qu’il jouit d’une bonne santé. En conséquence je crois devoir vous informer de cette réjouissante nouvelle que vous aurez plaisir à connaître et pour la porter à la connaissance de la nation égyptienne.

193Moheb

45-Dépêche chiffrée envoyée par S. Exc. le Régent du Caire en date du 16 septembre à S. Exc. Moheb Pacha, Palais Khédivial à Tchiboukli, Constantinople.

194J’ai reçu votre dépêche. je suis toujours avis de votre départ londres. Watson Pacha sollicite de bonté de Son Altesse un congé pour rejoindre d’urgence son régiment en france. il dit que ce serait de la part de son altesse un nouveau bienfait ajouté à ceux dont il est déjà redevable à son altesse. Le gouvernement a admis en principe d’accorder un congé à ceux qui se trouvent dans un cas pareil mais à raison de situation spéciale de watson pacha auprès de son altesse j’ai cru et lui tout le premier devoir soumettre son cas à son altesse bien que je suis convaincu d’avance que son altesse autorisera.

-46-Son Excellence le Régent-Le Caire, le 17 septembre.

195Fahmy m’a rapporté communication soyez tranquille suis ici à veiller que tout marche bien. son altesse est entièrement satisfaite des affaires d’egypte. je ne voulais pas trop vous écrire pour ne pas vous dérouter et surtout pour être conforme aux ordres que je recevais. j’ai voulu venir vous mettre au courant des vues de Son Altesse mais au dernier moment Abaza Pacha a été chargé de cettemission.

196Je ne suis pas tout à fait de même opinion avec lui, mais j’espère qu’il vous dira fidèlement la mienne.

197j’allais partir pour londres, mais ce voyage a été renvoyé et pourtant j’insiste à le faire décider au moins pour être prêt sur place pour toute éventualité. êtes-vous toujours de cet avis ?

198Dernière décision prise c’est d’attendre événements ici tout en nous mettant bien avec Turcs qui certainement se préparent à la guerre. Mortada Pacha parti aujourd’hui vous prie instamment d’envoyer un bon médecin pour soigner sa fille habitant hélouan atteinte de fièvre typhoïde-famille sedky pacha partie aussi.

199Moheb

47-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Ex. le Régent. Y. Saddik Pacha à Tchiboukli Constantinople. Expédiée le 19/9 à 12h25 p.m. Reçue le même jour à 9hl5 p.m.

200Par premier courrier deux mille livres seront expédiées pour Mahroussa

201Régent

48-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Exc. le Régent à S. Exc. Moheb Pacha Palais Tchiboukli Constantinople. Expédiée le 20/9 à 7 h 55. Reçu le même jour à 4h20 p.m.

202Troupes indiennes arrivées.

203j’avais persisté de prendre précautions contre risque possible d’importation choléra et j’espère que rien à craindre de ce côté.

204Régent

49-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S.E. le Régent à S.E. Moheb Pacha au Palais de Tchiboukli, Constantinople. Expédiée le 24/9 à 8h30 soir. Reçue le 25/9 à 9h50.

205L’agence a demandé à plusieurs reprises la suppression des fonctions de l’assemblée

206Législative jusqu’à la fin des événements actuels donnant pour motif le danger d’entrer dans le domaine politique et la nécessité de prendre souvent des mesures légales rapides commandées par les circonstances.

207J’ai fait valoir que sous cette forme, pareille mesure pourrait être impopulaire et porterait comme un pas en arrière dans la voie constitutionnelle et que la seule solution admissible serait l’ajournement de l’ouverture de la prochaine cession au

2081er Janvier 1915 au lieu de Novembre 1914 en stipulant que toute loi d’un

209caractère non provisoire qui serait promulguée dans L’INTERVALLE cessera d’être applicable à moins d’être soumise à l’assemblée dès sa réunion. l’agence accepte cette mesure sous cette forme et dans cette limite. de notre côté nous pensons qu’elle est justifiée par la situation actuelle et qu’elle sera accueillie sans mécontentement par l’opinion publique.

210Je dois signaler que dans le dernier entretien, l’agence m’a dit que les termes de la dépêche de son altesse à saad pacha à l’occasion du décès de mustafa pacha a produit une mauvaise impression parce qu’elle est considérée comme pouvant encourager l’opposition et même la provoquer. la commission envoyée à londres pour le coton informe qu’il y a espoir pour l’écoulement de quatre millions cantars sur la récolte nouvelle. le gouvernement a donc un double devoir : le premier devoir est d’arranger pour que l’offre de vente ne dépasse pas la quantité demandée et pour que les banques et le commerce d’exportation puissent avoir le fond de roulement nécessaire. l’éxécution de ce devoir est encore à l’étude. le deuxième devoir est la réduction, pour l’année prochaine, à un million de feddans de la culture du coton, pour d’une part, mieux soutenir le prix du coton, et pour, d’autre part, assurer suffisamment la production de céréales suffisante pour les besoins intérieurs et éventuel pour l’exportation. cette décision sera prise après-demain.

211Régent

50-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S.E. le Régent à S.E. Moheb Pacha au Palais de Tchiboukli, Constantinople. Expédiée le 5/9 1914 à 9h05 du soir. Reçue le 6/9 1914 à 10h40 du soir.

212Sirdar m’a fait demander si les distinctions aux militaires et civils à l’occasion du Grand Baïram soivent être soumises à Son Altesses elle-même ou s’il suffit à

213Régent

51-Expédiée le 26/9 à 2h p.m.

214Son Excellence le Régent, Le Caire

215Son Altesse croit qu’il eût été préférable dans l’intérêt du pays même dans les circonstances actuelles que la date de la session de l’Assemblée législative ne soit pas renvoyée, celle-ci ne s’occupant que de questions intérieures. En stipulant que les lois non provisoires qui seraient promulguées dans l’intervalle cesseraient d’être appliquées plus tard, cela permettrait très probablement la proposition de promulgation de lois de nature très importante sur lesquelles l’Assemblée aurait dû être consultée. C’est pourquoi Son Altesse est d’avis d’éviter autant que possible la promulgation de lois de cette nature.

216Toutes ces questions étant de haute importance, Son Altesse désire qu’aucune décision semblable ne soit prise avant qu’elle ne soit consultée au préalable.

217Son Altesse trouve que tout en La mettant au courant des mesures économiques prises et qui l’intéressent toujours, aurait désiré avoir des renseignements tout aussi intéressants sur la quantité des troupes indiennes arrivées, leur distribution dans le pays, l’attitude des fontionnaires anglais depuis l’arrivée des dites troupes, l’impression produite sur la population, le langage de la presse et la situation de l’Armée Égyptienne ainsi que celle de la Police.

218Moheb

52-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. Exc. le Régent à S. Exc. Mouheb Pacha, Palais Tchiboukli à Constantinople. Expédiée le 27/9 à lh50 p.m. Reçue le 28/9 à 2h55 p.m.

219Abaza et Mortada ont exposé de vive voix manière de voir de Son Altesse.

220J’y ai été absolument contraire. elle est basée sur fausse très fausse appréciation. s ‘il est vrai que l ‘angleterre a exprimé vœu que son altesse quitte

221Turquie pour Suisse ou Italie prière insister auprès Son Altesse pour qu’Elle le fasse et aille de préférence italie. mais pour ce dernier pays spécialement il importe que cela soit d’accord avec angleterre. son altesse ne doit pas croire que les Anglais soient décidés à l’écarter définitivement.

222Il s’agit d’un éloignement tout à fait provisoire et je suis convaincu que si Son Altesse donne franchement gage de bonne intention à leur égard en commençant par sacrifier carrément entourage qui déplaît je pourrai obtenir aussitôt cessation de cet éloignement.

223Suis-je autorisé à engager pourparlers dans ce sens.

224Régent

53-Constantinople, le 27 septembre à 12 h 15.

225Urgent Fahmy Bey, Palais Khédivial-Tchiboukli

226On demande mille cinq cents livres turques payables binbachi Behaeddin bey préposé aux expéditions port said après discussion aurons toujours à payer change mais à 109 1/2 au lieu de 109 la dernière fois cela fera 11 livres environ sur la somme demandée.

227waguih

54-Lettre explicative par poste. Serai désireux de vous voir si vous pouviez arranger votre présence ici. Expédiée le 29/9 à 2h50 p.m.

228Son Excellence le Régent-Caire

229Votre importante dépêche que j’ai reçue ne m’a pas convaincu.

230Ambassadeur d’Angleterre est venu hier me communiquer le désir ferme de son Gouvernement pour mon départ Italie et je me suis opposé. Après tout ce qui m’a été fait, je me demande comment je pourrais accepter même une proposition de rentrer en Egypte.

231Abbas Hilmi

55-Expédiée le 7 Octobre à l h30 soir-Reçue le même jour à 7h soir.

232Youssef Saddik Pacha

233Vos lettres n’ont pas modifié mon opinion. je partage entièrement toutes les vues exposées par le régent dans ses communications depuis le commencement.

234Adly Yeghem

56-Dépêche chiffrée envoyée du Caire par S. exc. le Régent, à Son Exc. l’aide de camp de service de Son Altesse le Khédive à Tchiboukli, Constantinople. Expédiée le 22/10 à 2h m. Reçue le 27/10 à 9hl5 soir.

235Moheb Pacha est arrivé.

236Je ne peux que me référer à mes dépêches et plus spécialement à ma dépêche du sept Octobre.

237J’ai toujours exposé préalablement à Son Altesse toute mesure importante que j’ai prise et je n’ai passé outre à aucune objection de son altesse qui d’ailleurs n’en a point fait.

238Assemblée Législative ajournée pour deux mois avant arrivée Moheb.

239Je n’ai pas reçu dépêche que Moheb dit m’a été envoyée par Son Altesse à ce sujet.

240Régent

57-Expédiée le 29/10 à 2h40. Reçue le 30/10 à lh20, Le Caire, Ctp 519 Cr Paser ctp. Aide de camp de Son Altesse le Khédive Tchiboukli Constantinople.

241Le journal le Tanine du 2 4 octobre a publié des nouvelles qu’il m’Importe de mettre au point parce qu’elles dénaturent des points touchant ma responsabilité. il est absolument faux que le pèlerinage ait été interdit cette année ou qu’il y ait eu dérogation à une fatwa du moufti à ce sujet ou que l’azhar ait été ferme à cette occasion ou pour une autre cause quelconque. la vérité est la suivante : les pays d’où l’égypte importait une grande quantité de farine ayant interdit par suite de la guerre l’exportation de cette dernière et l’égypte ayant dû d’autre part réduire la superficie à cultiver en coton et augmenter d’autant celle à cultiver en blé en l’année 1915 il importait de conserver dans le pays la quantité de blé nécessaire pour la consommation et pour l’ensemencement. le gouvernement a été ainsi amené à différer l’envoi au [hédjaz] du blé qui y est expédié annuellement ; d’où risque d’attaque des pèlerins par les bédouins ; à cela venait s’ajouter l’absence de bateaux pour transporter les pèlerins dans des conditions hygiéniques suffisantes ; enfin le gouvernement égyptien vu la situation actuelle se trouvait hors d’état d’organiser un service quarantenaire convenable et il pouvait ainsi être réduit pour préserver le pays de la contamination des maladies épidémiques à retenir longtemps les pèlerins dans les campements au lieu de les laisser partir juste après le temps nécessaire pour l’accomplissement des mesures de prophylaxie. le gouvernement a exposé cette situation au moufti qui a rendu une fatwa portant que dans ces conditions il y a lieu de déconseiller le pèlerinage cette année. le gouvernement portera cette fatwa à la connaissance du public libre de suivre ou non le conseil se bornant à demander un dépôt pour couvrir le cas échéant les frais de retour conformément au précédent de 1911 il aura d’ailleurs soin d’envoyer la khema cherifa et les allocations destinées à la mecque. la manière d’agir du Gouvernement n’a soulevé et ne pouvait soulever aucun mécontentement dans le public et le pays est resté et reste parfaitement calme. il est également faux que le gouvernement ait interdit le sacrifice du courbane et il s’est borné à demander à un conseil d’ulémas présidé par le moufti si étant donné que le pays est menacé de manquer de bestiaux il n’y avait pas lieu de conseiller à la population de réduire au strict minimum rituel de sacrifices. la fatwa rendue a été favorable dans ce sens. Le Gouvernement s’est borné à communiquer au public le texte même de la fatwa sans y rien ajouter et sans prendre aucune autre mesure A ce sujet. enfin il est faux également qu’aient été forcés à souscrire pour la croix rouge les quelques souscriptions qui ont eu lieu elles émanent presqu’exclusivement des particuliers et elles ont même été déconseillées.

242Régent du Khédivat

-58-50 octobre 1914. Mon Cher Régent

243Je constate que certaines de vos décisions ont été prises sous prétexte qu’aucune réponse à vos dépêches n’a été donnée de ma part ; il fallait par prudence nous assurer d’abord que vos dépêches demandant des instructions m’étaient parvenues. vous pouviez pour cela m’envoyer régulièrement par poste ou par courrier, copie de vos dépêches et si vous aviez procédé de cette façon aucun malentendu n’en serait résulté. Tandis que du 27 Septembre au 22 Octobre je n’ai reçu de vous aucune communication.

244Dans les circonstances difficiles actuelles, c’était nécessaire ; pour les affaires importantes de ne prendre aucune décision avant d’obtenir mon consentement.

245Ainsi pour le renvoi de la session de l’Assemblée Législative, j’ai appris que ma réponse télégraphique ne vous est pas parvenue, mais il n’en est pas moins vrai que vous deviez alors provoquer cette réponse par lettre. de même, alors que les moments actuels ne sont nullement propices pour l’octroi de grades et décorations, je viens d’apprendre par une dépêche du sirdar que vous avez autorisé diverses nominations alors que dans ma réponse télégraphique à ce sujet je vous disais de ne rien en faire.

246Dans ces conditions, pour éviter qu’aucune décision importante ne puisse être prise, je tiens à ce que vous vous assuriez d’abord de mon agréement surtout dans les moments plus graves que nous allons traverser.

247j’ai déjà eu occasion de vous dire combien j’étais heureux de vous voir aujourd’hui à la tète de mon gouvernement je saisis cette occasion pour vous le signaler à nouveau en vous disant que je suis tout à fait confiant en votre inébranlable dévouement à ma personne et à votre patrie et que votre loyauté et sagacité ne font pour moi aucun doute.

248Travaillez par conséquent avec courage, fermeté et persévérance pour le bien de votre Pays.

249Croyez, Mon Cher Régent à mes meilleurs sentiments.

250Abbas Hilmi

251P. S. Je viens de recevoir votre dépêche concernant un article du Tanine du 24 octobre courant et je ne saisis pas l’importance que vous lui avez attachée.

252Les journaux tant d’Egypte que ceux de Constantinople publient tellement d’informations inexactes qu’il n’y a pas lieu de s’en émouvoir.

253Quoiqu’il en soit je n’ai pas compris de quelle façon vous avez pris connaissance de cet exemplaire du tanine qui à ce jour, n’a pu parvenir en égypte.

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540