Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Samir Mickey Sindbad et les autres

 | 
Bertrand Millet

Première partie. Présentation des revues

Chapitre V. Les suppléments pour enfants dans la presse pour adultes

Texte intégral

1La publication dans la presse pour adultes de suppléments ou rubriques destinés aux enfants est une pratique ancienne en Egypte.

2Dès 1946, la revue féminine Bint al-Nîl avait créé - on s’en souvient - un Supplément destiné aux enfants, qui allait devenir une revue indépendante, al-Katkût.

3En juillet 1964, la revue Sabâh al-Khayr lança un petit supplément hebdomadaire destiné aux enfants, Hikâyât Sabâh al-Khayr (les histoires de Sabâh al-Khayr). Ce supplément vécut jusqu’en 1966.

4Plusieurs périodiques pour adultes reprirent l’expérience, à la suite de Sabâh al-Khayr : al-Gunhûriyya, al-Masâ’, etc.

5Les suppléments et rubriques pour enfants présentés dans ce chapitre appartiennent, à l’exception d’al-Ahrâm, à des périodiques à caractère confessionnel publiés en Egypte durant les années 70 et 80.

al-Firdaws (le Paradis)

* Histoire et présentation :

6C’est en novembre 1969 que la revue mensuelle Minbar al-Islâm (la chaire de l’Islam) commença la publication d’un supplément réservé aux enfants.

7al-Firdaws se veut la « revue de l’enfant musulman ».

8La revue comporta 16 pages durant de nombreuses années.

9Sa présentation a changé depuis 1984 : la revue a désormais 32 pages illustrées de plusieurs photos en couleur.

al-Firdaws - août 1973

* Contenu :

10Al-Firdaws comporte essentiellement des récits et B.D. rapportant des épisodes de la vie du Prophète ou des saints personnages de l’Islam.

11Elle publie également un abondant courrier des lecteurs et prodigue des conseils moraux.

12Des rubriques scientifiques occupent plusieurs pages depuis 1984. Chaque numéro publie également, depuis cette date, quatre pages en français et six en anglais.

  • 1 Voir infra le chapitre « Image du Pouvoir ».

13La revue est porteuse du discours officiel : elle s’emploie à fournir une légitimité islamique aux différents pouvoirs en place.1

Achbâl Al-Da’wa (les lionceaux de la prédication)

* Histoire et présentation :

14C’est en 1976 que la revue des Frères Musulmans, al-Da’wa (la Prédication), put reparaître sous l’impulsion de ‘Umar Talmasâni.

15Dans son numéro de juillet 1978, Elle publia la lettre d’un lecteur yéménite critiquant, de façon acerbe, la presse enfantine alors existante en Egypte : cette presse véhiculait, selon lui, des modèles étrangers et ignorait l’Islam.

16C’est dans le numéro suivant, d’août 1978, que fut encarté le premier numéro d’un supplément pour enfants de 8 pages : Achbâl al-Da’wa (les lionceaux de la Prédication).

17« Pourquoi ce nom ? », interrogeait l’éditorial du numéro 1. « ...Le lionceau est le fils du lion, symbole de force et de courage. Le musulman doit être, lui aussi, le plus fort et le plus courageux. Nous voulons que, de lionceau, tu deviennes lion lorsque tu grandiras, afin que, fort et courageux, tu ne craignes que Dieu ».

18La revue al-Da’wa ayant été suspendue en septembre 1981, Achbâl al-Da’wa disparut après trois ans d’existence.

* Contenu :

19Les huit pages de la revue comportaient des consignes moralisatrices, des récits illustrés sur l’histoire de l’Islam, des commentaires du Coran et un concours.

  • 2 Voir l’analyse du contenu de cette rubrique, par Gilles Kepel dans Le Prophète et Pharaon, les mouv (...)
  • 3 Voir infra le chapitre « Thèmes antisionistes ».

20En octobre 1980 débuta la série : « Reconnais les ennemis de ta religion ! »2. Sous la plume de Abu ‘Ali Hasan, cette rubrique désigna successivement à la vindicte des jeunes lecteurs : Mustafâ Kamâl Atatürk, promoteur de la laïcité dans les pays musulmans, Menahem Begin, alors premier ministre d’Israël, Théodore Hertzl, fondateur du mouvement sioniste et Michel ‘Aflaq, fondateur du parti Baath.3

21Suspendue en septembre 1981, la revue n’eut pas le temps de brosser les portraits des trois autres « ennemis » dénoncés : Nasser, Brejnev et le président syrien Assad...

Magallat Al-Atfâl (la revue des enfants)

22Une autre tentative confessionnelle d’édification de l’enfance fut entreprise par la revue hebdomadaire d’obédience copte, Watanî (Ma patrie).

23Quatre colonnes y étaient consacrées chaque semaine à la « Revue des enfants ».

24Rédigée en partie par Ya’qûb al-Chârûni, cette rubrique présentait des histoires à contenu moralisateur et proposait parfois des concours. La « revue « publiait chaque semaine plusieurs photos de jeunes lecteurs. (Les noms de ces lecteurs indiquent que beaucoup d’entre eux étaient musulmans...)

  • 4 Voir infra le chapitre « Thèmes antisionistes ».

25La « Revue des enfants » de Watanî se fit l’ardent défenseur du traité de paix signé à Camp David.4

26Comme toutes les autres publications périodiques à caractère confessionnel, Watanî fut suspendu en septembre 1981.

Achbâl al-Da’wa - février 1981

Rubrique pour enfants d’al-Ahrâm

27Cette rubrique est très ancienne dans les pages d’al-Ahrâm. Elle n’a longtemps comporte qu’une bande hebdomadaire étrangère traduite.

28Chargé, en 1979, de l’illustration de cette rubrique, le jeune dessinateur ‘Alâ’ al-Dîn Sa’d y introduisit des B.D. égyptiennes d’un genre nouveau. Illustrant des scénarios de ‘Amr Husnî, ces bandes présentèrent chaque dimanche, jusqu’en 1981, des épisodes historiques ou de grandes inventions, présentés sur le mode humoristique et satirique. (Dans le numéro du 12/2/80, la découverte de la loi de la gravitation universelle n’est pas attribuée aux mérites de la fameuse pomme de Newton, mais à la chute d’excréments projetés par des oiseaux facétieux sur le savant endormi !)

  • 5 Voir également infra la bande Le ballon out dans le chapitre « Sport ».

29D’autres séries mettaient en scène de façon allégorique et parfois audacieuse certains éléments de la vie politique locale ou internationale. (La série « Ibn Battûta » raillait le comportement des Arabes du Golfe en Egypte à travers les déboires d’un Donald en djellaba porteur d’un énorme poste radiocassette !)5

30Plusieurs, enfin, de ces bandes hebdomadaires dessinées par ‘Alâ’ al-Dîn Sa’d illustraient des récits poétiques écrits par ‘Amr Husnî.

31Al-Ahrâm a interrompu la publication de ces bandes. Le grand quotidien présente désormais, chaque jour, la rubrique enfantine « Pour ton enfant ». Ecrite par Ya’qûb al-Chârûni (ancien rédacteur de la rubrique pour enfants de Watani) et illustrée par ‘Adil al-Batrâwî, cette rubrique présente des devinettes et quelques récits illustrant des problèmes de vie quotidienne.

Notes

1 Voir infra le chapitre « Image du Pouvoir ».

2 Voir l’analyse du contenu de cette rubrique, par Gilles Kepel dans Le Prophète et Pharaon, les mouvements islamistes dans l’Egypte contemporaine, Editions la Découverte, Paris 1984, pp. 109 à 121.

3 Voir infra le chapitre « Thèmes antisionistes ».

4 Voir infra le chapitre « Thèmes antisionistes ».

5 Voir également infra la bande Le ballon out dans le chapitre « Sport ».

Table des illustrations

Légende al-Firdaws - août 1973
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/516/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 504k
Légende Achbâl al-Da’wa - février 1981
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/516/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 471k

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540