Version classiqueVersion mobile

Essayons d’en rire !

 | 
Ghislaine Alleaume
, 
Farida Gad El-Hakk

Les Égyptiens par eux-mêmes

Les personnages de Mustafa Hussein

Texte intégral

1C’est par des portraits que s’ouvre ici l’esquisse de cette peinture de la société égyptienne, ceux de quatre personnages, de parution régulière, créés par Mustafa Hussein, principal dessinateur du journal al-Akhbar.

1. « Riches et pauvres »

2Le premier de ces portraits est celui d’un anonyme : un homme du peuple, éternel fauché, mais qui raisonne en tout comme s’il était un bourgeois (2 à 6) Il est en haillons et parle doctement de video-cassettes ou des impôts que lui coûterait une villa au bord de la mer. Il est de ceux qui ne connaissent pas le goût de la viande et s’indigne que le gouvernement, interdisant l’abattage en septembre 80, n’ait pas au moins autorisé la vente du veau... la viande la plus chère.

3A l’opposé, Aziz bey Lélite (7-11) est un grand bourgeois, snob jusqu’à l’absurde. Il est amateur de vin de Lombardie ; il est sportif ; il cherche à garder la ligne ; il aime les voyages et le style Louis XVI ; il a une langue précieuse, affectée, encombrée d’expressions françaises... rendues ici par l’anglomanie correspondante ! Il voit le monde entier à l’échelle de son petit monde et l’outrance de son caractère éclate lorsque Mustafa Hussein lui donne pour interlocuteur ou plutôt pour public muet et stupétait un pêcheur ou un vieux fonctionnaire, un pauvre bougre venu de l’autre monde : celui des pauvres.

4Car c’est bien cette brutale dichotomie entre deux sociétés, celle des riches et celle des pauvres, que ces deux personnages traduisent, chacun à leur manière. Réalité dont le premier s’évade en la niant et que le second souligne avec ce qui serait de l’arrogance si ce n’était de l’inconscience.

5Aziz, c’est bien sûr un nom. Mais c’est aussi l’épithète par lequel a toujours été désigné le maître de l’Egypte.

2. Une dictature de fonctionnaires.

6On a dit de l’Egypte qu’elle était une dictature de fonctionnaires. A cette administration tyrannique et omniprésente, Mustafa Hussein a donné deux visages.

7Ali Alacommande (12 à 15) « grand directeur », est l’officiel qui a réponse à tout, qui noie le poisson dans un jargon verbeux et se perd dans des raisonnements abscons. Sa phraséologie est si encombrée de locutions et de démonstratifs que l’on ne sait plus, à la fin, qui est qui et de quoi l’on parle. Il a de plus, le génie des contre-vérités et des illogismes poussés jusqu’au non-sens. Il est en quelque sorte, dans la satire des pouvoirs publics, la version égyptienne du grand « y a qu’à », avec l’absurde en plus.

8Laroutine (16 à 20) lui, est le maniaque du tampon, l’obsédé du formulaire, il a une névrose obsessionnelle du jargon administratif. Il est, à la lettre, « l’adorateur de la routine » (Abd el-Routine. comme il y a Abd el-Rahman, « l’adorateur du Très-Miséricordieux »), à moins que l’on ne lise « L’esclave de la routine », « Abd » ayant l’un et l’autre sens. Sa vision des choses dessine un monde réduit par l’administration jusqu’au dérisoire. La satire des pouvoirs publics ou des fonctionnaires est l’un des thèmes majeurs de l’humour en Egypte. Mais il y a ici quelque chose en plus : une forme de protestation contre une administration qui prétend régenter tous les actes humains, de la naissance à la mort.

MESURES DE BAISSE DES PRIX

MESURES DE BAISSE DES PRIX

Quel intérêt ?? Les vidéo-cassettes ont pas baissé !!
Al-Akhbar, 18/V/80 (M.H.)

L’INTERDICTION DE L’ABATTAGE

L’INTERDICTION DE L’ABATTAGE

– J’sais vraiment pas comment on va tenir sans viande tout ce mois... Ils auraient pas pu laisser au moins le veau ?!
Al-Akhbar, 4/IX/80 (M.H.).

LA CHALEUR

LA CHALEUR

– Mais tu n’y connais rien ! C’est Sidi Abderrahman* le meilleur endroit pour passer l’été !!
* La station balnéaire la plus chic et la plus snob d’Egypte
Al-Akhbar, 2/VII/80 (M.H.).

LES DECLARATIONS D’IMPÔTS

LES DECLARATIONS D’IMPÔTS

– Aide-moi un peu... Faut tout s’rappeler... J’veux tout déclarer jusqu’au moindre sou, qu’on ait pas d’pépins avec ça !!
Al-Akhbar, 1/IV/80 (M.H.).

TAXE SUR LES OBJETS DE LUXE

TAXE SUR LES OBJETS DE LUXE

– Arrête un peu avec la maladie du p’tit. Laisse-moi calculer c’que ça fait pour un chalet de deux étages à Agami (*).... 5.000 livres pour la saison... à 20 %.... 1.000 livres !!!! Pas possible ! Faut que j’me renseigne dès demain chez l’percepteur !!
(*) Station balnéaire, près d’Alexandrie.
Al-Akhbar, 10/XII/80 (M.H.).

AZIZ BEY LELITE

AZIZ BEY LELITE

– Mais pourquoi, grand Dieu, pêchez-vous au filet ?... Au lancer, mon vieux ! Vous goûterez doublement le plaisir de la pêche ! Dîtes-moi, quel genre d’appât utilisez-vous ? Foie gras ou saumon fumé ? Selon moi, ce qu’il y a de mieux, c’est le camembert trempé dans du vin blanc de Lombardie. Au fait, je ne sais pas pourquoi, l’autre jour, le camembert n’était pas à mon goût... En avez-vous pris ? Mais peut-être êtes-vous membre d’un autre club ??
Al-Akhbar, 3 /XII/80 (M.H.).

AZIZ BEY LELITE

AZIZ BEY LELITE

– Mais vous avez un régime fantastique, on dirait !!! Que me conseillez-vous ? Bien sûr, à la base, viandes grillées et volailles.... Mais ajoutez-vous deux pommes ou pamplemousses, le matin ? Et le pain... lequel prenez-vous ? Moi, je prends du pain français Saint-Georges, avec un demi verre, pas plus, de vin de Lombardie... Ah la la, mon Dieu, si je pouvais être comme vous !!
Al-Akhbar, 8/1/81 (M.H.).

AZIZ BEY LELITE

AZIZ BEY LELITE

– C’est prodigieux, Hanafi, que vous ayiez trouvé un appartement à Masakin Zeinhom (*) !! Je vous enverrai un designer qui a une touche extra ! Il vous fera un réception hall très smart pour vos cocktails et vos parties... Pour le design et les meubles, je vous conseille le Louis XVI. Le Louis XV est complètement out of f fashion... Et si vous pouviez aussi mettre dans l’entrée un Bahut Duchesse d’Ambusier et, pour que ce soit parfait, un vase de Sèvres de 91 cm !!!
(*) Quartier populaire du Caire.
Al-Akhbar, 26/II/81 (M.H.).

AZIZ BEY LELITE

AZIZ BEY LELITE

Augmentation des salaires
Chez le Chef du service des archives :
– Félicitations, votre salaire va être augmenté... C’est l’occasion ou jamais de penser à votre santé. Ici, le milieu est trop humide. Et puisque vous toucherez, plus d’argent, profitez-en... achetez sans attendre, par exemple, un gentil petit yacht ! A vous la mer et le soleil, le bon air et l’iode... Très important l’iode ! Vous emmenez la famille un jour à Capri, un autre en Sardaigne, sur la Riviera en hiver... Pourquoi, mon Dieu, ne faites-vous pas ce qui vous est réellement utile, au lieu de jeter l’argent par les fenêtres ??
Al-Akhbar, 10/III/81 (M.H.).

AZIZ BEY LELITE

AZIZ BEY LELITE

A l’Assemblée. débat sur les problèmes d’approvisionnement.
– Pourquoi, grand Dieu, le ministre s’entête-t-il à parler au Parlement de choses qui n’intéressent personne ? Comme ces histoires de viande, de filet au poivre ou d’escalope nature (*) ! Alors que tout le monde a le freezer plein ! Il ferait mieux de parler des cartouches de chasse. C’est incroyable ! Pas moyen de trouver la moindre cartouche sur le marché ! Comment les gens font-ils sans cartouches, je vous le demande Seigneur, comment ??
(*) en français dans le texte
Al-Akhbar, 8/XII/80

ALI ALACOMMANDE NOUVEAU PLAN POUR LA PROPRETE DU CAIRE

ALI ALACOMMANDE NOUVEAU PLAN POUR LA PROPRETE DU CAIRE

Ces rues-ci ne figurent pas dans le plan ; celles-là, par contre, en font partie. La seconde catégorie, à savoir ces rues-là, comprend des rues qui ne seront pas balayées au titre du plan d’urgence et d’autres qui le seront. Quant à celles-là, elles seront soumises à un arpentage pour une répartition équitable des ordures, afin que ces rues-ci ne soient pas pleines d’ordures et celles-là non. Tout balayeur qui fera preuve de négligence dans l’exécution du plan aura son balai confisqué mais continuera à travailler et tout ira bien.
Al-Akhbar, 23 /IV/80 (M.H.).

ALI ALACOMMANDE

ALI ALACOMMANDE

– Jusqu’à présent, nous avions l’habitude, lorsque les entrepreneurs nous livraient des unités d’hébergement ou d’autres logements, d’effectuer un test pour en vérifier la sécurité et la solidité : chaque plafond était soumis au souffle de trois hommes jeunes qui ne boivent ni ne fument. Or, le résultat était négatif : les plafonds ne bougeaient pas d’un pouce ! En ce qui concerne les habitations neuves dont les plafonds se sont effondrés, la véritable cause, ce n’était pas les vents de sable en eux-mêmes, mais les sables transportés par ces vents. C’est pourquoi nous allons faire en sorte que le souffle de nos jeunes gens soit chargé de poussières analogues à celles des vents de sable. Ainsi nos tests seront parfaits sous tous rapports et tout ira bien.
Al-Akhbar, 5/V/80 (M.H.)

ALI ALACOMMANDE TELEVISION EN COULEUR POUR LES PAYSANS DE LA CHERKIEH

ALI ALACOMMANDE TELEVISION EN COULEUR POUR LES PAYSANS DE LA CHERKIEH

– 180 livres d’accompte, et ensuite des mensualités de 12 livres, versées à la Banque de Crédit. Et la prochaine étape sera le téléphone en couleur. C’est la plus moderne des méthodes de lutte contre la bilharziose. Le paysan n’aura plus, alors, dès qu’il s’apercevra qu’il a la bilharziose, qu’à décrocher son téléphone en couleur et dire « Allo, j’ai la bilharziose », et comme ça, tout le monde sera au courant et tout ira bien.
Al-Akhbar, 23/XII/80 (M.H.)

ALI ALACOMMANDE PANNES D’ELECTRICITE A L’APPROCHE DES EXAMENS

ALI ALACOMMANDE PANNES D’ELECTRICITE A L’APPROCHE DES EXAMENS

Autrefois, lorsqu’il y avait une éclipse de lune, on tapait sur des tôles en chantant : « Allons belles houries, laissez la lune resplendir, Allons, belles du Paradis, laissez la lune se réjouir »
Il faut faire la même chose avec la lampe électrique, mais personne ne le fait, parce qu’il n’y a plus, dans les maisons, de « tôle-à-taper ».
C’est pourquoi des études intensives sont en cours à la Société d’Electricité pour la création d’une usine de « tôle-à-taper ». Alors, tout le monde tapera, la lumière reviendra, et tout ira bien.
Al-Akhbar, 10/III/81 (M.H.).

LAROUTINE

LAROUTINE

– Quelles sont les lectures qui m’ont le plus marqué ?!! Sans aucun doute, le formulaire 137 AH !
Al-Akhbar, 2/X/80 (M. H).

– Dans cette affaire de viande, la seule chose qui va me manquer, à moi, c’est le tampon !!
Al-Akhbar, (M.H.)

– J’ai reçu une lettre disant que ta mère était en danger, mais je n’en ai fait aucun cas, parce qu’il n’y avait pas de cachet sur l’enveloppe !
Al-Akhbar, (M.H.).

LAROUTINE

LAROUTINE

– Ce sont mes enfants, j’en conviens... Mais que j’en prenne livraison, sans la présence d’une Commission de Contrôle, alors, là, non !!
AL-Akhbar, 12/VII/80 (envoi d’un lecteur)

– Lorsqu’Azraël (*) viendra prendre livraison de mon âme, n’oubliez pas de lui demander un reçu !
(*) L’ange de la mort, chez les Musulmans.
Al-Akhbar, 7/Il/80 (envoi d’un lecteur)

Table des illustrations

Titre MESURES DE BAISSE DES PRIX
Légende Quel intérêt ?? Les vidéo-cassettes ont pas baissé !!Al-Akhbar, 18/V/80 (M.H.)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre L’INTERDICTION DE L’ABATTAGE
Légende – J’sais vraiment pas comment on va tenir sans viande tout ce mois... Ils auraient pas pu laisser au moins le veau ?!Al-Akhbar, 4/IX/80 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre LA CHALEUR
Légende – Mais tu n’y connais rien ! C’est Sidi Abderrahman* le meilleur endroit pour passer l’été !!* La station balnéaire la plus chic et la plus snob d’EgypteAl-Akhbar, 2/VII/80 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 74k
Titre LES DECLARATIONS D’IMPÔTS
Légende – Aide-moi un peu... Faut tout s’rappeler... J’veux tout déclarer jusqu’au moindre sou, qu’on ait pas d’pépins avec ça !!Al-Akhbar, 1/IV/80 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
Titre TAXE SUR LES OBJETS DE LUXE
Légende – Arrête un peu avec la maladie du p’tit. Laisse-moi calculer c’que ça fait pour un chalet de deux étages à Agami (*).... 5.000 livres pour la saison... à 20 %.... 1.000 livres !!!! Pas possible ! Faut que j’me renseigne dès demain chez l’percepteur !!(*) Station balnéaire, près d’Alexandrie.Al-Akhbar, 10/XII/80 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre AZIZ BEY LELITE
Légende – Mais pourquoi, grand Dieu, pêchez-vous au filet ?... Au lancer, mon vieux ! Vous goûterez doublement le plaisir de la pêche ! Dîtes-moi, quel genre d’appât utilisez-vous ? Foie gras ou saumon fumé ? Selon moi, ce qu’il y a de mieux, c’est le camembert trempé dans du vin blanc de Lombardie. Au fait, je ne sais pas pourquoi, l’autre jour, le camembert n’était pas à mon goût... En avez-vous pris ? Mais peut-être êtes-vous membre d’un autre club ??Al-Akhbar, 3 /XII/80 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre AZIZ BEY LELITE
Légende – Mais vous avez un régime fantastique, on dirait !!! Que me conseillez-vous ? Bien sûr, à la base, viandes grillées et volailles.... Mais ajoutez-vous deux pommes ou pamplemousses, le matin ? Et le pain... lequel prenez-vous ? Moi, je prends du pain français Saint-Georges, avec un demi verre, pas plus, de vin de Lombardie... Ah la la, mon Dieu, si je pouvais être comme vous !!Al-Akhbar, 8/1/81 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 62k
Titre AZIZ BEY LELITE
Légende – C’est prodigieux, Hanafi, que vous ayiez trouvé un appartement à Masakin Zeinhom (*) !! Je vous enverrai un designer qui a une touche extra ! Il vous fera un réception hall très smart pour vos cocktails et vos parties... Pour le design et les meubles, je vous conseille le Louis XVI. Le Louis XV est complètement out of f fashion... Et si vous pouviez aussi mettre dans l’entrée un Bahut Duchesse d’Ambusier et, pour que ce soit parfait, un vase de Sèvres de 91 cm !!!(*) Quartier populaire du Caire.Al-Akhbar, 26/II/81 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 65k
Titre AZIZ BEY LELITE
Légende Augmentation des salairesChez le Chef du service des archives :– Félicitations, votre salaire va être augmenté... C’est l’occasion ou jamais de penser à votre santé. Ici, le milieu est trop humide. Et puisque vous toucherez, plus d’argent, profitez-en... achetez sans attendre, par exemple, un gentil petit yacht ! A vous la mer et le soleil, le bon air et l’iode... Très important l’iode ! Vous emmenez la famille un jour à Capri, un autre en Sardaigne, sur la Riviera en hiver... Pourquoi, mon Dieu, ne faites-vous pas ce qui vous est réellement utile, au lieu de jeter l’argent par les fenêtres ??Al-Akhbar, 10/III/81 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 69k
Titre AZIZ BEY LELITE
Légende A l’Assemblée. débat sur les problèmes d’approvisionnement.– Pourquoi, grand Dieu, le ministre s’entête-t-il à parler au Parlement de choses qui n’intéressent personne ? Comme ces histoires de viande, de filet au poivre ou d’escalope nature (*) ! Alors que tout le monde a le freezer plein ! Il ferait mieux de parler des cartouches de chasse. C’est incroyable ! Pas moyen de trouver la moindre cartouche sur le marché ! Comment les gens font-ils sans cartouches, je vous le demande Seigneur, comment ??(*) en français dans le texteAl-Akhbar, 8/XII/80
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 65k
Titre ALI ALACOMMANDE NOUVEAU PLAN POUR LA PROPRETE DU CAIRE
Légende Ces rues-ci ne figurent pas dans le plan ; celles-là, par contre, en font partie. La seconde catégorie, à savoir ces rues-là, comprend des rues qui ne seront pas balayées au titre du plan d’urgence et d’autres qui le seront. Quant à celles-là, elles seront soumises à un arpentage pour une répartition équitable des ordures, afin que ces rues-ci ne soient pas pleines d’ordures et celles-là non. Tout balayeur qui fera preuve de négligence dans l’exécution du plan aura son balai confisqué mais continuera à travailler et tout ira bien.Al-Akhbar, 23 /IV/80 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre ALI ALACOMMANDE
Légende – Jusqu’à présent, nous avions l’habitude, lorsque les entrepreneurs nous livraient des unités d’hébergement ou d’autres logements, d’effectuer un test pour en vérifier la sécurité et la solidité : chaque plafond était soumis au souffle de trois hommes jeunes qui ne boivent ni ne fument. Or, le résultat était négatif : les plafonds ne bougeaient pas d’un pouce ! En ce qui concerne les habitations neuves dont les plafonds se sont effondrés, la véritable cause, ce n’était pas les vents de sable en eux-mêmes, mais les sables transportés par ces vents. C’est pourquoi nous allons faire en sorte que le souffle de nos jeunes gens soit chargé de poussières analogues à celles des vents de sable. Ainsi nos tests seront parfaits sous tous rapports et tout ira bien.Al-Akhbar, 5/V/80 (M.H.)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 67k
Titre ALI ALACOMMANDE TELEVISION EN COULEUR POUR LES PAYSANS DE LA CHERKIEH
Légende – 180 livres d’accompte, et ensuite des mensualités de 12 livres, versées à la Banque de Crédit. Et la prochaine étape sera le téléphone en couleur. C’est la plus moderne des méthodes de lutte contre la bilharziose. Le paysan n’aura plus, alors, dès qu’il s’apercevra qu’il a la bilharziose, qu’à décrocher son téléphone en couleur et dire « Allo, j’ai la bilharziose », et comme ça, tout le monde sera au courant et tout ira bien.Al-Akhbar, 23/XII/80 (M.H.)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre ALI ALACOMMANDE PANNES D’ELECTRICITE A L’APPROCHE DES EXAMENS
Légende Autrefois, lorsqu’il y avait une éclipse de lune, on tapait sur des tôles en chantant : « Allons belles houries, laissez la lune resplendir, Allons, belles du Paradis, laissez la lune se réjouir »Il faut faire la même chose avec la lampe électrique, mais personne ne le fait, parce qu’il n’y a plus, dans les maisons, de « tôle-à-taper ».C’est pourquoi des études intensives sont en cours à la Société d’Electricité pour la création d’une usine de « tôle-à-taper ». Alors, tout le monde tapera, la lumière reviendra, et tout ira bien.Al-Akhbar, 10/III/81 (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 74k
Titre LAROUTINE
Légende – Quelles sont les lectures qui m’ont le plus marqué ?!! Sans aucun doute, le formulaire 137 AH !Al-Akhbar, 2/X/80 (M. H).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 21k
Légende – Dans cette affaire de viande, la seule chose qui va me manquer, à moi, c’est le tampon !!Al-Akhbar, (M.H.)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 30k
Légende – J’ai reçu une lettre disant que ta mère était en danger, mais je n’en ai fait aucun cas, parce qu’il n’y avait pas de cachet sur l’enveloppe !Al-Akhbar, (M.H.).
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 25k
Titre LAROUTINE
Légende – Ce sont mes enfants, j’en conviens... Mais que j’en prenne livraison, sans la présence d’une Commission de Contrôle, alors, là, non !!AL-Akhbar, 12/VII/80 (envoi d’un lecteur)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 36k
Légende – Lorsqu’Azraël (*) viendra prendre livraison de mon âme, n’oubliez pas de lui demander un reçu !(*) L’ange de la mort, chez les Musulmans.Al-Akhbar, 7/Il/80 (envoi d’un lecteur)
URL http://books.openedition.org/cedej/docannexe/image/2432/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 48k

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 1982

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search