Version classiqueVersion mobile

Les chrétiens égyptiens aujourd’hui

La parole

Vivre avec le Christ

Texte intégral

1(...) « Car, sans Moi, vous ne pouvez rien faire » (Jean, 15/5). Comment, mon Père, « sans Moi, vous ne pouvez rien faire ? » ; mais je fais une foule de choses sans Lui ; je viens, je pars, je mange, je dors, et tout cela indépendamment du Christ. Et je parle comme je veux, et j’écris comme je veux, indépendamment du Christ, sans Lui. Que signifie cela : « Sans Moi vous ne pouvez rien faire ? » mais tout le jour, je fais une foule de choses sans Lui. Moi je vous dis : tout cela, c’est mort. Tout ce que vous faites sans le Christ est mort. Même la prière, sans Lui, c’est chose morte ; même si vous donnez de l’argent aux gens, même si vous donnez tout ce que vous possédez, sans Lui, c’est chose morte. (...) Mais si vous priez, et que la prière soit pour le Christ, totalement pour le Christ, alors c’est une chose qui reste, ce n’est plus une chose qui disparaît. C’est quelque chose qui vous est gardé, qui vous est compté au ciel. Toute chose faite pour le Christ reste et dure, pour vous, ici-bas comme là-bas. Ah, les prières que vous offrez les jours de guerre spirituelle, avec des larmes, et des inclinations et des coups sur la poitrine... alors le Christ lui-même se montre à vous, l’ange de Dieu descend dans vos consciences, et vous aide, et vous parle. (...) « Sans Moi vous ne pouvez rien faire ». Alors, le Christ m’est nécessaire ? Naturellement il vous est nécessaire. (...) Et d’une nécessité dont vous ne pourrez jamais estimer la valeur. Votre repos s’est perdu en terre, votre effort aussi bien et votre sueur ; votre nourriture et votre boisson, vos allées et venues, tout s’est perdu en terre, tout est mort, mort ; sans le Christ il ne vous est plus rien compté, il ne vous reste rien. (...) Courez après Lui, cherchez-Le partout, et quand vous L’aurez trouvé, reposez-vous ; quand vous L’aurez trouvé, faites ce que vous voulez ; tout sera tourné en gloire. (...)

(Entretien spirituel prononcé par Matta al-Meskin au monastère St. Macaire pendant le jeûne de Noël 1981)

© CEDEJ - Égypte/Soudan, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Volume papier

mollat.comamazon.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search