Version classiqueVersion mobile

Les principes métaphysiques

 | 
Alexandre Declos
, 
Jean-Baptiste Guillon

II. Au principe de la réalité : la question de la fondation

Existence, fondation et degrés d’être

Guillaume Bucchioni

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Quel est le but de l’ontologie ? La fameuse réponse proposée par Quine est simple : le but de l’ontologie est de déterminer ce qu’il y a. L’ontologie a pour but de découvrir ce qui existe, quelles sont les entités qui peuplent la réalité. Cette réponse forme un paradigme que nous nommerons le paradigme néo-quinien (PNQ)1. PNQ a récemment fait l’objet de plusieurs critiques venant de philosophes pour lesquels l’ontologie n’a pas comme but essentiel de déterminer ce qui existe, mais plutôt de découvrir ce qui est fondamental et ce qui est dérivé. En d’autres termes, la notion essentielle dont l’ontologie doit traiter n’est pas celle d’existence mais plutôt celle de fondation. Cette critique forme alors un nouveau paradigme que nous nommerons le paradigme néo-aristotélicien (PNA)2. Bien que nous soyons en accord avec les partisans de PNA dans leurs critiques de PNQ, nous pensons néanmoins que PNA a un défaut majeur, celui d’affaiblir de manière trop radicale la notion d’exi...

© Collège de France, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search