Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Portus (Porto)

Portus. Lieu de culte des stuppatores (localisation incertaine)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une dédicace, non datée, faite à Minerve par plusieurs dignitaires des calfats laisse supposer l’existence à Portus d’un lieu de culte de ce collège (Bollmann 1998, 472).

Si le don dont la nature n’est pas précisée mais qui est dit ornatam omni cultu correspond à celui d’une aedes, le collège des calfats disposait d’un temple ou d’une chapelle dédiée à Minerve.

Sources épigraphiques

CIL XIV, 44 ; ILS 3129 ; IPOstieB, 302 ; EDR149982 (Raffaella Marchesini)

Base de marbre trouvée en 1870 à Portus (le lieu exact de la découverte n’est pas connu).

Numini
euidentissimo
Mineruae Aug(ustae)
sacrum,
conseruatrici et
antistiti splendidis =
simi corporis
stuppatorum orna =
tam omni cultu d(ono) d(ederunt)
Marcii Iulii Carpus patr(o)n(us),
Carpus [f(ilius)] corp(oratus), Amat(ii) Rufinian(us)
hon(oratus), Firmus hon(oratus).

« Consacré au Numen très manifeste de Minerua Augusta, protectrice et maîtresse du collège très illustre des calfats. Marcus Iulius Carpus, patron, et Marcus Iulius Carpus, son fils, memb...

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter