Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Portus (Porto)

Portus. Lieu de culte de Mater Magna (localisation incertaine)

Texte intégral

1Une inscription inédite (à laquelle fait rapidement allusion Ep. lat. 2010, 169) atteste l’existence, à Portus, d’un lieu de culte dédié à la Mère des dieux. Sa présence pouvait déjà être supposée avec un grand degré de vraisemblance, dans la mesure où sont connus plusieurs agents cultuels de la déesse qui précisent explicitement dans leur titre quel est leur lieu d’ancrage : le port d’Auguste (c’est-à-dire Claude) et de Trajan. Certains d’entre eux sont en activité dès la première moitié du iie s. de notre ère, sous les règnes de Trajan et d’Hadrien, ce qui indique que le lieu de culte est déjà en activité à cette époque.

Sources littéraires

Fragmenta Vaticana 148 : Is qui in Portu pro salute imperatoris sacrum facit ex uaticinatione archigalli, a tutelis excusatur.

« Celui qui fait un sacrifice à Portus pour le salut de l’empereur, à la suite d’une prophétie de l’archigalle, est exempté de tutelles ».

2Ce texte provient d’un paragraphe consacré aux exemptions dans une compilation juridique du ive s siècle. Retrouvée à la Bibliothèque vaticane, elle contient une série de fragments de iura et de constitutiones, émanant d’empereurs et datables entre 202 et 372 (éd. Th. Mommsen, Collectio librorum iuris anteiustiniani, III, Berlin, 1890, 1-106).

3Les Modernes ont généralement reconnu dans le sacrum qui y est mentionné un taurobole, puisque ce sacrifice pouvait être prescrit par un archigalle pour le salut du prince (voir par exemple Duthoy 1969, 69).

Sources épigraphiques

4CIL XIV, 39 ; IPOstie B, 303 ; CCCA III, 449 ; EDR143741 (Raffaella Marchesini) (fig. 291)

Fig. 291

Fig. 291

Inscription rappelant le taurobole accompli par Aemilia Serapias, par l’intermédiaire d’un prêtre.

© DR

5Autel de marbre (haut. 89 ; larg. 47,5 cm ; prof. 43,5 cm ; haut. lett. 1,8-3,2 cm), trouvé à Portus, au lieu-dit Ripa.

Aemilia
Serapias
taurobolium fecit
et aram taurobol(i)atam
posuit
per sacerdotes (ou sacerdote s(uo))
Valerio Pancarpo
Idibus Mai(i)s Anullino II
et Frontone co(n)s(ulibus).

« Aemilia Serapias a fait un taurobole et a posé l’autel taurobolique, par l’intermédiaire des prêtres (ou de son prêtre) Valerius Pancarpus, aux ides de mai, sous le consulat d’Anullinus pour la deuxième fois et de Fronton ».

6Étant donné son lieu de découverte, il est vraisemblable que cette inscription se rapporte au lieu de culte de Mater Magna de Portus, plutôt qu’au Campus d’Ostie.

7Datation : 15 mai 199.

8CIL XIV, 408 ; ILS 6179 ; IPOstie B, 412 ; CCCA III, 442 ; Rieger MM 81, 299 ; EDR148245 (Raffaella Marchesini) (fig. 292)

Fig. 292

Fig. 292

Inscription funéraire, mentionnant plusieurs agents du culte de Mater Magna à Portus.

© DR

9Plaque de marbre découverte à Ostie ou à Portus.

<entourant l’inscription> D(is) M(anibus)
<dans le champ, colonne I> Salonia Carpime
Saloniae Euterpe
sacerdoti M(atris) d(eum) M(agnae) port(us) Aug(usti)
et Traiani Felicis, patronae
suae optimae bene meren =
ti fecit et sibi et Salonio
Hermeti, Salonio Dorae, Sa =
loniae Tertiae et eor(um) fili(i)s.
Pars dimidia intrantib(us)
laeua.
<dans le champ, colonne II> M(arcus) Cutius Rusticus
tibico( !) M(atris) d(eum) M(agnae) port(us)
Aug(usti) et Traiani Felicis
fecit sibi et Cutiae The =
odote et libertis liber =
tabusq(ue) posterisq(ue) eorum.
Pars dimidia ad dextra.

(Entourant l’inscription) « Aux dieux Mânes. (Première colonne) Salonia Carpime a fait pour Salonia Euterpe, prêtresse de la grande Mère des dieux du port d’Auguste et de Trajan Heureux, son excellente patronne, qui l’a bien mérité, et pour elle-même et pour Salonius Hermes, Salonius Dora et Salonia Tertia et pour leurs enfants. La moitié située à gauche de l’entrée. (deuxième colonne) Marcus Cutius Rusticus, flûtiste de la grande Mère des dieux du port d’Auguste et de Trajan Heureux, a fait pour lui et pour Cutia Theodote et pour leurs affranchis et affranchies et pour leurs descendants. La moitié située à droite ».

10Datation : 151-250 (EDR).

11AE 1940, 131 ; IPOstie A, 92 ; CCCA III, 444 ; EDR073440 (Marco De Paolis)

12Autel cinéraire en marbre (32 × 30 × 30 cm ; haut. lett. 0,8-1,3 cm), trouvé dans l’Isola sacra, introuvable. Photo : IPOstie A, pl. 30, 1 ; CCCCA, pl. 280

D(is) M(anibus) Culciae
Metropoli
tympanistriae
M(atris) d(eum) M(agnae) utriusq(ue)
portus.

« Aux dieux Mânes. À Culcia Metropolis, joueuse de tambourin de la grande Mère des dieux, de l’un et l’autre port ».

13Datation : 98-138 (EDR, sur la base de l’archéologie).

14IPOstie A, 142 ; ISIS 178 ; CCCA III, 445 ; EDR101683 (Marco De Paolis) (fig. 293)

Fig. 293

Fig. 293

Inscription funéraire, mentionnant un prêtre et une joueuse de tambourin de Mater Magna à Portus.

© DR

15Plaque de marbre (haut. 22,5 ; larg. 47 ; ép. 2,3 ; haut. lett. 1,3-1,7 cm), trouvée dans l’Isola Sacra, attribuable à la tombe 128.

C(aius) Iulius Spiclus sacerdos
M(atris) d(eum) M(agnae) et Aesculapis
fecit sibi et Vlpiae Metropoli
coniugi timpanis(triae) publicae
et fili(i)s et nepotibus.

« Gaius Iulius Spiclus, prêtre de la grande Mère des dieux et d’Esculape, a fait pour lui et pour Ulpia Metropolis, son épouse, joueuse de tambourin publique, et pour leurs enfants et petits- enfants ».

16Datation : 117-138 (EDR, sur la base de l’archéologie).

Bibliographie

  

Ep. lat. 2010 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigrafia latina : Ostia, cento iscrizioni in contesto, Roma 2010.

Duthoy 1969 : R. Duthoy, The taurobolium : its Evolution and Terminology, Leiden 1969.

Table des illustrations

Titre Fig. 291
Légende Inscription rappelant le taurobole accompli par Aemilia Serapias, par l’intermédiaire d’un prêtre.
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6835/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Titre Fig. 292
Légende Inscription funéraire, mentionnant plusieurs agents du culte de Mater Magna à Portus.
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6835/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 116k
Titre Fig. 293
Légende Inscription funéraire, mentionnant un prêtre et une joueuse de tambourin de Mater Magna à Portus.
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6835/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 135k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter