Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostie. Temple (?) collégial des pistores (localisation incertaine)

Texte intégral

1Une inscription monumentale et de grands éléments architectoniques de marbre trouvés, en remploi, dans le pavement de la basilique chrétienne de Pianabella (voir fiche Ostia-suburbium sud-est. Basilique de Pianabella), pourraient appartenir à un édifice collégial des pistores, peut-être un temple, selon l’hypothèse stimulante formulée par Paroli (1993, 159).

2Ces plaques semblent avoir été réutilisées dès la construction de la basilique chrétienne, c’est-à-dire à la fin du ive ou au début du ve s. : ceci signifierait que, comme d’autres sièges de collèges, celui-ci aurait été démembré, au plus tard, à cette époque (voir introduction ; Van Haeperen 2018, 243-244).

3Si la localisation exacte du siège du collège des boulangers reste inconnue, l’inscription monumentale, qui en ornait vraisemblablement l’entrée, fournit cependant une indication intéressante. Le lieu a été concédé par le préfet de l’annone de 189-190, Papirius Dionysius (Pavis d’Escurac 1976, 352-353 ; Zevi 2008, 495 avec la bibliographie antérieure), avec l’autorisation du sénat local : il était donc situé sur un terrain public, appartenant à la colonie. L’intervention du préfet de l’annone revient « à empiéter sur les prérogatives des décurions, en matière de contrôle de l’espace civique » (Tran 2006, 307 ; voir aussi Caldelli 2008, 284 ; Zevi 2008, 496). L’adverbe tunc indique que la décision du préfet ne fut mise en œuvre qu’après sa mort en 191, à l’instigation de l’empereur (Zevi 2008, 495). L’inscription est donc postérieure à la mort de Commode (on n’aurait pas gravé, de son vivant, le nom d’un personnage qu’il avait condamné et qui fut ensuite réhabilité).

Source épigraphique

4AE 1996, 309 ; EDR031004 (Raffaella Marchesini)

5Plaque de marbre en cinq fragments jointifs (77 × 239 × 8 cm ; lettres 17 à 6 cm).

Corpus
pistorum.
locus adsignatus a Papirio Dionysio tunc praef(ecto) ann(onae)
decurionumque c[onsen]su.

« Le collège des boulangers. Le lieu a été assigné par Papirius Dionysius, alors préfet de l’annone et avec la permission des décurions ».

6Pour la restitution du dernier mot, voir Zevi 2008, 494 (c[onsen]su) et Caldelli 2008, 283-284 (c[onces]su ; avec la bibliographie antérieure).

7Datation : peu après 191.

Bibliographie

  

Caldelli 2008 : M.L. Caldelli, « L’attività dei decurioni ad Ostia : funzioni e spazi », in Le Quotidien municipal dans l’Occident Romain, Paris 2008, 261-286.

Pavis d’Escurac 1976 : H. Pavis d’Escurac, La préfecture de I’annone, service administratif impérial d’Auguste à Constantin, Rome 1976 (BEFAR, 226).

Tran 2006 : N. Tran, Les membres des associations romaines : le rang social des « collegiati » en Italie et en Gaule, sous le Haut-Empire, Rome 2006 (Coll. EFR, 367).

Van Haeperen 2018 : F. Van Haeperen, « Fin des temples et fin des cultes à Ostie : une histoire complexe », in RHR, 235, 2018, 233-253.

Zevi 2008 : F. Zevi, « I collegi di Ostia e le loro sedi associative tra Antonini e Severi », in Le Quotidien Municipal dans l’Occident Romain, Paris 2008, 477-506.

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter