Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Temple de l’ordo ad ampliandum templum

Texte intégral

1Quelques inscriptions attestent l’existence d’un temple en rapport avec une association, l’ordo corporatorum qui pecuniam ad ampliandum templum contulerunt (Licordari 1987 ; Bollmann 1998, 470-471). La raison d’être qu’avance l’ordo correspond au financement, par ses membres, de l’agrandissement d’un temple. Les souscripteurs de l’association sont connus par plusieurs fragments d’albums. La confrontation des noms de ces listes avec ceux de membres d’autres collèges a permis d’établir que cet ordo correspondait, selon toute vraisemblance, au collège des lenuncularii traiectus Luculli (pour le détail de l’argumentation voir Licordari 1987, 151-153 ; Royden 1988, 33-36 ; Marinucci 1992, 198-200 C60 ; Tran 2012, 327-330). De part et d’autre apparaissent en effet des mêmes noms et des individus revêtant des charges semblables, tels par exemple, entre 135 et 140, P. Sulpicius Hera et L. Naevius Saecularis (CIL XIV, 246 ; 5374 [ils y apparaissent dans la première comme quinquennalic(ii) de l’ordo ad ampliandum templum, dans la seconde comme quinquennales] ; AE 1987, 197 : dans cette dédicace au futur Lucius Verus, le second apparaît comme quin<quen>nalicius du corpus traiectus Luculli) ou P. Octavius Nymphodotus et A. Egrilius Thallus (ils sont présents, comme simples membres, dans la seconde partie de l’album de l’ordo ad ampliandum templum [CIL XIV 246, col. 5, l. 32 et col. 6, l. 15], rédigée dans un second temps, après 140 ; dans une dédicace à Marc Aurèle [AE 1987, 193] posée entre 161 et 180, ils apparaissent cette fois comme cura(tores) trei(ectus) Lucul(li) ).

2Une fois précisée la correspondance entre l’ordo des membres qui ont rassemblé de l’argent pour agrandir le temple et le collège des bateliers du traiectus Luculli reste à se poser la question de l’identification de ce templum. Il pourrait s’agir de l’édifice dédié au Numen impérial, à proximité immédiate du Tibre, que ces lenuncularii restaurent entre 101 et 103 (voir fiche Ostia. Lieu de culte du collège des lenuncularii du traiectus Luculli) mais dont la nature n’était pas précisée (une telle indication n’était pas nécessaire puisque la dédicace se trouvait vraisemblablement sur le bâtiment [Tran 2012, 330]). Il n’est cependant pas exclu que, comme les fabri tignuarii (voir fiches Ostia. Chapelle de la Casa dei Triclini ; Ostia. Temple collégial des fabri tignuarii), les lenuncularii aient disposé et d’un temple et d’un lieu de réunion (contenant éventuellement une chapelle). Pourrait plaider en faveur de la première hypothèse le fait que plusieurs inscriptions se rapportant soit à l’ordo ad ampliandum templum (voir infra) soit au corpus traiectus Luculli (CIL XIV, 5320, 5380 ; AE 1987, 176a, 197) ont été retrouvées en remploi dans les thermes du forum – comme si elles provenaient du même endroit : leur siège aurait ainsi été démantelé au plus tard à la fin du ive s., quand les pavements des thermes sont refaits (Van Haeperen 2018).

Sources épigraphiques CIL XIV, 246

3Album collégial sur plaque de marbre perdue, ayant appartenu à la collection d’antiquités du cardinal

4Giuliano della Rovere (AE 2000, 19). Si son origine ostienne est assurée (par l’onomastique des personnes citées et la comparaison avec d’autres inscriptions mentionnant l’ordo), son lieu de découverte précis est inconnu. Rédigé en 140 et complété par la suite (Susini 1982, 85).

Imperatore Caesare T(ito) Aelio Hadriano Antonino Aug(usto)
Pio p(atri) p(atriae) III M(arco) Aelio Aurelio Caesare co(n)s(ulibus)
ordo corporator(um) qui pecuniam ad ampliand(um) templum contuler(unt).
(suit la liste des noms des patrons, des magistrats et de la plèbe du collège)

« Étant consuls, pour la troisième fois l’empereur César Titus Aelius Hadrien Antonin Auguste, Pieux, père de la patrie, et Marcus Aelius Aurelius César, l’ordre des membres du collège qui ont rassemblé de l’argent pour agrandir le temple ».

5CIL XIV, 5356 + 5373 ; Marinucci 1992, 188-190, C46 ; EDR110171 (Raffaella Marchesini)

6Album collégial sur deux plaques de marbre, l’une presque entière, l’autre fragmentaire, réutilisées dans le pavement tardif d’une des pièces des thermes du forum. Rédigé entre 179 et 191. Selon Royden (1988, 34), cet album n’appartiendrait pas au même ordo que les autres ici cités, dans la mesure où les noms des membres sont très différents de ceux qui sont énumérés dans les deux autres.

[[Imp(eratore) [[Com]modo [I]I et]] [P(ublio) Martio Ve]ro II co(n)s(ulibus),
[o]rdo corpor(atorum)] qui pec[u]nia ad t[empl(um?) contu]lerunt.
(suit la liste des noms des patrons, des magistrats et de la plèbe du collège)

« Étant consuls, pour la deuxième fois, l’empereur Commode et, pour la deuxième fois, Martius Verus, l’ordre des membres du collège qui ont rassemblé de l’argent pour agrandir le temple ».

7CIL XIV, 5374 ; Marinucci 1992, 188-190, C60 ; EDR110209 (Raffaella Marchesini)

8Album collégial sur plaque de marbre, en deux fragments non jointifs, réutilisés dans le pavement tardif d’une des pièces des thermes du forum. Daté de 135.

[ordo corporator(um) ---]

qui p[ecunia ad ampliand(um) templum contuler(unt)]

(suit la liste des noms des patrons, des magistrats et de la plèbe du collège)

« [---] l’ordre des membres du collège qui ont rassemblé de l’argent pour agrandir le temple ».

Bibliographie

  

Bollmann 1998 : B. Bollmann, Römische Vereinshauser : Untersuchungen zu den Scholae der römischen Berufs-, Kult- und Augustalen-Kollegien in Italien, Mainz 1998.

Licordari 1987 : A. Licordari, « I lenuncularii traiectus Luculli ad Ostia », in Miscellanea greca e romana, 12, 1987, 149-161.

Marinucci 1992 : A. Marinucci, « Iscrizioni », in P. Cicerchia, A. Marinucci, Le Terme del Foro o di Gavio Massimo, Roma 1992, 163-228 (Scavi di Ostia, 11).

Royden 1988 : H.L. Royden, The Magistrates of the Roman Professional Collegia in Italy from the First to the Third Century AD., s.l. 1988.

Susini 1982 : G. Susini, Epigrafia romana, Roma 1982.

Tran 2012 : N. Tran, « Un Picton à Ostie : M. Sedatius Severianus et les corps de lénunculaires sous le principat d’Antonin le Pieux », in REA, 114, 2012, 323-344.

Van Haeperen 2018 : F. Van Haeperen, « Fin des temples et fin des cultes à Ostie : une histoire complexe », in RHR, 235, 2018, 233-253.

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter