Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Temple de Rome et d’Auguste

Volltext

1Temple public vu sa situation sur le forum et ses dimensions (fig. 4 ; 6, n° 2 ; 75). Fouillé entre 1921 et 1923, il est rapidement identifié, en raison de son décor, au temple de Rome et d’Auguste, également attesté par l’épigraphie (la contestation par Rieger [2004, 25, n. 75, 251] de cette identification ne convainc pas [voir les réfutations argumentées de Geremia Nucci 2005]). Plusieurs inscriptions témoignent en outre de la présence, dans la cité, de flamines de Rome et d’Auguste. Édifié entre 5 et 20 de n.è., il s’agit du premier temple en marbre d’Ostie (Calandra 2000 ; Geremia Nucci 2005 ; Pavolini 2006, 106-107 ; Pensabene 2007, 135-144 ; Geremia Nucci 2013 ; Polito 2014 ; Gering 2016, 251-259 ; Geremia Nucci 2018 ; Gering 2018). Construit à cheval sur l’emplacement de la muraille et de la porte sud du castrum, il contribue à la monumentalisation du forum et se situe dans l’axe du Capitole augustéen, qui lui est antérieur (voir fiche Ostia. Capitole tardo-républicain ou augustéen du forum ; fig. 75).

Fig. 4

Fig. 4

Carte des lieux de culte publics d’Ostie, d’Auguste à la fin de l’époque flavienne (d’après Tog. gen. 1953, fig. 30)

© DR

Fig. 6

Fig. 6

Carte des lieux de culte publics d’Ostie, de Trajan au milieu du iiie s. : 1. Capitole d’époque hadrienne ; 2. Temple de Rome et d’Auguste ; 3. Temple rond ; 4. Aire sacrée de la Via della Foce ; 5. Temple sur les naualia, attribué aux Dioscures ; 6. Temple de la Place des Corporations ; 7. Aire sacrée des quatre petits temples ; 8. Petit temple républicain ; 9. Temple de Sérapis ; 10. Aire sacrée de Mater Magna ; 11. Temple de Bellone ; 12. Temple du « forum » de Porta Marina ; 13. Temple de Bona Dea (IV, VIII, 3) ; 14. Temple de Bona Dea (V, X, 2) ; 15. Temple (?) de la Place de la Victoire

© DR

Fig. 75

Fig. 75

Plan du forum tardo-républicain et augustéen (Top. gen. 1953, fig. 19)

© DR

Sources épigraphiques

2Geremia Nucci 2005, 551-554 ; 2013, 233-239, fig. 259-265 (le premier fragment a été publié pour la première fois par Hänlein-Schäfer 1985, 133)

3Quatre fragments de plaque de marbre, conservant les cavités destinées à recevoir des lettres de bronze. Le fragment portant les lettres mAE a été retrouvé au nord du temple, lors de la fouille (65,5 × 108 × 14,5 cm ; haut. lett. 32 cm). Les autres fragments ont été identifiés récemment, l’un lors d’une opération visant à dégager les marbres conservés dans le podium du temple, les autres dans le Lapidario Ostiense (dont un provenant aussi du podium du temple de Rome et d’Auguste). En raison des dimensions des plaques, l’inscription doit être rapportée à la frise et non à l’architrave (Geremia Nucci 2013, 234). L’étude minutieuse de Geremia Nucci permet la reconstitution suivante.

[Ro]mAE [et Augusto Caesari diui f(ilio] ou et diuo Augusto]
[---pat]ro[nus c]ol[oniae].

« À Rome et à Auguste César, fils du diuus (ou au divin Auguste), [---], patron de la colonie, (a fait ?) ».

4Le dédicant du temple, s’il était effectivement patron de la colonie, pourrait correspondre à un membre de la famille des Acilii Glabriones (l’un d’eux posa une dédicace à la Salus de l’empereur, peut-être à l’époque augustéenne et, en tous les cas, avant le règne de Claude : Geremia Nucci 2013, 238-239 ; Polito 2014, 26).

5Floriani Squarciapino 1982 ; Geremia Nucci 2013, 162-164, fig. 200 (fig. 234)

Fig. 234

Fig. 234

Reconstitution du clipeus uirtutis qui devait figurer au centre du fronton avant du temple de Rome et d’Auguste (reconstruction de Floriani-Squarciapino et Zevi, reproduite par Polito 2014, fig. 7)

© DR

6Relief fragmentaire en marbre figurant le bouclier des vertus d’Auguste, entouré de la couronne civique (diam. 1,34 m). L’enquête approfondie de Geremia Nucci permet de le rapporter au centre du fronton (Gering 2016, 255-257 tend cependant à le rattacher à la curie qu’il identifie à un Augusteum ; Geremia Nucci 2018, 2-5 contre les objections de Gering – voir infra). L’inscription suivante est gravée au milieu du bouclier.

Ob
ciuis [ser]uatos.

« Parce qu’il a préservé les citoyens ».

7La formule rappelle évidemment la corona ciuica offerte à Auguste, en 27 av. n.è, tandis que le bouclier se réfère au clupeus uirtutis, célébrant ses quatre vertus, déposé dans la curie au même moment (voir le commentaire détaillé de Geremia Nucci 2013, 163-169).

8CIL XIV, 73 ; EDR143571 (Raffaella Marchesini) (fig. 235)

Fig. 235

Fig. 235

Dédicace de Q. Ostiensis Felix, gardien du temple de Rome et d’Auguste

© DR

9Cippe de marbre (50,5 × 49,5 × 43 cm ; haut. lett. 2,5-3,4 cm), conservé aux Musées du Vatican, avec une autre inscription d’Ostie. Le cognomen même du gardien du temple plaide également pour une origine d’Ostie.

Imperio
Q(uintus) Ostiensis
Felix,
aedituus
aedis RomAE et Aug(usti)
fecit.

« À la suite d’un ordre. Quintus Ostiensis Felix, gardien du temple de Rome et d’Auguste, a fait ».

10Datation : seconde moitié du ier s. (EDR, en fonction de la paléographie et du contexte).

11CIL XIV, 353 ; ILS 6148

12Base de marbre d’une statue équestre en l’honneur de Fabius Hermogenes, décédé. À la suite de son cursus et des honneurs publics qui lui sont rendus, est mentionnée une décision prise par l’ordre des décurions, in aede RomAE et Augusti, dans le temple de Rome et d’Auguste.

13Plusieurs inscriptions d’Ostie, honorifiques ou funéraires, mentionnent des flamines de Rome et d’Auguste, datables entre l’époque flavienne et le début du iiie s. (liste dans Meiggs 1973, 516-517).

14AE 1955, 168, 169 ; AE 1982, 132 = AE 1991, 333 ; AE 1988, 201 ; CIL XIV, 373 = D 6141 ; CIL XIV, 400 = D 6138 ; CIL XIV, 447 (p 615) = CIL XIV, 4674 = CIL XIV, 4675 = SIRIS 547 ; CIL XIV, 4142 = D 6140 ; CIL XIV, 4622 ; CIL XIV, 4677

Sources archéologiques

15Pour une présentation détaillée, on se référera à l’ouvrage majeur de Geremia Nucci (2013), à compléter par les récentes découvertes de fragments architectoniques de marbre par Gering (2016, 251-259 ; 2018 et le site de ses fouilles http://ostiaforumproject.com/​) et un article successif de la chercheuse italienne, répondant à certaines propositions de l’archéologue allemand (Geremia Nucci 2018).

16Seules subsistent aujourd’hui les substructions du temple (24,45 × 14 m ; Geremia Nucci 2013, 56 ; fig. 236). Il devait s’élever sur une hauteur de 16 à 18 m selon les reconstitutions. Sa construction a été datée à l’époque tibérienne par Becatti (Top. gen. 1953, 116), sur la base d’une monnaie retrouvée, sous la basilique, sur un niveau de sol qui était considéré comme contemporain du temple, mais aussi en fonction de l’idée que le culte d’Auguste ne s’était répandu en Italie qu’après sa mort. Des études récentes de la décoration du temple d’une part, du « culte impérial » de l’autre, invitent à revoir cette chronologie largement admise pendant longtemps et suggèrent une datation entre 5 et 20 de n.è. (Geremia Nucci 2005 ; Pensabene 2007, 142 ; Geremia Nucci 2013, 244-254 ; Polito 2014, 27-28). Plus récemment, Gering (2016, 258) et Geremia Nucci (2018) datent le temple du vivant d’Auguste, plus précisément peu après 6 de n.è. (année où Agrippa Postumus et vraisemblablement Tibère furent duovirs d’Ostie).

Fig. 236

Fig. 236

Plan des substructures du temple (Top. gen. 1953)

© DR

17La partie inférieure du podium, seule conservée (pour une hauteur maximale de 1,80 m), est constituée de plusieurs pièces en opus reticulatum s’ouvrant sur un corridor central, couvertes d’une voûte en berceau. Peut-être ces pièces étaient-elles utilisées à des fins d’archivage. D’après les éléments de décoration architectonique conservés (démontés au cours du ve s.; voir infra), il s’agissait d’un temple prostyle hexastyle, pseudopériptère, dont le haut podium (presque 4 m de hauteur) et les parois de la cella étaient revêtus de marbre. Il était vraisemblablement précédé d’une tribune, à laquelle on accédait par deux escaliers latéraux (reconstitutions de Nucci - dessin Ricciardi fig. 237 et de Gering fig. 238).

Fig. 237

Fig. 237

Reconstitution du temple (Nucci, dessin de Ricciardi ; reproduite par Polito 2014, fig. 3)

© DR

Fig. 238

Fig. 238

Reconstitution de la façade du temple (Gering : http://ostiaforumproject.com/​?s=roma)

© DR

18Le temple était surmonté d’un acrotère, en forme de Victoire (fig. 239). La statue (haut. 2,30 m), en marbre de Luni, est presque complète (ne manquent que le bras droit et les ailes ; pour une analyse détaillée, Geremia Nucci 2013, 145-149, qui démontre [p. 148], contre certaines tentatives récentes, qu’il s’agit bien d’un acrotère et non d’une figure destinée à orner un des frontons (haut. 1,94 m) et met en lumière [p. 155-162] l’originalité de cette statue ostienne, datable des deux premières décennies de notre ère).

Fig. 239

Fig. 239

Acrotère en forme de Victoire (reproduit par Nucci 2018 : http://books.openedition.org/​efr/​3903#bodyftn7)

© DR

19Des fragments de la frise de la façade portent des restes d’inscription (voir supra), très vraisemblablement une dédicace à Rome et à Auguste sur la première ligne et une référence au dédicant à la seconde. D’après Geremia Nucci (2005 ; 2013, 168), ceux-ci ornaient plutôt le fronton avant que le fronton arrière (comme on le soutenait précédemment) : le centre du tympan était, selon sa reconstitution (2013, 162-169), occupé par le clipeus de 1,34 m de diamètre, entouré d’une couronne de feuilles de chêne (portant une inscription en son centre : voir supra). Le clipeus aurait été entouré de deux statues de Victoire, qui le soutenaient (si seuls deux fragments jointifs d’une d’elles ont été retrouvés, les comparaisons invitent à proposer la présence d’une autre Victoire soutenant le bouclier ; Geremia-Nucci 2005 ; 2013, 169-83).

20Les recherches récentes de Gering sur le forum tardo-antique ont permis de repérer dans des dépôts de marbre tardifs plusieurs éléments se rapportant à la décoration du temple. Parmi ceux-ci ont été identifiés des fragments d’un autre clupeus uirtutis entouré d’une corona ciuica, de plus grande dimension (diam. 155-160 cm ; fig. 240) et de style différent, tout comme des fragments de Capricorne (Gering 2016, 251-255 ; 2018, 25-27 ; fig. 241). L’archéologue suggère de placer les Capricornes sur le fronton, de part et d’autre des Victoires, attribue la corona ciuica, dont son équipe a retrouvé des fragments, au même fronton (parce qu’il la juge plus ancienne que l’autre) et propose que la corona ciuica jusqu’alors connue (fig. 234) ait décoré un autre monument, la curie (qu’il identifie à un Augusteum ou à un temple des augustales). Geremia Nucci (2018, 3-7) préfère une autre solution : les fragments retrouvés par Gering pourraient avoir décoré le fronton postérieur du temple, qui marquait l’entrée dans le forum, pour qui arrivait, en venant du sud, par le cardo maximus. Ceux-ci en effet se caractérisent par une autre technique d’exécution (il s’agit de reliefs) que les fragments assignés au tympan de la façade (qui appartiennent à des décors travaillés séparément avant d’être appliqués, comme le prouvent les mortaises).

Fig. 240

Fig. 240

Deuxième clipeus uirtutis, reconstitué par Gering (http://ostiaforumproject.com/​?s=roma)

© DR

Fig. 241

Fig. 241

Fragments de Capricorne (Gering : http://ostiaforumproject.com/​?s=roma)

© DR

Fig. 234

Fig. 234

Reconstitution du clipeus uirtutis qui devait figurer au centre du fronton avant du temple de Rome et d’Auguste (reconstruction de Floriani-Squarciapino et Zevi, reproduite par Polito 2014, fig. 7)

© DR

21Une statue représentant la déesse Roma, en amazone, de 2,30 m de hauteur, a été retrouvée pendant la fouille et est interprétée comme la statue de culte qui devait se dresser au fond de la cella (pour une analyse détaillée, Geremia Nucci 2013, 183-209 ; fig. 242).

Fig. 242

Fig. 242

La déesse Rome (Geremia Nucci 2013, p. 184, fig. 229 ; reproduit par Nucci 2018 : http://books.openedition.org/​efr/​3903#bodyftn7)

© DR

22Selon les observations de Pensabene, la décoration architectonique du temple est due à des ateliers qui ont travaillé pour des chantiers impériaux à Rome (pour une analyse détaillée de ces décors – bases, fûts, chapiteaux, entablement, architrave, antéfixes –, Pensabene 2007, 136-144 ; Geremia Nucci 2013, 107-144) : on peut donc supposer ici « une intervention directe, plutôt remarquable, de la maison impériale, qui seule peut justifier la présence massive de marbre de Luni (…) et, pour la première fois à Ostie, le déploiement du style décoratif architectonique officiel inauguré dans le forum d’Auguste et dans le temple de Mars Vltor » (Pensabene 2007, 142).

23Comme le suggère déjà son état de conservation – seule demeure, en quelque sorte, sa carcasse –, le temple de Rome et d’Auguste a très vraisemblablement fait l’objet d’un démantèlement systématique. La réutilisation de multiples éléments qui en proviennent, notamment dans des pavements d’édifices tardifs, renforce cette hypothèse. L’époque de ce démembrement peut être précisée grâce aux fouilles de Gering (2014, 15, 41, 49, 63, 72 ; 2016, 249, 259-262 ; https://ostiaforumproject.com/​ostian-marble-rooftiles/​, consulté le 20 avril 2018) : les éléments provenant du temple ont été remployés dans des constructions ou réfections datables du milieu du ve s. Selon l’archéologue, le lieu de culte pourrait avoir été détruit par un séisme (qu’il date de l’année 443). En outre, certains éléments architectoniques sont restés « in situazione di crollo », avant d’être ensevelis dans l’ultime rehaussement du niveau du forum.

Literaturverzeichnis

  

Calandra 2000 : E. Calandra, « Documenti inediti sul Tempio di Roma e di Augusto a Ostia », in RM, 107, 2000, 417-450.

Floriani Squarciapino 1982 : M. Floriani Squarciapino, « Corona civica e clupeus virtutis da Ostia », in Miscellanea archaeologica Tobias Dohrn dedicata, Roma 1982, 45-52.

Geremia Nucci 2005 : R. Geremia Nucci, « Il tempio di Roma e di Augusto a Ostia : osservazioni critiche su alcune recenti interpretazioni », in ArchCl, 56, 2005, 545-556.

Geremia Nucci 2013 : R. Geremia Nucci, Il tempio di Roma e di Augusto a Ostia, Roma 2013.

Geremia Nucci 2018 : R. Geremia Nucci, « Un Capricorno ad Ostia (anzi due) », in Ricerche su Ostia e il suo territorio : Atti del Terzo Seminario Ostiense (Roma, École française de Rome, 21-22 ottobre 2015) [en ligne]. Rome 2018 (généré le 14 mai 2018). Disponible sur Internet : <http://books.openedition. org/efr/3903>.

Gering 2014 : A. Gering, « Le ultime fasi della monumentalizzazione del centro di Ostia tardoantica », in MEFRA, 126, 2014, http://journals.openedition.org/mefra/2140 (consulté le 14 mai 2018).

Gering 2016 : A. Gering, « Brüche in der Stadtwahrnehmung. Bauten und Bildausstattung des Forums von Ostia im Wandel », in A. Haug, P.-A. Kreuz éds., Stadterfahrung als Sinneserfahrung in der Römischen Kaiserzeit, Turnhout 2016, 247-266.

Gering 2018 : A. Gering, « Marble recycling-workshops nearby the Temple of Roma and Augustus : an interim report of the Ostia-Forum-Project’s working campaigns in 2013 and 2014 », in Ostia Antica. Nouvelles études, 2018, 23-30.

Hänlein-Schäfer 1985 : H. Hänlein-Schäfer, Veneratio Augusti. Eine Studie zu den Tempeln des ersten römischen Kaisers, Roma 1985.

Meiggs 1973 : R. Meiggs, Roman Ostia, Oxford 1973.

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Pensabene 2007 : P. Pensabene, Ostiensium marmorum decus et decor : studi architettonici, decorativi e archeometrici, Roma 2007.

Polito 2014 : E. Polito, « Il tempio di Roma e Augusto a Ostia : vecchi dati e nuove prospettive », in MEFRA, 126, 2014, http://journals.openedition.org/mefra/1964 (consulté le 20 avril 2018).

Rieger 2004 : A.K. Rieger, Heiligtümer in Ostia, Münich 2004.

Top. gen. 1953 : G. Calza, G. Becatti, I. Gismondi, G. De Angelis d’Ossat, H. Bloch, Topografia Generale, Roma 1953 (Scavi di Ostia, 1).

Abbildungsverzeichnis

Titel Fig. 4
Bildunterschrift Carte des lieux de culte publics d’Ostie, d’Auguste à la fin de l’époque flavienne (d’après Tog. gen. 1953, fig. 30)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-1.jpg
Datei image/jpeg, 216k
Titel Fig. 6
Bildunterschrift Carte des lieux de culte publics d’Ostie, de Trajan au milieu du iiie s. : 1. Capitole d’époque hadrienne ; 2. Temple de Rome et d’Auguste ; 3. Temple rond ; 4. Aire sacrée de la Via della Foce ; 5. Temple sur les naualia, attribué aux Dioscures ; 6. Temple de la Place des Corporations ; 7. Aire sacrée des quatre petits temples ; 8. Petit temple républicain ; 9. Temple de Sérapis ; 10. Aire sacrée de Mater Magna ; 11. Temple de Bellone ; 12. Temple du « forum » de Porta Marina ; 13. Temple de Bona Dea (IV, VIII, 3) ; 14. Temple de Bona Dea (V, X, 2) ; 15. Temple (?) de la Place de la Victoire
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-2.jpg
Datei image/jpeg, 444k
Titel Fig. 75
Bildunterschrift Plan du forum tardo-républicain et augustéen (Top. gen. 1953, fig. 19)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-3.jpg
Datei image/jpeg, 756k
Titel Fig. 234
Bildunterschrift Reconstitution du clipeus uirtutis qui devait figurer au centre du fronton avant du temple de Rome et d’Auguste (reconstruction de Floriani-Squarciapino et Zevi, reproduite par Polito 2014, fig. 7)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-4.jpg
Datei image/jpeg, 136k
Titel Fig. 235
Bildunterschrift Dédicace de Q. Ostiensis Felix, gardien du temple de Rome et d’Auguste
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-5.jpg
Datei image/jpeg, 276k
Titel Fig. 236
Bildunterschrift Plan des substructures du temple (Top. gen. 1953)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-6.jpg
Datei image/jpeg, 56k
Titel Fig. 237
Bildunterschrift Reconstitution du temple (Nucci, dessin de Ricciardi ; reproduite par Polito 2014, fig. 3)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-7.jpg
Datei image/jpeg, 104k
Titel Fig. 238
Bildunterschrift Reconstitution de la façade du temple (Gering : http://ostiaforumproject.com/​?s=roma)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-8.jpg
Datei image/jpeg, 148k
Titel Fig. 239
Bildunterschrift Acrotère en forme de Victoire (reproduit par Nucci 2018 : http://books.openedition.org/​efr/​3903#bodyftn7)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-9.jpg
Datei image/jpeg, 276k
Titel Fig. 240
Bildunterschrift Deuxième clipeus uirtutis, reconstitué par Gering (http://ostiaforumproject.com/​?s=roma)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-10.jpg
Datei image/jpeg, 24k
Titel Fig. 241
Bildunterschrift Fragments de Capricorne (Gering : http://ostiaforumproject.com/​?s=roma)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-11.jpg
Datei image/jpeg, 108k
Titel Fig. 242
Bildunterschrift La déesse Rome (Geremia Nucci 2013, p. 184, fig. 229 ; reproduit par Nucci 2018 : http://books.openedition.org/​efr/​3903#bodyftn7)
Impressum © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6658/img-12.jpg
Datei image/jpeg, 217k

© Collège de France, 2019

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Kaufen