Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Oratoire chrétien des thermes de Mithra (I, XVII, 2)

Texte intégral

1Lieu de culte chrétien aménagé dans la pièce septentrionale des thermes de Mithra (Top. gen. 1953, 160 ; Calza 1949-1950, 129-131, 133-135 ; Février 1958, 311 ; Calza R. 1964-1965, 239-242 ; Meiggs 1973, 397 ; Bauer 2003, 45 ; Brenk 2001, 264 ; Olivanti 2001, 437 ; Steuernagel 2004, 116 ; Pavolini 2006, 126 ; fig. 8, 203). Vu ses faibles dimensions, il s’agit vraisemblablement d’une chapelle privée et non d’une église de la communauté chrétienne d’Ostie (Brenk 2001, 264). Contrairement à une idée fréquemment exprimée (Becatti 1954, 33, 139 ; Floriani Squarciapino 1962, 59 ; Calza R. 1964-1965, 239 ; Meiggs 1973, 397), l’oratoire chrétien ne prend pas place directement au-dessus du mithraeum des thermes (qui se trouve sous le large corridor à l’ouest de la pièce où s’implante le lieu de culte chrétien). S’il est possible, voire vraisemblable, que des chrétiens fréquentant l’oratoire aient mutilé la statue cultuelle de la chapelle mithriaque, cette destruction peut avoir eu lieu bien après son abandon : il s’agirait dès lors davantage d’un acte symbolique, annihilant un objet déjà mort (Bauer 2003, 45 ; Steuernagel 2004, 116 ; Van Haeperen 2018, 241-242), sans confrontation violente entre dévots de Mithra et fidèles du Christ.

Fig. 8

Fig. 8

Carte des lieux de culte juif et chrétiens d’Ostie (d’après Bauer, Heinzelmann 2001, 374, fig. 1)

© DR

Fig. 203

Fig. 203

Plan des thermes de Mithra (Top. gen. 1953)

© DR

Sources archéologiques

2La pièce septentrionale des thermes de Mithra est transformée en espace chrétien, à un moment difficile à dater (au ive ou ve s., voire même au vie s. selon Brenk ; fig. 203 ; 210). Une abside en opus listatum est ajoutée au mur nord au ive ou au ve s. Au centre de la pièce est construite une autre abside, encadrée de deux colonnes de marbre, ouverte elle aussi vers le sud. Elle était vraisemblablement délimitée par un chancel, comme le suggère la présence de quatre pilastres en marbre (haut. 1,30 m) trouvés dans cette salle (fig. 211). Ceux-ci portaient en effet des rainures latérales auxquelles des clôtures pouvaient être fixées ; deux d’entre eux étaient décorés, dans leur partie supérieure, du chrisme entouré de l’alpha et de l’ôméga, inscrits dans un cercle (d’après la paléographie, ils dateraient, selon Brenk, du vie s.).

Fig. 210

Fig. 210

Oratoire chrétien des thermes de Mithra

© Françoise Van Haeperen

Fig. 211

Fig. 211

Pilastre de l’oratoire chrétien des thermes de Mithra (R. Calza 1964-1965, fig. 50, 50a, p. 241)

© DR

3Des fragments d’objets en marbre, identifiés à des restes de deux tables d’autels (mensae), ont été trouvés en 1939 Via della Foce, à proximité des thermes de Mithra. Ces mensae appartenaient peut-être à l’oratoire tout proche.

4Les quatre premiers fragments, curvilignes, ont été rapprochés par Pani Ermini de trois fragments conservés au Palazzo Antonelli à Rome : ils appartiennent indubitablement à une même mensa, comme le prouvent leur matière, leur dimension, leurs caractéristiques stylistiques, mais surtout le fait qu’un fragment d’Ostie et un de Rome sont jointifs (Calza, 1949-1950, 133-134 ; R. Calza 1964-1965, 242-247, fig. 52, dessin A ; Pani Ermini 1978, 94-117, avec nombreuses illustrations ; Chalkia 1991, 147 ; fig. 212).

Fig. 212

Fig. 212

Fragments d’une mensa à haut bord historié, appartenant peut-être à l’oratoire chrétien des thermes de Mithra (Pani Ermini 1978, pl. 1)

© DR

5La mensa était semi-ovale, avec un haut bord historié et un fond légèrement concave (mesures totales reconstituées à partir des fragments : 114 × 115 × 2-4 cm). Le bord représente un portique où alternent, sur des colonnes à base et chapiteau ioniques, des arcs voûtés et à tympan rectangulaire. Dans chaque niche constituée par ce portique figure un personnage en pallium, portant un uolumen en main. Sur la base de comparaisons, Pani Ermini suggère d’y reconnaître les apôtres, situés de part et d’autre du Christ (qui a disparu) : celui-ci remet la loi dans les mains voilées d’un personnage identifiable à Paul (il s’agit d’une scène habituelle de traditio legis). Le côté gauche de la mensa, mieux conservé, contient également, dans sa partie rectiligne, une scène illustrant la chute d’Adam et Ève (Pani Ermini fig. 7) : les protagonistes sont debout, de part et d’autre d’un arbre où s’enroule le serpent. Si la scène est bien connue, la posture des personnages semble unique : ils couvrent leur nudité avec une grande feuille tenue dans une main, à l’intérieur de la niche, tandis que l’autre est ouverte et levée, au-delà de l’arcade. Enfin, à l’extrémité gauche subsiste un reste de décoration, avec queue de poisson, suggérant une représentation de l’épisode de Jonas.

6Cette mensa est datée de la fin du ive ou du début du ve s., sur la base de critères typologiques et iconographiques par Pani Ermini, de la fin du ve s. par Chalkia qui n’explicite pas la datation proposée. Elle semble avoir été produite par un atelier oriental (peut-être à Constantinople) ou par un artisan de formation orientale, établi à Ostie.

7Un autre fragment, curviligne, appartient à une autre mensa, en marbre grisâtre (haut. conservée du bord : max. 17 cm, min. 7,50 cm ; ép. max. 5 cm, min. 2 cm ; fig. 213). Son bord interne présente une sorte de cordon entrelacé ; son bord externe, une série continue de perles ; entre ceux-ci, se trouvent des alvéoles semi-circulaires marquées par un encorbellement sinueux. Dans les espaces restants, à l’extérieur de celles-ci, prennent place des poissons et des mollusques. Comme la précédente, elle avait vraisemblablement une fonction liturgique. Elle est datée du vie s., sur la base de critères stylistiques. Le caractère insolite de la mensa a été souligné : elle rassemble en effet des traits de types divers, celui à alvéoles et celui à bord historié (Calza 1949-1950, 134 ; R. Calza 1964-1965, 247-249, fig. 53 ; Pani Ermini 1978, 92-94 ; fig. 2 ; Chalkia 1991, 62, 104, 222).

Fig. 213

Fig. 213

Fragment d’une mensa avec poissons et mollusques (R. Calza 1964-1965, p. 247, fig. 3)

© DR

Bibliographie

  

Bauer 2003 : F.A. Bauer, « Stadtbild und Heiligenlegende. Die Christianisierung Ostias in der spätantiken Gedankenwelt », in G. Brands, H.G. Severin éds., Die spätantike Stadt und ihre Christianisierung, Wiesbaden 2003, 43-62.

Becatti 1954 : G. Becatti, I mitrei, Roma 1954 (Scavi di Ostia, 2).

Brenk 2001 : B. Brenk, « La christianisation d’Ostie », in Ostia, 2001, 262-271.

Calza 1949-1950 : G. Calza, « Nuove testimonianze del cristianesimo a Ostia », in RPAA, 25-26, 1949-1950, 123-138.

Calza 1964-1965 : R. Calza, « Le sculture e la probabile zona cristiana di Ostia e di Porto », in RPAA, 37, 1964-1965, 155-257.

Chalkia 1991 : E. Chalkia, Le mense paleocristiane. Tipologia e funzioni delle mense secondarie nel culto paleocristiano, Città del Vaticano 1991.

Février 1958 : A. Février, « Ostie et Porto à la fin de l’antiquité », in MEFRA, 70, 1958, 295-330.

Floriani Squarciapino 1962 : M. Floriani Squarciapino, I culti orientali ad Ostia, Leiden 1962 (EPRO, 3).

Meiggs 1973 : R. Meiggs, Roman Ostia, Oxford 1973.

Olivanti 2001 : P. Olivanti, « Petit pilastre avec chrismon », in Ostia, 2001, 437.

Pani Ermini 1978 : L. Pani Ermini, « Una mensa paleocristiana con bordo istoriato », in RIASA, 1, 1978, 89-117.

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Steuernagel 2004 : D. Steuernagel, Kult und Alltag in römischen Hafenstädten. Soziale Prozesse in archäologischer Perspektive, Stuttgart 2004.

Top. gen. 1953 : G. Calza, G. Becatti, I. Gismondi, G. De Angelis d’Ossat, H. Bloch, Topografia Generale, Roma 1953 (Scavi di Ostia, 1).

Van Haeperen 2018 : F. Van Haeperen, « Fin des temples et fin des cultes à Ostie : une histoire complexe », in RHR, 235, 2018, 233-253.

Table des illustrations

Titre Fig. 8
Légende Carte des lieux de culte juif et chrétiens d’Ostie (d’après Bauer, Heinzelmann 2001, 374, fig. 1)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6621/img-1.jpg
Fichier image/, 356k
Titre Fig. 203
Légende Plan des thermes de Mithra (Top. gen. 1953)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6621/img-2.jpg
Fichier image/, 232k
Titre Fig. 210
Légende Oratoire chrétien des thermes de Mithra
Crédits © Françoise Van Haeperen
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6621/img-3.jpg
Fichier image/, 384k
Titre Fig. 211
Légende Pilastre de l’oratoire chrétien des thermes de Mithra (R. Calza 1964-1965, fig. 50, 50a, p. 241)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6621/img-4.jpg
Fichier image/, 872k
Titre Fig. 212
Légende Fragments d’une mensa à haut bord historié, appartenant peut-être à l’oratoire chrétien des thermes de Mithra (Pani Ermini 1978, pl. 1)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6621/img-5.jpg
Fichier image/, 520k
Titre Fig. 213
Légende Fragment d’une mensa avec poissons et mollusques (R. Calza 1964-1965, p. 247, fig. 3)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6621/img-6.jpg
Fichier image/, 378k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter