Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Oratoire chrétien près du théâtre (Oratorio cristiano ; II, VII, 1)

Texte intégral

1Petite chapelle chrétienne (Vaglieri 1910a ; Vaglieri 1910b, 136-138 ; Vaglieri 1910c, 57-62 ; Top. gen. 1953, 162 ; Février 1958, 302-303 ; Paroli 1993, 168-169 ; Brenk 2001, 264-265 ; Bauer 2003, 58-60 ; Pavolini 2006, 66-67 ; Pensabene 2007, 538-539 ; Boin 2010, 197-199), située partiellement sur le decumanus maximus, au sud-est du théâtre, à proximité de l’arc où, selon la tradition, plusieurs martyrs chrétiens avaient été mis à mort (sur cet arc, Zevi, Pensabene 1971, 481-525 et plus particulièrement 493 pour le lien avec les passions des martyrs d’Ostie ; fig. 8, 208, 209).

Fig. 8

Fig. 8

Carte des lieux de culte juif et chrétiens d’Ostie (d’après Bauer, Heinzelmann 2001, 374, fig. 1)

© DR

Fig. 208

Fig. 208

Plan de l’oratoire chrétien situé près du théâtre (Vaglieri 1914, pl. IV)

© DR

Fig. 209

Fig. 209

Oratoire chrétien situé près du théâtre (PAO_B1986)

© DR

2Parmi les sépultures trouvées sous le lieu de culte fut mis au jour un sarcophage représentant Orphée (fin iiie-début ive s.), réutilisé tardivement : sur la plaque de couverture figure une inscription gravée à l’occasion de ce remploi (peut-être au ve s.), mentionnant le nom du défunt, Quiriacus. Celui-ci correspond, d’après les actes des martyrs d’Ostie, au nom d’un évêque et martyr de la cité, de la fin du iiie s., exécuté avec d’autres chrétiens près de l’arc devant le théâtre (Acta Sanctorum, 24 Aug. [t. 4, 760 § 15] ; 5 Sept. [t. 2, 524 § 17]). Certains savants ont dès lors supposé que ce sarcophage lui appartenait, que la chapelle aurait été construite, tardivement, à côté du lieu de son martyr où ses restes auraient alors été transportés (Meiggs 1973, 391, 520). Selon d’autres, il s’agirait du sarcophage d’un simple fidèle (Février 1958, 302 ; Pensabene 2007, 539), qui, d’après Calza (1951, 125), aurait été enseveli auprès du martyr dont il portait le nom. Pour d’autres enfin, la présence même de cette inscription à cet endroit aurait influencé l’élaboration de la légende des martyrs chrétiens d’Ostie : selon Février (1958, 303), elle aurait pu donner « l’idée à l’auteur de la passion [scil. des martyrs d’Ostie] de localiser près du théâtre la mort de l’évêque et de ses compagnons ». Plus radicalement, Bauer se demande s’il n’est « pas envisageable que la figure de l’évêque Quiriacus, tel qu’il apparaît dans la légende, soit une fiction qui repose sur l’inscription funéraire d’un Quiriacus, un jour enseveli à cet endroit ? » (Bauer 2003, 59-60).

3Cet oratoire a été fréquenté jusqu’au xiie s. (si, du moins, on l’identifie avec l’ecclesia Sancti Quiriaci mentionnée dans une source de 1162, citée par Top. gen. 1953, 162).

Source épigraphique

4CIL XIV, 5232 ; AE 1910, 202 ; ILCV 3217 ; EDR072399 (Raffaella Marchesini)

5Fragment de plaque de marbre servant de couvercle à un sarcophage (93 × 60 cm × 5,6 cm ; haut. lett. 4,5 cm)).

Hic
Quiriacus
dormit in pace.

« Ici, Quiriacus repose en paix ».

Sources archéologiques

6Petit lieu de culte tardif, fouillé en 1910 (Vaglieri 1910, 95, 136-138). Il n’en subsiste que peu de traces : l’abside et un mur à 8,70 m de celle-ci, de même facture. Il s’agit d’une chapelle (long. 8,70 m environ) à une nef, avec abside à l’ouest, construite sur un remblai d’environ 75 cm par rapport au dernier niveau du decumanus maximus (fig. 208, 209). Elle prend place en partie sur le decumanus maximus et une rue perpendiculaire à celui-ci, et en partie sur les restes d’un nymphée tardif. Dans la couche de remblai, sous et autour de la chapelle, ont été trouvées des sépultures de l’époque tardo-antique ; cette zone a continué à être utilisée à de telles fins durant le haut moyen âge (Vaglieri 1910, 95).

Fig. 208

Fig. 208

Plan de l’oratoire chrétien situé près du théâtre (Vaglieri 1914, pl. IV)

© DR

Fig. 209

Fig. 209

Oratoire chrétien situé près du théâtre (PAO_B1986)

© DR

7La technique de construction des murs de la chapelle (notamment le mortier typique du haut moyen âge et l’usage conjoint de blocs de tuf en fondation, de parement en brique à l’intérieur et d’opus listatum à l’extérieur) et le remploi de matériau fournissent des éléments de datation, qui pointent vers le haut moyen âge (Paroli 1993, 168-169 ; Brenk 2001, 264-265 ; Bauer 2003, 58-60 ; Boin 2010, 197 ; entre le vie et le viiie s. : Vaglieri 1910b, 137 ; Top. gen. 1953, 162).

Bibliographie

  

Bauer 2003 : F.A. Bauer, « Stadtbild und Heiligenlegende. Die Christianisierung Ostias in der spätantiken Gedankenwelt », in G. Brands, H.G. Severin éds., Die spätantike Stadt und ihre Christianisierung, Wiesbaden 2003, 43-62.

Boin 2010b : D. Boin, « A Campaign for Pious Tourism in Late Antique Ostia : Epitaphs for Bishop Cyriacus and Monica, Mother of Augustine », in JRS, 100, 2010b, 195-209.

Brenk 2001 : B. Brenk, « La christianisation d’Ostie », in Ostia, 2001, 262-271.

Calza 1951 : G. Calza, « Nuove testimonianze del Cristianesimo a Ostia », in RPAA, 25-26, 1951, 123-138.

Février 1958 : A. Février, « Ostie et Porto à la fin de l’antiquité », in MEFRA, 70, 1958, 295-330.

Meiggs 1973 : R. Meiggs, Roman Ostia, Oxford 1973.

Paroli 1993 : L. Paroli, « Ostia nella tarda antichità e nell’alto medioevo », in L. Paroli, P. Delogu éds., La storia economica di Roma nell’alto Medioevo alla luce di recenti scavi archeologici, Firenze 1993, 153-175.

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Pensabene 2007 : P. Pensabene, Ostiensium marmorum decus et decor : studi architettonici, decorativi e archeometrici, Roma 2007.

Top. gen. 1953 : G. Calza, G. Becatti, I. Gismondi, G. De Angelis d’Ossat, H. Bloch, Topografia Generale, Roma 1953 (Scavi di Ostia, 1).

Vaglieri 1910a : D. Vaglieri, « Scoperte di antichità cristiane in Ostia », in Nuovo bullettino di archeologia cristiana, 1910, 57-62.

Vaglieri 1910b : D. Vaglieri, « Ostia - Scoperta della cinta urbana e di una chiesetta medievale », in NSA, 1910, 134-139.

Vaglieri 1910c : D. Vaglieri, « Scoperte di antichità cristiane in Ostia », in Nuovo bullettino di archeologia cristiana, 16, 1910, 57-62.

Zevi, Pensabene 1971 : F. Zevi, P. Pensabene, « Un arco in onore di Caracalla ad Ostia », in RendAccLinc, 26, 1971, 481-525.

Table des illustrations

Titre Fig. 8
Légende Carte des lieux de culte juif et chrétiens d’Ostie (d’après Bauer, Heinzelmann 2001, 374, fig. 1)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6616/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 356k
Titre Fig. 208
Légende Plan de l’oratoire chrétien situé près du théâtre (Vaglieri 1914, pl. IV)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6616/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Titre Fig. 209
Légende Oratoire chrétien situé près du théâtre (PAO_B1986)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6616/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 200k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter