Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Mithraeum des Serpents (V, VI, 6)

Texte intégral

1Mithraeum aménagé dans une pièce appartenant à un bâtiment peu étudié. Situé dans un quartier d’habitation au sud du decumanus maximus, celui-ci comporte des tabernae et espaces transformés à diverses époques (V, VI, 5 ; fig. 7, n° 33 ; 197). La chapelle était accessible par une sorte de vestibule carré, donnant, à l’est, sur une petite cour ouverte sur la rue (Becatti 1954, 101-104 ; Steuernagel 2004, 107, 114 ; Pavolini 2006, 224 ; Marchesini 2012-2013, 279-285). Elle daterait du milieu du iiie s., ou peu après.

Fig. 7

Fig. 7

Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)

© DR

Fig. 197

Fig. 197

Plan de l’édifice dans lequel s’insère le mithraeum des Serpents (Top. gen. 1953)

© DR

Sources archéologiques

2La description qui suit est très largement empruntée à Becatti (1954, 101-104), que l’on consultera pour plus de détails.

3Le mithraeum (11,97 × 5,15 m) est installé dans une pièce dont les parois sont d’époques diverses (fig. 198, 199). Le mur occidental est le plus ancien ; il appartenait à une construction avec hauts pilastres de blocs de tuf réunis par des parois en opus reticulatum de tuf, comportant quelques réfections postérieures. La paroi orientale est composée, dans sa partie sud, d’un opus mixtum (de l’époque d’Hadrien, selon Becatti) et semble appartenir au même édifice que la paroi occidentale, mais elle a été abîmée et reprise en un second temps (sans doute au iiie s.), en opus latericium, et à partir de 2 mètres de hauteur, en opus listatum. Le mur sud, en opus latericium, est contemporain du mur oriental du iie s. ; il comprenait une ouverture centrale (larg. 1,50 m), qui fut fermée par un mur grossier de blocs de tuf irréguliers rectangulaires, lors de l’installation de la chapelle. Quant au côté de l’entrée, au nord, il comporte un mur en opus latericium, où s’ouvre une porte, non centrée, de 1,70 m. Ce mur a été construit à l’époque de la création du mithraeum.

Fig. 198

Fig. 198

Plan du mithraeum des Serpents (Becatti 1954, 103, fig. 21)

© DR

Fig. 199

Fig. 199

Mithraeum des Serpents

© Françoise Van Haeperen

4La chapelle était vraisemblablement couverte d’un toit simple : les parois conservées sur une hauteur importante ne présentent en effet aucune trace de départ de voûte mais bien des cavités pour des poutres.

5Lors de l’aménagement du mithraeum sont construits deux podiums latéraux en maçonnerie grossière constituée de débris (long. 9,75 m ; haut. 55 cm ; larg. 1,70 m) ; ils comportaient un replat supérieur (larg. 35 cm) couvert d’un cocciopesto, dont il restait quelques traces, ainsi qu’une niche, ouverte au centre de leur paroi verticale. Le podium occidental était accessible par une marche en brique.

6Au fond du mithraeum se dressait une structure, constituée de deux murets de maçonnerie grossière en opus listatum. Celui de gauche n’est pas appuyé au mur du fond, peut-être par respect pour la peinture préexistant sur la paroi du fond. Entre les deux murets s’élèvent deux marches, de même maçonnerie. La partie supérieure de l’autel à gradins ainsi formé est détruite ; peut-être comportait-elle une niche avec relief ou une peinture du dieu.

7Devant l’autel à gradins, entre les deux podiums, se trouve un petit autel en maçonnerie, avec une petite marche sur trois côtés, dont manque la partie supérieure (haut. actuelle 50 ; 60 × 60 cm).

8Le pavement est constitué d’un simple battu.

9Dans l’angle sud-est formé par les deux parois du iie s. subsistent de larges fragments d’enduit peint à fond blanc. Les deux parties, qui se complètent, forment une composition : de part et d’autre est représenté un serpent dressé diagonalement, en trois spirales, et surmonté d’une guirlande rouge ; du bas s’élèvent des arbustes verts (sur la paroi est, il s’agit d’un serpent femelle, sans crête, sur l’autre paroi, d’un serpent mâle ; fig. 199).

Fig. 199

Fig. 199

Mithraeum des Serpents

© Françoise Van Haeperen

10Entre les deux serpents, sur la paroi orientale est figuré un personnage masculin, avec tunique blanche et toge rouge-jaunâtre, capite uelato ; il est encadré par deux arbustes. Seule la partie supérieure de ce personnage identifiable à un Genius est conservée : l’avant-bras est baissé ; la main, disparue, tenait vraisemblablement une patère, tandis que la main gauche, manquante, portait la corne d’abondance, peinte en jaune et remplie de fruits et de feuilles vertes. Ces peintures dateraient, d’après leur style, du milieu du iie s. Il semble donc qu’un laraire avait été aménagé précédemment dans cet espace qui correspondait vraisemblablement à un complexe comparable à celui du Caseggiato del Sole (V, VI, 1), tout proche : une série de tabernae ouvertes sur la Via del Mitreo dei Serpenti, avec un corridor au sud, donnant accès à une série de pièces internes, à l’arrière des tabernae, qui servaient peut-être d’habitation modeste aux occupants de celles-ci (fig. 197). L’une d’elles abritait ce laraire peint. Au iiie s., lorsqu’il est transformé en mithraeum, cet espace conserve non seulement une fonction religieuse mais aussi ses peintures antérieures (ou du moins une partie de celles-ci). Le respect des peintures plus anciennes est peut-être dû à des raisons économiques et au fait que le serpent jouait un rôle dans la symbolique mithriaque. L’espace au nord de la chapelle servit alors de pronaos ou vestibule, accessible par une courette donnant sur la rue.

Fig. 197

Fig. 197

Plan de l’édifice dans lequel s’insère le mithraeum des Serpents (Top. gen. 1953)

© DR

11Un petit autel de travertin (haut. 38 ; larg. 20 × 20 cm), très simple, est le seul objet trouvé durant la fouille de la chapelle.

Bibliographie

  

Becatti 1954 : G. Becatti, I mitrei, Roma 1954 (Scavi di Ostia, 2).

Marchesini 2012-2013 : R. Marchesini, Sacra peregrina ad Ostia e Porto : Mithra, Iuppiter Sabazius, Iuppiter Dolichenus, Iuppiter Heliopolitanus, Roma, Sapienza. Università di Roma, 2012-2013 (Dottorato di Ricerca in Filologia e Storia del Mondo Antico).

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Steuernagel 2004 : D. Steuernagel, Kult und Alltag in römischen Hafenstädten. Soziale Prozesse in archäologischer Perspektive, Stuttgart 2004.

Table des illustrations

Titre Fig. 7
Légende Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6598/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 436k
Titre Fig. 197
Légende Plan de l’édifice dans lequel s’insère le mithraeum des Serpents (Top. gen. 1953)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6598/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 248k
Titre Fig. 198
Légende Plan du mithraeum des Serpents (Becatti 1954, 103, fig. 21)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6598/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
Titre Fig. 199
Légende Mithraeum des Serpents
Crédits © Françoise Van Haeperen
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6598/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 492k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter