Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Mithraeum des Parois peintes (III, I, 6)

Texte intégral

1Mithraeum implanté au nord-ouest d’une longue parcelle rectangulaire occupée, à l’origine, par une domus donnant sur la partie méridionale de la Via della Foce (Becatti 1954, 59-68 ; Steuernagel 2004, 108, 116 ; Pavolini 2006, 144-145 ; Marchesini 2012-2013, 199-224 ; fig. 7, n° 17 ; 176).

Fig. 7

Fig. 7

Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)

© DR

Fig. 176

Fig. 176

Plan de l’édifice dans lequel s’insère le mithraeum des Parois peintes (Becatti 1954, 61, fig. 12)

© DR

2La domus remonterait à la deuxième moitié du iie s. av. n.è., d’après ses murs en gros opus incertum de tuf. Elle subit des restaurations à l’époque augustéenne et est désormais dotée d’un péristyle interne avec un puits. Au iie s., l’édifice fait l’objet de profondes transformations : le péristyle perd sa fonction, ses colonnes étant englobées dans de nouveaux murs ; de nouvelles pièces sont aménagées dans la partie orientale ; un large corridor d’accès au nouveau complexe est créé depuis la Via della Foce. Plusieurs pièces sont pourvues d’un pavement en spicatum et en cocciopesto ; de grandes vasques rectangulaires sont adossées aux parois. Le bâtiment semble donc utilisé à des fins artisanales ou industrielles au moment de l’implantation du mithraeum (Becatti 1954, 59 ; Pavolini 2006, 145 ; Marchesini 2012-2013, 222). Ce dernier peut être daté des dernières décennies du iie s., sur la base des peintures et de l’inscription mentionnant C. Caelius Ermeros (voir infra ; Becatti 1954, 68 ; Liedtke 2003, 47-48 ; Marchesini 2013, 427).

Sources épigraphiques

3Becatti 1954, 60 ; CIMRM I, 265

4Inscription de marbre réutilisée comme revêtement de l’angle nord du gradin inférieur de l’autel (voir infra).

[A]ugusti C[---]
[sacerd]ote L V[---]
[---]ato de sua pe(cunia).

5Becatti 1954, 60 ; CIMRM I, 266 ; Marchesini 2012-2013, 199-202

6Inscription fragmentaire sur plaque de marbre blanc (26 × 35 cm), réutilisée comme revêtement pour le niveau horizontal du renfoncement du gradin inférieur de l’autel (voir infra). Manque la partie droite de l’inscription (environ la moitié ou les deux tiers).

Soli [Inuicto Mithrae]
L(ucius) Sempronius [---]
thronum [---]
(uacat) S[--]+[-]+[---]
------ ?

« Au Soleil [Invaincu Mithra ?], Lucius Sempronius [--- a fait ?] un trône [---] ».

7Selon Becatti, le thronus peut être identifié à l’autel à gradins (voir infra). L’inscription se rapporterait à une première étape de celui-ci (ou à un autel précédent non identifié) et y aurait été réutilisée, lors d’une réfection. Marchesini (2012-2013, 221) se montre plus réservée : il n’existe pas, d’après elle, d’éléments permettant d’appuyer une telle hypothèse.

8Datation : dernier quart du iie-iiie s., sur la base de la paléographie (Marchesini 2012-2013, 202).

9Becatti 1954, 67 (pl. XIII, 1) ; CIMRM I, 269 (fig. 177)

Fig. 177

Fig. 177

Base offerte par C. Caelius Ermeros (Becatti 1954, 67 ; photo de Marchesini 2013, 438, fig. 14)

© DR

10Petit cippe de marbre avec base et couronnement profilés et corps en pyramide tronquée, fragmentaire (haut. 30,5 ; larg. base 15 ; larg. en haut 12 cm). Trouvé pendant la fouille.

C(aius) Cae =
lius E[r] =
meros ( !),
antis =
tes h[ui] =
us loc[i]
fecit
s(ua) p(ecunia).

« Gaius Caelius Ermeros, prêtre de ce lieu, a fait, à ses frais ».

11Aux lignes 2-3, Ermeros pour Hermeros. Marchesini (2013, 428-432) a souligné l’étroite ressemblance paléographique entre cette inscription et celles émanant du même dédicant, retrouvées dans le mithraeum du Palais impérial (voir fiche). Ces trois dédicaces remontent, selon elle, aux dernières décennies du iie s.

12Becatti 1954, 67 ; CIMRM I, 270 ; Marchesini 2012-2013, 205-206

13Petit autel ou base de marbre avec base et couronnement profilés et corps en pyramide tronquée, fragmentaire, dont un fragment a été trouvé pendant la fouille. Marchesini a complété le texte connu, en rattachant à la pierre un fragment inédit dont la provenance est inconnue.

A(ulus) Aemi =
lius An =
toninus,
pater,
Cauti.

« Aulus Aemilius Antoninus, père, (a offert ceci) à Cautès ».

14Datation : fin iie s. - début iiie s., sur la base de la paléographie (Marchesini 2012-2013, 208).

15Marchesini (2012-2013, 208-212) publie dans sa thèse inédite, disponible sur Internet, deux fragments de marbre non jointifs, l’un retrouvé dans le mithraeum, l’autre lors de la fouille des thermes de la basilique chrétienne, tout proches. Il s’agit de fragments de l’album de l’ordo corporatorum auxiliariorum Ostiensium, une des associations de bateliers de la cité. Sont conservés les noms d’un patron et de membres de la plebs. Il daterait de la fin du iie ou du début du iiie s. Selon Marchesini, le fragment retrouvé dans la terre du remblai ne se rapporte pas au mithraeum.

16Tel était manifestement le cas de l’inscription fragmentaire CIMRM I, 265 (Becatti 1954, 60). Cet épistyle de marbre fragmentaire a été utilisé comme matériau de remploi dans l’autel en maçonnerie. Deux autres fragments de la même inscription, identifiés récemment par F. Marini, permettent de la rapporter avec certitude au macellum d’Ostie (Marini 2014).

Sources archéologiques

17La description qui suit est très largement empruntée à Becatti (1954, 59-68), que l’on consultera pour plus de détails (fig. 178, 179).

Fig. 178

Fig. 178

Plan du mithraeum des Parois peintes (Beccati 1954, 61, fig. 2)

© DR

Fig. 179

Fig. 179

Mithraeum des Parois peintes (Bakker : http://www.ostia-antica.org/​regio3/​1/​1-6.htm)

© DR

18Le vestibule du mithraeum occupe l’angle nord-est de l’ancien péristyle de la domus. Quant au mithraeum, il est formé de murs d’époques diverses : sa paroi nord est celle de la domus républicaine, en opus incertum ; celle du fond est en opus reticulatum, celle du sud, la plus récente, en opus listatum (elle englobe aussi un pilastre en brique du côté du péristyle refait au iie s.). Le petit côté oriental englobe une colonne de brique avec chapiteau de tuf et restes d’enduit rouge, qui appartenait au péristyle primitif. S’y ouvre, décentrée, la porte du mithraeum. Celle-ci donne directement sur le podium nord du mithraeum et ses deux marches qui permettent de descendre dans le corridor. Le podium sud est doté de marches similaires.

19La chapelle (14 × 4 m) est divisée en deux parties par deux antes. Sa première section occupe l’aile septentrionale de l’ancien péristyle. Dans le bas des antes ont été creusées deux niches (haut. 35 ; larg. 20 ; prof. 30 cm), revêtues de marbre à l’intérieur.

20Dans la section interne du mithraeum, à côté des antes, deux marches permettent d’accéder aux podiums, de part et d’autre du corridor central.

21Les podiums des deux sections sont construits en opus listatum de tuf et de brique et présentent un léger replat le long de leur paroi verticale (larg. 23 cm). Les podiums de la section interne ont conservé leur revêtement de stuc. Deux autres petites niches, revêtues de stuc, s’ouvrent dans la paroi verticale de ces mêmes podiums. La section interne du mithraeum présente un sol en opus signinum, avec de petits fragments de travertin comme tessères.

22L’autel du fond, en opus listatum, présente deux gradins. Le plus bas, à 90 cm du sol, est plus étroit. Dans son angle nord a été murée une inscription de marbre récupérée comme revêtement (voir supra). Au centre du premier gradin se trouve un renfoncement carré ouvert, formant une sorte de niche dont les parois sont revêtues de plaques de cipollino et le niveau horizontal, d’une plaque de marbre blanc inscrite, récupérée (voir supra). Au-dessus de ce renfoncement, sur le gradin supérieur de l’autel (prof. 60 ; long. 90 cm), s’ouvre une petite niche semi-circulaire en maçonnerie (larg. 30 ; haut. 25 ; prof. 16 cm).

23L’autel s’appuie à l’extrémité du podium de gauche, tandis qu’à droite de l’autel, un petit espace est laissé libre.

24Devant l’autel en maçonnerie se dresse une base de marbre (long. 50 cm), taillée dans un morceau de corniche architectonique sur laquelle s’élevait un autel de marbre (recomposé à partir de nombreux fragments ; dim. actuelles : haut. 60 ; larg. 45 ; prof. 42 cm ; haut. supposée avec la base : 1,40 m). Sa face postérieure présentait un renfoncement rectangulaire (haut. 27 ; larg. 20 ; prof. 27 cm), comme d’autres autels mithriaques (voir fiche Ostia. Mithraeum de la Casa di Diana). Sur sa face avant figurait un bas-relief avec le buste de Sol radié (dont restent uniquement les cheveux bouclés et les rayons de la couronne) ; à la hauteur du cou, sur le côté, deux cavités en forme de demi-lune correspondent au renfoncement interne : une lampe placée dans ce dernier permettait ainsi d’illuminer le relief. Sur les côtés latéraux de l’autel étaient sculptés Cautes et Cautopates, dont ils ne restent que des fragments.

25Devant l’autel s’ouvrait un petit puits cylindrique (diam. 30 cm), avec couvercle en marbre (diam. 45 cm).

26Sur le mur du fond sont conservés des restes de l’enduit du iie s., à fond blanc, avec éléments architecturaux et paysage. L’enduit a été refait lors de l’installation du mithraeum, comme en témoignaient des traces au-dessus de l’autel à gradins : très abîmées et lacunaires, elles n’autorisent pas une reconstitution, même s’il est vraisemblable qu’y était dépeint Mithra tuant le taureau (dont on n’a pas retrouvé de vestiges sculptés). Sur la paroi nord de la section interne du mithraeum sont visibles à quelques endroits des traces de l’enduit de la pièce antérieure à son installation. Mais sont surtout préservés de larges pans de peintures réalisées pour celui-ci, réparties dans trois panneaux (fig. 180).

Fig. 180

Fig. 180

Peintures de la paroi nord de la section interne du mithraeum des Parois peintes (https://www.romanports.org/​it/​articoli/​ports-in-vista/​344-l-ultimo-mitreo-trovato.html)

© DR

27Elles ont été interprétées comme se rapportant aux grades de l’initiation (pour une description détaillée et des comparaisons, Becatti 1954, 62-67). De gauche à droite sont reconnaissables :

  • une figure vraisemblablement féminine, tenant dans la main droite un objet identifiable à un miroir, tandis qu’elle appuie la main gauche sur sa tête. À sa gauche, un arbre dont les branches fleuries se penchent sur elle. Cette figure représenterait le grade du nymphus, qui était sous tutelle de Vénus ;

  • un jeune homme, avançant en courant vers la droite, portant une chlamyde ; des traces d’un nimbe céleste sont visibles derrière sa tête ; il tient une lance dans sa main gauche. Il s’agirait d’une représentation du miles, qui était sous tutelle de Mars ;

  • un jeune homme, nimbé, avançant vers la gauche, qui tient dans ses mains une longue torche allumée. Il représenterait l’heliodromus sous la tutelle de Sol ;

  • une figure d’un jeune homme, qui semble porter un bonnet phrygien rouge, tenant une torche dans sa main gauche abaissée. Il s’agirait de Cautopates, symbole du soleil couchant.

28Sur la paroi sud, seules des traces de peintures ont été conservées. Au-dessus d’un socle (haut. 1,10 m) délimité en haut par une ligne rouge épaisse et décoré de plantes, sont visibles des traces fragmentaires de figures, l’une avec un nimbe, l’autre avec une torche, une autre encore avec un globe.

29La paroi nord de la première section de la chapelle conserve aussi des peintures, divisées en quatre panneaux. Au centre de chacune se trouve une figure masculine isolée, sur un fond blanc. L’une d’elles au moins portent une torche (fig. 179, 181).

Fig. 179

Fig. 179

Mithraeum des Parois peintes (Bakker : http://www.ostia-antica.org/​regio3/​1/​1-6.htm)

© DR

Fig. 181

Fig. 181

Peinture de la paroi nord de la première section du mithraeum des Parois peintes (photo de E. Taylor in http://www.ostia-antica.org/​regio3/​1/​1-6.htm)

© DR

30Selon Becatti qui se base sur le parallèle du mithraeum de Santa Prisca (1954, 67), ces figures pourraient représenter des fidèles, des leones.

31Une petite cavité trouvée dans le mur en opus incertum nord contenait un petit dépôt intentionnel muré, avant la pose de l’enduit du iie s. Il ne faut donc pas le mettre en rapport avec l’implantation du mithraeum (Becatti 1954, 67).

Bibliographie

  

Becatti 1954 : G. Becatti, I mitrei, Roma 1954 (Scavi di Ostia, 2).

Liedtke 2003 : C. Liedtke, Nebenraumdekorationen des 2. und 3. Jahrhunderts in Italien, Berlin, New York 2003.

Marchesini 2012-2013 : R. Marchesini, Sacra peregrina ad Ostia e Porto : Mithra, Iuppiter Sabazius, Iuppiter Dolichenus, Iuppiter Heliopolitanus, Roma, Sapienza. Università di Roma, 2012-2013 (Dottorato di Ricerca in Filologia e Storia del Mondo Antico).

Marchesini 2013 : R. Marchesini, « Il culto di Mithra ad Ostia nelle fonti epigrafiche. Un riesame di CIL, XIV 58 e 59 dal Mitreo del cd. Palazzo imperiale », in StMatStorRel, 79, 2013, 419-439.

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Steuernagel 2004 : D. Steuernagel, Kult und Alltag in römischen Hafenstädten. Soziale Prozesse in archäologischer Perspektive, Stuttgart 2004.

Table des illustrations

Titre Fig. 7
Légende Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6571/img-1.jpg
Fichier image/, 436k
Titre Fig. 176
Légende Plan de l’édifice dans lequel s’insère le mithraeum des Parois peintes (Becatti 1954, 61, fig. 12)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6571/img-2.jpg
Fichier image/, 128k
Titre Fig. 177
Légende Base offerte par C. Caelius Ermeros (Becatti 1954, 67 ; photo de Marchesini 2013, 438, fig. 14)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6571/img-3.jpg
Fichier image/, 44k
Titre Fig. 178
Légende Plan du mithraeum des Parois peintes (Beccati 1954, 61, fig. 2)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6571/img-4.jpg
Fichier image/, 116k
Titre Fig. 179
Légende Mithraeum des Parois peintes (Bakker : http://www.ostia-antica.org/​regio3/​1/​1-6.htm)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6571/img-5.jpg
Fichier image/, 340k
Titre Fig. 180
Légende Peintures de la paroi nord de la section interne du mithraeum des Parois peintes (https://www.romanports.org/​it/​articoli/​ports-in-vista/​344-l-ultimo-mitreo-trovato.html)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6571/img-6.jpg
Fichier image/, 844k
Titre Fig. 181
Légende Peinture de la paroi nord de la première section du mithraeum des Parois peintes (photo de E. Taylor in http://www.ostia-antica.org/​regio3/​1/​1-6.htm)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6571/img-7.jpg
Fichier image/, 10k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter