Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Lieu de culte (?) des seuiri augustales (localisation incertaine)

Texte intégral

1Les (seuiri) augustales d’Ostie sont amplement attestés par l’épigraphie. L’édifice V, VII, 1-2, situé sur le flanc sud du decumanus, à l’angle de la Via degli Augustali, a, pendant longtemps, été identifié au siège de leur association, en raison de la découverte en son sein d’une statue d’augustalis (voir Bollmann 1998, 335-340, avec la bibliographie antérieure ; fig. 7, n° 34 ; 142). Laird a remis en cause cette attribution dans un article paru en 2000, sur la base d’arguments d’inégale pertinence, qui ont été scrutés par Rosso (2013, 111-116).

Fig. 7

Fig. 7

Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte ( ?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte ( ?) de Jupiter Dolichenus, dans l’aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle ( ?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte ( ?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte ( ?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège ( ?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle ( ?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales ( ?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum ( ?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)

© DR

Fig. 142

Fig. 142

Plan dudit siège des Augustales (Top. gen. 1953)

© DR

2Au-delà de la question de l’emplacement du siège collégial, deux dédicaces émanant d’un Augustalis, dont la provenance est inconnue, semblent avoir été posées dans un cadre associatif. Elles supposent, en filigrane, l’existence d’un lieu de réunion, peut-être doté d’un espace dédié au culte.

Sources épigraphiques

3CIL XIV, 8 ; ILS 6154 ; EDR143837 (Raffaella Marchesini) Petit autel de marbre, retrouvé au xviiie s.

Genio coloniae
Ostiensium
M(arcus) Cornelius
Epagathus curat(or)
Augustal(ium) argen(ti) p(ondo) X d(onum) d(edit)
ob dedicatione eius
uiritim dedit ((denarium)) I n(ummum)
Id(ibus) Dec(embribus) Stloga et Seuero co(n)s(ulibus).

« Au Génie de la colonie d’Ostie. Marcus Cornelius Epagathus, curateur des augustales a offert en don (une statuette) de dix livres d’argent. Pour cette dédicace, il a donné à chaque homme un denier, aux ides de décembre, sous le consulat de Stloga et Sévère ».

4La distribution d’argent concerne plus vraisemblablement les membres du collège des augustales que tous les hommes de la cité (la somme à dépenser aurait alors été énorme ; voir en ce sens Bruun 2014, 75-76).

5Datation : 13 décembre 141.

6CIL XIV, 12 ; EDR143805 (Raffaella Marchesini)

7Plaque de marbre (39,8 × 38 cm ; haut. lett. 2,4-4,5 cm), trouvée durant les fouilles de Petrini, entre 1802 et 1804.

G[enio]
seuirum [Augustalium]
Ost[iensium]
A(ulus) Liuius [---]
seuir Augu[stalis]
[cura]tor annis [---]
[nom]ine Liu[iae---]
------

« Au Génie des seuiri augustales d’Ostie. Aulus Livius [---], seuir augustalis, curateur pour les années [---], au nom de Liv[ie---] ».

8La restitution Liu[iae] n’est pas justifiée par les éditeurs. On pourrait tout autant suggérer Liu[ii---], qui pourrait être son fils.

9Datation : iie s., sur la base de la paléographie (EDR).

Sources archéologiques

10La planimétrie de l’édifice, longtemps identifié comme le siège des augustales (V, VII, 1-2), permet en tous les cas d’y reconnaître le siège d’une association (Bollmann 1998, 335-340 ; Rosso 2013, 111-116 ; fig. 142).

Fig. 142

Fig. 142

Plan dudit siège des Augustales (Top. gen. 1953)

© DR

11L’entrée, monumentalisée par un prothyron, « conduit à un vestibule de plan pratiquement carré, dont l’angle nord-est empiète sur une vase cour portiquée et ornée en son centre d’un bassin. Dans l’axe du portique s’ouvre une large pièce, presque carrée elle aussi, dont l’entrée était solennisée par deux colonnes de granit. Dans une seconde phase, au iiie s., cette salle fut agrandie par la construction d’une vaste abside. À l’ouest de cette dernière, une série de salles de dimensions plus réduites ouvrent sur le portique » (Rosso 2013, 111-113). La vaste salle dans l’axe du portique est dotée, dans un second temps, d’une abside pourvue de deux niches semi- circulaires ; elle aurait pu fonctionner comme espace de représentation ou comme chapelle de l’association. L’édifice, en opus latericium, a été construit sous le règne d’Antonin le Pieux ou celui de Marc Aurèle et a subi des modifications dans la seconde moitié du iiie ou au ive s. (murs en opus uittatum ; Bollmann 1998, 339). L’abside et le portique sont, dans une phase tardive, décorés d’un pavement de marbre polychrome. La pièce à l’ouest de la grande salle reçoit une mosaïque polychrome de deux Erotes portant une corona triumphalis.

12L’attribution du bâtiment aux augustales était fondée sur la présence, en son sein, d’une inscription en l’honneur de A. Livius Chryseros, président du collège (AE 1946, 214 ; Bollmann 1998, 339). Au terme de son examen serré des arguments de Laird (2000) visant à déconstruire cette attribution, Rosso (2013, 115) conclut que « par sa situation comme par son aménagement, cet édifice a très probablement été un lieu de réunion collégial ». Les éléments brandis par Laird (2000) pour ne pas en faire le siège des augustales ne suffisent pas à écarter cette hypothèse. Si elle ne peut être prouvée, elle en demeure cependant vraisemblable.

13D’autres édifices auraient cependant pu accueillir le lieu de réunion des augustales. Laird (2000) a suggéré le bâtiment généralement identifié comme la curie (en effet, de nombreux fragments des fastes du collège y ont été retrouvés – en situation de remploi cependant [Rosso 2013, 116]).

14Rosso (2013, 116) évoque prudemment la statio connue par l’inscription AE 1940, 62 (voir fiche Ostia. Lieu de culte du collège AE 1940, 62), qui était ornée d’un grand nombre de portraits impériaux (on relèvera toutefois que la date choisie pour l’une des dédicaces, le 19 mars, fête de Minerve, permet de supposer qu’il s’agissait plutôt d’une association d’artisans).

Bibliographie

  

Bollmann 1998 : B. Bollmann, Römische Vereinshauser : Untersuchungen zu den Scholae der römischen Berufs-, Kult- und Augustalen-Kollegien in Italien, Mainz 1998.

Bruun 2014 : C. Bruun, « True Patriots ? The Public Activities of the augustales of Roman Ostia and the summa honoraria », in Arctos, 2014, 67-92.

Laird 2000 : M.L. Laird, « Reconsidering the So-called ’Sede degli Augustali’ at Ostia », in MAAR, 45, 2000, 41-84.

Rosso 2013 : E. Rosso, « Secundum dignitatem municipi : les édifices collégiaux et leur programme figuratif, entre public et privé », in A. Dardenay, E. Rosso, éds., Dialogues entre sphère publique et sphère privée dans l’espace de la cité romaine. Vecteurs, acteurs, significations, Bordeaux 2013, 67-121.

Table des illustrations

Titre Fig. 7
Légende Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte ( ?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte ( ?) de Jupiter Dolichenus, dans l’aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle ( ?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte ( ?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte ( ?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège ( ?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle ( ?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales ( ?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum ( ?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6517/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 436k
Titre Fig. 142
Légende Plan dudit siège des Augustales (Top. gen. 1953)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6517/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 188k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter