Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Lieu de culte des praedia Rusticeliana (localisation incertaine)

Texte intégral

1Les cultores Larum et imaginum dominorum nostrorum, affranchis et esclaves impériaux travaillant dans les praedia Rusticeliana, domaine impérial ayant autrefois appartenu à la famille des Rusticelii, disposaient d’un lieu de culte, comme en témoigne une inscription particulièrement intéressante (Calza 1921, 235-239 ; Meiggs 1973, 333 ; Kolb 1995, 203-205 ; Bollmann 1998, 470 ; Steuernagel 2004, 204 ; Ep. lat. 2006, 282-284, n° 84 ; Ep. lat. 2010, 192-195, n° 51 ; Van Haeperen 2016, 144). Celle-ci comporte deux parties : d’une part, la copie d’une décision du procurateur du domaine, qui confirme l’affectation religieuse d’un lieu concédé pour le culte des Lares et imagines des empereurs ; d’autre part, une copie de la lettre du procurateur à l’esclave intendant du domaine, qui reçoit l’ordre de remettre le lieu en état. La situation des praedia Rusticeliana n’est pas connue. On sait par ailleurs que les Rusticelii possédaient des propriétés à Ostie, comme l’atteste le nom d’un des collèges de bateliers de la cité, le traiectus Rusticeli (fiche Ostia. Lieu de culte ( ?) du collège des lenuncularii du traiectus Rusticeli).

2D’après l’inscription, il apparaît que des dévots ont demandé au procurateur du domaine la remise en état d’un locus consacré autrefois, afin qu’il soit fréquenté pro salute dominorum nostrorum Augustorum. Cet endroit leur est alors assigné ad sollemnes dies confrequentandos, pour la célébration des jours de fêtes réguliers. Les termes utilisés ne laissent planer aucun doute : c’est à dates fixes (sollemnes dies), selon un calendrier préétabli donc, que les cultores se rendront dans l’endroit qui leur a été concédé, afin de sacrifier pour le salut des empereurs. Ce lieu a été dédié lors des kalendes de juin.

Sources épigraphiques

3CIL XIV 4570 ; AE 1922, 93 ; Calza 1927, 393, n° 20 ; Ep. lat. 2006, 282-284, n° 84, fig. 84 ; Ep. lat. 2010, 193-195, fig. 51 ; EDR072871 (Raffaella Marchesini)

4Plaque de marbre (96 × 64 × 4,5 cm ; haut. lett. 1,2-1,7 cm), avec marge, trouvée en remploi dans le mithraeum de la Porta Romana (où, brisée, elle recouvrait les parois d’une petite fosse sacrificielle : Calza 1921, 235).

5Datation : 1er juin 205.

Locus adsignatus a Callist[[o]],
Aug(usti) lib(erto), proc(uratore),
ultorib(us) Larum et imaginum
dominorum nostrorum
inuictissimorum Augustor(um)
praediorum Rusticelianorum
ad sollemnes dies confre =
quentandos, curante Maxi =
miano, Aug(usti) n(ostri) uerna, uilico
eorundem praediorum, sicut
litteris ab eodem Callisto
emissis continetur. Dedic(atus)
Kal(endis) Iunis, Imp(eratore) Antonino Pio
Felic(e) Aug(usto) II co(n)s(ule).
Exemplum libelli.
Callistus Maximiano.
[L]ibellum datum mihi a cu[l] =
[t]oribus Larum Aug(ustorum) at te misi.
[O]portuerat te in tam religi =
[os]am rem ipse etiam omne(m) solli =
[ci]tudine(m) adhibuisse ut locus
[o]lim consacratus confre =
quentetur pro salute domi =
[n]orum nn(ostrorum) Augg(ustorum duorum), quod uel nu[nc] [
e]tiam uolentibus cultoribus
[f]acere interuenire cura, ut [s]i =
[n]e recrasti<nati>one mundetur.

« Ce lieu a été assigné par Callixte, affranchi impérial, procurateur, aux dévots, sur les domaines Rusticeliani, du culte des Lares et des images de nos Maîtres, nos invincibles Augustes, pour la célébration des jours de fêtes prescrits. Aux bons soins de Maximien, esclave né dans la maison (uerna) impériale, régisseur de ces mêmes propriétés, ainsi qu’il est écrit dans la lettre adressée par le même Callixte (ci-dessus cité). Le lieu a été dédié aux kalendes de juin, quand l’empereur Antonin Pius Felix Auguste revêtait le consulat pour la seconde fois. Copie du document.

6Callixte à Maximien. Je t’ai envoyé la lettre que les dévots des Lares des empereurs m’ont fait parvenir. Dans cette affaire où le devoir religieux est si clairement impliqué, tu aurais dû t’employer toi-même avec toute la sollicitude possible afin que le lieu déjà consacré soit fréquenté pour le salut de nos seigneurs les Augustes. Maintenant, interviens, puisque les dévots en expriment le désir, afin que l’endroit soit propre sans délai » (trad. Ep. lat. 2006, 282-283, n° 84).

7CIL XIV, 4571

Six fragments d’une plaque de même marbre que l’inscription précédente ; le fragment le plus grand (a), complet à droite, présente une même marge que l’inscription précédente, avec laquelle il a été retrouvé. Le fragment b a été retrouvé dans la première partie du « Portico a tetto spiovente », c’est-à-dire dans ou à proximité immédiate de la chapelle et du mithraeum de la Porta romana. L’appartenance du fragment f à l’inscription n’est pas assurée (CIL).

8Il s’agit d’un album, attribué par Calza aux cultores Larum et imaginum des praedia Rusticeliana. Des esclaves y figurent.

9Le sollemnis de la l. 10 du frg. a) pourrait, selon Calza (1927, 393, n° 20), se rapporter aux termes de l’inscription précédente mais il pourrait plutôt s’agir d’un cognomen (CIL).

a) ] Firmus / [---]us Gemellus / [---] Aug(usti ?) n(ostri ?) / [--- H]ermes Tinucius Euprepes / [---]s
Siluanus / [---]vinus Minuleius Istephanus / [---]imianus Mamilius Marcianus / [---] <<Onesimus>>
Magnius Cossutianus / [--- Vi]talio Calpurnius Felicianus / [--- S]ollemnis
b) ]anus [---] / [---]itali [---] / Aug(usti ?) n(ostri ?) [---] / [---]us Aug(usti ?) n(ostri ?) [---] / [---]ius A[
c) ]llius Sa[---] / [---]tius Chr[---] / [---]nius Sec[---] / [--- Cor]nelius [---] / [---] Saturni[---] / [---]lius
[
d) ] ierac[---] / [---]aruni[---] / [---]uinci[---] / [---]en[---] / [---]II[
e) Cor]nelius [---] / [---]inicu[---] / [---]ius Chi[---] / [---]cius [
f) ]s / [---]r / [---]er / [---]es / [---]us / [---]tus / [---]ius / [---]s [ // Q(uintus) Que[---] / P(ublius)
Cornel[ius ---] / L(ucius) Florius A[---] / C(aius) Prastin[a ---] / T(itus) Marc[---] / P(ublius)
Cor[nelius(?) ---] / Q(uintus) Pl[---] / L(ucius) V[

Bibliographie

  

Bollmann 1998 : B. Bollmann, Römische Vereinshauser : Untersuchungen zu den Scholae der römischen Berufs-, Kult- und Augustalen-Kollegien in Italien, Mainz 1998.

Calza 1921a : G. Calza, « Ostia – Quattro nuove epigrafi. Due cippi della terminazione delle rive del Tevere », in NSA, 1921, 235-262.

Calza 1927 : G. Calza, « Ostia – Rinvenimenti epigrafici », in NSA, 1927, 379-431.

Ep. lat. 2006 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigraphie latine, Paris, 2006.

Ep. lat. 2010 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigrafia latina : Ostia, cento iscrizioni in contesto, Roma 2010.

Kolb 1995 : A. Kolb, « Vereine ’Kleiner Leute’ und die kaiserliche Verwaltung », in ZPE, 107, 1995, 201-212.

Meiggs 1973 : R. Meiggs, Roman Ostia, Oxford 1973.

Steuernagel 2004 : D. Steuernagel, Kult und Alltag in römischen Hafenstädten. Soziale Prozesse in archäologischer Perspektive, Stuttgart 2004.

Van Haeperen 2016a : F. Van Haeperen, « Dieux et empereurs honorés au sein des espaces associatifs : l’exemple d’Ostie, port de Rome », in O. Rodríguez Gutiérez, N. Tran, B. Soler Huertas éds., Los espacios de reunión de las asociaciones romanas. Diálogos desde la arqueología y la historia, en homenaje a Bertrand Goffaux, Séville 2016, 137-149.

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter