Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1

Texte intégral

1La cour à portique de la fullonica II, XI, 1 a peut-être abrité un petit lieu de culte (Becatti 1961, 91-92, n° 155 ; Pietrogrande 1976, 40, 42-43 ; Bakker 1994, 219 ; Tran 2013, 116 ; fig. 7, n° 16 ; 138, 139).

Fig. 7

Fig. 7

Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte ( ?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte ( ?) de Jupiter Dolichenus, dans l’aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle ( ?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte ( ?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte ( ?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège ( ?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle ( ?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales ( ?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum ( ?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)

© DR

Fig. 138

Fig. 138

Plan de la fullonica II, X, 1 (Pietrogrande 1976, fig. 4)

© DR

Fig. 139

Fig. 139

Cour de la fullonica II, X, 1 (Pietrogrande 1976, fig. 4 : détail)

© DR

2Cette grande foulerie a été édifiée au nord de la Caserne des Vigiles durant le règne d’Hadrien (Top. gen. 1953, 235). Selon Pietrogrande (1976, 40, 42-43), le lieu de culte serait de peu antérieur à l’installation de la fullonica et aurait, dans un premier temps, été inclus dans la nouvelle construction. Il disparaît ensuite lors d’un réaménagement et d’un rehaussement de la petite cour. S’il s’agit bien d’un petit lieu de culte, celui-ci aurait été fréquenté, au moins pendant un moment, par les travailleurs de la fullonica. Le bâtiment antérieur sur lequel celle-ci s’installe n’ayant pas été fouillé, il n’est pas possible de préciser qui auraient pu être, auparavant, les dévots du lieu de culte supposé. Il convient aussi de s’interroger sur l’antériorité supposée du lieu de culte par rapport à la fullonica. La publication de Pietrogrande (1976, 40) n’est pas claire à ce propos. L’archéologue évoque le comblement d’un niveau antérieur, sur lequel vient se poser le niveau de sol de la mosaïque du lieu de culte, juste avant l’installation de la fullonica, sans préciser toutefois à quelle construction se rapporterait le niveau de sol à mosaïque. Peut-être a-t-il estimé qu’un lieu de culte n’avait pas de raison d’être dans une foulerie et que la seule manière d’expliquer sa présence était précisément d’en supposer l’antériorité et le respect de celui-ci par les concepteurs du nouveau bâtiment ? D’après Flohr (2013, 209-210), le petit lieu de culte est, quoi qu’il en soit, antérieur à la fullonica, en raison du niveau de son sol, qui ne peut avoir fonctionné avec cette dernière. Il semble toutefois, à la lecture de Pietrogrande, que le niveau de sol de la fullonica a pu, dans un premier temps du moins, correspondre à celui de la cour (les pilastres mentionnés par Flohr, dont le niveau de fondation est plus haut que celui de la mosaïque, sont postérieurs au premier aménagement de la cour, d’après Pietrogrande 1976, 40).

Source épigraphique

3Becatti 1961, 91-92, n° 155, pl. 195 ; Pietrogrande 1976, 42 ; Bakker 1994, 219 (fig. 139)

4Inscription fragmentaire en mosaïque noire, faisant partie d’un fragment de mosaïque à fond blanc, comprenant un ornement floral noir et délimitée, sur un côté, par un rectangle en tessères noires, encadrant deux losanges blancs qui incluent des losanges noirs. Les lettres de l’inscription sont longues et étroites.

Ex uiso Ti(berius) Clau[dius---]

« Tiberius Claudius (a fait) à la suite d’un rêve ».

5La mosaïque remonte, selon Becatti (1961, 92), à la première moitié du iie s.

Fig. 139

Fig. 139

Cour de la fullonica II, X, 1 (Pietrogrande 1976, fig. 4 : détail)

© DR

Sources archéologiques (fig. 139)

6D’après Pietrogrande (1976, 40), la mosaïque et les autres restes d’une chapelle s’appuient sur une strate de remplissage du terrain (située à 1,32 m au-dessus du niveau de la mer), antérieure à la construction de la fullonica. Cette dernière respecte cependant le petit lieu de culte, pour un temps du moins, avant que le niveau du sol de la petite cour ne soit rehaussé, en entraînant sa disparition.

7Les vestiges identifiés à ce lieu de culte comprennent la mosaïque décrite ci-dessus, ainsi qu’une petite structure de forme quadrangulaire, identifiée à un petit autel ou à un support pour autel portatif (voire pour un tripode, selon Pietrogrande 1976, 42). Seule en subsiste la partie inférieure, en maçonnerie de petits blocs de tuf, revêtue de deux strates successives d’enduits. Près de cette structure s’ouvre, dans le niveau de la mosaïque, une petite cavité circulaire peu profonde. Sur le bord est encastré dans la mosaïque un fragment de pierre volcanique qui laisse supposer que tout le pourtour de la cavité était bordé de pierre. Cette cavité est décrite par Pietrogrande comme un petit puits sacrificiel qui aurait pu recevoir des libations.

8Mosaïque, autel ou base et cavité-puits sont, selon Pietrogrande, contemporains (photo : Pietrogrande 1976, pl. 18, 4 ; 19, 1 ; plan : Pietrogrande 1976, fig. 4)

9Le caractère cultuel de cet ensemble reste hypothétique, en raison de son état fragmentaire, mais semble vraisemblable. Tel n’est pas le cas de la fosse trouvée dans une niche à l’extrémité nord de la paroi occidentale de la cour, que Pietrogrande (1976, 40, 42-43) qualifie d’emblée de sacrée, sans justification. Cette fosse est de forme rectangulaire, creusée dans le sol, sans pavement au fond ; ses murs sont en opus reticulatum. Elle est, selon lui, plus ancienne que la fullonica et la niche aurait été construite précisément pour préserver la fosse. Il n’apporte toutefois pas d’élément décisif en ce sens (le mur de la niche taille certes un mur plus ancien, mais ceci ne préjuge pas du moment où la fosse a été installée). Quand bien même la fosse serait plus ancienne que la fullonica, il resterait à prouver son caractère religieux, autrement que par le respect de celle-ci par les bâtisseurs du nouvel édifice. Cette fosse aurait pu revêtir un caractère beaucoup plus prosaïque.

Bibliographie

 

Bakker 1994 : J.Th. Bakker, Living and Working with the Gods. Studies of Evidence for Private Religion and its Material Environment in the City of Ostia (100-500 AD), Amsterdam 1994.

Becatti 1961 : G. Becatti, Mosaici e pavimenti marmorei, Roma 1961 (Scavi di Ostia, 4).

Flohr 2013 : M. Flohr, The world of the fullo: work, economy, and society in Roman Italy, Oxford 2013.

Pietrogrande 1976 : A.L. Pietrogrande, Le fulloniche, Roma 1976 (Scavi di Ostia, 8).

Top. gen. 1953 : G. Calza, G. Becatti, I. Gismondi, G. De Angelis d’Ossat, H. Bloch, Topografia Generale, Roma 1953 (Scavi di Ostia, 1).

Tran 2013 : N. Tran, Dominus tabernae : le statut de travail des artisans et des commerçants de l’Occident romain (Ier siècle av. J.-C.-IIIe siècle ap. J.C.), Roma 2013.

Table des illustrations

Titre Fig. 7
Légende Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte ( ?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte ( ?) de Jupiter Dolichenus, dans l’aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle ( ?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte ( ?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte ( ?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège ( ?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle ( ?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales ( ?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum ( ?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6502/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 436k
Titre Fig. 138
Légende Plan de la fullonica II, X, 1 (Pietrogrande 1976, fig. 4)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6502/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 760k
Titre Fig. 139
Légende Cour de la fullonica II, X, 1 (Pietrogrande 1976, fig. 4 : détail)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6502/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 836k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter