Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Lieu de culte des diui (localisation incertaine)

Texte intégral

1Dédicace d’un lieu de culte à plusieurs empereurs divinisés, dont le caractère public est assuré par la mention du décret des décurions. La construction dédiée a d’abord été identifiée à un temple (Bloch 1953, 16 ; Meiggs 1973, 378 ; Marinucci 1992, 210), dont l’inscription aurait formé une partie de l’architrave. Toutefois, la disposition en colonnes des noms des empereurs rend peu vraisemblable cette interprétation. La dédicace pourrait dès lors concerner une porticus ou une base (Thomas 1998, 146-149 ; Ep. lat. 2006, 278-280 ; Ep. lat. 2010, 190). La dernière hypothèse est préférée par Pensabene (2007, 296), en raison des modénatures inférieures et supérieures du champ épigraphique : la base (ou podium) aurait pu porter des statues d’empereur, chacune d’elles prenant place au-dessus du nom qu’elle représentait. On pourrait également penser à un autel dédié au culte de diui : de nombreux flamines d’empereur(s) divinisé(s) sont en tout cas attestés à Ostie (voir introduction).

2Hadrien étant le diuus le plus récent nommé, l’inscription doit être de peu postérieure à sa divinisation en 139. La mention ab urbe condita pourrait laisser supposer que tous les diui étaient cités dans l’inscription (Ep. lat. 2006, 279). Toutefois, d’après la position « centrée » des lettres de la dernière ligne (Decur[ionum decreto]), l’inscription entière devait mesurer environ 2,30 m. Outre Hadrien et Trajan, trois autres diui auraient dès lors été honorés : Nerva, Titus et Vespasien (Bloch 1953, 16).

Source épigraphique

3Bloch 1953, 16 ; Marinucci 1992, 210 C92 fig. 139 ; AE 1998, 277 a-d ; Ep. lat. 2010, 189-191, n° 49, fig. 49 ; EDR031444 (Raffaella Marchesini)

4Plaque de marbre (95 × 84 cm), remployée dans le pavement des thermes du forum. Inscription lacunaire à droite.

Ab urbe con[dita anno DCCC---]. //
Diuos
Hadrianus,
diui Traiani
Parthici filius,
co(n)s(ul) III.//
Diuo[s]/ Traian[us],
diui Ner[uae f(ilius],
co(n)s(ul) V[I].//
[Diuos]
[Nerua],
[co(n)s(ul) IIII].//
[Diuos]
[Titus],
[diui Vesp(asiani) f(ilius)],
[co(n)s(ul) VIII].//
[Diuos]
[Vespasianus],
[co(n)s(ul) VIIII].//
Decur[ionum decreto].

« Huit cents et [---] années depuis la fondation de Rome, le divin Hadrien, fils du divin Trajan Parthicus, qui a revêtu trois fois le consulat ; le divin Trajan, fils du divin Nerva, qui a revêtu six fois le consulat ; [le divin Nerva, consul quatre fois ; le divin Titus, fils du divin Vespasien, consul huit fois ; le divin Vespasien, consul neuf fois]. Par décret des décurions » (trad. Ep. lat. 2006, 279).

Bibliographie

 

Bloch 1953 : H. Bloch, « Ostia - Iscrizioni rinvenute tra il 1930 e il 1939 », in NSA, 78, 1953, 239-306.

Ep. lat. 2006 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigraphie latine, Paris, 2006.

Ep. lat. 2010 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigrafia latina : Ostia, cento iscrizioni in contesto, Roma 2010.

Marinucci 1992 : A. Marinucci, « Iscrizioni », in P. Cicerchia, A. Marinucci, Le Terme del Foro o di Gavio Massimo, Roma 1992, 163-228 (Scavi di Ostia, 11).

Meiggs 1973 : R. Meiggs, Roman Ostia, Oxford 1973.

Pensabene 2007 : P. Pensabene, Ostiensium marmorum decus et decor : studi architettonici, decorativi e archeometrici, Roma 2007.

Thomas 1998 : E.V. Thomas, « AB URBE CONDITA TRI[...] : a new commemoration of the imperial tribunician powers from the imperial vicus (Castelporziano) », in Castelporziano, III. Campagne di scavo e restauro 1987-1991, Roma 1998, 146-149.

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter