Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Lieu de culte (ara) de la Concorde (localisation incertaine)

Texte intégral

1Autel public, puisqu’il est dédié à la suite d’un décret des décurions. Il est érigé peu après la divinisation de Faustine Majeure (décédée à la fin du mois d’octobre 140), en raison de la concorde qui unissait l’empereur Antonin le Pieux et son épouse et constitue désormais un lieu de supplicatio pour les époux qui se marient à Ostie. Ce faisant, les décurions suivent vraisemblablement l’exemple de Rome où le sénat a décrété une série d’honneurs à Faustine, qui sont d’ailleurs évoqués dans les Fastes d’Ostie à la fin de l’année 140 (Bargagli, Grosso 1997, 45) ; d’autre part, parmi les honneurs rendus à Faustine Mineure après sa mort en 176, Cassius Dion (72, 31, 1) mentionne des statues et un autel auquel viendraient sacrifier les jeunes filles de la ville et leur fiancé, en des termes très proches donc de l’autel d’Ostie – il est vraisemblable que ces honneurs aient été calqués sur ceux de sa mère (Ep. lat. 2006, 154).

2Un fragment des Fastes d’Ostie, désormais daté de 141 (et non plus de 164), fait référence à une dédicace en l’honneur de la diua Faustina et vraisemblablement de son époux ; celle-ci se rapporterait, selon la restitution proposée par Eck et Weiss (2001, 253-254 ; AE 2001, 620), à cet autel mais aussi à une statue (voir déjà en ce sens Bargagli, Grosso 1997, 54).

Sources épigraphiques

3CIL XIV, 5326 ; Marinucci 1992, C24 ; Ep. lat. 2010, 196-197, n° 53, fig. 53 ; EDR110113 (Raffaella Marchesini)

4Plaque de marbre (haut. 88,5 ; long. 263 ; ép. 3 cm ; haut. lett. 5-9), remployée dans les thermes du forum. Elle constituait vraisemblablement une partie du revêtement de marbre d’un autel.

Decurionum decreto
Imp(eratori) Caesari T(ito) Aelio Hadriano Antonino Aug(usto) Pio, p(atri) p(atriae),
et diuae Faustinae, ob insignem eorum concordiam ;
utique in ara uirgines quae in colonia Ostiensi nubent
item mariti earum supplicent.

« Par décret des décurions, à l’empereur César Titus Aelius Hadrien Antonin Auguste, le Pieux, père de la patrie et à la divine Faustine, en raison de leur remarquable concorde ; afin que sur cet autel les jeunes filles qui se marient dans la colonie d’Ostie ainsi que leurs maris viennent y faire une supplicatio » (trad. d’après Ep. lat. 2006, 154).

5AE 2001, 620

6Plaque des Fasti Ostienses, dont le passage suivant est désormais rattaché à l’année 141 (Eck, Weiss 2001, 253-254).

(…)
[---]t dedicauit X [--- K(alendas) Nou(embres) ara et statuae Imp(eratori)]
[Antonino Aug(usto) et d]iuae Faustinae [ob insignem eorum concord =]
[diam in foro de]dicatae (…)

« Un autel et une statue dédiés, dans le forum, à l’empereur Antonin Auguste et à Faustine divinisée, en raison de leur concorde remarquable ».

Bibliographie

  

Bargagli, Grosso 1997 : B. Bargagli, C. Grosso, I Fasti Ostienses : documento della storia di Ostia, Roma 1997.

Eck, Weiss 2001 : W. Eck, P. Weiss, « Tusidius Campester, Cos. suff. unter Antoninus Pius, und die Fasti Ostienses der Jahre 141/142 n.Chr. », ZPE, 134, 2001, 251-260.

Ep. lat. 2006 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigraphie latine, Paris, 2006.

Ep. lat. 2010 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigrafia latina : Ostia, cento iscrizioni in contesto, Roma 2010.

Marinucci 1992 : A. Marinucci, « Iscrizioni », in P. Cicerchia, A. Marinucci, Le Terme del Foro o di Gavio Massimo, Roma 1992, 163-228 (Scavi di Ostia, 11).

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter