Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Compitum de la Via della Foce

Texte intégral

1Les structures retrouvées au croisement du decumanus maximus et de la Via della Foce ont généralement été interprétées comme un compitum, une chapelle de carrefour, en raison de leur situation particulière et du respect qui les entoure lors du rehaussement de la voie (Top. gen. 1953, 107 ; Bakker 1994, 121-122, 247-248 ; Pavolini 2006, 117 ; Pensabene 2007, 176 ; fig. 129).

Fig. 129

Fig. 129

Plan du Compitum de la Via della Foce dans son environnement (Top. gen. 1953)

© DR

2Depuis Becatti (Top. gen. 1953, 107), on les identifie parfois au compitum transféré par Poplicola, vers 20 av. n.è. (fiche Ostia. Compitum de Poplicola). D’autres mettent en rapport une des phases de cette construction avec la chapelle attestée épigraphiquement, dédiée aux Lares augustes, qui est édifiée en 51 par des magistri uici (fiche Ostia. Compitum Bloch 1962). Pour intéressantes qu’elles soient, ces hypothèses manquent d’assises pour les conforter et notamment d’une étude précise des supports des inscriptions (dans la seconde hypothèse, il s’agit notamment d’éléments architectoniques dont le rapport éventuel avec les structures archéologiques n’a pas fait l’objet d’une investigation poussée). Une analyse approfondie des structures archéologiques pourrait en outre apporter de nouveaux éléments au débat – notamment en matière de chronologie des différentes phases.

Sources archéologiques

3Construction rectangulaire (6,60 × 3,51 m ; ép. des murs : 52 cm), en blocs de tuf, avec une porte dans chacun des petits côtés. Les parois ont été bordées d’un mur en opus reticulatum (ép. 32 cm), conservé sur les longs côtés. Le niveau de la première rangée de l’élévation est inférieur à celui du pavement de la zone.

4Une pièce semi-circulaire, en blocs de pépérin s’appuie au mur occidental de l’édifice ; elle est ensuite remplacée par une vasque semi-circulaire en brique (diam. 6,50 m). « Au centre du demi-cercle de la fontaine est adossé un piédestal en brique sur une base en blocs de travertin réemployés ; à celui-ci s’adosse à son tour un mur de ciment qui divisait la vasque en deux parties et dont l’extrémité orientale s’appuie au mur en blocs de la construction rectangulaire » (Pensabene 2007, 176). Sur le mur en blocs de la vasque est posé un autel (ou cippe) parallélépipédique (51 × 43,8 × 43,8 cm), dont subsiste la partie inférieure.

Bibliographie

  

Bakker 1994 : J.Th. Bakker, Living and Working with the Gods. Studies of Evidence for Private Religion and its Material Environment in the City of Ostia (100-500 AD), Amsterdam 1994.

Bloch 1962 : H. Bloch, « A Monument of the Lares Augusti in the Forum of Ostia », in HThR, 55, 1962, 211-223.

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Pensabene 2007 : P. Pensabene, Ostiensium marmorum decus et decor : studi architettonici, decorativi e archeometrici, Roma 2007.

Top. gen. 1953 : G. Calza, G. Becatti, I. Gismondi, G. De Angelis d’Ossat, H. Bloch, Topografia Generale, Roma 1953 (Scavi di Ostia, 1).

Table des illustrations

Titre Fig. 129
Légende Plan du Compitum de la Via della Foce dans son environnement (Top. gen. 1953)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6421/img-1.jpg
Fichier image/, 216k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter