Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Chapelle des horrea de Hortensius (V, XII, 1)

Texte intégral

1Les horrea de Hortensius (V, 12, 1), parmi les plus anciens d’Ostie, doivent leur nom à une petite chapelle située dans le portique nord de la cour, à proximité de l’entrée (Rickman 1971, 64-69 ; Bakker 1994, 70-71, 240-241 ; Bollmann 1998, 448-449 ; Steuernagel 2004, 104, 187 ; Pavolini 2006, 236-237 ; fig. 7, n° 37 ; 116, 117). Elle a en effet été édifiée par un certain Hortensius, navarque de la flotte prétorienne de Misène (voir infra).

Fig. 7

Fig. 7

Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’ aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)

© DR

Fig. 116

Fig. 116

Plan des horrea de Hortensius

© DR

2La divinité à laquelle la chapelle est dédiée n’est pas mentionnée. La décoration de la mosaïque (voir infra) pourrait, selon Becatti (1961, 231-232), faire penser au Soleil. D’après Bakker (1994, 71), Isis aurait également pu y être vénérée, dans la mesure où les divinités égyptiennes étaient à l’honneur parmi les marins de la flotte de Misène et où le titre de navarque était aussi porté par des responsables du culte, sans doute en charge de la cérémonie du nauigium Isidis. L’hypothèse semble cependant fragile : Hortensius est sans la moindre contestation possible navarque de la flotte et on ne peut, faute d’indice, le rattacher au culte d’Isis par simple similitude de titre.

3L’intervention d’un navarque de la flotte dans des horrea n’est pas simple à expliquer. La présence à Ostie d’un détachement de la flotte de Misène est connue. Celui-ci jouait peut-être aussi un rôle dans la protection des horrea publics ; à moins que ce grenier n’ait été utilisé (à tout le moins partiellement) pour l’approvisionnement des militaires stationnés ou de passage à Ostie ou encore que ce grain ait servi de réserve stratégique à faire parvenir par le détachement d’Ostie à des troupes en campagne dans la Méditerranée occidentale (Van Haeperen 2011, 253-255, pour la bibliographie). Quoi qu’il en soit, le navarque a dû obtenir une autorisation du responsable de ces horrea pour y aménager sa chapelle.

4La taille de cette chapelle et la présence vraisemblable de banquettes (voir infra) incitent à penser qu’un petit groupe pouvait s’y réunir (Bollmann 1998, 449). On semble donc en présence d’actes de type évergétique posés par des membres d’une communauté, qui s’est formée sur le lieu de travail autour d’un lieu de culte (Van Haeperen 2010, 253-255).

Sources épigraphiques

5AE 1953, 262 (seulement la première partie du texte) ; Becatti 1961, 231-232 (texte complet) ; AE 2010, 245 ; EDR073950 (Maria Letizia Caldelli) (fig. 118)

6Inscription en mosaïque, sur le pavement de la chapelle (haut. 230 ; larg. 370 cm ; haut. lett. 11-12 cm)

L(ucius) Horte(n)sius Heraclida n(auarchus) cl(assis) pr(aetoriae) Mis(enensis) ex uoto
templum fecit. Iulius Victorinus Sacer(dos) tessel(lauit).

« Lucius Hortensius Heraclida, navarque de la flotte prétorienne de Misène a fait ce temple, à la suite d’un vœu. Julius Victorinus Sacerdos a fait la mosaïque ».

Fig. 118

Fig. 118

Mosaïque du pavement de la chapelle de Hortensius (ICCD_E24028)

© DR

7Le mot sacerdos peut être compris comme un substantif ou comme un cognomen (voir déjà Becatti 1961, 231-232). Je préfère la seconde interprétation, dans la mesure où les fonctions sacerdotales sont généralement exercées par des dignitaires (magistri ou autres) dans les associations.

8Datation : première moitié du iiie s. (EDR, d’après l’archéologie et les noms).

9Le même personnage est mentionné sur un petit autel de marbre (haut. 44,70 cm ; haut. lett. : 1,5 cm), trouvé à proximité, dans ou derrière le portique des thermes de Neptune (II, IV, 2). Il est vraisemblable qu’il provienne de la chapelle (où les fouilleurs l’ont posé, sur le podium).

10CIL XIV, 4317 ; EDR106234 (Raffaella Marchesini)

11Petit trou carré (2 × 2 × 2 cm) dans la partie inférieure de la face avant de l’autel.

L(ucius) Hort =
ensius
Herac =
lida n(auarchus)
fecit.

« Lucius Hortensius Heraclida, navarque, a fait ».

12L’inscription précédente permet de résoudre le n en n(auarchus).

Sources archéologiques

13La chapelle, qualifiée un peu pompeusement de templum par son donateur, est aménagée, dans un second temps, au nord-ouest du portique de la cour (fig. 116, 117). Elle s’appuie sur le mur délimitant les cellae au nord de l’entrepôt, tandis que les deux murs latéraux ont été construits ex nouo (le mur occidental et le mur sud sont en opus latericium ; le mur oriental, en opus uittatum).

Fig. 116

Fig. 116

Plan des horrea de Hortensius

© DR

14Le pavement est réalisé, en partie en mosaïque, en partie en opus sectile, et est l’œuvre d’un certain Iulius Victorinus (voir supra). Au centre de la mosaïque est représenté un disque entouré d’une couronne de rayons et flanqué, de part et d’autre, de torches (fig. 118).

Fig. 118

Fig. 118

Mosaïque du pavement de la chapelle de Hortensius (ICCD_E24028)

© DR

15Des banquettes de bois ont pu être adossées aux murs latéraux, comme semble l’indiquer la configuration du pavement, formé à cet endroit de larges bandes blanches et noires. Plus tard sont construits, dans le fond de la pièce, un podium et un autel de maçonnerie, qui recouvrent partiellement le pavement.

16La chapelle date du iiie s. (Bakker 1994, 70, 241 ; Steuernagel 2004, 107) ; selon les uns, de la première moitié du iiie s. (d’après le pavement : Becatti 1961, 231-232), selon les autres de la deuxième moitié de ce siècle (Heres 1982, 562-565, fig. 101 ; Bollmann 1998, 449 ; Pavolini 2006, 237).

Bibliographie

  

Bakker 1994 : J.Th. Bakker, Living and Working with the Gods. Studies of Evidence for Private Religion and its Material Environment in the City of Ostia (100-500 AD), Amsterdam 1994.

Becatti 1961 : G. Becatti, Mosaici e pavimenti marmorei, Roma 1961 (Scavi di Ostia, 4).

Bollmann 1998 : B. Bollmann, Römische Vereinshauser : Untersuchungen zu den Scholae der römischen Berufs-, Kult- und Augustalen-Kollegien in Italien, Mainz 1998.

Heres 1982 : Th.L. Heres, Paries. A Proposal for a Dating System of Late-Antique Masonry Structures in Rome and Ostia (A.D. 235-600), Amsterdam 1982.

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Rickman 1971 : G.E. Rickman, Roman Granaries and Store Buildings, Cambridge 1971.

Steuernagel 2004 : D. Steuernagel, Kult und Alltag in römischen Hafenstädten. Soziale Prozesse in archäologischer Perspektive, Stuttgart 2004.

Van Haeperen 2010 : F. Van Haeperen, « Vie religieuse et horrea. Exemples de Rome et d’Ostie », in Archiv für Religionsgeschichte, 12, 2010, 243-259.

Van Haeperen 2011 : F. Van Haeperen, « Cohabitations religieuses à Ostie, port de Rome », in N. Belayche, J.-D. Dubois éds., L’Oiseau et le poisson. Cohabitations religieuses dans les mondes grec et romain, Paris 2011, 109-128.

Table des illustrations

Titre Fig. 7
Légende Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’ aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6391/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 436k
Titre Fig. 116
Légende Plan des horrea de Hortensius
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6391/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Fig. 117
Légende Chapelle de Hortensius (copyright Dennis Jarvis https://upload.wikimedia.org/​wikipedia/​commons/​2/​2e/​DGJ_0311_-_Horrea_%28Shrine%29_of_Hortensius_%285151035572%29.jpg)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6391/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 3,4M
Titre Fig. 118
Légende Mosaïque du pavement de la chapelle de Hortensius (ICCD_E24028)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6391/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 136k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter