Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Chapelle et mithraeum de la Porta Romana (II, II, 5)

Texte intégral

1Situé au nord-est du decumanus maximus, peu après la Porta romana (fig. 7, n° 12), l’édifice fouillé en 1919 comporte trois pièces, dont deux ont été identifiées comme chapelles, en raison de son abside pour la grande, de sa niche pour la petite ; quant à la troisième, elle correspond à un mithraeum, au vu de sa configuration caractéristique. La grande pièce a également pu être utilisée pour des réunions ou des banquets (Paribeni 1920, 161-162 ; Top. gen. 1953, 235 ; Becatti 1954, 45 ; Becatti 1961, 44-45, n° 66-67 ; Bollmann 1998, 295-297 ; Steuernagel 2004, 99 ; Pavolini 2006, 56).

Fig. 7

Fig. 7

Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’ aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)

© DR

2Cet ensemble occupe la partie orientale du Portico del tetto spiovente (époque d’Hadrien) et le passage entre celui-ci et les Magazzini repubblicani (II, II, 2). Sa partie orientale (occupée par le mithraeum) condamne ainsi un cardo antérieur (Bollmann 1998, 295 ; Steuernagel 2004, 99 ; Pavolini 2006, 56 ; fig. 89).

3Fig. 89

Plan de la chapelle II, II, 4 et du mithraeum de Porta Romana, dans leur contexte (Top. gen. 1953)

© DR

4La situation privilégiée du complexe cultuel, sa visibilité, ainsi que les pavements en mosaïque de ses pièces invitent à y reconnaître le siège d’une association (Bollmann 1998, 296-297 ; Steuernagel 2004, 99). Celle-ci a vraisemblablement dû bénéficier de l’autorisation des autorités de la colonie pour y installer son siège à cet endroit.

Sources archéologiques

5Deux des pièces de l’ensemble s’ouvrent largement sur le decumanus maximus. La façade de la première, à l’est, est encadrée de pilastres de briques. De taille réduite, elle est pourvue d’un pavement de mosaïque de tesselles blanches et noires, datable du milieu du iie s. ; son mur du fond est doté d’une niche centrale semi- circulaire recouverte d’enduit rouge. Une porte s’ouvrait à l’est de la niche, donnant accès à une longue pièce rectangulaire, transformée plus tard en mithraeum. C’est vraisemblablement à cette occasion que la porte a été obturée par un mur en opus uittatum (Becatti 1961, 44, n° 66, pl. 40 ; Bollmann 1998, 296).

6La deuxième pièce, à l’ouest, (env. 5,20 × 14 m), a reçu dans un second temps une abside en opus uittatum, qui a vraisemblablement remplacé un mur droit (celui-ci était décalé par rapport au mur du fond des tabernae voisines). Le pavement de mosaïque polychrome comporte deux parties, qui ont, chacune, fait l’objet de restaurations durant l’antiquité : un décor géométrique dans la zone de l’abside ; des motifs floraux stylisés pour le reste. Ces derniers sont datés du milieu du iie s. par Bollmann (1998, 296 et n. 370 [avec la bibliographie antérieure], suivie par Steuernagel 2004, 99), qui réfute les arguments avancés par Becatti (1961, 44-45) pour dater la mosaïque du milieu du iiie s. Devant l’abside ajoutée vraisemblablement au iiie s. se trouve une base en maçonnerie (1,10 × 0,60 m). Cette pièce est reliée par une porte à la taberna qui la jouxte à l’ouest, tandis qu’une porte dans le mur oriental permet d’accéder au mithraeum, situé à un niveau plus bas.

7Le mithraeum (env. 5,80 × 15 m) semble avoir été aménagé dans un second temps dans la pièce au nord de la petite chapelle, après obturation de la porte qui reliait ces deux pièces (Bollmann 1998, 295-297 ; Steuernagel 2004, 99 ; fig. 90, 91).

Fig. 90

Fig. 90

Vue du mithraeum, depuis le nord (PAO_B3140)

© DR

Fig. 91

Fig. 91

Plan du mithraeum (Becatti 1954, fig. 9)

© DR

8Il était accessible par une porte au sud de son mur occidental mais aussi par une porte à l’extrémité septentrionale du même mur et une porte dans le mur nord. Il s’agit là de constats inhabituels pour un mithraeum d’Ostie : en général, seule une porte, située de l’autre côté que l’autel, y mène (Bollmann 1998, 297). Les données de la fouille sont malheureusement fort laconiques et ne permettent pas de comprendre si les deux portes au nord de la pièce sont contemporaines de la chapelle. Bollmann (1998, 297) suggérait ainsi que la pièce abritant le mithraeum n’était plus liée à la chapelle à l’ouest une fois la transformation effectuée : il manque toutefois d’éléments pour appuyer cette hypothèse. Des podiums (larg. 1,5 m ; haut. cons. 50 cm) sont installés le long des murs latéraux. Un autel dont ne subsistent que les fondations se dressait devant le mur sud. Le couloir est recouvert d’un pavement de marbre polychrome à motifs géométriques, datable du iiie s. (Becatti 1954, 45 ; Bollmann 1998, 296). Une plinthe de marbre courait le long des parois et des podiums, comme l’attestent quelques fragments. Les parois verticales des podiums portent, chacune, les traces d’une petite niche.

9À l’extrémité nord de la pièce est préservée une petite vasque revêtue de marbre blanc (50 × 50 cm). Celle-ci semble correspondre à la structure qualifiée par Calza de « puits rituel ». Si tel est le cas, le marbre revêtant ses parois correspond aux trois fragments de l’inscription CIL XIV 4570 (Calza 1921, 235). Cette inscription réutilisée dans le mithraeum est datée de 205 (voir fiche Ostia. Lieu de culte (locus) des praedia Rusticeliana) ; elle fournit donc un terminus post quem pour l’aménagement de la chapelle ou du moins de cette vasque.

10Il est possible que l’aménagement du mithraeum et la construction de l’abside de la pièce à l’ouest de celui-ci aient eu lieu en même temps, au iiie s.

11La fonction revêtue auparavant par la pièce transformée en mithraeum est difficile à établir. Selon Steuernagel (2004, 99), elle aurait pu servir de salle de banquet au collège dont ce complexe aurait été le siège.

Bibliographie

  

Becatti 1954 : G. Becatti, I mitrei, Roma 1954 (Scavi di Ostia, 2).

Becatti 1961 : G. Becatti, Mosaici e pavimenti marmorei, Roma 1961 (Scavi di Ostia, 4).

Bollmann 1998 : B. Bollmann, Römische Vereinshauser : Untersuchungen zu den Scholae der römischen Berufs-, Kult- und Augustalen-Kollegien in Italien, Mainz 1998.

Calza 1921a : G. Calza, « Ostia – Quattro nuove epigrafi. Due cippi della terminazione delle rive del Tevere », in NSA, 1921, 235-262.

Paribeni 1920 : R. Paribeni, « Ostia Rinvenimenti presso la Porta Romana », in NSA, 1920, 156-166.

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Steuernagel 2004 : D. Steuernagel, Kult und Alltag in römischen Hafenstädten. Soziale Prozesse in archäologischer Perspektive, Stuttgart 2004.

Top. gen. 1953 : G. Calza, G. Becatti, I. Gismondi, G. De Angelis d’Ossat, H. Bloch, Topografia Generale, Roma 1953 (Scavi di Ostia, 1).

Table des illustrations

Titre Fig. 7
Légende Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’ aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6351/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 436k
Légende Plan de la chapelle II, II, 4 et du mithraeum de Porta Romana, dans leur contexte (Top. gen. 1953)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6351/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 200k
Titre Fig. 90
Légende Vue du mithraeum, depuis le nord (PAO_B3140)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6351/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Fig. 91
Légende Plan du mithraeum (Becatti 1954, fig. 9)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6351/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 123k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter