Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Ostia. Chapelle de Silvanus (Sacello del Silvano ; I, III, 2)

Texte intégral

1Chapelle aménagée à l’époque sévérienne dans un corridor du Caseggiato dei Molini (I, III, 1), bâtiment construit au iie s., utilisé comme boulangerie à partir de l’époque sévérienne et détruit par le feu à la fin du iiie s. (fig. 7, n° 1 ; 85 ; Bakker 1994, 145-167, 207-208 ; Steuernagel 2001, 43-48 ; Liedtke 2003, 18-20 ; Pavolini 2006, 82-83 ; Van Haeperen 2011, 124-125). Accessible uniquement par la boulangerie, la chapelle devait être fréquentée par ceux qui y travaillaient.

Fig. 7

Fig. 7

Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’ aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)

© DR

Sources épigraphiques

2CIL XIV, 54 ; EDR163035 (Raffaella Marchesini)

3Lettres peintes près d’une peinture de Silvanus, dans un édifice fouillé en 1869-70 (cf P.E. Visconti cité par De Rossi 1870, 78) ; un graffiti sur l’enduit de cette même peinture portait une date consulaire se référant peut-être, selon Visconti, à l’époque de Maximien. L’édifice où a été découverte cette peinture a été identifié par la suite comme le Caseggiato dei Molini. Selon Bakker (1994, 145) et Steuernagel (2001, 44), cette peinture correspond à celle qui orne le mur ouest de la chapelle, près de laquelle a été retrouvé un graffito avec date consulaire (voir infra). Toutefois, celle-ci n’est pas accompagnée de lettres et ces mots n’étaient pas davantage visibles quand Dessau réalisa le CIL. Soit ils ont disparu entretemps, soit Visconti se référait à une autre peinture de Silvanus, peut-être à celle qui orne la paroi externe du mur nord de la chapelle (on notera que, selon lui, celle-ci se trouvait près de l’entrée : une telle localisation ne convient guère à la peinture du mur ouest mais peut se rapporter à celle du mur nord – voir infra – qui toutefois ne semblait pas accompagnée d’un graffiti).

ex uiso

« [réalisé] à la suite d’un songe ».

4CIL XIV, 4530; Bakker 1994, 159, fig. 22, 260-261, pl. 86; Ep. lat. 2010, 244, n° 70.6.2, avec fig.;

5EDR106852 (Raffaella Marchesini)

6Graffito, dans une tabula ansata, sur le mur ouest de la chapelle, à proximité de la peinture de Silvanus.

Coh(orte) VI, ((centuria)) Ost(iensis), imp(erante)
An(tonino), co(n)s(ulibus) L(a)eto et Ce =
riale, seba<cia>rius
Calpurnius
X.

« Calpurnius, sebaciarius de la centurie d’Ostie, de la sixième cohorte, sous le règne d’Antonin (Caracalla), sous les consulats de Laetus et Cerialis, X »

7À la première ligne, on pourrait également lire coh(orte) VII (CIL). L’auteur du graffito est un sebaciarius des vigiles : cette fonction, qui correspondait peut-être à celle de gardien de nuit, a donné lieu à des interprétations diverses (Sablayrolles 1996, 373-374). Le X, inscrit dans l’anse droite, se réfère vraisemblablement aux decennalia de l’empereur Caracalla. L’inscription est datable de 215, grâce à la mention des consuls.

8Bakker 1994, 160, fig. 23, 258

9Graffito sur le mur est de la chapelle ; les lettres sont suivies d’une feuille.

Marius
Anna
VII Kal(endas) Maias

« Marius et Anna, le septième jour avant les kalendes de mai ».

10Le septième jour avant les kalendes de mai (25 avril) correspond à la fête des Robigalia (la fonction de Robigus était de détourner la rouille des blés) mais aussi, sous l’Empire, aux Serapia.

11Bakker 1994, 159, fig. 22, 258

12Sous le graffito précédent. Cerialis est le nom d’un des consuls éponymes de 215, mentionné sur le graffito du mur ouest. L’écriture semble être celle de Calpurnius, qui aurait donc rajouté l’année au jour mentionné dans le graffito de Marius et Anne.

Ceriale

« (sous le consulat de) Cerialis ».

Sources archéologiques

13Le Caseggiato dei Molini et la chapelle de Silvanus ont fait l’objet de plusieurs campagnes de dégagement, dès 1870 (Calza 1915, 246-250 ; pour l’histoire des fouilles, Bakker 1994, 145-148). Plusieurs études récentes leur ont été consacrées (Bakker 1994, 134-167, 207-208 [pour la chapelle] ; Bakker 1999, 16-58, 145-164 [pour la boulangerie] ; Steurnagel 2001, 43-48).

14La chapelle est installée, à l’époque sévérienne, dans une ruelle condamnée, située entre le Caseggiato dei Molini et la Casa di Diana, qui reliait la Via di Diana au Tibre (fig. 85, 86). Au iie s., cette ruelle (angiportus) dépendait, semble-t-il, du Caseggiato dei Molini : plusieurs de ses portes s’y ouvraient. Sous les Sévères, l’édifice subit une série de transformations et est transformé en boulangerie. Plus ou moins au même moment ou peu après, une petite pièce, qui servira de chapelle, est installée au sud de la ruelle, qui est obturée au sud par un mur ; elle est délimitée au nord par un mur de refend percé d’une porte. Une niche rectangulaire est creusée dans le mur sud. Deux autres niches sont présentes dans le mur est ; elles résultent de l’obturation de fenêtres antérieures, dont l’épaisseur n’a pas été complètement bouchée.

Fig. 85

Fig. 85

Plan du Caseggiato dei Molini (Top. gen. 1953)

© DR

Fig. 86

Fig. 86

Chapelle de Silvanus, vue du nord-est (ICCD repris in http://www.ostia-antica.org/​regio1/​3/​3-2.htm)

© DR

15La paroi externe du mur nord était décorée d’une peinture de Silvanus (vue lors des fouilles de 1914 mais aujourd’hui disparue). Les murs de la chapelle étaient enduits et décorés de peintures ornementales et figuratives, dont plusieurs couches ont été identifiées (la description qui suit est largement redevable de Bakker 1994, 150-164 ; on consultera son site pour des photos de ces peintures : http://www.ostia-antica.org/​regio1/​3/​3-2.htm [consulté le 4 avril 2018]).

16Aux endroits où elle est visible, la couche la plus ancienne porte des traces de peinture rouge. La deuxième couche, plus épaisse, est visible sur tous les murs. Sur le mur sud, à proximité de la niche, est peint un personnage portant une tunique, que Calza identifiait à un Lar (Calza 1915, 247 ; faute d’indice suffisant, cette proposition demeure hypothétique). Sur le mur ouest sont représentés de larges rectangles contenant un oiseau, un gorgoneion et un dauphin ; sur la partie sud de ce mur, était peint, dans un cadre, Silvanus, debout (1 m env.) près d’un autel, tenant une branche et un couteau en forme de faucille, accompagné d’un chien (fig. 87). Par sa taille et le cadre qui l’entoure, cette divinité se distingue nettement des autres.

Fig. 87

Fig. 87

Peinture de Silvanus, dans la chapelle de Silvanus (photo de Bakker : http://www.ostia-antica.org/​regio1/​3/​3-2.htm, consulté le 4 avril 2018)

© DR

17Les couches 3 et 4 sont très fines ; la plus ancienne contient plusieurs figures, à l’origine rouges, sur laquelle furent ensuite ajoutées d’autres couleurs. Sur le mur ouest sont peints trois chevaux – ou mules – et un homme tenant un objet (sceptre ou lance ?) ; en face, sur le mur est, un cheval et un homme. Bakker (1994, 155-156) identifie ces personnages aux Dioscures. Vu que les quadrupèdes sont au moins au nombre de trois sur la paroi ouest, Steuernagel (2001, 45) exclut d’identifier ces figures aux Dioscures ; cette scène pourrait, selon lui, représenter le travail à la boulangerie toute proche. Sur le mur ouest, à la droite de Silvanus, sont visibles les restes du bras droit d’une figure tenant une lance ou un sceptre.

18Sur la partie sud du mur est (couches 3 et 4) sont représentées plusieurs figures : un personnage tenant un sceptre ou une lance, identifié à un empereur julio-claudien, en raison de sa nudité héroïque (il s’agirait donc d’un empereur divinisé, peut-être Auguste) ; Harpocrate portant une cornucopia et Isis tenant le sistre ; Fortuna tenant la cornucopia et un gouvernail ; une divinité féminine portant un gouvernail et une tessera identifiée à Annona ; une divinité masculine, en tunique courte avec une corne d’abondance (peut-être un Génie) ; et enfin, un personnage masculin, nu avec un manteau tombant d’une épaule et tenant un sceptre ou une lance, identifié à Alexandre le Grand dans une attitude « lysipienne ».

19La cinquième couche n’est pas visible partout. Certaines figures sont repeintes (Harpocrate, Fortune, Annone, le Génie). Isis est remplacée par un personnage masculin tenant une patère (un Génie). Des torches sont ajoutées entre les quatre divinités centrales. On distingue enfin, une sixième couche, fine et blanche.

20Sur la base de critères stylistiques et du graffito avec date consulaire, les quatre premières couches peuvent être datées entre la fin de l’époque antonine et le début de l’époque sévérienne. Les deux premières couches sont antérieures à 215. Les deux dernières couches doivent être postérieures aux Sévères et antérieures au dernier quart du iiie s., quand l’édifice est détruit par un incendie.

21La chapelle est pourvue d’un pavement en mosaïque représentant un victimaire tenant une hache au-dessus de sa tête, tourné vers l’ouest, dans la direction de la peinture de Silvanus (fig. 88). La mosaïque court sous un petit autel en maçonnerie et est donc plus ancienne que celui-ci.

Fig. 88

Fig. 88

Mosaïque d’un uictimarius devant l’autel de la chapelle de Silvanus (ICCD repris in http://www.ostia-antica.org/​regio1/​3/​3-2.htm)

© DR

22D’après l’analyse de Steuernagel (2001, 47-48), l’image de Silvanus peinte sur la paroi latérale occidentale, peut-être ex uiso, a été réalisée, alors que cet espace constituait encore un lieu de passage (la mosaïque pourrait également remonter à cette époque). C’est autour de cette représentation qu’aurait ensuite été aménagée la chapelle (avec les peintures et l’autel en maçonnerie recouvrant partiellement la mosaïque), et qu’aurait été condamné le corridor dans lequel elle s’installe.

23Une statuette en marbre de Lar a été retrouvée lors des fouilles de 1914, entre le mur du fond et l’autel (Calza 1915, 247, fig. 5 ; Bakker 1994, 146, 254, pl. 87).

Bibliographie

  

Bakker 1994 : J.Th. Bakker, Living and Working with the Gods. Studies of Evidence for Private Religion and its Material Environment in the City of Ostia (100-500 AD), Amsterdam 1994.

Bakker 1999 : J.Th. Bakker éd., The Mills-Bakeries of Ostia. Description and Interpretation, Amsterdam 1999.

Calza 1915 : G. Calza, « Ostia – Le pergulae e i maeniana delle case ostiensi. Un nuovo santuario mitriaco nella casa detta di Diana », in NSA, 1915, 324-333.

De Rossi 1870 : G.B. De Rossi, « Lucerne cristiane trovate fra molti e preziosi arnesi d’arte profana in una casa antica di Ostia », in BACrist, 1870, 76-85.

Ep. lat. 2010 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigrafia latina : Ostia, cento iscrizioni in contesto, Roma 2010.

Liedtke 2003 : C. Liedtke, Nebenraumdekorationen des 2. und 3. Jahrhunderts in Italien, Berlin, New York 2003.

Pavolini 2006 : C. Pavolini, Ostia, Rome 2006.

Sablayrolles 1996 : R. Sablayrolles, Libertinus miles. Les cohortes de vigiles, Rome 1996.

Steuernagel 2001 : D. Steuernagel, « Kult und Community. Ueber Sacella in den insulae von Ostia », in RM, 108, 2001, 41-56.

Van Haeperen 2011 : F. Van Haeperen, « Cohabitations religieuses à Ostie, port de Rome », in N. Belayche, J.-D. Dubois éds., L’Oiseau et le poisson. Cohabitations religieuses dans les mondes grec et romain, Paris 2011, 109-128.

Table des illustrations

Titre Fig. 7
Légende Carte des lieux de culte d’associations d’Ostie (en vert, les lieux de culte de collège ; en rouge, les mithraea ; en bleu les lieux de culte d’associations professionnelles ou de voisinage non dédiés à Mithra : 1. Chapelle de Silvanus (I, III, 2) dans le Caseggiato dei Molini ; 2. Mithraeum de la Casa di Diana (I, III, 3-4) ; 3. Mithraeum de Ménandre (I, III, 5) ; 4. Ostia. Lieu de culte (?) du jardin de l’îlot I, IV ; 5. Mithraeum des stuppatores (I, X, 4) ; 6. Chapelle de la Casa dei Triclini (I, XII, 1) ; 7. Lieu de culte (?) de Jupiter Dolichenus, dans l’ aire sacrée de la Via della Foce (I, XV) ; 8. Mithraeum des Thermes de Mithra (I, XVII, 2) ; 9. Temple collégial des mensores (I, XIX, 2) ; 10. Mithraeum du « palais impérial » ; 11. Mithraeum Aldobrandini (II, I, 2) ; 12. Chapelle II, II, 4 et mithraeum de Porta Romana ; 13. Chapelle (?) de la Place des Corporations ; 14. Chapelle de l’autel des jumeaux (II, VII, 3) ; 15. Mithraeum des Sept Sphères (II, VIII, 6) ; 16. Lieu de culte (?) de la fullonica II, XI, 1 ; 17. Mithraeum des Parois Peintes (III, I, 6) ; 18. Lieu de culte (?) du Caseggiato III, I, 8 ; 19. Temple collégial des fabri nauales (III, II, 1-2) ; 20. Lieu de culte du collège (?) de ladite Domus de Mars (III, II, 5) ; 21. Chapelle III, II, 11 ; 22. Chapelle des Trois Nefs (III, II, 12) ; 23. Chapelle (?) du Caseggiato degli Aurighi (III, X, 1) ; 24. Chapelle de Sérapis dans le Caseggiato del Serapide (III, X, 3) ; 25. Mithraeum de la Planta Pedis (III, XVII, 2) ; 26. Schola des hastiferi (IV, 1, 5), dans l’aire du temple de Bellone) ; 27. Scholae des dendrophores et des cannophores, dans l’aire sacrée de Mater Magna ; 28. Mithraeum des Animaux (IV, II, 11) ; 29. Chapelle du Caseggiato del Sacello (IV, V, 4) ; 30. Mithraeum des Sept Portes (IV, V, 13) ; 31. Mithraeum des Marbres Colorés (IV, IX, 5) ; 32. Temple collégial sous les thermes du philosophe (V, II, 17) ; 33. Mithareum des Serpents (V, VI, 6) ; 34. Lieu de culte des seuiri augustales (?) ; 35. Mithraeum de Felicissimus (V, IX, 1) ; 36. Temple collégial des fabri tignuarii (V, XI, 1) ; 37. Chapelle de Hortensius (V, XII, 1) ; 38. Mithraeum (?) des horrea del Sabazeo (V, XII, 3)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6345/img-1.jpg
Fichier image/, 436k
Titre Fig. 85
Légende Plan du Caseggiato dei Molini (Top. gen. 1953)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6345/img-2.jpg
Fichier image/, 112k
Titre Fig. 86
Légende Chapelle de Silvanus, vue du nord-est (ICCD repris in http://www.ostia-antica.org/​regio1/​3/​3-2.htm)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6345/img-3.jpg
Fichier image/, 192k
Titre Fig. 87
Légende Peinture de Silvanus, dans la chapelle de Silvanus (photo de Bakker : http://www.ostia-antica.org/​regio1/​3/​3-2.htm, consulté le 4 avril 2018)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6345/img-4.jpg
Fichier image/, 284k
Titre Fig. 88
Légende Mosaïque d’un uictimarius devant l’autel de la chapelle de Silvanus (ICCD repris in http://www.ostia-antica.org/​regio1/​3/​3-2.htm)
Crédits © DR
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6345/img-5.jpg
Fichier image/, 312k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter