Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fana, templa, delubra. Corpus dei luoghi di culto dell'Italia antica (FTD) - 6

 | 
Françoise Van Haeperen

Ostia (Ostie)

Acilia. Dragoncello. Lieu de culte (?) public (localisation incertaine)

Texte intégral

1Une base de tripode offerte par deux magistrats de la colonie d’Ostie a été retrouvée, en remploi, à Dragoncello, sur le territoire de la cité, entre la Via Ostiense et le Tibre (fig. 1). Celle-ci permet de supposer l’existence d’un lieu de culte, dédié à une divinité à laquelle était destiné cet objet (Cébeillac-Gervasoni 1996, 94-101 ; Zevi 2002, 18-20 ; Pellegrino 2004, 42-44, fig. 4 ; Ep. lat. 2006, 94-95 ; Ep. lat. 2010, 98-99, fig. 10, n° 10 avec bibliographie antérieure). Selon Pellegrino (2004, 44), le tripode aurait pu appartenir à une chapelle domestique de la uilla rustica où la base a été réutilisée. Cette suggestion apparaît peu vraisemblable, dans la mesure où l’objet est offert par deux magistrats suprêmes de la colonie, agissant très vraisemblablement à titre public et faisant dès lors don de cet objet à un lieu de culte public (voir en ce sens Zevi 2002, 20 ; Ep. lat. 2006, 94-95, n° 10 ; Ep. lat. 2010, 98-99, n° 10, fig. 10). Celui-ci pourrait se situer à Ficana, localité toute proche (qui correspondait, selon la tradition, à une des cités archaïques du Latium, détruites par Ancus Marcius). Parmi les cultes de Ficana est encore attesté à l’époque impériale celui de Mars Ficanus (fiche Acilia-Malafede. Lieu de culte de Mars Ficanus).

Fig. 1

Fig. 1

Carte du territoire d’Ostie (Meiggs 1973, 112)

© DR

Source épigraphique

2AE 1983, 174 ; Ep. lat. 2006, 94-95, n° 10 ; Ep. lat. 2010, 98-99, n° 10 ; EDR078888 (Krempl)

3Base de tripode en travertin, trouvée en remploi, à Dragoncello, dans une uilla rustica (datée du ier s. av. n.è.). La base est datable, sur la base du matériau et surtout de la paléographie, entre le dernier quart du iie s. et 90 av. n.è.

P(ublius) Sili(us) C(aii) f(ilius), M(arcus) Critoni(us) M(arci) f(ilius), pr(aetores).

« Publius Silius, fils de Gaius, Marcus Critonius, fils de Marcus, préteurs ».

Bibliographie

  

Cébeillac-Gervasoni 1996 : M. Cébeillac-Gervasoni, « Deux preteurs, magistrats de la colonie romaine d'Ostie avant la guerre sociale: Publius Silius et Marcus Critonius », in A. Gallina Zevi, A. Claridge éds., Roman Ostia Revisited, Roma 1996, 91-101.

Ep. lat. 2006 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigraphie latine, Paris, 2006.

Ep. lat. 2010 : M. Cébeillac-Gervasoni, M.-L. Caldelli, F. Zevi, Epigrafia latina: Ostia, cento iscrizioni in contesto, Roma 2010.

Pellegrino 2004 : A. Pellegrino, « Il territorio ostiense nella tarda età repubblicana », in Ostia, Cicero, Gamala, 2004, 33-45.

Zevi 2002a : F. Zevi, « Appunti per una storia di Ostia repubblicana », in MEFRA, 114, 2002, 13-58.

Table des illustrations

Titre Fig. 1
Crédits Carte du territoire d’Ostie (Meiggs 1973, 112)
URL http://books.openedition.org/cdf/docannexe/image/6238/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 429k

© Collège de France, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter