Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chimie des matériaux hybrides

 | 
Clément Sanchez

Présentation

Leçon inaugurale prononcée le 10 février 2011. Chaire de Chimie des matériaux hybrides

Pierre Corvol

Texte intégral

1Cher collègue,
Cher Clément Sanchez,

2Le Collège de France vous accueille dans la chaire de Chimie des matériaux hybrides, l’année même où la chimie est à l’honneur puisque l’ONU a proclamé que 2011 serait l’année internationale de la chimie. Dans le grand public pourtant, la chimie n’a souvent pas bonne presse, quand elle n’est pas ignorée. C’est oublier qu’elle joue un rôle central dans les sciences de la nature, qu’elle contribue de façon déterminante aux besoins de l’humanité en termes de nourriture et de médicaments, d’énergie et de matières premières. Elle fournit des matériaux à la physique et à l’industrie, des modèles et des substrats à la biologie et à la pharmacologie, et des procédés aux sciences et aux techniques.

3Depuis des centaines de millions d’années, la nature a été la première à inventer des matériaux hybrides chez le vivant. La bio-minéralisation associe, à l’échelle moléculaire, des composants organiques ou biologiques à des composants minéraux. C’est en quelque sorte le mariage de la feuille et du caillou.

4La chimie des matériaux hybrides que vous pratiquez se trouve au carrefour de la physique, de la biologie et de la science des matériaux. Elle s’inspire de cette chimie naturelle. Elle permet de concevoir des matériaux nouveaux et plus performants que les matériaux conventionnels. Ils conjuguent la souplesse des polymères organiques, celle des plastiques, par exemple, et la résistance des verres et des céramiques. Les matériaux hybrides ont pénétré les domaines du textile, de l’emballage, de la construction et de l’isolation thermique et phonique. Ils se développent en micro-optique, en micro-électronique et en photonique. Ils remplacent progressivement les polymères qui ont envahi notre vie au cours du xxe siècle.

5Après votre formation à l’École nationale supérieure de chimie de Paris, puis votre thèse passée sous la direction de Jacques Livage, vous avez été nommé professeur chargé de cours à l’École polytechnique puis directeur de l’UMR-CNRS de Chimie de la matière condensée à l’université Pierre et Marie Curie (UPMC). Vos objectifs de recherche se sont orientés sur trois axes principaux :

  1. d’abord concevoir et élaborer des matériaux inorganiques et hybrides organiques-inorganiques originaux susceptibles d’applications dans de nombreux domaines ;

  2. puis étudier et comprendre les mécanismes de formation des nanomatériaux inorganiques et hybrides, de la molécule au produit final ;

  3. enfin fabriquer sur mesure de nouveaux matériaux hybrides nanostructurés.

6Vous êtes un architecte-chimiste capable de trouver de nouvelles solutions dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et de la médecine : pile à combustible, capteurs et biocapteurs, catalyseurs et, en médecine, outils d’imagerie médicale et vecteurs thérapeutiques. Vous imaginez et réalisez l’assemblage de « légos chimiques » pour aboutir à des matériaux hybrides intelligents et adaptatifs, répondant à des besoins prédéfinis.

7Votre activité de recherche s’est traduite par de nombreuses publications, la reconnaissance de vos pairs par l’obtention du prix Humboldt, parmi bien d’autres, par le dépôt de plus de quarante brevets, et par des développements industriels de certaines de vos découvertes.

8Jean-Marie Lehn, votre présentateur à cette chaire, souligne votre goût pour l’interdisciplinarité, votre souci d’aller jusqu’au bout de vos démarches, de dépasser la recherche fondamentale pour aller jusqu’à l’application, et plus que tout, ce compliment venant de lui, l’aventure et la créativité qui vous font aborder des thèmes originaux et explorer de nouveaux espaces. Le Collège de France, en vous accueillant avec votre laboratoire, vous donnera, je l’espère, cet espace de créativité et d’inventivité qui caractérise notre institution.

© Collège de France, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540