Version classiqueVersion mobile

Les toponymes paléo-babyloniens de la Haute-Mésopotamie

 | 
Nele Ziegler
, 
Anne-Isabelle Langlois

Toponymes

U - Z

Texte intégral

UBRABUM          voir UPRAPUM

UGAR-APIM          zone : B, E, F

Nom(s) OB : Ugar-apim

Attestations

A.GÀR-a-pí-im
     LH 9 : 1

Commentaire général

Terroir documenté par un texte provenant de Terqa (1) (= Tall al‑Ashara, n° HIGEOMES 16).

UGAR-DAGAN          zone : B

Nom(s) OB : Ugar-Dagan

Attestations

ú-ga-ar-dda-ganki
     ARM 1 56 : 12

Commentaire général

Terroir proche de Mari attesté par ARM 1 56.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 525, 548 : p. 525 : nom de terroir ; p. 548 : « sur les terres d’Urah », proche de Mari (= Tall Hariri, n° HIGEOMES 56)

UGAR-ELUTTIM          zone : E

Nom(s) OB : Ugar-Eluttim

Attestations

A.GÀR-e-lu-ut-tim
     ARM 27 34 : 7 ; ARM 27 35 : 6

A.GÀR-e!-lu-tim
     ARM 27 33 : 5

Commentaire général

Nom d’un terroir agricole situé dans la vallée du Habur, aux environs de Tehran (peut-être = Maqbara Ajaja, n° HIGEOMES 146).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 119 n. 41 : terroir agricole important avec Tehran pour centre (lu par l’auteur : e-lu-ut-tu)

UGAR-QUṬṬAN          zone : E, B

Nom(s) OB : Ugar-Quṭṭan

Attestations

A.GÀR-qú-ṭá-an
     A.3937 (Villard MARI 6, p. 576-578) : 10

Commentaire général

Nom d’un terroir du royaume de Mari.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 66 n. c : la campagne de Quṭṭan ; « soit un nom propre (cf. ARM XVI/1), soit un lieu-dit analogue à Qaṭṭunân »

UGAR-RABASITIM          zone : B, E

Nom(s) OB : Ugar-Rabasitim

Attestations

A.GÀR-ra-ba-si-tim
     BiMes 29 6-2 : 2

Commentaire général

Terroir attesté par un texte de Terqa (1) (= Tall al‑Ashara, n° HIGEOMES 16) de l’époque Hana.

UGAR-TURBA          zone : F

Nom(s) OB : Ugar-turba

Attestations

A.GÀR-tu-ur-baki
     M.5581 (Durand & Ziegler BBVO 24, p. 54-59) : i 14

Commentaire général

Localité, connue grâce à un texte des archives de Mari, appartenant au district de Karana (1) (peut-être = Tall Afar, n° HIGEOMES 724) à l’époque du royaume de Haute-Mésopotamie. Elle se trouve peut-être non loin de Buratum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand & N. Ziegler, BBVO 24, 2014, p. 64

UGAR-URRANIM          zone : B

Nom(s) OB : Ugar-Urranim

Attestations

A.GÀR-ur-ra-ni-im
     ARM 26/2 442 : 5

Commentaire général

Nom d’un terroir situé dans le district de Mari (= Tall Hariri, n° HIGEOMES 56).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ F. Joannès, ARM 26/2, 1988, p. 355

UGAR-ZINATUM          zone : B

Nom(s) OB : Ugar-Zinatum

Attestations

A.GÀR-zi-na-ti
     LH 9 : 17

A.GÀR-zi-na-tum
     LH 1 : 1 ; LH 2 : 1

Commentaire général

Terroir documenté par des textes provenant de Terqa (1) (= Tall al‑Ashara, n° HIGEOMES 16).

UHUL          zone : B, I

Nom(s) OB : Uhul

Attestations

ú-hu-ulki
     ARM 2 24 : 60 ; ARM 2 34 : 14 ; ARM 26/2 503 : 31, 33 ; ARM 26/2 504 : 5

Commentaire général

Localité du Suhum à chercher, tout comme Uninum (1), dans les environs de Rapiqum (probablement = Tall Anbar, n° HIGEOMES 783).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 329 n. 21, 333 : p. 333 : rive gauche de l’Euphrate

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 212-213 : commentaire au texte n° 582 : précédemment mal lu *Bît-Hul ; « il s’agit d’une ville de Babylonie, près du canal Irnina, et apparemment à un nœud important de communication » ; peut-être dans « une région de marais salants »

ULAYA          zone : N

Nom(s) OB : Ulaya

Attestations

ú-la-a-iaki
     ARM 28 112 : 28′ ; Guichard BBVO 20 5 : 5′

ú-la-a-ia-amki
     ARM 13 146 : 7

ú-la-a-ia-yuki
     A.1026 (Guichard OBO 250, p. 73-76) : 16

ú-la-i-iaki
     A.1068 (Guichard OBO 250, p. 71-73) : 11

ú-la-ia-yuki
     ARM 28 61 : 5

Commentaire général

Ville du Yapṭurum (1), située dans la montagne.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ A. Finet, Syria 41, 1964, p. 138

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 245 : s.v. Ulaja

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 270, 273 : capitale du pays de Sumum, « mitoyen de la région d’Urkiš » ; est équivalent à Luhaya

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 177 : s.v. Ulāium

▸ M. Guichard, BBVO 20, 2009, p. 89 : dans le Yapṭurum (1)

▸ M. Guichard, OBO 250, 2011, p. 32 : « aux alentours du Karaca Dağ »

UNINUM (1-2)

UNINUM (1)          zone : B

Nom(s) OB : Uninum

Attestations

ú-ni-ne-a-i[m…]
     MEC B : 20

ú-ni-ne-emki
     ARM 26/2 504 : 6

ú-ni-neki
     ARM 26/2 503 : 32, 34

Commentaire général

Localité du Suhum à chercher dans les environs de Rapiqum (probablement = Tall Anbar, n° HIGEOMES 783).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30 : « Dans la région de Râpiqum : ARM XXVI/2 503 : 32, 34 et n. h ; 504 : 6 ; chroniques éponymales de Mari (A.1288 : ii 23’ et M.8566 : 13’ ; cf. M. Birot, MARI 4, p. 230 B.20) ; cf. F. Joannès, Amurru 1, p. 333. »

UNINUM (2)          zone : F

Nom(s) MA : Unina

Commentaire général

Toponyme attesté par les archives médio-assyriennes de Tall Rimah (n° HIGEOMES 83). Aucune attestation paléo-babylonienne n’existe.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30 : « Dans la région de Karanâ : M. Birot a signalé qu’une localité portant le nom d’ú-ni-na était citée dans un texte médio-assyrien de Tell Rimāh (MARI 4, p. 236). Mais la lecture pourrait être šam-ni-na ; cf. RGTC 5, p. 271. »

UPRAPUM          zone : B, E, Z

Nom(s) OB : Uprapum

Attestations

up-ra-pa-a-yuki
     FM 8 29 : 20

up-ra-pa-yu
     Inédit [M.6400] : 6

up-ra-pí
     Inédit [A.2218] : 23 ; A.4280 (Charpin CRRAI 46, p. 90-94) : 28 ; ARM 2 12 : 11 ; ARM 26/2 462 : 18 ; M.5499 (Charpin MARI 6, p. 268) : 10

up-ra-pí-a
     ARM 26/1 24 : 8

up-ra-pí-a-yi
     Inédit [A.1088] : 13

up-ra-pí-a-yiki
     ARM 1 42 : 30

up-ra-pí-a-yu
     Inédit [TH 72-17] : 5

up-ra-pí-a-yu-um
     M.5431 (Joannès CRRAI 38, p. 185-187) : 6

up-ra-pí-a-yuki
     FM 8 29 : 9

up-ra-pí-i
     A.987 (Marello Mél. Fleury, p. 122 et n. 11) : 17 ; A.2432 (Dossin RA 66, p. 127) : 1, 3 ; ARM 7 210 : 18′ ; M.7595 (Durand Mél. Garelli, p. 65-67) : 15

up-ra-pí-i-imki
     ARM 14 88 : 14 ; ARM 23 14 : 5 ; ARM 23 15 : 15 ; ARM 23 16 : [16]

up-ra-pí-i-yu-um
     ARM 14 85 : 9

up-ra-pí-i-yuki
     A.2769 (Dossin RA 68, p. 30) : 5, 16 ; ARM 13 105 : 5

up-ra-pí-i.MEŠ
     Inédit [M.6400] : 15

up-ra-pí-iki
     AbB 4 28 : 14 ; ARM 14 87 : 9 ; ARM 23 18 : 16 ; M.18229 (ARM 30, p. 386-387) : 6

up-ra-pi-ih
     Inédit [A.2924] : 17

up-ra-pí-[hi]
     Inédit [A.2924] : 17 (restauration fondée sur up-ra-pi-ih mentionnée à la même ligne)

up-ra-pí-im
     RIME 4 6.8.2 : 69

up-ra-pí-úki
     ARM 22 292 : 8

up-ra-pí-yu
     Inédit [M.6400] : 10

up-ra-pí-yuki
     A.1195+ (Durand MARI 5, p. 163-167) : 21

up-ra-pí.MEŠ
     A.1146 (Marello Mél. Fleury, p. 115-126) : 47 ; A.2094 (Villard UF 18, p. 411-412) : 6′

up-ra-pu-ú
     Inédit [A.4530-bis] : 5′ ; Inédit [M.11073] : [8] ; ARM 14 83 : 22

up-ra-pu-ú-um
     M.13096 (Durand MARI 6, p. 46-47) : 5′

up-ra-pu-ú.MEŠ
     A.2094 (Villard UF 18, p. 411-412) : 7

up-ra-pu-um
     ARM 3 50 : 10

Commentaire général

Nom d’une tribu yaminite. L’éthnique est parfois lu Ubrabu. Il n’y a pas d’étymologie qui permettrait de choisir l’une des deux lectures.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.-R. Kupper, Nomades, 1957, p. 49 et s.

▸ D. O. Edzard, ZZB, 1957, p. 106 et s.

▸ M. B. Rowton, JNES 32, 1973

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 244 : s.v. Ubrabûm

▸ M. Anbar, Mél. Birot, 1985

▸ P. Villard, UF 18, 1986, p. 408-409, 412 : p. 408-409 : tribu yaminite

▸ D. Charpin, MARI 6, 1990, p. 267

▸ P. Marello, Mél. Fleury, 1992, p. 117, 122-125

▸ M. Bonechi & A. Catagnoti, Mém. Birot, 1994, p. 58

▸ F. Joannès, MARI 8, 1997, p. 410 n. 51 : Yamina

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 32, 41, 42 n. 116, 103, 202 n. 288 : Yamina

▸ D. Charpin, CRRAI 46, 2004, p. 83, 84, 86, 87, 89, 94

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 122, 158, 159, 160 n. 270, 162, 163, 164, 168 n. 314, 169 n. 323 et 326-327, 171, 172, 174 : p. 122 : « familiers de routes qui traversaient le désert de Palmyre » à l’époque de Samsi-Addu ; p. 158 : une des 5 tribus yaminites

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 226, 230 : p. 230 : toutes les villes de ce clan se trouvent « sur la rive droite de l’Euphrate »

▸ B. Kärger, Philippika 68, 2014, p. 160-202

URAH          zone : B

Nom(s) OB : Urah

Attestations

ú-ra-a-ahki
     FM 8 6 : 4

ú-ra-ah
     Inédit [A.981] : 48 ; ARM 21 11 : 16′ ; FM 3 28 : 5 ; FM 10 51 : 4

ú-ra-ahki
     Inédit [T.282] : 26 ; Inédit [T.322+T.355] : 28′ ; ARM 1 56 : 15 ; ARM 7 180 : ii′ 19′ ; ARM 13 39 : 14 ; ARM 21 138 : 36′ ; ARM 21 289 : 4 ; ARM 21 333 : 70′ ; ARM 22 193 : 7 ; ARM 22 194 : 7 ; ARM 22 201 : 2 ; ARM 22 229 : 7 ; ARM 22 246 : 2, 9 ; ARM 23 70 : 12 ; ARM 23 103 : 4 ; ARM 23 213 : 9 ; ARM 24 22 : 17′ ; FM 3 27 : 4 ; FM 3 28 : 3 ; FM 3 60 : 36 ; FM 10 49 : 5 ; FM 10 75 : 29 ; FM 10 77 : ii 41′ ; M.6844 (ARM 32, p. 215) : 6 ; M.8831 (ARM 32, p. 216-217) : 14 ; Mohammad Akkadica 123 2 : 16

Commentaire général

Ville située dans les environs de Mari (= Tall Hariri, n° HIGEOMES 56) ; lieu de culte de Dagan. Le territoire de la ville comprenait un terroir irrigué appelé Ugar-Dagan ; cf. ci-dessus.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 246 : s.v. Uraḫ : « M. Birot, Syria 41, 49 : in der Gegend von ⇨ Ḫanat und ⇨ Jablija ? »

▸ J.‑M. Durand, BAH 136, 1990, p. 117 : étymologie « route »

▸ D. Charpin, Mél. Fleury, 1992, p. 35 n. 17, 36 n. 18 : proche de Mari

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 38, 1992, p. 118

▸ D. Duponchel, Mém. Barrelet, 1997, p. 219, 231

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 548 n. a : « dans les environs de Mari »

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 154

▸ L. Marti, FM 10, 2008, p. 81, 83, 186

URBAN          zone : B

Nom(s) OB : Hurban ; Urba ; Urban ; Uruban

Attestations

hu-ur-ba-an
     FM 8 35 : 8′, 23′

hu-ur-ba-anki
     ARM 26/1 35 : 5 ; ARM 26/1 36 : 7 ; FM 8 34 : 11, 15 ; FM 8 37 : 1′

hu-ur-ba-na-yiki
     FM 8 36 : 17

hu-ur-ba-na-yu
     FM 8 34 : 49

hu-ur-ba-na-yuki
     A.2459 (Charpin & Durand MARI 8, p. 387-388) : 8 ; FM 8 36 : 9

hur-ba-na-ia-amki
     ARM 26/2 456 : 13

ur-ba-aki
     A.4332 (Durand Mél. Fleury, p. 50 et n. 59) : 14

ur-ba-anki
     ARM 26/1 97 : 9′ ; FM 10 7 : 3 ; FM 10 75 : 20 ; FM 10 76 : 32′ ; FM 10 78 : 2 ; FM 10 81 : iv 31′

úr-ba-anki
     A.2588 (Charpin MARI 8, p. 362-363) : 8 ; M.10991 (Charpin MARI 8, p. 361-362) : 9′

ur-ba-na-yi
     A.2993+ (Michel Mél. Fleury, p. 127-130) : 42

úr-ba-na-yiki
     ARM 26/2 479 : 25

ur-ba-na-yuki
     A.2993+ (Michel Mél. Fleury, p. 127-130) : 36

ú-ru-ba-anki
     ARM 26/2 503 : 5, 12, 15

Commentaire général

Ville du Suhum à chercher en aval de Harradum (= Diniye, Khirbat ed-, n° HIGEOMES 203) et en amont de Hanat (= Ana, n° HIGEOMES 196).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, ARM 26/1, 1988, p. 147-148, n. 65 : « une des places les plus importantes du Moyen-Euphrate supérieur » ; « l’horizon géographique est représenté par les villes de Yabliya (…), de Harbû (…) et de Râpiqum (…) » ; peut-être en amont de Harbe (1), selon ARM 26/1 34 ; sur la rive gauche de l’Euphrate, selon A.2459

▸ C. Michel, Mél. Fleury, 1992, p. 128, 130 n. g

▸ J.‑M. Durand, Mél. Fleury, 1992, p. 50 n. 57

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 91 n. 22 : nombreuses variantes d’orthographe : (H)ur(u)ban = Uruban, « à l’amont de Râpiqum »

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 333

▸ D. Charpin, MARI 8, 1997, p. 352, 361, 362 : p. 352 : en amont de Hanat (= Ana, n° HIGEOMES 196) ; n. 34 : « la localisation d’Urbân proposée par J.‑M. Durand (XXVI/1, p. 147-148 n. 65 : sur la rive gauche de l’Euphrate, à l’opposé du segment Yabliya-Harbû) me semble devoir être abandonnée au vu des données de ce texte [ARM 26/1 97] »

▸ B. Lion & C. Michel, MARI 8, 1997, p. 711

▸ D. Charpin & J.‑M. Durand, MARI 8, 1997, p. 387

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 17 n. i : correspond à Hurban, dans la région du Suhum ; « Place forte importante du Moyen-Euphrate inférieur, sur la rive gauche, à l’opposé de Yabliya-Harbû »

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 222 n. 479 : région du Suhum

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 154, 156 n. 242

▸ J.‑M. Durand, FM 8, 2005, p. 126 n. 56 : « sur la rive gauche de l’Euphrate » (lu par l’auteur : Hurbân)

URBAT          zone : B

Nom(s) OB : Urbat

Attestations

ú-ur-ba-atki
     Mohammad Akkadica 123 2 : 5, 27

ur-ba-atki
     Inédit [T.282] : 11 ; Inédit [T.322+T.355] : 25′ ; Wilcke RA 73, p. 41-46 : i 20 ; ARM 7 180 : iii 9′ ; ARM 7 268 : iv 4′ ; ARM 21 11 : 8′ ; ARM 22 302 : 3 ; ARM 23 595 : 8 ; FM 2 67 : 21 ; FM 10 67 : 2 ; FM 10 77 : i 33′ ; FM 10 81 : i′ 1′ ; FM 10 86 : iv 19

ur-batki
     ARM 27 162 : 5

Commentaire général

Localité du district de Mari.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 247

▸ D. Charpin, Mél. Fleury, 1992, p. 35 n. 17, 36 n. 18

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 108

URGINA          zone : E

Nom(s) OB : Urgina ; Urqina ; Urkina

Attestations

úr-gi-naki
     Vincente Leilan 27 : 5

ur-KI-naki
     PIHANS 117 143 : 18

Commentaire général

Localité uniquement documentée par les archives de Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83). Il est possible qu’il s’agisse d’une écriture fautive d’Urgiš ; la copie de PIHANS 117 143 : 18 incite de fait à lire ur-ki-iš!ki, d’autant que le signe est inscrit sur la tranche.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J. Eidem, PIHANS 117, 2011, p. 219 : « possibly this is a Hurrian spelling of the well-known town Urkiš »

URGIŠ          zone : E

Nom(s) OB : Urgis ; Urgiš ; Urkiš

Identification : Mozan, Tall (Mūzān, Tall)
Degré de certitude :
3
N° HIGEOMES :
92

Attestations

ur-ge-eš
     UIOM 2134 (Goetze JCS 7, p. 51-55) : iii 22

ur-gi-iš
     ARM 26/2 352 : 14 ; Guichard BBVO 20 2 : 14′, 6″

ur-gi-iški
     Inédit [A.1017] : 13 ; Inédit [B.282] ; A.2939 (Charpin MARI 7, p. 187-189) : 3 ; ARM 2 38 : 6, 16, 18 ; ARM 10 121 : 9, 13 ; ARM 21 141 : 11 ; ARM 21 150 : 2 ; ARM 23 504 : 6 ; ARM 24 200 : 10 ; ARM 26/1 184 : 8 ; ARM 26/2 352 : 17 ; ARM 28 44-bis : 21 ; ARM 28 45 : 5, 7, 4′, 12′ ; ARM 28 46 : 6 ; ARM 28 48 : 59 ; ARM 28 69 : 4, 8 ; ARM 28 98 : 17, 25 ; ARM 28 99 : 12′ ; ARM 28 100 : 23 ; ARM 28 105 : 4′, 30′ ; ARM 28 107 : 14 ; ARM 28 140 : 17 ; Charpin MARI 7 5 : 16, 3′, 7′ ; FM 2 125 : 3 ; Guichard BBVO 20 3 : [49] ; Guichard BBVO 20 5 : 7, 11 ; Guichard BBVO 20 6 : 7 ; Ismail Leilan 3 : 4 ; Ismail Leilan 137 : 6 ; M.7411 (Charpin MARI 7, p. 189-191) : 7 ; OBTCB 87 : 29, 43 ; PIHANS 117 113 : 16

uruur-gi-iški
     ARM 10 121 : ⸢10⸣

ur-gi-iški-ma
     ARM 4 40 : 14

ur-gi-iš₇ki
     A.2226 (Charpin MARI 7, p. 182-185) : 5, 9 ; ARM 24 280 : 6 ; ARM 27 134 : 17 ; FM 4 59 : 7′ ; FM 10 54 : 5

ur-gi-sa-iki
     ARM 21 81 : 2 ; ARM 26/2 321 : 10

ur-gi-sa-yiki
     M.7100 (ARM 32, p. 321) : 4

ur-gi-sa-yuki
     Inédit [A.641]

ur-gi-ša-a-yiki
     ARM 28 105 : 7′ ; ARM 28 107 : 4 ; FM 2 125 : 7

ur-gi-ša-yiki
     A.3664 (Guichard OBO 250, p. 78-80) : 16′ ; Guichard BBVO 20 5 : 19′

ur-gi-ša-yuki
     ARM 28 69 : 9 ; Guichard BBVO 20 3 : 21

ur-ki-iški
     ARM 28 113 : 10

Commentaire général

La localisation d’Urgiš à Tall Mozan (n° HIGEOMES 92) est assurée grâce aux découvertes des fouilles américaines menées sur ce site ; voir la synthèse faite par G. Wilhelm, RlA 14, 2015. Urgiš constituait la capitale d’un royaume, dont un roi, Terru, est connu à l’époque paléo-babylonienne. Ce dernier, vassal de Zimri-Lim de Mari, semble avoir rejoint la résistance manifestée par les Anciens de la ville. Un temple, dédié à Nergal selon l’inscription de Tišatal, était situé au centre du tell. Les textes de l’époque paléo-babylonienne ne fournissent pas de renseignement sur ce sanctuaire.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 247 : « Vgl. zusammenfassende Lit. bei M. Falkner, AfO 18, 30 ; W. v. Liere, AAS 7, 91 ff. identifiziert mit Tall ‘Āmūda aufgrund des Fundes einer (hurritischen) Gründungsurkunde, vgl. dagegen B. Hrouda, MDOG 98, 54 ; vgl. RGTC 2, 224 ; ⇨ Šinaḫ, s. dazu J. J. Finkelstein, JCS 9, 6f. »

▸ B. Hrouda, MARI 4, 1985, p. 595 : = Amuda ?

▸ H. Weiss, MARI 4, 1985, p. 272 : = Tall Mozan ? Amuda aussi proposé

▸ J.‑M. Durand, NABU 1987/14

▸ D. Charpin, MARI 7, 1993, p. 178, 182, 188, 189

▸ M. Guichard, Mém. Birot, 1994, p. 254

▸ G. Wilhelm, Amurru 1, 1996, p. 177-178

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 345-346

▸ J.‑M. Durand, LAPO 16, 1997, p. 423, 638 : p. 423 : « Le nord du royaume d’Ašnakkum est, à l’époque de Zimrî-Lîm, constitué par les deux villes sœurs d’Urkiš et de Šinah, ainsi que Hurrâ, qui ont des tendances constantes à accentuer leurs particularismes. »

▸ B. Lyonnet, Mém. Barrelet, 1997, p. 139

▸ D. Charpin & J.‑M. Durand, MARI 8, 1997, p. 384

▸ G. Buccellati & M. Kelly-Buccellati, Mél. Cotsen, 1998 : avec bibliographie antérieure

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 166, 270

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 177-178 : s.v. Urgiš ; ≠ Kurgiš ; avec bibliographie antérieure

▸ M. Guichard, Mém. Parrot, 2002, p. 137

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 133 n. 468, 210, 223, 240 et 240 n. 667, 249

▸ M. Forlanini, CRRAI 46, 2004, p. 406 : = Tall Mozan

▸ J. Eidem, OBO 160/5, 2008, p. 303 : roi d’Urgiš probablement Yaṣṣib-Hatnu ; forme Urgina et Aškakkum au lieu de Urgis et Ašnakkum

▸ M. Guichard, BBVO 20, 2009, p. 86 : « dans le pays d’Ašnakkum »

▸ R. Koliński, Topoi 12, 2014, p. 24 : = Tall Mozan

▸ G. Wilhelm, RlA 14, 2015, p. 417-418 : localisation d’Urgiš à Tall Mozan en raison de la découverte d’empreintes de sceaux d’individus portant le titre hourrite d’Endan d’Urgiš

URIHUM          zone : W

Commentaire général

Erreur de lecture d’ARM 14 51 : 23. Voir désormais Utah.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 247 : s.v. Uriḫum

URPAN          zone : E

Nom(s) OB : Urpan

Attestations

úr-pa-anki
     PIHANS 117 10 : 11

Commentaire général

Urpan est mentionnée dans la lettre PIHANS 117 10 avec d’autres villes des environs de Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83) et devrait se trouver à proximité de cette dernière.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J. Eidem, RA 85, 1991, p. 128 : dans la région de Tall Leilan

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 178 : s.v. Urpan ; ≠ Ḫurbān ; ≠ Urbān

▸ J. Eidem, OBO 160/5, 2008, p. 300 : peut-être au sud ou sud-ouest de Tall Leilan

URSUM          zone : C

Nom(s) OB : Ursum

Attestations

ur-sa-i-imki
     FM 11 124 : 2, 7

ur-si-im
     ARM 7 209 : 3 ; ARM 25 120 : 13

ur-si-imki
     ARM 1 1 : 5′ ; ARM 2 131 : 32 ; ARM 14 31 : 8 ; ARM 25 16 : ⸢8′⸣ ; ARM 25 48 : 11 ; ARM 25 632 : 4′ ; ARM 31 162 : ⸢3′⸣ ; FM 2 8 : 9′ ; FM 3 139 : 7 ; M.5012+ (Charpin & Durand MARI 4, p. 311-312) : 46, 48, 60 ; M.11445 (ARM 32, p. 385) : 4 ; M.13096 (Durand MARI 6, p. 46-47) : 11′ ; M.18258 (ARM 30, p. 389) : 6

ur-siki
     FM 2 8 : 4′

ur-sú-iki
     ARM 23 339 : 6

ur-su-úki
     ARM 23 524 : 7

Commentaire général

Capitale d’un royaume situé à l’ouest de l’Euphrate, en amont de Karkamis (= Jerablus, n° HIGEOMES 22). Une identification avec Lidar Höyük (n° HIGEOMES 105) ou Samsat (n° HIGEOMES 84) paraît possible. Pour l’époque médio-assyrienne et les possibilités d’identification, voir MTT I/2 s.v. Kummuḫi.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 250 : s.v. Ursum, Uršum : « U. wird von S. Smith, AnSt. 6, 35 ff. und J.-R. Kupper, RA 43, 79ff. mit Urfa identifiziert, während J. Lewy, OrNS 21, 288f. es in “‘Arsūz” sucht. N von Birecik vermuten es A. Goetze, JCS 7, 70 : zwischen Birecik und Samsat ; M. Falkner, AfO 18, 36 : zwischen Birecik und ‘Ain-ṭāb, P. Garelli, Assyriens S. 107 : zwischen Birecik und Gaziantep. A. Archi, S. Salvini, P. Pecorella, Gaziantep S. 44 und S. 111 suchen U. im “Tall Öylüm” s von Karkemiš oder aber in Gaziantep selbst. Durch die Identifizierung von aB U. mit ⇨ heth. Waršuwa, s. A. Goetze, JCS 16, 27b, vermutet Goetze es jetzt nahe bei Samsat, vgl. zusammenfassend mit ausführlicher Literatur RGTC 6, 475f., auch M. Falkner, AfO 18, 31 ; J.-R. Kupper, Nomades S. 253 ; P. Garelli, Assyriens S. 106f. und RGTC 2, 225. – In aB Texten wird U. zusammen mit den Ländern ⇨ Karkemiš und ⇨ Ḫaššum erwähnt, in einem Gebiet, welches als “māt ebertim” bezeichnet wird, vgl. J. J. Finkelstein, JCS 21, 83. »

▸ H. Weiss, MARI 4, 1985, p. 272 : = Tall Tuqan ? (n° HIGEOMES 943)

▸ P. Villard, UF 18, 1986, p. 389, 396 et n. 71, 403, 404, 405 n. 122, 406 n. 129 : p. 396 n. 71 : ville de la région de Gaziantep d’après ARMT XVI, p. 37. « Au vu des textes étudiés ici, une localisation plus orientale (Idamaraṣ), paraît également plausible. »

▸ J.‑M. Durand, NABU 1988/2

▸ S. M. Maul, Mém. Birot, 1994, p. 29

▸ C. Michel, Amurru 1, 1996, p. 391

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 324, n. 5, 348

▸ G. Ozan, Mém. Barrelet, 1997, p. 293

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 76 n. e : « certainement au nord de Carkémish et sur la rive droite de l’Euphrate ; mais pas trop au nord, si l’on tient compte du fait que Šubat-Šamaš appartient au royaume de Haute-Mésopotamie et est une base importante contre le Zalmaqum. Tout cela convient assez bien à une identification d’Ursum avec Gaziantep (…). Si Ursum était plus proche de l’Euphrate (par exemple dans la région de Nizip), on ne parlerait pas du “pays d’Ursum”, mais de la ville elle-même. »

▸ B. Lafont, Amurru 2, 2001, p. 219

▸ B. Lion, Amurru 2, 2001, p. 146

▸ J. L. Miller, AoF 28, 2001, p. 75 : dans la région de Samsat

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 39, 88, 106, 146, 152, 206, 208 n. 353

▸ N. Ziegler, CRRAI 46, 2004, p. 101

▸ D. Charpin, Mél. Sanmartin, 2006, p. 226 : « Si l’on considère que Hahhum est dans la région de Samsat (sans doute à Lidar Höyük), le seul gué en aval avant Karkemiš est celui de Birecik, où on devrait situer Ursum. (…) Par ailleurs, une localisation d’Ursum à Birecik et de Hahhum à Lidar Höyük près de Samsat explique que les textes de Mari mentionnent bien plus souvent Ursum que Hahhum. »

▸ K. R. Veenhof, OAAS 3, 2008, p. 13-16 : (documentation paléo-assyrienne) au sud de Zalpa (lu par l’auteur : Uršu)

▸ A. Archi, Mél. Darga, 2008, p. 100 : = Gaziantep

▸ N. Ziegler, BBVO 20, 2009, p. 199, 201-203 : p. 199 : pour certains à Birecik ; p. 201-203 : historique et propositions d’identification ; dans la région de Samsat, = Lidar Höyük ? « Die Lage der Hauptstadt ist noch nicht geklärt, aber die in Mari häufige gemeinsame Nennung der Reiche von Ḫaššum, Ursum, Karkemiš und Aleppo zu denen sich noch Erwähnungen von Zalpa/Zalba(r)/Zalwar gesellen können, ist besonders auffällig (…)
Die Lage von Ursum ist derzeit noch unsicher. In jüngerer Zeit haben sich v.a. zwei Thesen herauskristallisiert : eine südliche Lokalisierung bei Birecik und eine nördliche bei Samsat. Beide Vorschläge stoßen sich an der großen Nähe zu anderen bedeutenden Orten. Die Identifizierung bei Birecik würde das Reich von Ursum in unmittelbare Nähe zu Karkemiš rücken, dessen Territorium demgemäß wenig ausgedehnt gewesen wäre, die Identifizierung mit Samsat hingegen in jene von Hahhum, das in Lidar Höyük lokalisiert wurde. Da Karkemiš und Birecik kaum 20 km voneinander entfernt sind, favorisiere ich in diesem Artikel eine Lokalisierung in der Umgebung von Samsat. (…) Ich vermute demgemäß, dass das Territorium von Ursum jenem des späteren Kummuḫ, der klassischen Kommagene entsprochen haben könnte, sich zu einem Teil auf der rechten Flussseite hingezogen hätte, aber auch auf der linken Flussseite Ländereien gehabt haben dürfte. Es hätte dementsprechend im Territorium des heutigen Atatürkstausees gelegen. Es erscheint mir gut möglich, dass Ursum in Lidar Höyük zu suchen ist, sofern eine Lage dieser Stadt am linken Ufer nicht ausgeschlossen werden kann. »

▸ G. Barjamovic, CNIP 38, 2011, p. 195- 203, 411 : p. 197 : « Uršu detained a stretch of the Euphrates River between Carchemish and Zalpa. » ; p. 198 : ARM 2 131 « locates Uršu north of Carchemich and on the western bank of the river. » ; lieu de traversée à l’est de l’Euphrate vers Ursu et Mamma serait Hirašta ; autre ville sur cette route entre Ursum et Mamma serait Bulbuhum ; histoire d’Ursum ; p. 411 : = les environs de Gaziantep (lu par l’auteur : Uršu)

URZIKKA          zone : E, F, G

Nom(s) OB : Urzakka ; Urzaqqa ; Urzikka

Attestations

ur-za-ak-kaki
     FM 10 56 : 9′

ur-za-aq-qaki
     M.10980 (ARM 32, p. 387) : 6

ur-zi-kaki
     ARM 26/2 418 : 5 ; ARM 26/2 419 : 5

Commentaire général

Ce toponyme est peu attesté par la documentation paléo-babylonienne. Il est mentionné, en compagnie de Zurra, dans le cadre de la campagne d’Išme-Dagan contre le nord-est de la Haute-Mésopotamie.

Propositions de localisation (historique)

▸ M. Anbar, MARI 7, 1993, p. 394

▸ Y. Wu, SJAC 1, 1994, p. 294

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 178 : s.v. Urzika

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 233-235, 249

▸ L. Marti, FM 10, 2008, p. 90-91 : « au nord du Sindjar » (lu par l’auteur : Urzakka)

USUMAN          zone : D, E

Nom(s) OB : Usuman

Attestations

ú-su-ma-na-yiki
     Guichard BBVO 20 3 : 69

Commentaire général

L’ethnique Usumanayu pourrait être à rapprocher d’Isimum. Voir ci-dessus.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Guichard, BBVO 20, 2009, p. 112

UTA          zone : W

Commentaire général

Ville fantôme. Mauvaises lectures d’ARM 4 20 et 38.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 251 : s.v. Uta

UTAH          zone : B

Nom(s) OB : Utah ; Utahum

Attestations

ú-ta-a-ah
     Inédit [A.3835] : 22

ú-ta-a-hi-imki
     FM 10 77 : ii 46′

ú-ta-a-hiki
     FM 10 12 : 11 ; FM 10 80 : 13′ ; FM 10 87 : ii 2′

ú-ta-ahki
     ARM 13 39 : 5′

ú-ta-hi-imki
     ARM 14 51 : 23

Commentaire général

Utah est située sur la rive droite de l’Euphrate, à proximité de Dunnum (2), en face de Manuhatan, selon A.3835, cf. ARM 26/1 p. 126 n. 40. À distinguer d’Utum, à l’est du Tigre.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 247 et 252 : s.v. Uriḫum et Utaḫi

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 94 : district d’Iddin-Annu ; « à l’amont de Saggarâtum »

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 571 : « dans la vallée de l’Euphrate entre le district de Saggarâtum et Halabît (Halébiyé) »

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 227-228 n. d : « Il ne peut s’agir ici de l’Utâ'um, dont la capitale était Šušarrâ (l’actuelle Shemsharrâ), comme le propose XVI/1, p. 37. Utâhum se trouve dans la vallée de l’Euphrate, en amont de la province de Saggarâtum et sans doute sur la rive gauche puisqu’elle fait partie du district d’Iddin-Annu. »

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 179 : s.v. Utāḫum ; Utaḫum : « Euphrat »

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30 : « Utâh(um) : “dans la vallée de l’Euphrate entre le district de Saggarâtum et Halabît (Halébiyé)” » ; «“district d’Iddin-Annu” » ; à distinguer d’Utum

▸ L. Marti, FM 10, 2008, p. 33

UTIYAR          zone : A, C

Nom(s) OB : Utiyar

Attestations

uruú-ti-ia-ar
     AOAT 282 35 : 36, 65

Commentaire général

Localité mentionnée par un texte d’Alalah VII.

UTRAHIYA          zone : E

Nom(s) OB : Utrahiya

Attestations

ut-ra-hi-ia
     PIHANS 117 204 : 2′, 5′

Commentaire général

Localité uniquement attestée par un texte des archives de Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83) dont la lecture ne peut être contrôlée.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J. Eidem, PIHANS 117, 2011, p. 267 : « This GN is otherwise unattested. » (lu par l’auteur : Utrahija)

WANUMBI          voir NUMBIDUM

WER'UM          zone : Z

Nom(s) OB : Wer'um ; Yar'um

Attestations

ia-re-e-im
     FM 10 77 : i 7

we-er-i
     FM 10 61 : 4 ; FM 10 79 : 16′ ; FM 10 80 : 15′ ; FM 10 81 : iii 9′ ; FM 10 84 : 1

we-er-i-im
     ARM 7 117 : 6 ; FM 10 76 : 23′ ; FM 10 77 : i 16′ ; FM 10 82 : [16]

we-er-ú
     ARM 24 235 : 30

Commentaire général

Nom d’un clan sim'alite.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 254

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 179, 182 : p. 179 : clan sim'alite

▸ L. Marti, FM 10, 2008, p. 128, n. 167 : à propos de FM 10 77 : i 7, LÚ ia-re-⸢e⸣-im ; n. 167 : « Il s’agit certainement d’une variante pour wer'um, indiquant la prononciation YA pour WA. »

WURQANA          zone : B

Nom(s) OB : Wurqana ; Werqana

Attestations

we-er-qa-naki
     Inédit [A.4319] : 4′

wu-ur-qa-na-aki
     ARM 26/1 35 : 11

Commentaire général

Localité du Suhum à chercher dans les environs d’Urban.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, NABU 1991/112 : le clan des Ibal-ahum habite à Wurqana ; énumération des villes du Suhum du sud au nord : Wurqana, Qaṣa, Hit, Harbe (1), Ayyabum, Yabliya

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 157 : sous-clan des Sim'alites Ibal-ahum de la division des Ašarugayum (lu par l’auteur : Werqana)

▸ J.‑M. Durand, FM 8, 2005, p. 125 : ethnie sim'alite (lu par l’auteur : Werqana)

YA'IL          zone : B

Nom(s) OB : Ya'il

Attestations

ia-'a₄-ilki
     FM 8 12 : 20′, 24′

ia-a-il
     ARM 23 427 : iv 42′

ia-a-ilki
     ARM 3 5 : 42 ; ARM 9 291 : iii 47′ ; ARM 21 396 : 4 ; ARM 22 121 : 1 ; ARM 23 427 : iii 10′ ; FM 2 45 : 4 ; M.5888 (ARM 30, p. 552-553) : 14

ia-a-ìlki
     ARM 9 285 : 3′ ; ARM 14 47 : 13 ; ARM 23 596 : iv 4 ; ARM 24 232 : 52

ia-a-il₅
     ARM 23 432 : iii 11, iv 2

ia-a-il₅ki
     Wilcke RA 73, p. 41-46 : v 23 ; ARM 23 433 : iii 15, iv 2 ; FM 9 69 : 10′

ia-'à-ìlki
     FM 5 3 : 36

ia-a-liki
     ARM 23 69 : 15

ia-i-ilki
     ARM 1 119 : 6, 12, 21

ia-i-la-yuki
     ARM 1 119 : 9

Commentaire général

Localité du district de Terqa, à chercher dans les environs de Dur-Yahdun-Lim et probablement en aval de cette dernière.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Birot, Syria 35, 1958, p. 21-23 : commentaire d’ARM 9 291, un recensement de femmes du « district de Terqa » ; ces femmes proviennent de Zarri-Rabbiyum [= Zarri (2)] ; Ya'il ; Nara, Tillazibim et Nihadum

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 120-121 : s.v. Jâ'il « J.-R. Kupper, RA 41, 160 : im Distrikt von ⇨ Terqa. Am ⇨ FN Išīm-Jaḫdunlim, oberhalb von Dūr-Jaḫdunlim ; zur Deutung des Namens vgl. H. B. Huffmon, APNMT 13, 207f. »

▸ J.‑M. Durand, NABU 1993/25

▸ M. Bonechi & A. Catagnoti, Mém. Birot, 1994, p. 79

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 251

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 133 n. 131, 158 : p. 133 n. 131 : localité formée sur le nom d’un ancêtre ; habitat d’un sous-clan ; p. 158 : établissement yaminite formé sur le nom d’un ancêtre ?

YABASA          zone : E, Z

Nom(s) OB : Yabasa ; Yabasum ; Yabisa ; Yabusum

Attestations

ia-ba-si-i
     M.6654+ (ARM 30, p. 253) : vi 21

ya-ba-sa
     Inédit [M.13204+M.7056] : i 23 ; A.486+ (Villard Mél. Fleury, p. 138-143) : 51 ; ARM 24 235 : 9 ; TEM 3 (Birot RA 49, p. 15-19) : v 20

ya-ba-si
     FM 10 79 : 8′ ; FM 10 86 : iii 53

ya-ba-si-i
     FM 10 23 : 3 ; FM 10 75 : 37 ; FM 10 76 : [2′], 12′, 15′, R.4′, [R.26′], R. 42′ ; FM 10 77 : i 3′ ; FM 10 79 : 4′ ; FM 10 80 : 13″ ; FM 10 81 : ii′ 31′, iii 16′, iii 30′ ; FM 10 81 : [iii 2′] ; FM 10 82 : [5], 10, 25, [41] ; FM 10 83 : 18, 21, 24, [12′] ; FM 10 84 : 6, 7, 10 ; FM 10 85 : 6, 32, 39, 47

ya-ba-si-i-im
     FM 10 28 : 3 ; FM 10 77 : iii 7 ; FM 10 86 : iii 13

ya-ba-si-iki
     FM 10 24 : 4

ya-ba-si-im
     FM 2 63 : 15 ; FM 10 1 : 4 ; FM 10 46 : 4 ; FM 10 72 : 5 ; FM 10 76 : [4′], [R.23′], R.36′ ; FM 10 79 : 11′ ; FM 10 81 : ii′ 19′ ; FM 10 86 : [iii 30], [iii 47] ; FM 10 89 : 13′

ya-ba-si-imki
     ARM 28 95 : 25 ; FM 10 77 : ii 29′, iii 36 ; FM 10 86 : [iii 24]

ya-ba-si-yu
     ARM 8 13 : R.2

ya-ba-su
     Inédit [M.13204+M.7056] : R.ii 10 ; A.4280 (Charpin CRRAI 46, p. 90-94) : 14, 17 ; ARM 24 235 : 5

ya-ba-su-ú
     ARM 24 235 : ⸢14⸣ ; FM 10 55 : 7 ; FM 10 88 : 1′

ia-bi-sa
     TEM 3 (Birot RA 49, p. 15-19) : i 35

Iia-bu-sú-um
     A.4304+ (Charpin MARI 8, p. 343-347) : 45

ia-bu-sú-um
     A.4304+ (Charpin MARI 8, p. 343-347) : 48

Commentaire général

Nom d’une tribu sim'alite.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 118 : s.v. Jabasî : « Hanäer-Stamm : J.-R. Kupper, Nomades 20 ; Deutung des Namens nicht bekannt, vgl. H. B. Huffmon, APNMT 177 sub BS′. » Voir aussi l’entrée s.v. Jamsa, p. 123.

▸ P. Villard, Mél. Fleury, 1992, p. 138

▸ Ph. Abrahami, NABU 1992/29

▸ D. Charpin, MARI 8, 1997, p. 344 : clan hanéen

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 32, 181 : p. 32 : clan sim'alite

▸ D. Charpin, CRRAI 46, 2004, p. 86, 87, 94

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 127, 130, 147, 157, 179, 180, 181, 182, 184, 194, 196 n. 466 : p. 127 : bédouins sim'alites ; p. 130 : clan ; Sim'alites de Haute-Djézireh ; p. 157 : bédouins dans l’Ida-Maraṣ (1) ; certains sédentarisés dans le pays d’Apum (1) ; p. 179 : clan sim'alite ; p. 180 : en général désigné par hanu Yabasa, donc les « Bédouins du Yabasa » ; p. 182 : les Yabasa comprennent : les Yabasu, les Amurrum, les Abi-Nakar, les Kaṣum ; p. 184 : partie ouest de la Haute-Djézireh

▸ L. Marti, FM 10, 2008, p. 186

▸ D. Charpin, BBVO 20, 2009, p. 67 : clan sim'alite

▸ L. Rovira, NABU 2012/61

▸ B. Kärger, Philippika 68, 2014, p. 93

YABLIYA          zone : B

Nom(s) OB : Yabliya

Identification : Judafia, Al‑
Degré de certitude :
2
N° HIGEOMES :
734

Attestations

dia-ab-li-iaki
     FM 8 34 : 31

ia-ab-la-yiki
     FM 3 58 : 4 ; FM 3 60 : 8

ia-ab-li-ia
     ARM 23 446 : 54′ ; ARM 26/1 98 : 7 ; Charpin MARI 3 110 : 5 ; FM 3 60 : 18 ; FM 8 43 : 9 ; Lafont Mél. Birot 12 : 17 ; YOS 12 546 : 8

uruia-ab-li-ia
     TMH 5 32 : 14

ia-ab-li-ia-yi-maki
     ARM 26/1 156 : 33

ia-ab-li-ia-yiki
     ARM 26/1 156 : 11

ia-ab-li-ia-yuki
     ARM 26/1 156 : 5

ia-ab-li-iaki
     A.19 (Charpin MARI 8, p. 359-360) : 3 ; A.687 (Villard MARI 6, p. 573-575) : 30, 32, 37 ; A.2588 (Charpin MARI 8, p. 362-363) : 6 ; AbB 7 95 : 8 ; AbB 9 278 : 5 ; AbB 12 40 : 6 ; AbB 12 55 : 6 ; AbB 12 95 : 5 ; ARM 1 20 : 7, 3′ ; ARM 1 56 : 7 ; ARM 1 93 : 10, 13 ; ARM 1 100 : 6 ; ARM 2 17 : 6 ; ARM 4 17 : 20 ; ARM 4 81 : 15, 20, 32, 34 ; ARM 4 88 : 11 ; ARM 5 3 : 17 ; ARM 5 56 : 5 ; ARM 6 68 : 13′ ; ARM 6 71 : 13′ ; ARM 21 333 : 68′ ; ARM 26/1 35 : 20 ; ARM 26/1 41 : 7 ; ARM 26/1 47 : 16 ; ARM 26/1 50 : 9 ; ARM 26/1 154-bis : 37 ; ARM 26/1 156 : 35 ; ARM 26/1 188 : 5, 8 ; ARM 26/2 449 : 60 ; ARM 26/2 460 : 15 ; ARM 26/2 468 : 15 ; ARM 26/2 477 : 11′, 14′ ; ARM 26/2 479 : 4 ; ARM 26/2 480 : 5 ; ARM 26/2 481 : 11 ; ARM 26/2 498 : 11, 14 ; ARM 26/2 499 : 15, 17 ; ARM 26/2 500 : 3 ; ARM 26/2 503 : 9 ; ARM 26/2 504 : 17, 29 ; ARM 26/2 505 : 8 ; ARM 26/2 506 : 5 ; FM 3 23 : 3 ; FM 3 24 : 3 ; FM 3 58 : 5 ; FM 3 60 : 8, 16 ; FM 3 137 : 3, 4 ; Haradum 2 23 : Env. 5 ; Haradum 2 24 : 6 ; Haradum 2 63 : 8, 1′ ; PBS 8/2 199 : 6

ia-ab-li-iaki-ma
     Haradum 2 24 : 12

ia-ab-liki
     Inédit [A.4319] : 8′

Commentaire général

Ville fortifiée et chef-lieu du Suhum inférieur, Yabliya était un endroit privilégié pour la traversée de l’Euphrate. L’identification avec Al‑Judafia, sur la rive droite de l’Euphrate, a été proposée par D. Charpin et A. Millet Albà, BBVO 20, 2009. La ville faisait face au site de Shishin (n° HIGEOMES 682), l’antique Al‑Kapim.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Anbar, IOS 5, 1975, p. 1 : proche de Haditha

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 118 : s.v. Jablija ; a supposé l’existence de 2 Yabliya homonymes : « In aB Zeit ist die Lokalisierung von einem oder mehreren J. schwierig. J. (1) ist erwähnt mit ⇨ Andarik, ⇨ Ḫarbē und ⇨ Tuttul (am Euphrat) ; J. (2) kommt in Texten aus Sippar und Isin vor und wird deshalb von J. (1) getrennt. – Wenn J. (1) oder J. (2) identisch ist mit ⇨ Eblaḫ (vgl. die wechselnden Schreibungen ⇨ Jamutbal und ⇨ Emutbal) ist entweder J. (1) oder J. (2) zwei Tagesreisen entfernt von ⇨ Razamā. Vgl. H. Klengel, Geschichte Syriens 258ff., J.-R. Kupper, Nomades 39 Anm. 1. »

▸ J.‑M. Durand, BAH 136, 1990, p. 102 n. 2

▸ J.‑M. Durand, MARI 6, 1990, p. 67 n. 156

▸ P. Villard, MARI 6, 1990, p. 574

▸ D. Charpin, NABU 1991/112 : le clan des Pu-li-Ila occupe les villes de Harbe (1), Ayyabum et Yabliya

▸ P. Villard, MARI 7, 1993, p. 316, 326 n. 80

▸ S. M. Maul, Mém. Birot, 1994, p. 46 n. a au n° 14

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 330, 333-334, p. 393, 395, 402, 407 : proche de Haditha

▸ F. Joannès, MARI 8, 1997, p. 411 : région de Yabliya/Haditha

▸ I. Guillot, Mém. Barrelet, 1997, p. 287

▸ B. Lion & C. Michel, MARI 8, 1997, p. 711 : « dans le Suhûm, sur le moyen Euphrate inférieur »

▸ J.‑M. Durand & M. Guichard, Mém. Barrelet, 1997, p. 34

▸ D. Duponchel, Mém. Barrelet, 1997, p. 217, 218, 228, 229

▸ D. Charpin, MARI 8, 1997, p. 359, 362

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 28-29 : en aval de Mari

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 17 : à l’opposé d’Urban

▸ P. Villard, Amurru 2, 2001, p. 80

▸ A. K. Mohammad, Akkadica 123, 2002, p. 1-10 : = Shishin

▸ N. Ziegler, Mém. Parrot, 2002, p. 252 : = Haditha ?

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 33 : une seule Yabliya

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 23-24, 88-89, 110, 125, 146, 148, 182 n. 87, 189, 194, 204, 247 : p. 23-24 : Shishin, rive gauche de l’Euphrate

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 156, 157, 192 : p. 157 : dans le Suhum ; à situer avec assurance à Shishin

▸ D. Charpin & A. Millet Albà, BBVO 20, 2009, p. 261-274 : = Al‑Judafia ; Al‑kapim et Yabliya forment un verrou sur l’Euphrate : Al‑kapim, signifiant « la ville de la falaise », correspond à Shishin en rive gauche et Yabliya se situe donc sur la rive droite et hébergeait les embarcations mentionnées dans les textes pour traverser le fleuve ; Al‑Judafia, situé à 1 km à vol d’oiseau de Shishin, sur l’autre rive, a livré des vestiges paléo-babyloniens et constitue le meilleur candidat pour y localiser Yabliya

YABNIYA          zone : F

Nom(s) OB : Yabniya

Attestations

ia-ab-ni-a
     ARM 26/2 388 : 12

Commentaire général

La falaise de Yabniya est attestée par ARM 26/2 388 et peut être cherchée dans la région du Djebel Sindjar.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, ARM 26/2, 1988, p. 216 n. b) au n°388 : ina gabîm ša Yabniya « sur la crête/hauteur de Yabniya »

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 98 : s.v. Iabnia

YABUHUM          zone : B, D

Nom(s) OB : Yabuhum

Attestations

ia-bu-hi-imki
     ARM 21 252 : 5′ ; ARM 31 161 : 15

ya-bu-hi-imki
     ARM 25 48 : 15

Commentaire général

Localité de la région située entre le Balih et le Moyen-Euphrate, attestée dans le contexte du voyage de Zimri-Lim vers Ugarit.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ P. Villard, UF 18, 1986, p. 389, 390, 395, 397, 404 : voir carte p. 395 ; p. 397 : sur l’Euphrate

▸ J.‑M. Durand, MARI 6, 1990, p. 66, 274 : p. 66 : dans la région d’Imar, vraisemblablement à son amont ; p. 274 = Tall Ahmar, Til Barsip [?], interprétation sujette à caution

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 334

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 172 n. 339 : le site « devait être relativement proche de Tuttul et sur la route de Hakkulân. La ville, inconnue autrement, n’est pas autre chose qu’un anthroponyme et pourrait indiquer une halte chez des Bédouins. »

YAHAPPI-ILA (1-3)

Attestations

ia-ah-pí-laki
     ARM 1 35 : 16, 18, 23, 30

ia-ha-al-pi-lumki
     SAOC 44 31 : 5, ⸢12⸣, ⸢21⸣

ia-ha-ap-DINGIR
     UIOM 2134 (Goetze JCS 7, p. 51-55) : i 22

ia-ha-ap-pi-i-DINGIR
     YBC 4499 (Hallo JCS 18, p. 57-87) : 12

ia-ha-ap-pí-il
     ARM 23 241 : 8

ia-ha-ap-pí-laki
     ARM 26/2 475 : 20

ia-ha-ap-pí-li-i-im
     ARM 23 464 : 4

ia-ha-pa-lu-umki
     Inédit [M.6481]

ia-ha-pí-li-im
     ARM 22 7 : 5

YAHAPPI-ILA (1)          zone : G

Nom(s) OB : Yahappi-ila

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Ville située sur la rive gauche du Tigre, à la hauteur de Šitullum (peut-être = Tikrit, n° HIGEOMES 777). À distinguer de Yahappi-ila (2), du royaume de Mari, et (3) de la région de Nippur.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 119 : s.v. Jaḫ(ap)pila ; ne distingue pas plusieurs homonymes : « A. Goetze, JCS 7, 57 : in der Gegend von Sāmarrā' ; J. Lewy, AIPHOS 13, 314 : 35 km n. von Baġdād ; W. W. Hallo, JCS 18, 70 : am Tigris zwischen ⇨ Mankisum und ⇨ Ekallātum ; nach Itinerar zwischen Pulukkum und ⇨ Marmenu. »

▸ N. Ziegler, Mém. Parrot, 2002, p. 238, 245 : 238 : carte ; 245 : troisième station après Mankisum dans les « itinéraires paléo-babyloniens », à chercher à la même hauteur que Šitullum, sur la rive gauche du Tigre ; peut-être sur un gué

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30 : sur la rive gauche du Tigre, à la hauteur de Šitullum

YAHAPPI-ILA (2)          zone : B

Nom(s) OB : Yahappi-ila

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Localité dans le district de Saggaratum et Dur-Yahdun-Lim, homonyme de Yahappi-ila (1), sur le Tigre, et Yahappi-ila (3), dans la région de Nippur.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Soubeyran, ARM 23, 1984, p. 410

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30 : « Dans le royaume de Mari, district de Saggarâtum et Dûr-Yahdun-Lîm : ARM XXIII 464 ; cf. le commentaire de D. Soubeyran, ARM XXIII, p. 410. »

YAHASAN          zone : E

Nom(s) OB : Yahasan

Attestations

ia-ha-sa-anki
     A.1053 (Charpin BBVO 20, p. 60-61) : 16

Commentaire général

Yahasan est mentionnée comme étape de l’itinéraire le long du Habur, A.1053, après Qirdahat, donc en amont de l’actuelle ville de Hassake (n° HIGEOMES 960). Il doit s’agir d’un lieu-dit.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 469

▸ M. Forlanini, CRRAI 46, 2004, p. 409 n. 24 (lu par l’auteur : Yahazan)

▸ D. Charpin, BBVO 20, 2009, p. 68 : lieu-dit

YAHMAMUM          zone : Z

Nom(s) OB : Yahmamum

Attestations

ia-ah-ma-mi-i
     ARM 14 78 : 9

Commentaire général

Les Yahmamum sont l’une des trois tribus sutéennes connues, avec les Mehalisayu et les Almutum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 119 : s.v. Jaḫmumum : ne distingue pas Yahmamum de Yahmumum ; cite à côté d’ARM 14 78 deux autres références : « Dossin Mél. Duss. 986 et Habiru 19 : 20 » et commente « J.-R. Kupper, Nomades 48, 255 : zum Herrschaftsbereich von Ilanṣurā. J. sind Angehörige des Stammes der Sutû : ⇨ Jaminā, Šurušum. »
N.B. : pour les attestations « Dossin Mél. Duss. 986 et Habiru 19 : 20 » voir ci-dessous Yahmumum

▸ F. Joannès, MARI 8, 1997, p. 408 : clan sutéen

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 67 : près d’Ilan-ṣura dans l’Ida-Maraṣ (1) ; obédience yaminite ; à l’ouest de la grande boucle du Habur supérieur, juste au sud du Zalmaqum

▸ N. Ziegler, CRRAI 46, 2004, p. 107 n. 52 : ethnique

▸ N. Ziegler & H. Reculeau, StCh 4, 2014, p. 218-219 : mise au point de la documentation de Mari sur les Sutéens

YAHMUMUM          zone : D, E, F

Nom(s) OB : Yahmumum

Attestations

ia-ah-mu-ma-amki
     Inédit [A.49] : 61

ia-ah-mu-mi-im
     Dossin, Mél. Dussaud, p. 986

Commentaire général

Localité en Haute-Mésopotamie, à distinguer du clan sutéen des Yahmamum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 119 : s.v. Jaḫmumum : ne distingue pas Yahmumum de Yahmamum ; cite deux références : « Dossin Mél. Duss. 986 et Habiru 19 : 20 » et commente « J.-R. Kupper, Nomades 48, 255 : zum Herrschaftsbereich von Ilanṣurā. »

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 98 : s.v. Iaḫmumum ; ≠ Iaḫmamū ; avec bibliographie antérieure

YAHRURUM (1-2)

Attestations

ia-ah-ru-raki
     Inédit [A.4015] : 20 ; Inédit [M.8675] ; ARM 2 18 : 5

ia-ah-ru-ri-iki
     ARM 1 42 : 31

ia-ah-ru-ru
     A.4280 (Charpin CRRAI 46, p. 90-94) : 30

ia-ah-ru-rum
     AUCT 4 75 : 8

ia-ah-ru-ur
     Inédit [A.981] : 38 ; A.987 (Marello Mél. Fleury, p. 122 et n. 11) : 18

ia-ah-ru-urki
     ARM 2 93 : 7′

ia-hu-raki
     FM 7 6 : 11

ia-hu-ri-im
     Inédit [A.2924] : 18

ia-hu-ri-yuki
     ARM 13 105 : 7

ia-hu-ru-um
     Inédit [A.2924] : 19

ia-hu-ur-ra
     Inédit [A.981] : 35

ia-hu-ur-raki
     ARM 7 159 : 15 ; ARM 7 165 : 10 ; M.10539 (Bonechi Mél. Fleury, p. 14-15) : 10

ia-hu-ur-riki
     FM 6 4 : 5

ia-hu-úr-ri-yu
     OBTR 27 : 9

ia-hu-ur-ru-ú
     FM 6 4 : 20

ia-hu-ur-ru-um
     ARM 3 50 : 11

ia-hu-ur-ru-umki
     ARM 26/2 510 : 10

YAHRURUM (1)          zone : B, G, H, Z

Nom(s) OB : Yahrurum ; Yahurrum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Nom d’une tribu yaminite. À distinguer de Yahrurum (2), dit « inférieur » (šaplum), en Babylonie, et de Yahrura/Yahrurum (3), région proche du Tigre.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.-R. Kupper, Nomades, 1957, p. 49 et s.

▸ D. O. Edzard, ZZB, 1957, p. 106 et s.

▸ M. B. Rowton, JNES 32, 1973

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 120 : s.v. Jaḫrur, Jaḫurrum ; ne distingue que Yahrur(um)/Yahrurrum et Yahrurum (2) šaplum : « J.-R. Kupper, Nomades 49ff. : nomadische Bevölkerung, die zum Stamm der ⇨ Jaminā gehört. J.-R. Kupper, ibid. 74 : im Tigristal ansässig ; vgl. D. O. Edzard, ZZB 107. »

▸ M. Anbar, Mél. Birot, 1985

▸ M. Anbar, OBO 108, 1991, p. 83-85

▸ J.‑M. Durand, FM 7, 2002, p. 174 : tribu yaminite (lu par l’auteur : Yahura)

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30 : Yahrurum est le nom d’une des cinq tribus yaminites ; à distinguer de Yahrura et de Yahrurum (2) = Yahrurum šaplum dans la région de Kiš-Dilbat-Marad

▸ D. Charpin, CRRAI 46, 2004, p. 86, 87, 89, 94

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 115, 154, 158, 161, 162, 165 n. 292, 167, 174, 177 n. 373 : p. 158 : une des 5 tribus yaminites

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 226, 227, 228, 230 : p. 230 : les Yaminites de ce clan se trouvent sur la rive droite de l’Euphrate, sauf Dunnum (1) qui se situe sur la rive gauche du fleuve

▸ B. Kärger, Philippika 68, 2014, p. 160-202

YAHRURUM (3)          zone : G, H

Nom(s) OB : Yahurra ; Yahrura ; Yahrurum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Yahrura désigne une région et une ville proche du Tigre, peut-être à proximité de l’actuelle Kalhu/Nimrud. À distinguer de Yahrurum (1) et (2).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 120 : s.v. Jaḫrur, Jaḫurrum ; ne distingue pas entre Yahrurum et Yahrura

▸ M. Bonechi, Mél. Fleury, 1992, p. 14

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 38, 1992, p. 117

▸ S. Lafont, Mém. Parrot, 2002, p. 89-90

▸ N. Ziegler, Mém. Parrot, 2002, p. 271 n. 276, 272-274 : désigne une région proche du Tigre, dans la région de Kawalhum

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30 : « Pays de Yahrurâ, dans la région du Tigre au niveau de Kalhu ; ce nom désigne aussi une ville, relativement proche de Karanâ. » ; à distinguer de Yahrurum (1) et (2)

YAKALLIT          zone : B, Z

Nom(s) OB : Yakallit

Attestations

<ia>-ka-a-li-itki
     FM 10 66 : 12

i-ka-al-li-ti-i
     FM 10 76 : R.6′

i-ka-li-it
     ARM 22 40 : ii′ 15′

ia-ka-al-li-it
     ARM 26/2 377 : 19

ia-ka-al-li-ti-i
     FM 10 2 : 2

ia-ka-al-li-ti-iki
     FM 10 21 : 4

ia-ka-li-it
     TEM 3 (Birot RA 49, p. 15-19) : ii 4

ia-ka-li-te-em
     FM 10 77 : ii 2

ia-ka-li-ti
     Charpin MARI 3 121 : 8′ ; FM 10 85 : 26, 51, 53

ia-ka-li-ti-i
     FM 10 76 : [26′], [35′] ; FM 10 81 : iii 3′, iii 10′, iii 25′, iii 29′, iv 15′ ; FM 10 82 : 11, 19 ; FM 10 84 : 2, 11 ; FM 10 86 : [ii 3″]

ia-ka-li-ti-iki
     FM 10 85 : 21

ia-ka-li-ti-im
     FM 10 77 : i 21′, iii 15

ya-ka-al-li-te-i
     FM 10 79 : [19′]

ya-ka-li-te-em
     FM 10 76 : 13′ ; FM 10 79 : 17′

ya-ka-li-ti-i
     FM 10 80 : 16″ ; FM 10 82 : [17] ; FM 10 83 : 8, 14, 25, [5′]

ya-ka-li-ti-im
     FM 10 79 : 9′ ; FM 10 89 : [15′]

ya-ka-li-tu-ú
     FM 2 95 : 6

Commentaire général

Nom d’un clan sim'alite.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 121 : s.v. Jakalit : « J.-R. Kupper, Nomades 20 : Volksstamm der Hanäer. »

▸ D. Charpin, Mém. Birot, 1994, p. 192

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 151

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 179, 182, 183 : p. 179 : clan sim'alite ; p. 182 : devrait être un clan des Yabasa

▸ L. Marti, FM 10, 2008, p. 44, 104, 186-187

YAKALTUM          zone : B

Nom(s) OB : Yakaltum

Identification : Munbaqa, Tall (Munbāqa, Tall)
Degré de certitude :
3
N° HIGEOMES :
90

Commentaire général

Voir Ekallatum (2).

YALIHUM          zone : B

Nom(s) OB : Yalihum

Attestations

ia-li-hi-imki
     ARM 14 69 : 22

Commentaire général

Localité mentionnée dans une lettre du gouverneur de Saggaratum, Yaqqim-Addu. Elle se situait probablement dans le district de ce dernier.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 121

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 438-439

YAMHURUM          zone : Z

Nom(s) OB : Yamhurum

Attestations

ia-am-hu-ur
     ARM 6 42 : 11

Commentaire général

Ethnique uniquement attesté par ARM 6 42. La question se pose de savoir s’il faut corriger en ia-ah!-hu-ur.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 252 : « vraisemblablement un sous-clan bensim'alite qui était parti dans la steppe avec ses moutons »

YAMINA          zone : A, B, E, Z

Nom(s) OB : Yamina

Attestations

ia-mi-in
     Inédit [A.2924] : 8, 11 ; A.2560 (Charpin & Durand RA 80, p. 180-182) : 7 ; A.3185 (Durand Semitica 54, p. 11-14) : 7 ; A.3274+ (Guichard RA 96, p. 127-131) : 17′, 22′, 42′ ; ARM 1 6 : 6, 7 ; ARM 1 43 : 35 ; ARM 1 60 : 9 ; ARM 28 25 : 9, 21, 29

ia-mi-na
     Inédit [A.48] : 15 ; Inédit [A.215] : 9 ; Inédit [A.326] : 13′ ; Inédit [A.488+A.492] : 75 ; Inédit [A.489] : 5′ ; Inédit [A.623] : 15 ; Inédit [A.954] : 6, 7 ; Inédit [A.2210] : 6, 9 ; Inédit [A.2692+A.3288] ; Inédit [A.4530-bis] : 16′ ; Inédit [M.6874] : 13′ ; Inédit [M.8512] : 5 ; Inédit [M.11073] : 9 ; A.1146 (Marello Mél. Fleury, p. 115-126) : 47 ; A.2730 (Charpin ARM 26/2, 1988, p. 33 et n. 24 et Durand CRRAI 46, p. 120-121) : 35 ; A.2741 (Dossin CRRAI 18, p. 58-59) : 23 ; A.2954 (Wasserman Mém. Birot, p. 326) : 9, 10 ; A.3080 (Durand Mél. Perrot, p. 104-106) : 21 ; A.3960 (Durand MARI 6, p. 50-51 et n. 54) : 2′, 11′ ; ARM 2 36 : 12 ; ARM 2 83 : 11, 18 ; ARM 2 92 : 5, 12 ; ARM 2 102 : 5, 19 ; ARM 3 6 : 8 ; ARM 3 12 : 17 ; ARM 3 16 : 5 ; ARM 3 21 : 5 ; ARM 3 38 : 15, 25 ; ARM 3 50 : 13 ; ARM 3 51 : 9 ; ARM 3 58 : 6 ; ARM 3 83 : 4 ; ARM 5 27 : 25, 36 ; ARM 5 81 : 13 ; ARM 6 30 : 3, 15 ; ARM 7 105 : [4] ; ARM 10 155 : ⸢19⸣ ; ARM 13 39 : 4, 7, 12, 7′, 21′ ; ARM 13 104 : 8 ; ARM 13 105 : 10 ; ARM 14 83 : 14, 23, 35 ; ARM 14 85 : 7 ; ARM 21 339 : 7 ; ARM 22 262 : vi 26 ; ARM 23 76 : 4 ; ARM 23 77 : 3 ; ARM 23 78 : [3] ; ARM 23 421 : 4 ; ARM 23 428 : 37 ; ARM 24 170 : 3′ ; ARM 26/1 16 : 20 ; ARM 26/1 24 : 32, 33 ; ARM 26/1 125 : 11′ ; ARM 26/1 150 : 13 ; ARM 26/1 189 : 20′ ; ARM 26/1 199 : 35 ; ARM 26/1 200 : 18 ; ARM 26/1 220 : 8 ; ARM 26/1 233 : 17, 30, 37 ; ARM 26/1 282 : 22 ; ARM 26/2 450 : 7 ; ARM 27 17 : ⸢9⸣ ; ARM 27 108 : 14 ; ARM 27 109 : 12 ; ARM 28 32 : 4, 25 ; FM 2 71 : 11 ; FM 2 116 : 34, 42 ; FM 5 4 : 15 ; FM 6 50 : 8 ; FM 7 7 : 32 ; FM 8 12 : [31′] ; M.5343+ (Charpin & Durand RA 80, p. 176-179) : 5, 15 ; M.5431 (Joannès CRRAI 38, p. 185-187) : 7, 9, 19 ; M.9610+ (Durand Mél. Kupper, p. 149-151) : 9, 23 ; MEC F : 4′

ia-mi-na-a
     A.56 (Dossin RA 35, p. 178) : 8, 14 ; FM 8 12 : 17′

ia-mi-naki
     Inédit [A.2526] : 12 ; Inédit [A.3948] : 5′ ; ARM 2 53 : 12, 26 ; ARM 2 137 : 26, 27 ; ARM 6 76 : 15 ; ARM 26/1 121 : 8, 11 ; ARM 26/1 199 : 33

ya-mi-na
     FM 9 46 : 9

Commentaire général

Les Yamina formaient l’un des grands ensembles tribaux de l’époque amorrite. Cinq tribus yaminites ont été identifiées : Yahrurum, Yarihum, Amnanum, Rabbum et Uprapum ; voir notamment J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004. Pour la prononciation akkadienne Marmu, contraction de mâr Yamina, voir Marmu ci-dessus.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 162-163 : s.v. Mar(ē)-Jaminā, Mār-mî : « Vgl. zu den Jaminiten zuletzt J.-R. Kupper, RlA 5, 256ff ; s. des weiteren : G. Dossin, Mél. Duss. 981ff. und J.-R. Kupper, Nomades 47 bis 81. »

▸ D. Charpin & J.‑M. Durand, RA 80, 1986 : répartition en deux grandes éthnies : Yamina et Sim'al ; p. 150-152 : Sim'al est la tribu de Zimri-Lim ; p. 153 « Hanéen est un terme plus général, qui peut englober Sim'alites et Yaminites » ; p. 155 « dans un certain nombre de cas, l’opposition qui est faite dans les textes n’est pas entre Sim'alites et Yaminites, mais entre Hanéens et Yaminites. Il est vraisemblable que c’est là qu’il faut trouver une opposition secondaire. »

▸ J.‑M. Durand, BAH 136, 1990, p. 116 n. 53

▸ J.‑M. Durand, MARI 6, 1990, p. 48 n. 45, 51 n. 54, 53, 54 n. 76-77, 55 n. 81

▸ P. Villard, MARI 6, 1990, p. 568, 570

▸ P. Marello, Mél. Fleury, 1992, p. 117

▸ P. Villard, MARI 7, 1993, p. 327 n. 91

▸ J.‑M. Durand, MARI 7, 1993, p. 47

▸ J. Eidem, Mém. Birot, 1994, p. 202 n. 2, 204-206

▸ N. Wasserman, Mém. Birot, 1994, p. 323, 326

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 92, 112

▸ B. Lyonnet, Amurru 1, 1996, p. 364

▸ D. Lacambre, Mém. Barrelet, 1997, p. 110-113

▸ F. Joannès, MARI 8, 1997, p. 393 : nomades transhumants, de part et d’autre de l’Euphrate

▸ B. Lafont, Amurru 2, 2001, p. 216, 230

▸ P. Villard, Amurru 2, 2001, p. 88

▸ J.‑M. Durand, FM 7, 2002, p. 174 : s.v. Mâr mami et s.v. Mâr yamîna

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 29, 32 n. 13, 41, 57-58, 64, 101, 103, 112, 118, 121, 131, 190, 193 n. 181, 201-203, 205, 224 n. 499 : p. 41 : plusieurs tribus yaminites réparties sur le cours de l’Euphrate

▸ D. Charpin, CRRAI 46, 2004, p. 83, 84, 86, 87, 89, 90

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, passim : p. 114 : nomades, gens de l’intérieur ; p. 122 : le territoire traditionnel de parcours (nighum) des Yaminites est constitué par tout le grand Ouest, les royaumes de Qaṭna et d’Alep, mais aussi de l’Amurrum ; p. 158 : 5 tribus yaminites : Yahrurum, Yarihum, Amnanum, Rabbum et Uprapum ; « en revanche, la zone de dispersion des Benjaminites est beaucoup plus large et, depuis longtemps, on a relevé en Irak du centre ou du sud des ethniques identiques à ceux des tribus de Mari, désignant des localités ou des dynastes, et il n’y a pas de raison de ne pas les considérer comme des marqueurs benjaminites »

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 225-234

▸ B. Kärger, Philippika 68, 2014, p. 160-202

YAMIS          zone : E

Nom(s) OB : Yamis ; Yamisum

Identification : Djebel ʿAbd el-Aziz (Ǧabal ʿAbd al‑ʿAzīz)
Degré de certitude :
1

Attestations

ia-mi-si-im
     FM 6 5 : 49 ; FM 6 7 : 26′

Commentaire général

Nom d’une montagne qui a été identifiée avec le Djebel ‘Abd el-Aziz. La forme Yamis, à l’état absolu, est uniquement attestée par l’onomastique, cf. J.‑M. Durand, SEL 8, 1991.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, SEL 8, 1991, p. 87-88 : NP Mut-Yamis

▸ M. Guichard, Mém. Parrot, 2002, p. 121-124, 154 : p. 154 : le mont Yamis = Djebel ʿAbd el-Aziz ou seulement sa partie sud

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 126-127 131, 135, 170 n. 330 : p. 126-127 : = Djebel ‘Abd-el-Aziz ou seulement sa partie nord-ouest, il pourrait alors seulement s’agir du Toual ‘aba ; p. 170 n. 330 : mut-Yamis = mont Yamis

▸ D. Charpin, BBVO 20, 2009, p. 70 : = Djebel ‘Abd el-Aziz

YAMUTBAL (1-3)

Attestations

e-mu-ut-ba-li-im-ma
     AbB 3 39 : 36

e-mu-ut-ba-lim
     AbB 2 34 : 6 ; AbB 2 58 : 6 ; AbB 5 135 : 4

e-mu-ut-ba-lu-um
     AbB 4 90 : 4

e-mu-ut-ba-lum
     AbB 2 1 : 5 ; AbB 4 82 : 5 ; AbB 4 155 : 6 ; AbB 9 192 : 3 ; AbB 13 10 : 11 ; AbB 13 38 : 8 ; TLB 1 195 : 5

e-mu-ut-ba-lumki
     AbB 3 39 : 30 ; AbB 3 51 : 21 ; AbB 13 4 : 11, 15

ia-mu-ut-ba-al
     Wilcke RA 73, p. 41-46 : v 9 ; A.1610+ (Durand RA 82, p. 108-110) : 14 ; ARM 6 42 : 19, 20, 22 ; FM 6 7 : 7′ ; M.5431 (Joannès CRRAI 38, p. 185-187) : 27, 28

ia-mu-ut-ba-al-im
     ARM 27 32 : 11′?

ia-mu-ut-ba-alki
     Inédit [A.1098] : 10′ ; Wilcke RA 73, p. 41-46 : vi 12 ; ARM 23 432 : iii 4 ; ARM 23 569 : 7 ; ARM 26/1 62 : 7

ia-mu-ut-ba-la-i
     A.2939 (Charpin MARI 7, p. 187-189) : 12

ia-mu-ut-ba-la-yu
     A.2939 (Charpin MARI 7, p. 187-189) : 13

ia-mu-ut-ba-li-i
     ARM 26/2 394 : 20′ ; ARM 27 32 : 6

ia-mu-ut-ba-li-iki
     ARM 27 68 : 31

ia-mu-ut-ba-li-im
     AbB 9 49 : 12 ; AbB 11 137 : 8 ; ARM 26/2 404 : 7

ia-mu-ut-ba-li-imki
     A.915 (Durand CRRAI 46, p. 143-144) : 11 ; AbB 5 232 : 7

ia-mu-ut-ba-li
     AbB 9 134 : 11, AUCT 4 70 : 5

ia-mu-ut-ba-liki
     ARM 24 1 : 4

ia-mu-ut-ba-lim
     A.3274+ (Guichard RA 96, p. 127-131) : 5′ ; AbB 13 17 : 6 ; ARM 2 130 : 16 ; ARM 6 25 : 5′ ; ARM 10 157 : 10, 16 ; ARM 23 243 : 11 ; ARM 26/2 368 : 21 ; ARM 26/2 383 : 7, 8 ; ARM 27 69 : 15 ; ARM 28 36 : 5 ; ARM 28 37 : 4 ; ARM 28 172 : 9′ ; FM 8 12 : 20 ; OBTR 136 : 17 ; PIHANS 117 8 : 9 ; PIHANS 117 42 : 20 ; PIHANS 117 43 : 9′ ; PIHANS 117 44 : 7 ; PIHANS 117 LT 2 : i 8 ; W 20473 (Falkenstein BaM 2, p. 56-71 & pl. 10-11) : i 30, i 31, ii 3

ia-mu-ut-ba-limki
     Inédit [A.505] : 49, 23′ ; ARM 2 18 : 7 ; ARM 2 49 : 9′ ; ARM 10 84 : 24 ; ARM 23 570 : 7 ; ARM 27 64 : 24 ; PIHANS 117 6 : 7 ; PIHANS 117 42 : 3, 7 ; PIHANS 117 43 : 6′ ; PIHANS 117 LT 1 : v 6″, [e 2′]

ia-mu-ut-ba-lu-ú
     A.3577 (Durand Mél. Fleury, p. 45) : 1″

ia-mu-ut-ba-lum
     AbB 9 191 : 8 ; ARM 26/2 431 : [11′] ; ARM 26/2 522 : 22′ ; ARM 28 36 : 13

ia-mu-ut-ba-lumki
     A.3572 (Durand CRRAI 38, p. 114-115) : [2′], 6′, 8′, 9′, 17′ ; AbB 13 53 : 4 ; ARM 27 14 : 13

ia-mu-ut-ba-lumₓ
     ARM 26/2 432 : 8′

ia!-mu!-ut-ba-al
     ARM 27 132 : 13

YAMUTBAL (1)          zone : F, Z

Nom(s) OB : Emutbal ; Emutbalum ; Yamutbal

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Région située au sud du Djebel Sindjar incluant Andarig (probablement = Tall Khoshi, n° HIGEOMES 64) et Razama (2) (probablement = Tall Abta, n° HIGEOMES 908). À distinguer de Yamutbal (2), une partie du royaume de Larsa, et de Yamutbal (3), dans le royaume de Mari.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 123-124 : s.v. Jamutbalum, Emutbalum ; distingue deux Yamutbal ; ici « 1. J. im Norden, vielleicht ö und n vom Ğabal Sinğār. (…) Zu J. (1) vgl. zuletzt die Zusammenfassung bei M. Birot, RA 66, 137ff. (…) Zum Verhältnis von J. und dem Stamm Mutiabal s. D. O. Edzard, ZZB 105f., zum Stamm J. s. J.-R. Kupper, Nomades 216. »

▸ F. Joannès, Cahiers du Centre Glotz 3, 1992, p. 8 : « Toute la chaîne du Sinjar, avec ses prolongements moins élevés vers l’est et le sud-est, jusqu’à Tell Rimah est le pays du Numha, peuplé par les Numhéens. Par contre la zone de terrasses dont Andarig et Allahad sont les centres est le pays de Yamutbal, peuplé par les Yamutbaléens. »

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30 : « Région au sud du Sindjar, qui inclut Andarig et Razamâ₂ »

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 133, 134, 135, 136, 138, 139, 140 n. 177, 143, 144, 150, 151, 152, 153, 158, 174 n. 348, 175 n. 359 : p. 133 : monarchie de la région du Djebel Sindjar ; le royaume d’Andarig porte le nom de Yamutbal ; forme dialectale Emutbal dans le sud irakien ; appartenance clanique aux Sim'alites ; p. 158 : tribu apparentée aux Sim'alites

▸ B. Kärger, Philippika 68, 2014, p. 230-259

YAMUTBAL (3)          zone : B, Z

Nom(s) OB : Emutbal ; Emutbalum ; Yamutbal

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Localité du royaume de Mari. À distinguer de Yamutbal (1), région du sud du Djebel Sindjar, et (2), dans le royaume de Larsa.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 30-31 : localité de la vallée de l’Euphrate, entre Biddah et Zibnatum (3) ša Ilasakar, selon la thèse inédite d’A. Millet-Albà, La population du royaume de Mari

YANKUDUM          zone : E, F

Nom(s) OB : Yankudum

Attestations

ia-an-ku-di-imki
     ARM 26/2 358 : 3?

Commentaire général

Localité attestée par ARM 26/2 358 comme lieu d’origine de nomades. Elle n’est pas connue par ailleurs et la lecture n’est pas assurée.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, ARM 26/2, 1988, p. 135 n. a) au n° 134 : « toponyme jusqu’à présent inconnu ; la lecture matérielle n’est pas assurée »

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 99 : s.v. Iankudum?

YAPṬURUM (1-2)

Attestations

ia-ap-ṭú-ra-a-yu
     ARM 28 79 : 14

ia-ap-ṭú-ra-am
     ARM 13 143 : 18 ; M.7706 (Guichard OBO 250, p. 76-77) : 6′

ia-ap-ṭú-ri
     ARM 28 79 : 11

ia-ap-ṭú-ri-im
     ARM 13 144 : 4, 27, 31 ; Guichard BBVO 20 2 : 4″ ; M.9541+ (Durand MARI 5, p. 157-159) : [11]

ia-ap-ṭú-ri-imki
     FM 2 104 : 3 ; PIHANS 117 116 : 13

ia-ap-ṭú-ru-um
     M.7706 (Guichard OBO 250, p. 76-77) : 7′ ; UIOM 2134 (Goetze JCS 7, p. 51-55) : ii 3

ia-ap-ṭú-ru-umki
     Inédit [A.4426] : ⸢3′⸣

ia-ap-ṭú-rum
     ARM 28 79 : 7 ; YBC 4499 (Hallo JCS 18, p. 57-87) : 22

ia-ap-ṭú-rumki
     FM 8 3 : 21

ia-ap-ṭú-ur
     Inédit [A.2966] : 20, 21 ; A.1068 (Guichard OBO 250, p. 71-73) : 9, 21 ; A.2226 (Charpin MARI 7, p. 182-185) : 6 ; ARM 26/1 217 : 34 ; ARM 28 69 : 4′, 5′ ; ARM 28 91 : 10′

ia-ap-ṭú-ur-ra-yi
     ARM 28 91 : 6′

ia-ap-ṭú-ur-ra-yu
     ARM 28 91 : 1′

ia-ap-ṭú-urki
     ARM 28 93 : 9 ; ARM 28 113 : 8, 9 ; Brussels 1 (PIHANS 117, p. 287-289) : 7, 11 ; PIHANS 117 149 : 3, 15, 19 ; Vincente Leilan 37 : 30 ; Vincente Leilan 79 : 6

ia-ap-ṭú-úrki
     PIHANS 117 111 : 6

YAPṬURUM (1)          zone : E

Nom(s) OB : Yapṭurum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Pays, entre le Zalmaqum et l’Ida-Maraṣ (1), dont Talhayum (1) était la capitale. À distinguer de Yapṭurum (2), dans l’est du triangle du Habur.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Anbar, IOS 3, 1973, p. 13-14 : avec cette correction, cependant, qu’il s’agit d’un pays, non d’une ville

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 125 : s.v. Japṭurum ; sans distinction entre des homonymes

▸ P. Villard, UF 18, 1986, p. 411 : rive droite du Haut-Habur

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 344 n. 99

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 100 : s.v. Iapṭurum [1] ; « Landesname ; Hauptstadt ist Talḫaium [1] » ; ≠ Iapṭurum [2]

▸ M. Guichard, Mém. Parrot, 2002, p. 133 et 150 : la partie septentrionale de cette région est désignée comme Yapṭurum elûm

▸ J.‑M. Durand, NABU 2003/30 : rive occidentale, région sim'alite, Haute-Djézireh

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : « Pays situé entre le Balih₁ et le Habur₂, dont la capitale est Talhayûm (pour sa localisation, voir F. Joannès, Amurru 1, p. 344 n. 99). »

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 123, 124 n. 71, 125 : p. 124 n. 71 : sur la rive droite du Habur. Il ne peut ainsi s’agir que du cours du Habur qui est à l’amont des sources de résurgence

▸ J.‑M. Durand, FM 8, 2005, p. 41, 206

▸ J. Eidem, OBO 160/5, 2008, p. 298 : Talhayum n’est pas mentionnée dans les archives de Tall Leilan ; le roi du Yapṭurum (1) était alors Mehilum

▸ M. Guichard, OBO 250, 2011, p. 32-33 : Yapṭurum, entre le Zalmaqum, au nord-ouest et l’Ida-Maraṣ (1), à l’est ; la ville la plus importante était Talhayum (1) ; limite nord-ouest des pâturages bensimalites

YAPṬURUM (2)          zone : E

Nom(s) OB : Yapṭurum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Étape mentionnée dans les « itinéraires paléo-babyloniens » entre Kiškiš et Tarhuš, à quatre étapes à l’est de Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83). On peut la chercher dans la partie orientale du triangle du Habur. À distinguer de Yapṭurum (1).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ A. Goetze, JCS 7, 1953, p. 57

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 125 : s.v. Japṭurum ; sans distinction entre des homonymes

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 100 : s.v. Iapṭurum [2] ; ≠ Iapṭurum [1]

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : ville située à « deux étapes après Apqum₁-d’Addu (Tell Būmāriyah) et deux étapes avant Šubat-Enlil (Tell Leilan) d’après l’itinéraire d’Urbana »

YAQQIHA          zone : F, G

Nom(s) OB : Yanqiha ; Yaqqiha

Attestations

ia-an-qí-haki
     ARM 5 59 : 5

ia-aq-qí-haki
     FM 6 22 : 6

Commentaire général

Yaqqiha, à distinguer de Yaqqihum, peut être située au sud d’Andarig (probablement = Tall Koshi, n° HIGEOMES 64) et au nord de Mankisum (peut-être = Tall Kurr, n° HIGEOMES 726). N. Ziegler, Mém. Parrot, 2002, a proposé une localisation sur le Wadi Tharthar.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 135 (lu par l’auteur : Yankihâ)

▸ N. Ziegler, Mém. Parrot, 2002, p. 239-240 : dans la région du Wadi Tharthar ?

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : Yaqqiha, dans le royaume d’Ekallatum (1) ; à distinguer de Yaqqihum

YAQQIHUM          zone : B

Nom(s) OB : Yaqqihum

Commentaire général

Localité du district de Terqa (1) attestée par des textes inédits de Mari, selon A. Millet Albà (thèse). À distinguer de Yaqqiha.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ N. Ziegler, Mém. Parrot, 2002, p. 239 n. 122 : lieu-dit dans le district de Terqa (1)

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : Yaqqihum dans le district de Terqa (1) ; à distinguer de Yaqqiha

YAQQIM-IDA          zone : B

Nom(s) OB : Yaqqim-Ida

Attestations

ia-aq-qí-im-I₇ki
     ARM 3 13 : 25

Commentaire général

Lieu-dit situé dans le district de Terqa (1).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 434-435 : p. 435 : « S’agit-il d’un lieu-dit, dénommé à partir d’un NP (“Le-fleuve-ordalique-a-vengé”) ? »

YARIH (2)          zone : B

Nom(s) OB : Erih ; Yarih

Attestations

e-ri-hi-yuki
     ARM 13 105 : 6

ia-ri-ih
     Inédit [A.989] : 25 ; A.987 (Marello Mél. Fleury, p. 122 et n. 11) : 8, 11, 39 ; M.7595 (Durand Mél. Garelli, p. 65-67) : 15

ia-ri-ih.MEŠ
     A.987 (Marello Mél. Fleury, p. 122 et n. 11) : 21

ia-ri-ihki
     FM 6 4 : 19

Commentaire général

L’identification de Yarih (2) avec un lieu-dit n’est pas confirmée. Les références textuelles pourraient toutes renvoyer à l’ethnie Yarihum. À distinguer de Yarih (1), entre Liban et Anti-Liban, et de Yarihum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : « Ville du royaume de Mari : ARM XXIII 222 : 31 ; M.7595 (Mél. Garelli, p. 65) ; inédit M.7872+ : i 8 (cité par J.‑M. Durand, CRRAI 38, p. 112). »

▸ D. Charpin, CRRAI 46, 2004, p. 89

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 227, 228, 229 : p. 229 : Yarihum, peut-être un village au nord du district de Saggaratum, les Yaminites de ce clan se trouvent surtout sur la rive gauche

YARIHUM          zone : Z

Nom(s) OB : Yarih ; Yariha ; Yarihum

Attestations

ia-ri-ih
     Inédit [A.989] : 25 ; A.987 (Marello Mél. Fleury, p. 122 et n. 11) : 8, 11, 39 ; M.7595 (Durand Mél. Garelli, p. 65-67) : 15

ia-ri-ih.MEŠ
     A.987 (Marello Mél. Fleury, p. 122 et n. 11) : 21

ia-ri-ihki
     FM 6 4 : 19

ia-ri-ha-aki
     FM 2 107 : 6

ia-ri-ha-yuki
     ARM 2 53 : 10

ia-ri-haki
     FM 6 18 : 44

ia-ri-he-em
     ARM 14 83 : 21

ia-ri-hi-i
     ARM 3 35 : 5

ia-ri-hi-iki
     ARM 1 42 : 30 ; ARM 21 370 : 6′ ; ARM 22 264 : 17′

ia-ri-hi-im
     Inédit [A.2924] : 18

ia-ri-hi-imki
     ARM 22 222 : 6

ia-ri-hu-ú
     ARM 22 153 : 44

ia-ri-hu-um
     Inédit [A.2924] : 18 ; ARM 14 55 : 15

Commentaire général

Nom d’une tribu yaminite. À distinguer de Yarih (1) et (2).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.-R. Kupper, Nomades, 1957, p. 49 et s.

▸ D. O. Edzard, ZZB, 1957, p. 106 et s.

▸ M. B. Rowton, JNES 32, 1973

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 125 : s.v. Jariḫ(um) ; « Nomadenstamm der Hanäer »

▸ M. Anbar, Mél. Birot, 1985

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 119, 134, 149, 158, 159, 161, 162, 165 n. 292, 166, 167 n. 310 et 312 170, 171 : p. 119 : fils du Yarih, Mar-Yariha, qui seraient des Yaminites ; p. 149 : Yarihéens dans la région de Nagar ; p. 158 : une des 5 tribus yaminites ; p. 167 n. 310 et 312 : une ville de Yarih (1), en ruines, est mentionnée face à Rahiṣum, dans le pays d’Apum (2) [= Damas]

▸ B. Kärger, Philippika 68, 2014, p. 160-202

YARIKITUM          zone : B

Nom(s) OB : Yarikitum

Attestations

ia-ri-ki-timki
     Inédit [T.136] : 20 ; Inédit [T.282] : 34 ; Wilcke RA 73, p. 41-46 : iv 22 ; ARM 23 39 : 7 ; ARM 23 596 : iv 2 ; FM 2 67 : 25

ia-ri-ki-tumki
     Inédit [T.322+T.355] : 35′

Commentaire général

Localité du royaume de Mari.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, Mél. Fleury, 1992, p. 35 n. 17, 36 n. 18 et 20

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 108, p. 109 n. e, M.5109+ et M.6402a et M.8321 ; fait partie du district de Mari

YARRADUM          zone : Z

Nom(s) OB : Yarradum

Attestations

ia-ra-du-um
     Inédit [A.981] : 35

Commentaire général

Désignation de nomades.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Birot, CRRAI 26, 1980, p. 142-143

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 38, 1992, p. 117, 118 : graphie ; étymologie et comparatisme

▸ A. Jacquet, Mém. Parrot, 2002, p. 56, 60 : Bédouins (lu par l’auteur : Yaradu)

YASADDI-EL          zone : B

Nom(s) OB : Yasaddi-El

Attestations

ia-sa-ad-di-DINGIRki
     FM 8 12 : 24

ia-sà-ad-di-DINGIRki
     FM 8 19 : 7

Commentaire général

Localité du district de Saggaratum. Lieu d’extraction ou de chargement de pierres situé probablement sur l’Euphrate.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 146 : « El fait la razzia », pas certain que ce soit un toponyme

▸ J.‑M. Durand, FM 8, 2005, p. 62a, 206 : localité du district de Saggaratum ; entre Saggaratum et Qaṭṭunan

YASUM          zone : E

Nom(s) OB : Yasum

Attestations

i-ia-si-im
     ARM 28 103 : 23

Commentaire général

Toponyme uniquement mentionné dans la lettre ARM 28 103, de Šadum-Labu'a, correspondant peut-être au nom d’un pays.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.-R. Kupper, ARM 28, 1998, p. 151 : « Selon J.‑M. Durand, le Yasûm est un nom géographique qui désignait une partie de l’Idamaraṣ – celle où se trouvait Ašnakkum –, analogue au Sûmûm, ou une partie de celui-ci. »

YAŠIBATUM          zone : F

Nom(s) OB : Yašibatum ; Yaššibatum ; Yašubtum

Attestations

ia-aš-ši-ba-timki
     OBTR 156 : 8

ia-ši-ba-tim
     OBTR 158 : 21

ia-ši-ba-timki
     OBTR 95 : 5 ; OBTR 145 : 12, 15, 20 ; OBTR 157 : 14 ; OBTR 158 : 18

uruia-ši-ba-timki
     OBTR 201 : 5

uruia-šu-ub-ta-yiki
     OBTR 94 : 5

Commentaire général

Ville probablement située à proximité de Badrum (1) et Qaṭṭara (= Tall Rimah, n° HIGEOMES 101) et ayant appartenu au royaume de Karana (1) (peut-être = Tall Afar, n° HIGEOMES 724) à l’époque de Zimri-Lim.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J. Sasson, JAOS 100, 1980, p. 456

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 125-126 : s.v. Jašibātum ; p. 126 : s.v. Jašubtu

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 101 : s.v. Iašibatum ; s.v. Iašuptu

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 28 : « Noter qu’en OBTR 157 : 14, il ne saurait être question de la même Ṣuprum que dans les textes de Mari, vu le contexte agricole ; or il est question des champs de Badrum et Yašibatum en OBTR 156 : 7-8 et 201 : 4-5, de sorte que la correction ia!-ši-ba-timki (au lieu de ṣú-ba?-a?-timki) envisagée dans OBTR p. 129 est certaine. »

YUM-HAMMU          zone : B, Z

Nom(s) OB : Yam-hammu ; Yam-hannu ; Yim-hammu ; Yum-hammu ; Yuma-hammu

Attestations

ia-ma-ha-miki
     AbB 5 86 : 9′

ia-am-ha-na-a-wa-i
     M.5681 (ARM 30, p. 205-208) : ii 36, iii 4

yi-im-ha-mi-i
     FM 10 86 : [ii 6″]

yu-ma-ha-am-me-iki
     ARM 23 69 : 9

yu-ma-ha-am-mi-iki
     ARM 26/2 468 : 15, 18

yu-ma-ha-am-mu-ú
     Wilcke RA 73, p. 41-46 : TL. i 3 ; ARM 26/2 468 : 22

yu-ma-ha-am-mu-úki
     Wilcke RA 73, p. 41-46 : v 14

yu-ma-ha-mi-yu
     FM 3 136 : 11

yu-ma-ha-mi-yuki
     ARM 22 290 : 8

yu-ma-ha-miki
     ARM 5 86 : 9′

yu-ma-ha-mu-um
     ARM 4 1 : 13 ; ARM 5 81 : 9

yu-um-ha-am-mi
     A.4304+ (Charpin MARI 8, p. 343-347) : 55

yu-um-ha-am-mi-i
     ARM 22 222 : 16 ; FM 10 84 : 9 ; FM 10 85 : 17, [30]

yu-um-ha-am-mi-iki
     ARM 8 67 : 4′

yu-um-ha-mi-i
     FM 10 37 : 4 ; FM 10 82 : [65]

yu-um-ha-miki
     ARM 23 427 : iv 36′

yu-um-ha-muki
     Inédit [A.3550] : 13 ; FM 2 67 : 35

Commentaire général

Nom d’un clan sim'alite.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 122 : s.v. Jamaḫamum : « J.-R. Kupper, Nomades S. 21 : im Gebiet von Saggaratum. »

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 38, 1992, p. 111 : Yûm-ma-Hammum [= le mien, c’est l’Ancêtre]

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 108

▸ D. Charpin, MARI 8, 1997, p. 344

▸ I. Guillot, Mém. Barrelet, 1997, p. 286 : un clan sim'alite qui a donné son nom au territoire sur lequel il s’est installé ; des gens du clan habitent dans le district de Saggaratum à proximité de Dur-Yahdun-Lim

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 33 : « on pourrait croire qu’il y a deux localités : une dans le district de Saggaratum et une autre disputée entre les royaumes de Babylone et de Mari […]. En fait nom d’un clan bensim'alite dont certains membres forment une sorte de colonie dans le Suhum »

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 129, 155, 157, 179, 182, 183 : p. 129 : Bédouins ; p. 155 : se trouvaient dans la région voisine de Harradum ; p. 157 : « la ville des Yûm-ma-Hammum » représente en fait Sapiratum, soit l’île de Bijan ; p. 179 : clan sim'alite

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 229 n. 12

▸ B. Kärger, Philippika 68, 2014, p. 93 (lu par l’auteur : Ya'um-ma-‘Ammu)

YURRUBBU          zone : F

Nom(s) OB : Yurrubbu

Attestations

ia-ú-úr-ru-ub-biki
     OBTR 67 : 9

Commentaire général

Ville documentée par les archives de Qaṭṭara (= Tall Rimah, n° HIGEOMES 101). Ayant appartenu au royaume de Karana (1) (peut-être = Tall Afar, n° HIGEOMES 724) à l’époque de Zimri-Lim, elle est probablement située non loin de Karana.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 126 : s.v. Jurubbu

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 106 : s.v. Iurubbu

YUSSAN          zone : E, F

Nom(s) OB : Ussum ; Yassan ; Yassanum ; Yussan

Attestations

ia-ás-sa-ni-imki
     PIHANS 117 157 : 9

ia-ás-sa-an
     PIHANS 117 8 : 8 ; PIHANS 117 18 : [13], 27

ia-ás-sa-anki
     ARM 27 72-bis : 24′ ; PIHANS 117 157 : 10 ; Vincente Leilan 68 : 6

ia-sa-an
     ARM 23 243 : 10 ; FM 6 9 : 8′

ú-sú-um
     OBTR 125 : 4

yu-us-sa-ni-yuki
     Inédit [M.6481]

yu-ús-sa-nimki
     M.5581 (Durand & Ziegler BBVO 24, p. 54-59) : i 8

Commentaire général

Pays situé entre le Tigre et Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83), dont la capitale était Razama (1) (peut-être) = Tall al‑Hawa, n° HIGEOMES 59).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, Cahiers de NABU 1, 1990, p. 118, n. 8

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 336, 343-344, 354 : p. 336 : la capitale du Yussan est Razama (1)

▸ P. Villard, Amurru 2, 2001, p. 99 : Razama (1) du Yussan serait entre Šubat-Enlil/Šehna et le Tigre

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 100-101 : s.v. Iassan ; = Iussan ; pays dont la capitale est Razama (1) ; avec bibliographie antérieure

▸ M. Guichard, Mém. Parrot, 2002, p. 158

▸ N. Ziegler, Mém. Parrot, 2002, p. 264

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 158 : tribu apparentée aux Sim'alites

ZABALUM (1-2)

Attestations

uruza-ba-lim
     Ismail Leilan 88 : 5

za-ba-limki
     ARM 9 241 : 8 ; M.6009 (Guichard OBO 250, p. 67-71) : [3], 28

za-ba-lumki
     ARM 23 86 : 53

ZABALUM (1)          zone : B

Nom(s) OB : Zabalum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Localité du district de Terqa (1), documentée par ARM 23 86. À distinguer de Zabalum (2), dans l’Ida-Maraṣ (1), et aussi de Zabalam (Zugal), en Mésopotamie du Sud.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 256 : s.v. Zabalum ; ne distingue pas Zabalam et Zabalum

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 179 : s.v. Zabalum [2] ; distingue entre Zabalum [2] dans l’Ida-Maraṣ (1) et Zabalum [3] « Gegend von Terqa »

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : dans le district de Terqa (1) ; à distinguer de Zabala [Zugal]

ZABALUM (2)          zone : E

Nom(s) OB : Zabalum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Localité de l’Ida-Maraṣ (1), proche de Talhayum (1). À distinguer de Zabalum (1), dans le district de Terqa, et de Zabalam (Zugal), en Mésopotamie du Sud.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Guichard, OBO 250, 2011, p. 44, 67

ZABRI          zone : F

Nom(s) OB : Zabiri ; Zabri

Attestations

za-bi-ri-maki
     M.5581 (Durand & Ziegler BBVO 24, p. 54-59) : ii 54 ; OBTR 246 : 8′

uruza-ab-riki
     OBTR 225 : 11

Commentaire général

Ville du pays de Karana (1) (peut-être = Tall Afar, n° HIGEOMES 724) depuis l’époque du royaume de Haute-Mésopotamie. Elle se situe peut-être à proximité de Karami et de Muhatum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 257 : s.v. Zabirima et s.v. Zabri?

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 179 : s.v. Zabirima

▸ J.‑M. Durand & N. Ziegler, BBVO 24, 2014, p. 64 (lu par les auteurs : Zabirima)

ZAHATUM          zone : E

Nom(s) OB : Zahatum

Attestations

za-ha-ta-a-yiki
     Inédit [A.36] : 4

za-ha-timki
     A.1053 (Charpin BBVO 20, p. 60-61) : 14 ; ARM 2 75 : 1′ ; ARM 14 116 : 7

Commentaire général

Localité mentionnée comme étape de l’itinéraire le long du Habur, A.1053, avant Qirdahat, donc en aval de l’actuelle ville de Hassake (n° HIGEOMES 960).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 257

▸ J.‑M. Durand, MARI 6, 1990, p. 60 n. 113

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 173, 328 : en rive droite du Djaghdjagh ; p. 328 : étymologie ; éventuellement région de Qa et Isqa (lu par l’auteur : Sahatum)

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 469 : partie occidentale de la Haute-Djézireh, ville proche d’Ašlakka mais solidaire de Der (2) et Talhayum (1)

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 179 : s.v. Zaḫatum

▸ M. Forlanini, CRRAI 46, 2004, p. 409 n. 24

▸ D. Charpin, BBVO 20, 2009, p. 67 : en amont de Magrisa ; J.‑M. Durand avait proposé sur la rive droite du Djaghdjagh mais une localisation sur le Habur un peu en aval de Hassake convient aussi

▸ M. Guichard, BBVO 24, 2014, p. 80 : « lieu situé non loin du Hirmaš [Djaghdjagh] »

ZAHIBAN          zone : E, F

Nom(s) OB : Zahiban

Attestations

za-hi-ba-anki
     Inédit [A.4262] : 21, 27, 38 ; A.915 (Durand CRRAI 46, p. 143-144) : 24, 28

Commentaire général

Lieu en relation avec des nomades. Sa localisation est inconnue.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 142, 144 : p. 144 : Zaban néo-assyrienne ; on a souvent remarqué un rapport entre le Zab (inférieur) et le pays de Zaban, contiguïté phonétique qui s’en double d’une autre, géographique ; E. Weidner, AfO 15, p. 75, le plaçait déjà dans le Hamrin

▸ A. Jacquet, BBVO 24, 2014, p. 122 n. 40 : en zone E ; entre la Der (2) du Balih et le Yamutbal (1)

ZAHIKU          zone : E

Nom(s) OB : Zahiku

Attestations

za-hi-ki-maki
     ARM 4 38 : 5′, 6′, 9′

Commentaire général

Localité des environs de Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 257 : s.v. Zaḫikima

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 86 : bourg de la région nord de Tall Leilan

ZAHLALA          voir SAHLALA

ZAKA[…]          zone : F

Nom(s) OB : Zaka[…]

Attestations

za-ka-x-[x]ki
     OBTR 244 : i 15′

Commentaire général

Localité mentionnée dans un texte administratif découvert à Tall Rimah (n° HIGEOMES 101).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 258 : s.v. Zakari?

ZAKUM          zone : B

Nom(s) OB : Zakum

Attestations

za-ki-imki
     Inédit [T.136] : 9 ; ARM 23 433 : ii 15 ; ARM 26/2 422 : 3 ; ARM 26/2 442 : 7

za-kumki
     ARM 24 3 : 2

Commentaire général

Localité du district de Mari.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ F. Joannès, ARM 26/2, 1988, p. 355 : « La ville de Zakûm, mentionnée dans une autre lettre de Yasîm-El, [ARM 26/2] n°422, appartenait au district de Mari, selon un texte inédit (communication J.‑M. Durand). »

▸ D. Charpin, Mél. Fleury, 1992, p. 36 n. 20

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 180 : Zakum [2] ; ≠ Zakum [1] proche de Mari [2]

ZALBAR          zone : A, C

Nom(s) OB : Zalbar

Attestations

za-al-ba-arki
     A.1215 (Charpin & Durand Mél. Larsen, p. 99-115) : 16, 17, 18, [23], 24

uruza-al-bá-ar
     (Salvini SMEA 34, p. 61-65) : 24

uruza-al-bá-ar-ma
     (Salvini SMEA 34, p. 61-65) : 37

Commentaire général

Cette localité est probablement identique à Zalwar et Zarwar.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin & J.‑M. Durand, Mél. Larsen, 2004, p. 99-101

▸ J.‑M. Durand & D. Charpin, Mél. Sanmartín, 2006, p. 223, 225-227 et n. 36 : p. 223 : J.‑M. Durand : Zalbar proche de Tigunanum ; « Zalbar ne peut que représenter la frontière de la puissance hittite à son sud-est et Tigunânum l’allié qui devait couvrir au nord sa percée » ; p. 227 : D. Charpin : « Rien ne permet de dire que Zalba(r) se trouvait dans la vallée même de l’Euphrate. Si tel était le cas, on devrait la chercher entre Hahhum et Ursum. Mais il est fort probable qu’elle se situait plus à l’ouest. » ; n. 36 : « il serait difficile d’imaginer une Zalba(r) proche de Hahhum à distinguer d’une Zalwar (alias Zarwar) au sud de l’Amanus »

▸ A. Archi, Syria Sup. 2, 2014, p. 163 n. 12 : « il n’est pas certain que la Zalb/war des textes de Mari (Charpin & Durand 2004, p. 107) soit à identifier avec celle des textes hittites. »

ZALLUHAN          zone : E

Nom(s) OB : Zalluhan ; Zalluhanum ; Zalluhum ; Zulluhan

Attestations

za-al-lu-ha-aki
     ARM 28 62 : 15, 21

za-al-lu-ha-an
     ARM 28 79 : 35

za-al-lu-ha-anki
     Inédit [B.94] : 5 ; A.1053 (Charpin BBVO 20, p. 60-61) : 19, 24 ; ARM 2 16 : 12 ; ARM 10 79 : 19 ; ARM 10 121 : [14] ; ARM 28 53 : 8′ ; ARM 28 79 : 40 ; Charpin MARI 7 5 : 5′ ; FM 2 30 : 10′ ; FM 3 19 : 11 ; FM 3 20 : 3″ ; Guichard BBVO 24 2 : 32, 34, 44, 51

za-al-lu-ha-nimki
     Vincente Leilan 41 : 3

za-lu-ha-anki
     ARM 24 40 : 4

za-lu-hi-im
     ARM 26/1 33 : 8′

zu-lu-ha-anki
     A.2500+ (Durand MARI 6, p. 75-77 et n. 199) : 12′

Commentaire général

Ville mentionnée comme aboutissement de l’itinéraire le long du Habur (A.1053), en amont de Hassake. À l’époque de Zimri-Lim, Zalluhan était la capitale d’un royaume s’étendant à proximité de celui d’Ašlakka.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 258 : s.v. Zalluḫān : « Ch. Jean, RA 42, 7 : am oberen Ḫābūr (…) vgl. J.-R. Kupper, Nomades 11. »

▸ J.‑M. Durand, MARI 5, 1987, p. 161, 231 : p. 161 : partie méridionale du cours supérieur du Habur, à l’amont de Qirdahat (= Hassake, n° HIGEOMES 960) et sur la route d’Ašlakka ; p. 231 : ville dans la mouvance d’Ašlakka, donc de la région ouest de l’Ida-Maraṣ (1) ; mention de Zalluhan dans l’inédit [A.2948]

▸ J.‑M. Durand, ARM 26/1, 1988, p. 166

▸ J.‑M. Durand, MARI 6, 1990, p. 77 n. 199

▸ D. Charpin, MARI 7, 1993, p. 178

▸ M. Bonechi, NABU 1994/96 : propose une lecture Salluhan, à rapprocher de Silhan, sur le verbe salâhum « irriguer » (lu par l’auteur : Salluḫân)

▸ M. Bonechi & A. Catagnoti, Mém. Birot, 1994, p. 64-65 : p. 65 : ville importante de l’Ida-Maraṣ (1)

▸ M. Guichard, Mém. Barrelet, 1997, p. 189, 193

▸ B. Lion & C. Michel, MARI 8, 1997, p. 711

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 63

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 180 : s.v. Zalluḫān ; avec bibliographie antérieure et des références textuelles supplémentaires

▸ B. Lion, Amurru 2, 2001, p. 157 : dans l’Ida-Maraṣ (1)

▸ M. Guichard, Mém. Parrot, 2002, p. 155-156 : sur la piste des Bédouins qui allait de Yamis au Hasam, au sud du Yapṭurum (1), ne relevait pas de l’Ida-Maraṣ (1) mais était sim'alite

▸ F. van Koppen, Mém. Parrot, 2002, p. 328 n. 201

▸ J.‑M. Durand, NABU 2003/30 : région sim'alite

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 125, 127, 134, 146, 147, 186 : = p. 125 certainement au sud de Talhayum (1) mais jouxtant le pays de Sumum ; étymologie : « la très pierreuse », p. 146 : extrême Ouest de l’Ida-Maraṣ (1)

▸ D. Charpin, BBVO 20, 2009, p. 70 : au débouché du Wadi Djirdjib sur le Habur, en rive droite ; point de départ d’une route menant à Tuttul (1) via Malhatum

▸ M. Guichard, BBVO 20, 2009, p. 98 : ville de l’Ida-Maraṣ (1)

▸ M. Guichard, RA 103, 2009, p. 20, 21 n.13 : près du cours du Habur supérieur, au sud d’Ašlakka

▸ M. Guichard, BBVO 24, 2014, p. 77-108 : histoire du royaume de Zalluhan

ZALLUL          zone : C

Nom(s) OB : Zallul

Attestations

za-al-lu-ulki
     ARM 2 131 : 11, 22

Commentaire général

Himuš et Zallul sont deux localités situées sur l’Euphrate, sur la rive opposée à celle d’Ursum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 258 : s.v. Zallul : « Im Lande ⇨ Ursum ; zu YOS 13, 281 vgl. ⇨ Elip. »

▸ P. Villard, Amurru 2, 2001, p. 33, 82 n. 484 : p. 33 : sur la boucle de l’Euphrate

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 106, 118 n. 356 : p. 106 : Himuš est en vue de la ville de Zallul

▸ N. Ziegler, BBVO 20, 2009, p. 200-201 : très peu de choses connues sur ce site. « Die Stadt lag auf der linken Flussseite des Euphrat, an der Grenze zum Reich von Ursum, gewiss in der unmittelbaren Nähe von Ašiḫum. »

ZALMAQUM          zone : D

Nom(s) OB : Zalmaqum

Attestations

za-al-ma-qa-i
     Inédit [A.876] : 3

za-al-ma-qa-iki
     ARM 14 75 : 5 ; ARM 14 78 : 4

za-al-ma-qa-ia-amki
     ARM 14 75 : 10

za-al-ma-qa-yi
     ARM 3 57 : 9 ; ARM 13 144 : 14 ; ARM 28 19 : 5 ; FM 7 21 : 13

za-al-ma-qa-yi-im
     ARM 27 79 : 11

za-al-ma-qa-yi-imki
     ARM 27 82 : 10

za-al-ma-qa-yiki
     ARM 26/1 121 : 7 ; ARM 28 40 : 7

za-al-ma-qa-yu
     ARM 13 144 : 39

za-al-ma-qa-yu-maki
     ARM 14 76 : 22

za-al-ma-qa-yu-um
     ARM 27 78 : 7 ; FM 2 30 : 7

za-al-ma-qa-yu-umki
     Inédit [A.215] : 8 ; ARM 27 80 : 10

za-al-ma-qa-yuki
     ARM 13 143 : 11 ; ARM 14 77 : 14, 25 ; ARM 14 78 : 7 ; ARM 26/1 121 : 21

za-al-ma-qí
     ARM 28 79 : 12, 15 ; ARM 28 92 : 18′ ; FM 6 5 : 70

za-al-ma-qí-im
     Inédit [A.109] : 41 ; Inédit [A.2090] : 6 ; Inédit [A.2126] : 13 ; Inédit [A.933] ; A.915 (Durand CRRAI 46, p. 143-144) : 33 ; A.987 (Marello Mél. Fleury, p. 122 et n. 11) : 27 ; ARM 13 46 : 15′ ; ARM 13 146 : 21, 27 ; ARM 26/1 12 : 2′ ; ARM 26/1 40 : [51] ; ARM 28 12 : 5′ ; ARM 28 60 : 28 ; FM 6 51 : 5 ; FM 8 31 : 37

za-al-ma-qì-im
     A.2417 (Durand RA 82, p. 98-101) : 39

za-al-ma-qí-imki
     Inédit [A.439] ; Inédit [A.954] : 6 ; Inédit [A.1208] : 6 ; Inédit [A.2526] : 10 ; A.427+ (Charpin Mél. von Soden 2, p. 48-49) : 2′ ; A.715 (Dossin RA 35, p. 117) : 15 ; A.2995+ (Ghouti Mél. Fleury, p. 61-68) : 5 ; ARM 1 10 : 11, 13, 19, 14′ ; ARM 1 29 : 5 ; ARM 2 35 : 8 ; ARM 14 76 : 20 ; ARM 14 77 : 4 ; ARM 18 57 : 12 ; ARM 22 66 : 10 ; ARM 26/1 24 : 10, 13, 15, 45 ; ARM 26/1 266 : 18′ ; ARM 28 12 : 1′, 3′ ; ARM 28 15 : 9 ; ARM 28 57 : 13 ; ARM 28 62 : 40 ; FM 2 6 : [4] ; FM 2 9 : 3′ ; FM 6 5 : 37 ; FM 6 7 : 11 ; M.6009 (Guichard OBO 250, p. 67-71) : 25 ; M.6669 (Durand MARI 6, p. 271-273) : 8, 15 ; M.7340+ (Charpin & Durand MARI 4, p. 316-318) : 29 ; TH 72.8+ (Birot Mél. Kupper, p. 128-130) : 4

za-al-ma-qí-u
     KTT 38 : 4

za-al-ma-qú-um
     A.1212 (Durand RA 82, p. 109-110) : 34 ; FM 6 5 : 44, [62]

za-al-ma-qum
     Inédit [A.954] : 7 ; Inédit [A.1208] : 7 ; A.915 (Durand CRRAI 46, p. 143-144) : 34 ; A.1610+ (Durand RA 82, p. 108-110) : 36

za-al-ma-qumki
     ARM 2 21 : 20

Commentaire général

Le Zalmaqum désigne la région des affluents du Balih ; son étendue exacte n’est pas clairement délimitée. Le Zalmaqum était composé de plusieurs royaumes : à l’époque de Zimri-Lim, il s’agissait de ceux de Harranum (= Harran, n° HIGEOMES 57), Nihriya (probablement = Kazane Höyük, n° HIGEOMES 78), Hanzat (probablement à identifier avec Šubat-Šamaš = Tall Bandar Khan, n° HIGEOMES 440) et Šuda (2). Une variante du nom de la 33e année de règne de Hammurabi mentionne le Zalmaqum (Horsnell Year Names 2, Hamilton, 1999, p. 149 n. 102).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 259 : = s.v. Zalmaqum : « Z. wird vermutet von G. Dossin, RA 35, 117 Anm. 2 : in der Gegend von Ḫarrān ; von A. Finet, ARMT 15, 138, zwischen dem oberen ⇨ FN Baliḫ und ⇨ Šubat-Enlil ; von M. Falkner, AfO 18, 33 mit zusammenfassender Literatur und zuletzt M. Anbar, IOS 3, 18ff. – Z. ist dem Lande ⇨ Jamḫad verbunden. Bündnisse der Herrscher von Z. werden im Sîn-Tempel in Ḥarrān abgeschlossen (…) Z. ist dem Lande ⇨ Japṭurum benachbart (RA 42, 71). »

▸ P. Villard, UF 18, 1986, p. 408 n. 143 : pays de la région du Haut-Balih

▸ J.‑M. Durand, MARI 6, 1990

▸ P. Villard, MARI 6, 1990, p. 580 et n. 43 et 46

▸ M. Ghouti, Mél. Fleury, 1992, p. 61, 67-68 : p. 67 : « constitué de quatre royaumes »

▸ P. Marello, Mél. Fleury, 1992, p. 119 n. 2, 122 n. 11

▸ P. Villard, MARI 7, 1993, p. 327

▸ M. Bonechi & A. Catagnoti, Mém. Birot, 1994, p. 64-65 : p. 65 : « région du Harrân »

▸ D. Charpin, Mém. Birot, 1994, p. 182 n. 41 : M.5595

▸ S. M. Maul, Mém. Birot, 1994, p. 27, 33

▸ N. Wasserman, Mém. Birot, 1994, p. 326

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 329, 336-337, 342, 344-345, 348

▸ C. Michel, Amurru 1, 1996, p. 413-414

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 181 : s.v. Zalmaqum ; avec bibliographie antérieure

▸ P. Villard, Amurru 2, 2001, p. 82, 83, 86 n. 509, 123

▸ B. Lafont, Amurru 2, 2001, p. 219, 226, 263, 270 : = Harran (n° HIGEOMES 57)

▸ B. Lafont, Mém. Parrot, 2002, p. 388, 392

▸ M. Guichard, Mém. Parrot, 2002, p. 120, 121, 149

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 23, 39, 46, 51-53, 52 n. 203, 104, 106 n. 259, 112, 113 n. 313, 114, 119, 123, 126, 131, 148, 191, 2 : p. 23 : dans la région de Şanlıurfa (écrit Urfa), « dans la haute vallée du Balih »

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 117, 124, 125, 126, 127, 129 n. 108, 131 n. 118, 134, 140, 144, 159, 163, 166 n. 297, 170, 171, 176, : p. 124 : « région qui a de grandes affinités avec les Benjaminites, enserrée dans la boucle de l’Euphrate supérieur » ; n. 79 : « se présente surtout comme la réunion de 4 villes : Harrân, Nihriya, Hanzat et Šuda », même si la région est en fait plus étendue, comprenant aussi Aparha par exemple ; « plutôt vaste, s’étendant du cours de l’Euphrate au Hasam, longeant au moins le piémont du Ṭur-‘Abdîn » ; p. 127 : tétrapole yaminite ; p. 163 : yaminite

▸ M. Forlanini, CRRAI 46, 2004, p. 405

▸ I. Arkhipov, BBVO 24, 2014, p. 268-269 : « pays du Zalmaqum qui s’étendait entre l’Euphrate supérieur et le Triangle du Habur » ; Šubat-Šamaš (= Tall Bandar Khan, n° HIGEOMES 440) est une des capitales du Zalmaqum

▸ M. Guichard, BBVO 24, 2014, p. 79-81, 89

▸ A. Jacquet, BBVO 24, 2014, p. 110, 117, 121, 134-137, 140

▸ A.-I. Langlois, RlA sous presse

ZALPAH (1-2)

Attestations

za-al-páki
     FM 2 8 : 3′, 12′

za-al-pa-ah
     ARM 23 344 : 7 ; UIOM 2134 (Goetze JCS 7, p. 51-55) : iii 6

za-al-pá-ah
     YBC 4499 (Hallo JCS 18, p. 57-87) : 35

za-al-pa-ahki
     Inédit [A.480] : 20 ; Inédit [A.2090] : 7 ; Inédit [A.2526] : 11, 14 ; Inédit [A.3346] : 6′ ; A.1487+ (Villard MARI 5, p. 591-596) : 19, 34, 37, 39 ; ARM 1 118 : 11′, 12′ ; ARM 2 53 : 13 ; ARM 8 100 : 6 ; ARM 23 535 : ii 20 ; ARM 23 536 : 6′ ; ARM 26/1 24 : 3 ; ARM 26/1 153 : 29 ; FM 3 21 : 10′, 17′, 21′ ; KTT 373 : 10 ; M.9686 (Charpin & Durand MARI 4, p. 297 n. 19) : 2′, 5′

za-al-pa-ha-yuki
     KTT 92 : 10

za-al-pa-hu-úki
     Inédit [A.4339]

za-al-pa-i-imki
     Guichard BBVO 24 2 : 31

za-al-pá-ì-tum
     KTT 32 : 11

ZALPAH (1)          zone : D

Nom(s) OB : Zalpah

Identification : Hammam al‑Turkman, Tall (Ḥammām at-Turkumān, Tall)
Degré de certitude :
2
N° HIGEOMES :
55

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Zalpah (1) est connue comme une étape des « itinéraires paléo-babyloniens » et située entre Sahlala (probablement = Tall as-Sahlan, n° HIGEOMES 103) et Ṣerda (probablement = Tall es-Sedda, n° HIGEOMES 459), dans la vallée du Balih. L’identification avec Tall Hammam al‑Turkman a été proposée par J. M. Córdoba, AfO 17, 1990. Un nom d’année de Yahdun-Lîm mentionne cette ville, voir D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 58. À distinguer de Zalpah (2), à l’ouest de l’Euphrate, cf. D. Charpin, RA 97, 2003.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Falkner, AfO 18, 1957-58, p. 3, 21, 27, 31, 33-34 : passim : dans la zone de Šubat-Šamaš et Ahuna ; p. 34 : « Wir gelangen dadurch für das einen Tagemarsch südlich von Apum anzusetzende Zalpaḫ in das Gebiet des Tell el Ḥammān, und für Aḫunâ, die auf Zalpaḫ folgende Station, in die Gegend des antiken Ichnae, das in der Nähe des heutigen Chnēz gesucht wird. »

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 259-260 : s.v. Zalpaḫ : « Durch das aB Itinerar ist die Lage von aB Z. in der Gegend des oberen? ⇨ FN Baliḫ gesichert, wie schon richtig von W. v. Liere in AAS 7, 93 vermutet, da es einerseits zwischen ⇨ Aḫunā und ⇨ Apqum ša Baliḫā, andererseits zwischen Zaḫlala und ⇨ Ṣerdi/a angegeben wird ; Apqum ša Baliḫā ist aber sicher mit einem der Tulūl an der Balīḫ-Quelle identisch, während Ṣerdi/a durch den Text G. Dossin, RA 68, 28 am Balīḫ lokalisiert wird. Damit sind die Rekonstruktionen von A. Goetze, JCS 18, 116f. über den Verlauf des aB Itinerars in w Richtung von Ḥarrān widerlegt ebenso sein Lokalisierungs­vorschlag von Z. in der Gegend von modernem Sürüc. Mit K. R. Veenhof, AATT 292, und J. J. Finkelstein, JNES 21, 77, ist wohl eines der in der altassyrischen Handelsroute erwähnten Zalpa mit aB Z. identisch ; vgl. zu den möglichen zwei aA Zalpa P. Garelli, Assyriens, S. 122 Anm. 1 : aA Z. (1) = aB Z. in Nordsyrien, aA Z. (2) = Ortschaft n von Ḫattuša ; s. zu Z. (2) am schwarzen Meer jetzt RGTC 6, 491 und W. Röllig, Festschrift F. Dörner S. 762ff. ; M. Falkner, AfO 18, 33, trennt hingegen aB Z. von aA Z. ; s. zuletzt zusammenfassend M. Anbar, IOS 3, 13 Anm. 38 ; G. Dossin, RA 68, 33ff. – Zu hethitischem Zalpa I und II s. RGTC 6, 491. »

▸ M. van Loon, Akkadica 27, 1982, p. 33-34

▸ H. Weiss, MARI 4, 1985, p. 272 : = Hammam al‑Turkman

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : « P. Villard a indiqué dans ARM XXIII p. 513 : « L’expression “Zalpah du/des marchés” peut indiquer simplement un quartier marchand de la ville de Zalpah, cité du Balih par ailleurs bien connue » (et voir aussi ARM XXIII, p. 465 n. 19). Dans UF 18, 1987, p. 397 il a changé d’avis : « Zalpah ša mahîrim peut difficile­ment représenter un quartier de la cité du Balîh, comme je l’estimais dans ARMT XXIII, puisque cette ville doit être située nettement à l’ouest de Tuttul. On peut penser que l’expression signifie “Zalpah d’amont”, et qu’il s’agit d’une autre cité, localisée sur l’Euphrate, en amont du district de Tuttul. » La n. 77 propose de localiser cette Zalpah ša mahîrim « un peu en aval d’Emar » ; mais Hakkulân, Yabuhum et Zalpah ša mah(irêt)im ne seraient jamais mentionnés ailleurs, alors que la région de l’Euphrate qui va de Tuttul à Emar est relativement bien connue, de même que la zone du Balih. On est donc sûrement à l’ouest de l’Euphrate. Par ailleurs, l’itinéraire de Zimrî-Lîm vers l’Ouest passe par Yakaltum, qui est maintenant sûrement localisé à Tell Munbaqa. »

▸ J. M. Córdoba, AoF 17, 1990, p. 363 : = Hammam al‑Turkman

▸ J. L. Miller, AoF 28, 2001, p. 65-101

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 182 : s.v. Zalpaḫ [2] ; ≠ Ṣalpa [1] ; ≠ Ṣalpa [2] « Gegend von Birecik » ; ≠ Zalpaḫ [1]

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : « dans la vallée du Balih (1) » ; à distinguer de Zalpah (2), qualifiée de ša mahirim ou ša mahirêtim

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 126, 159, 166 n. 297, 169 n. 326-327, 170 n. 331, 171, 196 : p. 126 : cours supérieur du Balih, « sous l’emprise du Zalmaqum à l’époque de Zimrî-Lîm » ; p. 169 n. 326 : sur le Balih ; p. 171 : = Hammam al‑Turkman

▸ R. Koliński, Topoi 12, 2014, p. 14, 15 : entre Haqa et Burundum sur la route d’Aššur à Hahhum ; p. 15 : = Hammam al‑Turkman

ZALPAH (2)          zone : A, C, L

Nom(s) OB : Zalpah

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Nom d’un royaume situé à l’ouest de l’Euphrate. Son roi Anum-hirbi est attesté par la documentation de Mari et les archives paléo-assyriennes, voir J. L. Miller, AoF 28, 2001.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 259-260 : s.v. Zalpaḫ

▸ P. Villard, ARM 23, 1984, p. 513 : au sujet de Zalpah ša mahîrim

▸ P. Villard, UF 18, 1986, p. 390, 395, 397 et n. 77, 407 : voir carte p. 395 ; p. 397 : n’est pas un quartier de la cité du Balih car elle est à situer nettement à l’ouest de Tuttul ; Zalpah d’amont, autre cité, localisée sur l’Euphrate en amont du district de Tuttul ; un peu en aval d’Emar. (lu par l’auteur : Zalpah ša mahîrim/mahirêtim)

▸ J. L. Miller, AoF 28, 2001, p. 65-101

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 182 : s.v. Zalpaḫ [2] est cité Zalpaḫ [1] ša maḫīrim/maḫīrētim

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : Zalpah ša ma-hi-ri-im et Z. ša ma-hi-re-tim

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 172 n. 339 : « En revanche, Zalpah ša mahirêtim du 30 i, représente l’endroit que le roi a traversé. II ne s’agit pas de « Zalpah d’amont » puisque l’autre Zalpah se trouve sur le Balih, mais de « Zalpah d’en-face », une ville « au droit » se disant ina mahirtim. II faudrait donc chercher un tell qui réponde à Tell Mumbaqat sur la rive opposée. »

▸ M. Forlanini, OAAS 3, 2008, p. 75-76 (lu par l’auteur : Zalpa)

▸ K. R. Veenhof, OAAS 3, 2008, p. 13-16 : (documentation paléo-assyrienne) (lu par l’auteur : Zalpa)

▸ G. Barjamovic, CNIP 38, 2011, p. 107-122, 218, 411 ; p. 108 : distingue 4 villes de manière graphique « The northern Anatolian city is written as ‘Zalpuwa’, the town on the Balih is ‘Zalpah’, the city in the Amanus is ‘Zalwar’, and the Assyrian colony close to Hahhum is refered to as ‘the Assyrian Zalpa’, or simply as ‘Zalpa’. » ; p. 113 : « gateway between Syria and the zone of the Anatolian trade » ; p. 115 : « The Old Assyrian sources refer to a city located along the Euphrates upstream from Uršu. The city is only mentioned in the texts from Mari a single time because it was located on the periphery of its geographical horizon. The city was attacked and destroyed by Hattusili I very early in his reign. Due to its proximity to Hahhum, its territory was used as a staging point for the Hahhum campaign and as the rendezvous point of Hattusili and Tunip-Teššup or nearby Tikunani. This explains why Zalwar in the west was still free to act against Hattusili some years later in accordance with the story told in The Siege of Uršu. » ; p. 218 : « a possible location would be near the Kâhta River valley and the crossing at Khojan. » ; p. 411 : en amont de Samsat (lu par l’auteur : Zalpa)

ZALWAR          zone : C

Nom(s) OB : Zalwar

Attestations

uruza-al-wa-ar
     AOAT 282 3 : 11, 16

uruza-al-wa-arki
     Dietrich & Loretz UF 38 42.02 : 5

za-al-wa-arki
     ARM 22 151 : 30 ; ARM 26/2 547 : 10

Commentaire général

Voir Zalbar et Zarwar.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Forlanini, Hethitica 6, 1985, p. 55 : = Tilmen Höyük

▸ I. Guillot, Mém. Barrelet, 1997, p. 276

▸ B. Lafont, Amurru 2, 2001, p. 219

▸ J. L. Miller, AoF 28, 2001, p. 74-77 : vallée du Karasu, probablement = Tilmen Höyük

▸ F. Lerouxel, Mém. Parrot, 2002, p. 417

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 143, 183, 206, 208 n. 353, 209 : p. 183 : region de l’Amanus

▸ D. Charpin & J.‑M. Durand, Mél. Larsen, 2004, p. 107 : = Tilmen Höyük

▸ D. Charpin, Mél. Sanmartin, 2006, p. 227 et n. 36 : « Rien ne permet de dire que Zalba(r) se trouvait dans la vallée même de l’Euphrate. Si tel était le cas, on devrait la chercher entre Hahhum et Ursum. Mais il est fort probable qu’elle se situait plus à l’ouest. » ; n. 36 : « il serait difficile d’imaginer une Zalba(r) proche de Hahhum à distinguer d’une Zalwar (alias Zarwar) au sud de l’Amanus » (lu par l’auteur : Zalbar)

▸ A. Archi, Mél. Darga, 2008, p. 97 : = Tilmen Höyük

▸ N. Ziegler, BBVO 20, 2009, p. 201, n. 101

ZAMARI          zone : F

Nom(s) OB : Zamari

Attestations

za-ma-riki
     OBTR 308 : 5

Commentaire général

Localité des environs de Qaṭṭara (= Tall Rimah, n° HIGEOMES 101). À distinguer de Zamuri, à l’est du Tigre, et Zamiri, sans doute en Babylonie.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 260 : s.v. Zamaru

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : Zamari dans la région de Qaṭṭara ; à distinguer de Zamiri et Zamuri

ZAMBARANUM          zone : E

Nom(s) OB : Zambaranum

Attestations

za-am-ba-ra-na-am
     A.3664 (Guichard OBO 250, p. 78-80) : 8′

za-am-ba-ra-nimki
     OBTCB 77 : 8′ ; Inédit [A.530] : 19 (Guichard, OBO 250, p. 79)

Commentaire général

Localité des environs de Nagabiš et d’Ašnakkum (= Tall Chagar Bazar, n° HIGEOMES 66). On peut la chercher à proximité de cette dernière.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 260 : s.v. Zammarânum

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 182 : s.v. Zammaranum

▸ M. Guichard, OBO 250, 2011, p. 79-80 : leccture Zambaranum et non Zammaranum ; « Zambaranum est une localité apparemment voisine de Nagabbiš comme semble l’indiquer la lettre contemporaine du roi d’Ašnakkum (inédite) A.530 : 19 » ; « proche d’Ašnakkum »

ZAMIYAN          voir AMIYAN

ZAMIYATUM (1)          zone : F

Nom(s) OB : Zamiyatum, Zamihatum

Attestations

uruza-mi-a-ti
     OBTR 226 : 5

uruza-mi-a-tumki
     OBTR 316 : 3

za-mi-a-timki
     TA 2100 (Postgate Iraq 35, p. 174, pl. 71-72) : ⸢2⸣

za-mi-ha-timki
     OBTR 244 : ii 5′ ; OBTR 245 : i ⸢33⸣

za-mi-ia-tamki
     ARM 1 121 : 6

Commentaire général

Zamiyatum fut identifiée avec le site moderne de Tall Taya (n° HIGEOMES 122) par J. N. Postgate, Iraq 35, 1973. Les fouilles de ce site mirent au jour deux textes scellés par Haṣidanum, gouverneur du district de Karana (1) (peut-être = Tall Afar, n° HIGEOMES 724) à l’époque du royaume de Haute-Mésopotamie. L’un d’eux mentionne Zamiyatum. Cette identification n’est pas une certitude, voir la note de B. Vollemaere, NABU 2016/10. À distinguer de Zamiyatum (2), à l’est du Tigre.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J. N. Postgate, Iraq 35, 1973, p. 173-175 : p. 175 : « if our reading is correct, it is very tempting to read our place-name as Samiātum, and so consider it as a plural form of the word samītum, which is described as a “Mauersockel” (AHwb 1017b). As Dr. Reade points out to me, “wall-foundations” would be a most apt designation for Tell Taya today, and the remains of the 3rd. millennium city would certainly have been the most conspicuous feature of the site in the Old Babylonian period, and therefore the possibility raised by this tablet that the Old Babylonian name of the site was Samiātum may be thought to gain additional support from this consideration. »

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 260 : s.v. Zamijatum, ne distingue pas Z. (1) et (2) : « Zum Gebiet von ⇨ Qabrā, am Ufer des ⇨ FN Zâbum (ARM 1, 121), deshalb wohl nicht = Tall Ṭāya (2), wie von N. Postgate, Iraq 35, 174f. angenommen. »

▸ D. Charpin, RA 84, 1990, p. 95 : propose de distinguer Z. (1) et (2)

▸ R. M. Whiting, Tall al‑Ḫamīdīya 2, 1990, p. 202 n. 175

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 182 : s.v. Zamiatum [1] ; ≠ Zamiatum [2]

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : Tall Taya, à 8 km de Tall Rimah

▸ B. Vollemaere, NABU 2016/10 : Zamiyatum ≠ Tall Taya ; Zamiyatum = Tall es-Shiba (n° HIGEOMES 397)

ZAMMARANUM          zone : W

Commentaire général

Voir Zambaranum.

ZANASI          zone : D, E

Nom(s) OB : Zanasi

Attestations

za-a-na-siki
     FM 11 79 : 5

za-na-siki
     Inédit [A.861] : 6 ; Inédit [A.3292] : 11 ; ARM 23 544 : 4

Commentaire général

Zanasi est à chercher dans la région de Der (2) et de Gaššum. Il faut peut-être l’identifier avec Zinasi.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Ghouti, Mél. Fleury, 1992, p. 65

▸ M. Anbar, MARI 7, 1993, p. 392

▸ D. Charpin, Mém. Birot, 1994, p. 179, 182 et n. 41 : M.5595 ; Zinasi = Zanasi, « même région que Dîr du Balih et Gaššum »

▸ Y. Wu, SJAC 1, 1994, p. 103-104, 294

▸ Y. Wu, NABU 1994/67

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 349 : « proche de Dîr du Balih et Gaššum »

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 183 : s.v. Zānasi ; = Zinasi

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 221 : région du Balih

▸ J.‑M. Durand, RA 105, 2011, p. 162 n. 29 : dans la région nord-ouest de la Haute-Djéziré

ZANIPA          voir SANIPA

ZANIPATUM          voir SANIPATUM

ZAPAD (1-2)

Attestations

za-pa-adki
     ARM 23 428 : 16 ; ARM 24 1 : 2 ; ARM 26/1 261 : 20 ; FM 2 37 : 7, 11 ; inédit [M.15294] (cf. ARM 26/1, p. 564)

ZAPAD (1)          zone : B, E

Nom(s) OB : Zapad

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Localité du district de Saggaratum. À distinguer de Zapad (2).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, ARM 26/1, 1988, p. 564 : « Cette ville de Zapad est bien documentée par ARMT XXIII comme se trouvant dans le district de Saggarâtum (cf. n°428, 16 et n°429, 19). On se reportera de même à M.7450 cité ibid. p. 324. Les deux villes [i.e. Zapad et Zurubban] ne sont donc pas proches. »

▸ M. Bonechi & A. Catagnoti, Mém. Birot, 1994, p. 73 : appartient au district de Saggaratum

▸ P. Villard, Amurru 2, 2001, p. 65 : appartient au district de Saggaratum

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : dans le district de Saggaratum

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 111 n. 296

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 167

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 228, 229, 231, 232 : p. 228 : rive gauche de l’Euphrate, district de Saggaratum, clan des Yarihum ; p. 229 : à quelques kilomètres au nord de Saggaratum

ZAPAD (2)          zone : B

Nom(s) OB : Zapad

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Ville située en amont de Rapiqum (probablement = Tall Anbar, n° HIGEOMES 783) sur l’Euphrate, attestée par un texte inédit de Mari. Elle est à distinguer de Zapad (1), du district de Saggaratum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, ARM 26/1, 1988, p. 564 : « Il existe une autre ville de Zapad, en amont de Râpiqum, selon [le texte inédit M.15294] e-lu-nu-um ra-pí-ki-imki i-na za-pa-adki, ú-ša-ar-bi-ib = “Il prit du repos dans Zapad, en amont de Râpiqum”. »

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 31 : en amont de Rapiqum

ZARA          zone : F

Nom(s) OB : Zara ; Zarra

Identification : Djebel Ishkaft (Ǧabal Iškaft)
Degré de certitude :
2

Attestations

za-ra
     Inédit [A.3292] ; A.361 (Charpin Mél. Garelli, p. 139-147) : i 11′ ; M.9623 (Charpin Tall al‑Ḥamīdīya 2, p. 79) : 13

za-ar-ri
     ARM 26/1 177 : 14

Commentaire général

Montagne identifiée avec le Djebel Ishkaft, la plus orientale des trois montagnes qui forment le Djebel Sindjar.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ G. F. del Monte & J. Tischler, RGTC 6, 1978, p. 494

▸ F. Joannès, NABU 1988/19 : mentionne la ville Habbanum de la montagne Zara ; = Djebel Ishkaft

▸ J.‑M. Durand, Dossiers d’Archéologie 155, 1990, p. 8

▸ D. Charpin, Mél. Garelli, 1991, p. 144, 146

▸ J.‑M. Durand, SEL 8, 1991, p. 86-87

▸ J. Eidem, Mél. Garelli, 1991, p. 205

▸ F. Joannès, Mél. Garelli, 1991, p. 176

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 38, 1992, p. 110 : mont Ishkaft dans le Djebel Sindjar ; = Zarra, = Ṣarra

▸ F. Joannès, Cahiers du Centre Glotz 3, 1992, p. 1 : « la chaîne du Sinjar, dans laquelle il faut distinguer trois ensembles s’étendant d’ouest en est : le Djebel Jéribé, le Djebel Sinjar proprement dit, et le Djebel Ishkaft. Dans l’antiquité, au IIe millénaire av. J.-C., ces trois ensembles portaient le nom de Murdi, Saggar (d’où est dérivé directement le nom du Sinjar), et Zara. »

▸ G. F. del Monte, RGTC 6/2, 1992, p. 192

▸ D. Cadelli, Mém. Birot, 1994, p. 165

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 349 : = Djebel Ishkaft

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 164-165 : = Djebel Ishkaft

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 183-184 : s.v. Zara ; montagne

ZARHANUM          zone : E

Nom(s) OB : Zarhanum

Attestations

uruza-ar-ha-nimki
     PIHANS 117 20 : 5, 10, 13

za-ar-ha-nu-umki
     ARM 26/2 323 : 56

Commentaire général

Localité du pays d’Apum (1). La ville est mentionnée dans le nom de la 23e année du règne de Samsu-iluna comme conquête après Šahna, capitale du pays d’Apum, et avant Putra et Susa.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ I. J. Gelb, JCS 15, 1961, p. 35

▸ D. O. Edzard, G. Farber & E. Sollberger, RGTC 1, 1977, p. 194 : s.v. Zar’ânum

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 262 : s.v. Zarḫānum : « Vgl. RGTC 1, 194 und A. Westenholz, JNES 34, 289 zu za-ar-é-numki »

▸ D. Charpin, MARI 5, 1987, p. 133 : mention dans le nom de l’an 23 de Samsu-iluna

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 184 : s.v. Zarḫanum ; = Zar'ānum ; distingue bien Zarhanum et « Bīt-Zarḫān : im Distrikt von Saggaratum »

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 32 : Zarhanum, dans le pays d’Apum (1) ; à distinguer de Zarhan/Bit-Zarhan

ZARRI (1-3)

Attestations

za-ar-ri
     ARM 9 291 : i 19

za-ar-ri-yiki
     ARM 24 233 : vi′ 14′

za-ar-riki
     ARM 5 80 : 19 ; ARM 8 67 : 5 ; ARM 9 253 : i 11 ; ARM 22 121 : 3 ; ARM 22 320 : 4‴ ; ARM 23 69 : 17 ; ARM 23 426 : 4 ; ARM 23 428 : 3 ; ARM 24 1 : 14 ; ARM 24 232 : [62] ; ARM 24 233 : ii 36 ; ARM 26/1 241 : 4 ; ARM 27 61 : 7

za-ar-riki-ma
     ARM 13 123 : 15

za-riki
     ARM 26/1 74 : 19

za-ar-ri-am₇-na-an
     ARM 23 428 : 22

za-ar-ri-am₇-na-anki
     FM 8 23 : 2′

za-ar-riki-ia-ri-hi-iki
     ARM 22 264 : 17′

za-ar-riki-ra-bi-im
     Inédit [M.7322] : 23

za-ar-ri-ra-bi-yu-um
     ARM 23 428 : 28

za-ar-ri-ra-bi-yu-umki
     ARM 9 291 : i 19

ZARRI (1)          zone : B

Nom(s) OB : Zarri ; Zarri-Amnanum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Zarri-Amnanum est une localité du district de Saggaratum. À distinguer de Zarri (2), ou Zarri-Rabbiyum, et Zarri (3), ou Zarri-Yarihum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 262 : s.v. Zarru et Zarri-amnān : « Etymologisch zu sarru “Kornstadel”, s. AHw 1030a, zu stellen ? »

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 98 : ville yaminite ; « les deux Sarrum connues (Amnanéenne et Rabbéenne) sont en effet des villes du district de Saggarâtum »

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 32 : Zarri-Amnanum : dans le district de Saggaratum ; « On a donc au moins trois localités homonymes, différenciées par l’adjonction d’un nom de tribu. On trouve notamment en ARM XXIII 429 : Zarri (3), Zarri-Amnân (22) et Zarri-Rabbiyûm (29). »

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 168

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 228, 231, 232 : rive droite de l’Euphrate, district de Saggaratum, clan des Amnanum, quelques kilomètres au nord de Saggaratum

ZARRI (2)          zone : B

Nom(s) OB : Zarri ; Zarri-Rabbiyum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Zarri-Rabbiyum est une localité du district de Terqa. À distinguer de Zarri (1), ou Zarri-Amnanum, et Zarri (3), ou Zarri-Yarihum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ M. Birot, Syria 35, 1958, p. 21-23 : commentaire d’ARM 9 291, un recensement de femmes du « district de Terqa » ; ces femmes proviennent de Zarri-Rabbiyum [= Zarri (2)] ; Ya'il ; Nara, Tillazibim et Nihadum

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 262 et 263 : s.v. Zarru et Zarri rabium

▸ J.‑M. Durand, LAPO 18, 2000, p. 98 : ville yaminite ; « les deux Sarrum connues (Amnanéenne et Rabbéenne) sont en effet des villes du district de Saggarâtum »

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 32 : Zarri-Rabbiyum : dans le district de Saggaratum ; « On a donc au moins trois localités homonymes, différenciées par l’adjonction d’un nom de tribu. On trouve notamment en ARM XXIII 429 : Zarri (3), Zarri-Amnân (22) et Zarri-Rabbiyûm (29). »

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 168 (lu par l’auteur : Sarri Rabbiyum)

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 228, 229, 231, 232 : p. 228 : rive droite de l’Euphrate, district de Saggaratum, clan des Rabbum, non loin de Halabit ; p. 229 : au nord de Dur-Yahdun-Lim

ZARRI (3)          zone : B

Nom(s) OB : Zarri ; Zarri-Yarihum

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Localité du district de Mari. À distinguer de Zarri (1), ou Zarri-Amnanum, et Zarri (2), ou Zarri-Rabbiyum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 262 : s.v. Zarru : « Etymologisch zu sarru “Kornstadel”, s. AHw 1030a, zu stellen ? »

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 32 : Zarri-Yarihum dans le district de Mari (lu par l’auteur : Zarri-Yarihi) ; « On a donc au moins trois localités homonymes, différenciées par l’adjonction d’un nom de tribu. On trouve notamment en ARM XXIII 429 : Zarri (3), Zarri-Amnân (22) et Zarri-Rabbiyûm (29). »

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 226, 231, 232 : p. 226 : en amont d’Appan ; « Šamdudu, Mišlân, Ša-iṣṣurâtim et Zarri-Yahurri, ces quatre localités appartenant toutes au clan des Yahrurû » ; proche de Mišlan ; p. 231 : district de Mari (lu par l’auteur : Zarri-Yahurri)

ZARWAR          zone : C

Nom(s) OB : Zarwar

Attestations

za-ar-wa-arki
     M.11317 (ARM 32, p. 292) : 3

Commentaire général

Zarwar est probablement identique à Zalwar et Zalbar.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 263

▸ M. Guichard, NABU 1993/54

▸ D. Charpin, Mél. Sanmartin, 2006, p. 227 n. 36 : « il serait difficile d’imaginer une Zalba(r) proche de Hahhum à distinguer d’une Zalwar (alias Zarwar) au sud de l’Amanus »

ZATUMRUM          zone : E

Nom(s) OB : Zatumrum

Attestations

uruza-tum-ri
     Ismail Leilan 42 : 6

uruza-tum-riki
     Ismail Leilan 77 : 3

za-tu-mu-ri-imki
     ARM 4 38 : 19′ ; ARM 5 61 : 15

za-tu-um-riki
     Ismail Leilan 110 : 4 ; Vincente Leilan 32 : 13 ; Vincente Leilan 54 : 5 ; Vincente Leilan 69 : 10 ; Vincente Leilan 78 : 10 ; Vincente Leilan 172 : 8

Commentaire général

Localité des environs de Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ F. Ismail, Leilan, 1991, p. 62

▸ C.-A. Vincente, Leilan, 1991, p. 442

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 86, 113 : p. 86 : à proximité de Šubat-Enlil/Šehna ; p. 113 : Zatumurum

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 184 : s.v. Zatumri

ZATUPANATUM          zone : E

Nom(s) OB : Zatupanatum

Attestations

za-tu-pa-na-tim
     ARM 27 68 : 25

Commentaire général

Localité mentionnée par le texte ARM 27 68 comme lieu d’une attaque des habitants du Numha (1).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 135 (lu par l’auteur : Zatupanatim)

▸ J.‑M. Durand, BBVO 20, 2009, p. 54 : au nord de Latihum, rappelle Šapanas/zim, sur la rive gauche du Habur ?

ZIBNATUM (1-3)

Attestations

zi-ib-na-tim
     AbB 9 259 : 30 ; ARM 23 427 : iii 19′, iv 32′ ; ARM 23 433 : iv 12 ; ARM 24 158 : 5 ; ARM 26/1 16 : 26 ; FM 10 43 : 4 ; FM 10 86 : iv 59

zi-ib-na-timki
     Inédit [A.2924] : 14 ; ARM 1 18 : 21, 36, 41 ; ARM 3 39 : 3′ ; ARM 14 61 : 4 ; ARM 14 81 : 21 ; ARM 21 320 : 10′ ; ARM 23 427 : iv 44′ ; ARM 23 432 : iii 7, iv 12 ; ARM 23 596 : ii 23′ ; ARM 24 233 : ii 19 ; ARM 26/1 163 : 10′ ; ARM 26/1 280 : 10′ ; FM 2 49 : 6 ; FM 8 19 : 31 ; FM 8 46 : 15 ; FM 9 69 : 5′ ; FM 10 11 : 8 ; FM 10 74 : 8 ; FM 10 75 : 42 ; FM 10 76 : 15′ ; FM 10 77 : iii 28 ; FM 10 81 : ii 1′ ; M.5148+ (Durand Mél. Kupper, p. 156-157) : 27 ; M.10634 (FM 12, p. 161) : 2 ; M.11641 (ARM 32, p. 354) : 12 ; M.11990 (ARM 32, p. 354) : 12

uruzi-ib-na-timki
     AbB 10 180 : 5′

zi-ib-na-tum
     Wilcke RA 73, p. 41-46 : v 6

zi-ib-na-tumki
     Wilcke RA 73, p. 41-46 : vi 19 ; AbB 4 36 : 8

ZIBNATUM (2)          zone : B

Nom(s) OB : Zibnatum

Identification : Mohasan, Tall (Muḥasan, Tall)
Degré de certitude : 1
N° HIGEOMES :
222

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Ville du district de Saggaratum, étape entre Dur-Yahdun-Lim (= Deir ez-Zor, n° HIGEOMES 719) et Samanum (peut-être = Mayadin, n° HIGEOMES 729). Sa localisation à Tall Mohasan (n° HIGEOMES 222) représente une hypothèse. À distinguer de Zibnatum (1), dans la région de Larsa, et de Zibnatum (3), ou Zibnatum ša Ilasakar, également dans le district de Saggaratum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 264 : s.v. Zibnātum, distingue deux toponymes : « D. O. Edzard, ZZB 178 Anm. 973 trennt Z. (1) der Mari-Texte von Z. (2) der Larsa- und Nippur-Texte. Die Lage von Z. (2) ist unbekannt ; Z. (1) sollte w oder n von ⇨ Saggaratum liegen, da einer der Wege von Z. nach ⇨ Terqa über ⇨ Saggaratum führt (ARMT 14, 61) ; ⇨ Tuttul. – Vgl. zum Lemma CAD Z 104a. (…) »

▸ J.‑M. Durand, BAH 136, 1990, p. 115 n. 46 et p. 122-123

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 32 : dans le district de Saggaratum, sans doute à localiser à Tall Mohasan ; différente de Zibnatum (1), dans la région de Larsa

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 161 : = Tall Mohasan

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 228 n. 9 : = Tall Mohasan, qui se trouvait à mi-chemin entre Dur-Yahdun-Lim et Terqa (1)

▸ J.‑M. Durand, FM 8, 2005, p. 76

▸ L. Marti, FM 10, 2008, p. 73 : ville appartenant au district de Saggaratum

▸ J.‑M. Durand, BBVO 20, 2009, p. 47-48 : sur la rive droite de l’Euphrate, l’actuel Tall Mohasan, appartient au district de Saggaratum ; étape entre Terqa (1) et Dur-Yahdun-Lim

ZIBNATUM (3)          zone : B

Nom(s) OB : Zibnatum ; Zibnatum ša Ilasakar ; Zibnat Ilasakar

Attestations : voir ci-dessus

Commentaire général

Zibnatum ša Ilasakar est homonyme de Zibnatum (2) (peut-être = Tall Mohasan, n° HIGEOMES 222) également dans le district de Saggaratum. À distinguer de Zibnatum (1), dans la région de Larsa.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 264 : distingue deux Zibnatum

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 32 : Zibnatum ša Ilasakar (var. Zibnat Ilasakar) : dans le district de Saggaratum

ZIHLALUM          voir SAHLALA

ZIKKU (1)          zone : E

Nom(s) OB : Zikku

Attestations

zi-ik-ku-úki
     OBTCB 12 : iv ⸢8⸣ ; OBTCB 88 : iv 7

Commentaire général

Zikku est mentionnée par les archives de Tall Chagar Bazar (n° HIGEOMES 66) et doit être cherchée à proximité de cette dernière. À distinguer de Zikku (2), à l’est du Tigre.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 265 : s.v. Zikkû

▸ D. Charpin, RA 97, 2003, p. 32 : dans la région de Tall Chagar Bazar (n° HIGEOMES 66) ; différente de Zikku (2) à l’est du Tigre

ZILHAN          zone : E

Nom(s) OB : Zilhan

Attestations

zi-il-ha-an
     M.11215 (ARM 32, p. 359) : 8

zi-il-ha-anki
     A.675-bis+ (ARM 32, p. 362-363) : 35 ; A.1259 (ARM 32, p. 367-369) : 5 ; ARM 2 27 : 6 ; ARM 13 36 : 11 ; ARM 23 535 : i 5 ; ARM 25 48 : 6 ; ARM 26/2 302 : 4 ; ARM 27 26 : 8 ; ARM 27 28 : 31 ; ARM 27 55 : 10′ ; ARM 27 61 : 10 ; ARM 28 92 : 9′ ; ARM 28 101 : 25 ; ARM 31 158 : 11 ; ARM 31 161 : 6 ; FM 8 26 : 9 ; M.11235 (ARM 32, p. 359-360) : 12

zi-il₅-ha-anki
     ARM 28 65 : 61 ; Charpin MARI 7 5 : 11

Commentaire général

Localité située à l’ouest de Ṭabatum (1) (= Tall Taban, n° HIGEOMES 144) et du Habur, à la limite septentrionale du district de Qaṭṭunan (probablement = Tall Fadgami, n° HIGEOMES 153).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 265

▸ P. Villard, UF 18, 1986, p. 389, 393, 395, 396 : voir la carte p. 395

▸ A. Catagnoti, Mél. Fleury, 1992, p. 25 n. 9 : M.9767

▸ D. Charpin, MARI 7, 1993, p. 178

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 84

▸ M. Bonechi, NABU 1994/96 : lecture Silhan sur le verbe salâhum « irriguer » (lu par l’auteur : Silḫân)

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 337, 337 n. 60 : « entre Qaṭṭunan et Ṭabatum [FJ] ou au-delà de Ṭabatum [MB] »

▸ J.‑M. Durand, LAPO 16, 1997, p. 377, 636-637 : p. 636-637 : ville du district de Qaṭṭunan, dans la région de Hasseke, porte de la Djézireh

▸ B. Lion & C. Michel, MARI 8, 1997, p. 710 : à la frontière nord du district de Qaṭṭunan

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 429-430 : au nord de Qaṭṭunan, sans doute la limite de son district ; « lieu pierreux »

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 215

▸ J.‑M. Durand, FM 8, 2005, p. 87b, 206 : en amont de Ṭabatum, sur la rive opposée, près du Kawkab (lu par l’auteur : Silhan)

▸ J.‑M. Durand, BBVO 20, 2009, p. 55 : vers Ṭabatum, sur les contreforts du Kawkab (lu par l’auteur : Z/Silhan)

▸ D. Charpin, BBVO 20, 2009, p. 66-67 n. 34 : entre Qaṭṭunan et Ṭabatum

▸ J.‑M. Durand, StCh 1, 2010, p. 57 : « le nom de ce toponyme a de bonnes chances de se lire Ṣilhân et de signifier « L’endroit pierreux » (ṣilh-ân-) » ; séquence Qaṭṭunan, Ṭabatum, [Zil]han, Dur-ṣabim dans ARM 27 28, donc Zilhan était au nord de Ṭabatum ; = Tall Bderi (n° HIGEOMES 30) ? (lu par l’auteur : Ṣilhan)

▸ N. Ziegler, RA 105, 2011, p. 8-9 : en face de Ṭabatum, frontière septentrionale du district de Qaṭṭunan à l’ouest du Habur, ≠ Tall Bderi proposé par J.‑M. Durand 2010, p. 57, car sur la rive orientale et non occupé au Bronze Moyen

▸ M. Guichard, BBVO 24, 2014, p. 80

ZINASI          zone : D, E

Nom(s) OB : Zinasi

Attestations

zi-na-siki
     FM 2 109 : 10′

Commentaire général

Localité de Haute-Mésopotamie, attestée lors du déplacement de Yahdun-Lim dans le triangle du Habur. Elle est peut-être à identifier avec Zanasi, mentionnée par les textes plus récents.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin, Mém. Birot, 1994, p. 182, 197 : p. 182 : hapax, « cependant [on est] très tenté de l’identifier à la ville de Zanasi », « connue pour être située dans la même région que Dîr du Balih et Gaššum » ; p. 197 : 109 : 10′

▸ G. Chambon, FM 11, 2009, p. 117 : région du Balih

ZINIYAN          zone : B

Nom(s) OB : Zinen ; Ziniyan

Attestations

zi-né-enki
     FM 2 101 : 4

zi-ni-ia-aki
     ARM 23 595 : 8′

zi-ni-ia-an
     ARM 22 7 : 5

zi-ni-ia-anki
     Inédit [A.2594] : 16 ; A.670 (Charpin MARI 5, p. 600-601) : 6 ; ARM 10 143 : 10 ; ARM 22 222 : 8 ; ARM 23 69 : 3 ; ARM 23 464 : 4 ; ARM 23 507 : 7 ; ARM 26/2 462 : 6, 9 ; FM 10 12 : 7 ; FM 10 75 : [33] ; FM 10 77 : ii 45′ ; FM 10 87 : ii 1′

Commentaire général

Localité du district de Saggaratum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 265

▸ D. Charpin, Mém. Birot, 1994, p. 187, 187 n. 65, 194 : p. 187 : dans le district de Saggaratum

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 85 n. 17 : « Ziniyân se trouve dans le district de Saggarâtum, d’après A.4434 [= ARM 23 69], mais il peut en exister au moins deux puisque l’on mentionne aussi zi-ni-ia-an ia-ha-ap-pí-li-i-im. Il existe de façon nette un halaṣ zi-ni-ia-aki. »

▸ B. Lion, Amurru 2, 2001, p. 157

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 167 n. 303 : « La ville ne se situe pas “près de Ṣubâtum” comme le propose ARM XVI/1, selon une lecture trop hâtive de X 143 ; Ṣubatum est bien dans le district de Mari, mais Ziniyân se trouve dans celui de Saggâratum, rive droite (côté Dûr-Yahdun-Lîm) ; Ziniyân est dite également Yahapa/illûm du nom d’un clan (benjaminite?) »

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 228, 229, 231, 232 : p. 228 : rive droite de l’Euphrate, district de Saggaratum, clan des Yahrurum (Ziniyan-Yahappalum) ; p. 229 : au nord de Dur-Yahdun-Lim

ZIRANUM          zone : C, D

Nom(s) OB : Ziranum

Attestations

zi-ra-nimki
     ARM 5 6 : 5

Commentaire général

Ziranum n’est mentionnée que dans une lettre de Yasmah-Addu, ARM 5 6, et pourrait être le nom d’une montagne au nord-est du royaume de Karkamis (= Jerablus, n° HIGEOMES 22).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J.‑M. Durand, LAPO 16, 1997, p. 314-315 : hapax ; proche de Karkamis

▸ N. Ziegler, BBVO 20, 2009, p. 198 : « Kasmer Dagh », au nord-est de Karkamis

ZIRRAMUM          zone : E

Nom(s) OB : Zirramum

Attestations

zi-ir-ra-mi
     PIHANS 117 LT 1 : i 6 ; PIHANS 117 LT 2 : i 10

Commentaire général

Lieu de culte du dieu Nergal mentionné dans deux « traités » découverts à Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J. Eidem, NABU 1996/6 : en Haute-Mésopotamie

▸ J. Eidem, PIHANS 117, 2011, p. 366 : « A town Zirramu(m), evidently an important north Mesopotamian cult center, is otherwise only attested in some as yet unpublished texts from Mari (Eidem 1996a). »

ZIYATUM          zone : F

Nom(s) OB : Ziyatum

Attestations

zi-ia-timki
     ARM 5 35 : 30

Commentaire général

Localité du district de Karana (1) (peut-être = Tall Afar, n° HIGEOMES 724) à l’époque du royaume de Haute-Mésopotamie.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 265 : s.v. Zijatum

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 185 : s.v. Ziatum

ZIZKIBUM          zone : C

Nom(s) OB : Zizkibum

Attestations

zi-ik°-ki-bi-bim
     FM 11 99 : 2

zi-iz-ki-bi-im
     FM 11 65 : 3 ; FM 11 96 : 2

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ G. Chambon, FM 11, 2009, p. 107 : terroir de la région d’Apišal

▸ G. Chambon, BBVO 20, 2009, p. 237 : terroir dans les environs d’Apišal

ZUKKU          zone : F

Nom(s) OB : Zukku

Attestations

zu-uk-kuki
     OBTR 203 : 14

Commentaire général

Localité uniquement documentée par les archives de Qaṭṭara (= Tall Rimah, n° HIGEOMES 101). Elle est à chercher dans la zone d’influence de cette dernière.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 266

ZUNNANUM          zone : E, F

Nom(s) OB : Zannanum ; Zunnanum

Attestations

uruza-an-na-nimki
     PIHANS 117 11 : 4

zu-un-na-nimki
     ARM 14 109 : 15

Commentaire général

Ville de Haute-Mésopotamie attestée par la lettre PIHANS 117 11 de Šepallu, peut-être roi de Karana (1) (peut-être = Tall Afar, n° HIGEOMES 724).

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 266 : région frontière entre Andarig et Šubat-Enlil/Šehna

▸ J. Eidem, RA 85, 1991, p. 132

▸ M. C. Astour, Mari in Retrospect, 1992, p. 8

▸ B. J. Beitzel, Mari in Retrospect, 1992, p. 49

▸ P. Villard, CRRAI 38, 1992, p. 198

▸ M. Anbar, NABU 1992/100 (lu par l’auteur : Zanannum)

▸ F. Joannès, Amurru 1, 1996, p. 331 : passe à travers le Djebel Sindjar

▸ J. Eidem, NABU 1996/6

▸ J.‑M. Durand, LAPO 16, 1997, p. 549-550, 566, 609 : p. 549-550 : contre le RGTC 3 ; « lieu où, quittant la plaine, il existe une route secondaire pour traverser le Sindjar par un endroit sans doute escarpé »

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 185-186 : s.v. Zunnanum ; ≠ Zannanum

ZUNULLA          zone : G, H

Nom(s) OB : Zunulla

Attestations

zu-nu-ul-laki
     OBTR 10 : 12′ ; OBTR 11 : 8

Commentaire général

Localité uniquement documentée par les archives de Qaṭṭara (= Tall Rimah, n° HIGEOMES 101). Elle serait située sur la rive gauche du Tigre.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 266 : « Am ö Ufer des Tigris ? s. zu Rimāḥ Nr 10. »

ZUQIQIP          voir SUDIB (MTT II)

ZURAMMA          voir MAZURADUM

ZURMAHUM          zone : B

Nom(s) OB : Zurmah ; Zurmahum

Attestations

zu-ur-m[a-h…]
     ARM 21 394 : 2′

zu-ur-ma-ahki
     ARM 23 258 : 7

zu-ur-ma-ha-tum
     ARM 7 254 : ⸢2⸣, ⸢3′⸣

zu-ur-ma-hi-imki
     ARM 8 100 : 22 ; ARM 21 138 : 21

zu-úr-ma-hi-imki
     ARM 2 55 : 5, 7

zu-ur-ma-hu-um
     ARM 23 428 : 11

zu-ur-ma-hu-umki
     Inédit [T.282] : 21, 23 ; Inédit [T.322+T.355] : 21′

Commentaire général

Localité du district de Mari.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 267 : s.v. Zurmaḫum

▸ J.‑M. Durand, BAH 136, 1990, p. 115, 127 : Zurmahhum [râkibum de –] est un canal d’irrigation par gravité ; partie la plus en amont de l’alvéole de Mari, donc au départ du canal de rive droite

▸ D. Charpin, Mél. Fleury, 1992, p. 35, 36

▸ D. Cadelli, Mém. Birot, 1994, p. 168, 169 : p. 168 : 89 : 10 ; p. 169 : appartient au district de Mari

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 167

▸ A. Millet Albà, CRRAI 46, 2004, p. 227, 229 n. 17, 231, 232 : p. 227 : sur la rive droite de l’Euphrate ; appartient au clan des Yarihum ; p. 231 : district de Mari

ZURRA          zone : E, F

Nom(s) OB : Šurra ; Zurra

Attestations

šu-ur-raki
     ARM 26/2 418 : 7, 8, 10

zu-úr-ra
     Ismail Leilan 91 : 5

zu-ur-raki
     Inédit [A.3292] ; Inédit [M.5705] : vi 2 ; Inédit [M.6134] ; ARM 6 33 : 5, 27 ; ARM 14 109 : 20 ; ARM 26/2 421 : 12′ ; A.3209 [Joannès Mél. Birot 7] : 14

zu-úr-raki
     Brussels 2 (PIHANS 117, p. 289) : 6 ; FM 2 118 : 13

uruzu-úr-raki
     PIHANS 117 42 : 4, 8 ; PIHANS 117 67 : 12

zu-ur-ra-aki
     ARM 3 44 : 9 ; ARM 21 348 : 4

zu-úr-ra-a-yu
     PIHANS 117 64 : 7

zu-ur-ra-yu
     ARM 23 243 : 15

zu-ur-[ra-yuki]
     ARM 26/2 428 : 14′ ; ARM 27 18 : ⸢1′⸣

Commentaire général

Capitale d’un petit royaume situé au nord du Djebel Sindjar.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J. M. Munn-Rankin, Iraq 18, 1956, p. 102

▸ J.-R. Kupper, Nomades, 1957, p. 8 n. 1

▸ M. Falkner, AfO 18, 1957-58, p. 13

▸ M. C. Astour, JAOS 88, 1968, p. 743

▸ M. C. Astour, UF 5, 1973, p. 34

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 267 : s.v. Zurrâ

▸ S. Lackenbacher, RA 76, 1982, p. 150-151

▸ F. Joannès, Mél. Birot, 1985, p. 109

▸ J.‑M. Durand, MARI 5, 1987, p. 231

▸ F. Joannès, NABU 1988/19

▸ F. Ismail, Leilan, 1991, p. 98

▸ M. C. Astour, Mari in Retrospect, 1992, p. 18

▸ D. Charpin, Mémoires de NABU 2, 1992, p. 101 n. 24

▸ M. Anbar, MARI 7, 1993, p. 394

▸ Y. Wu, SJAC 1, 1994, p. 294

▸ B. Lafont, Mém. Birot, 1994, p. 215-217 : dans la région de Kurda

▸ J.‑M. Durand, LAPO 16, 1997, p. 409, 428, 531-532, 549-550 : p. 428 : entre le sud-est de la région du Djebel Sindjar et le Tigre ; une ville du Šubartum

▸ M. Wäfler, Tall al‑Ḥamīdīya 3, 2001, p. 186 : s.v. Zurrā ; = Šurrā ; ≠ Mazuramma ; ≠ Mazuratum ; ≠ Šurūm

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 243, 249 : p. 234 : dans la partie orientale de l’Ida-Maras (1)

▸ M. Forlanini, CRRAI 46, 2004, p. 414 : pas au nord du Kašiyari mais plutôt dans la région de Kahat (= Tall Barri, n° HIGEOMES 23) selon les sources de Mari et celles d’époque médio-assyrienne

▸ M. Forlanini, KASKAL 3, 2006, p. 154 et n. 30 : p. 154 : « Šurrâ au nord du Sindjar » ; n. 30 : « Cette Šurrâ devrait correspondre à l’actuelle Tell el Šawr. »

ZURUBBAN          zone : B

Nom(s) OB : Zurubban

Attestations

zu-ru-ba-an
     ARM 23 432 : i 9

zu-ru-ba-anki
     Wilcke RA 73, p. 41-46 : ii 24 ; ARM 2 104 : 6 ; ARM 8 4 : 21 ; ARM 9 77 : 4 ; ARM 9 253 : i 6 ; ARM 23 236 : 14 ; ARM 23 433 : i 11 ; ARM 23 596 : i 29′, iii 14 ; ARM 24 43 : 7 ; ARM 25 620 : 4′ ; ARM 26/1 261 : 17 ; ARM 26/2 459 : 9 ; ARM 31 109 : 16 ; FM 2 67 : 28 ; FM 6 27 : 5 ; FM 6 28 : 7 ; FM 6 31 : 3′ ; M.5490 (ARM 30, p. 343-344) : [TL. 3″] ; M.5893 (ARM 32, p. 323) : 11 ; M.6049 (ARM 30, p. 222) : 6 ; M.9610+ (Durand Mél. Kupper, p. 149-151) : 10 ; M.11616 (ARM 30, p. 295) : 5

zu-ru-ub-ba-anki
     Inédit [M.11442] : 6 ; ARM 2 84 : 4′ ; ARM 3 9 : 6 ; ARM 3 10 : 21 ; ARM 3 19 : 10 ; ARM 3 20 : 18 ; ARM 3 38 : 11 ; ARM 3 75 : 5, 8 ; ARM 7 284 : ⸢17⸣ ; ARM 9 97 : 28 ; ARM 9 102 : 22 ; ARM 13 122 : 3′ ; ARM 13 124 : 10′ ; ARM 23 42 : 5 ; ARM 24 2 : 5′ ; ARM 24 192 : 2′ ; ARM 25 91 : 5 ; ARM 26/1 276 : 13 ; ARM 27 153 : 16 ; FM 6 71 : 11 ; FM 11 19 : 3 ; FM 11 40 : 8 ; FM 11 147 : 4 ; M.5285 (ARM 32, p. 428-429) : 6 ; M.7304+ (ARM 32, p. 319) : 21 ; M.10655 (ARM 32, p. 380-381) : 12 ; M.11650 (ARM 32, p. 334-335) : 16

zu<-ru>-ub-ba-anki
     ARM 13 124 : 16′

Commentaire général

Zurubban est l’une des principales villes du district de Terqa (1), sur la rive gauche de l’Euphrate. Dans cette ville se trouvait le domaine d’un des plus hauts fonctionnaires du roi de Mari ; voir le dossier réuni par F. van Koppen, Mém. Parrot, 2002.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ B. Groneberg, RGTC 3, 1980, p. 267-268 : s.v. Zurubbān : « Im Distrikt von ⇨ Terqa, einen Tagesmarsch von ⇨ Mari entfernt (RA 35, 179) (…) Vgl. J.-R. Kupper, RA 41, 163. 160 : s von Terqa. »

▸ J.‑M. Durand, BAH 136, 1990, p. 115 n. 46, 120 n. 69, 121 : p. 115 n. 46 : ville la plus en aval du district de Terqa (1) ; p. 120 n. 69 : A.607, au pied de la falaise de Doura-Europos

▸ B. Lafont, Mél. Fleury, 1992, p. 100 : dans la région de la falaise de Doura-Europos

▸ J.‑M. Durand, Mém. Birot, 1994, p. 108

▸ J.‑M. Durand, LAPO 16, 1997, p. 202-203 : au sud de Terqa (1), sur la rive opposée à Doura-Europos

▸ J.‑M. Durand, LAPO 17, 1998, p. 427, 617 : p. 427 : sur la rive gauche de l’Euphrate, à la limite des districts de Terqa (1) et de Mari

▸ N. Ziegler, FM 4, 1999, p. 75 n. 484

▸ B. Lion, Amurru 2, 2001, p. 189

▸ P. Villard, Amurru 2, 2001, p. 23, 65 : p. 23 : localité voisine de Terqa (1) ; p. 65 : à la limite des districts de Mari et Terqa (1)

▸ F. van Koppen, Mém. Parrot, 2002, p. 293, 298, 313, 315 : domaine de Sammetar à Zurubban/Terqa

▸ L. Marti, Mém. Parrot, 2002, p. 477-478

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 111 n. 296

▸ J.‑M. Durand, CRRAI 46, 2004, p. 154 : sur la rive opposée à Terqa (1)

▸ J.‑M. Durand, BBVO 20, 2009, p. 43 : = « Tell Masa'iq »

ZUZUMARA          zone : E

Nom(s) OB : Zuzumara

Attestations

uruzu-zu-ma-raki
     PIHANS 117 19 : 6

Commentaire général

Localité uniquement attestée par les archives de Šubat-Enlil/Šehna (= Tall Leilan, n° HIGEOMES 83). Elle pourrait être située à proximité de Kahat (probablement = Tall Barri, n° HIGEOMES 23). Voir ci-dessous l’entrée Zuzumarakkum.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ J. Eidem, PIHANS 117, 2011, p. 91 : « not attested elsewhere, but should be a settlement close to Kahat (collation excludes an emendation to zu-<<zu>>-⸢úr⸣-ra). Cf. the town Zuzumarakkum in M.8145+ (Charpin and Ziegler 2003, 115 n. 333), apparently close to Amursakkum. »

ZUZUMARAKKUM          zone : E

Nom(s) OB : Zuzumarakkum

Commentaire général

Localité à proximité d’Amursakkum (peut-être = Tall Muhammad Kabir, n° HIGEOMES 473). La lecture est assurée : M.8145+ :17’ iš-tu zu-zu-ma-ra-ki-imki. La Zuzumara de Tall Leilan doit en réalité être la même localité et PIHANS 117 19 : 6 est probablement à lire zu-zu-ma-ra-ki.

Bibliographie sélective par ordre chronologique

▸ D. Charpin & N. Ziegler, FM 5, 2003, p. 115 n. 333 : hapax (inédit M.8145+)

© Collège de France, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search