Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Gérer les changements climatiques. Climat, croissance, développement et équité

 | 
Nicholas Stern

Présentation de Nicholas Stern

par l’administrateur du Collège de France

Pierre Corvol

Texte intégral

1Cher collègue, cher Nicholas Stern,

2S’il existe un sujet d’actualité qui concerne notre génération et plus encore celles à venir, c’est bien le changement climatique et ses conséquences multiples sur la santé et l’économie, les ressources énergétiques, les cycles de l’eau et du carbone.

3Vous vous êtes impliqué dans ces questions depuis de nombreuses années. Après un doctorat en économie à l’université d’Oxford, vous êtes nommé professeur à l’université de Warwick, puis vous enseignez à la London School of Economics, où vous êtes revenu enseigner après un détour vers la politique économique. Vous avez occupé des postes clés dans le secteur économique comme chef économiste de la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement, puis comme chef économiste et vice-président de la Banque Mondiale de 2000 à 2003. Vous avez eu des responsabilités importantes dans l’administration économique britannique, en particulier comme Head of the Government Economic Service de 2005 à 2007.

  • 1 . C.J. Bliss & N. Stern, 1982, Palanpur : The Economy of an Indian village, Oxford, Oxford Universi (...)

4Votre thème scientifique de prédilection est l’économie publique. Vous avez toujours manifesté un intérêt pour les problèmes de développement. Sans doute d’ailleurs avez vous été sensibilisé à ces questions dans les années 1970, lors d’un séjour d’un an dans un village indien, Palanpur, pour étudier les conséquences de la révolution verte. Vous avez relaté cette expérience dans un ouvrage passionnant1 et Palanpur est devenu pour vous un lieu d’observation régulière.

5Vos recherches et vos publications sont consacrées à l’économie du changement climatique, au développement économique et à la croissance, à la théorie économique, aux réformes fiscales au rôle de l’État ainsi qu’aux économies de transition. Vous êtes l’auteur ou le co-auteur de rapports de politique économique importants, dont celui sur l’Afrique en 2005 et, en 2006, celui sur le retentissement économique du réchauffement climatique, qui a reçu un accueil exceptionnel : le « rapport Stern ». Ce rapport chiffre notamment le coût de l’inaction.

6Vous êtes convaincu que, « si le changement climatique n’est pas contrôlé, il sapera et inversera le processus de développement ». Vous ajoutez : « Nous ne parviendrons pas à lutter contre le changement climatique si nous donnons l’impression que cette lutte se fait au détriment du développement. » Votre chaire intitulée Gérer le changement climatique, promouvoir la croissance, le développement et l’équité fait partie d’un cycle de chaires annuelles soutenues par Total sur le thème général : Développement durable – Environnement, Énergie et Société. Elle fait suite aux enseignements d’Henri Leridon sur la démographie.

7Je suis donc heureux de vous accueillir, et très honoré aussi de recevoir au Collège de France le premier professeur Lord de sa Gracieuse Majesté.

Notes

1 . C.J. Bliss & N. Stern, 1982, Palanpur : The Economy of an Indian village, Oxford, Oxford University Press.

© Collège de France, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540