Version classiqueVersion mobile

À temps et à contretemps

 | 
Jacques Bouveresse

Karl Kraus, George Orwell et Noam Chomsky

Les intellectuels, l’objectivité, la propagande et le contrôle de l’esprit public

Note de l’éditeur

Ce texte est issu d’une conférence donnée sous le titre « Les intellectuels, l’objectivité, la propagande et le contrôle de l’esprit public (Kraus, Orwell) », lors du Colloque international de théorie politique « La pensée et l’action dans le pouvoir. Colère : dynamiques soumission-insoumission et création politique », organisé à l’université de Lausanne, le 23-24-25 avril 2010. Il a été publié dans le 4ème volume des actes de ce colloque : Marie-Claire Caloz-Tschopp (dir.), Penser pour résister. Colère, courage et création politique, L’Harmattan, 2011, p. 27-46.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Edward Timms, dans le deuxième volume de sa biographie de Kraus1, observe que la politique européenne de la période de l’entre-deux guerres a été dominée par l’affrontement idéologique entre des mythes conflictuels de la Première Guerre mondiale, conçus non pas seulement pour rappeler le passé mais également pour prescrire l’avenir. Alors que les pacifistes se représentaient la Première Guerre mondiale comme la guerre qui avait été entreprise pour mettre fin à toutes les guerres, les nationalistes cultivaient les mythes de la valeur militaire comme inspiration pour une « révolution conservatrice ». Ils se représentaient rétrospectivement la Grande Guerre non pas comme elle avait été, mais comme ils auraient voulu qu’elle soit, et ils espéraient que la prochaine serait le triomphe des idéaux héroïques et de la puissance militaires de l’Allemagne. Kraus s’est trouvé de ce fait engagé dans une bataille pour la réactivation de la mémoire et contre ce que l’on peut appeler l’industrie de...

© Collège de France, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search