Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Préface

p. 9-10


Texte intégral

1Le Collège de France bénéficie d’une longue tradition de réflexion sur l’Europe. En réponse aux crises (économique, sociale, politique, migratoire, sanitaire et, dernièrement, guerrière) qui ne cessent de la secouer et aux appels fréquemment renouvelés à sa « renaissance » ou à sa « refondation », il s’est de nouveau engagé dans le débat sur l’avenir de l’Europe en créant un cycle de conférences annuel qui s’est ouvert en 2020 : le cycle Europe, soutenu par la Fondation Hugot du Collège de France.

2Chaque année, deux conférenciers sont invités au Collège – l’un en automne, l’autre au printemps – pour une série de quatre conférences visant à penser l’Europe selon un même thème mais sous des angles différents. L’Europe est comprise au sens large des études européennes. Le cycle accueille en effet toute réflexion historique, politologique, philosophique, philologique, anthropologique, sociologique, juridique, économique, littéraire, théologique, voire archéologique, sur l’Europe en tant que continent, civilisation, culture, idée, valeur(s), mythe, ordre ou culture juridique, institution(s), organisation internationale (Union européenne ou Conseil de l’Europe) ou marché. Au fil des années, ce cycle a permis à l’établissement de faire entendre des penseurs en provenance de toute l’Europe.

3En 2023-2024, le cycle a porté sur le thème « L’Europe démocratique ». Le Collège a reçu la professeure Justine Lacroix et le professeur Jan-Werner Müller. Ce sont les quatre conférences de la première que nous avons le plaisir de publier dans ce livre, au sein de la collection « Conférences » des Éditions du Collège de France.

4L’Europe démocratique est un thème essentiel au sein des études européennes, mais c’est encore davantage le cas en cette année électorale pour l’Union européenne. De manière générale, la légitimité démocratique de l’Union (et de ses États membres) est un sujet qui ne doit pas passer au second plan en période de guerre et, plus largement, de remise en cause profonde du projet européen : les décisions de politique intérieure et extérieure que l’Union européenne sera appelée à prendre durant les prochains mois et les prochaines années sont importantes et engageront l’avenir de tous les Européens.

5Nos sincères remerciements vont non seulement à la conférencière, la professeure Justine Lacroix, mais aussi à Fanny Pauthier pour son travail éditorial minutieux.

Paris, le 21 février 2024.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.