Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Préface


Texte intégral

Madame la Ministre,
Monsieur le Président de l’Académie des sciences,
Monsieur le Directeur général du Centre national du livre,
Mesdames, Messieurs en vos grades et fonctions,
Chers collègues, chers amis,
Mesdames et Messieurs,

1Je suis heureux de vous accueillir ce soir pour la leçon inaugurale de Benoît Peeters au Collège de France, qui occupera cette année universitaire la chaire annuelle Création artistique grâce au soutien exceptionnel du Centre national du livre. Je voudrais très chaleureusement remercier cet établissement et sa présidente Régine Hatchondo, représentée ce soir par M. Pascal Perrault, son directeur général, de nous avoir apporté le soutien nécessaire à la réalisation de l’enseignement lié à cette chaire en 2022-2023.

2La présente chaire annuelle a été créée en 2004 afin de recevoir au Collège de France, pendant une année académique, une personnalité illustrant la création artistique contemporaine. Elle a notamment eu pour titulaires, parmi d’autres, Christian de Portzamparc, Pascal Dusapin, Tony Cragg1, Anselm Kiefer2 ou Amos Gitai. Vous y serez donc, cher Benoît Peeters, en excellente compagnie, et votre nomination montre que le Collège de France est attentif à toute expression artistique.

3Cher Benoît Peeters, vous avez déjà donné une leçon d’ouverture très remarquée en 2020, ici, au Collège de France, pour ouvrir le cycle La bande dessinée au Collège de France, cycle également organisé en partenariat avec le Centre national du livre. Aujourd’hui, vous allez inaugurer votre enseignement sur une année par votre leçon inaugurale, sous le bel intitulé : « Un art neuf ».

4Un programme de huit cours et séminaires suivra, respectivement intitulés « Poétique de la bande dessinée » et « Quelques albums incontournables », avec la participation d’autres personnalités que vous avez souhaité inviter, notamment votre complice de toujours François Schuiten. Vous allez également organiser un colloque qui aura lieu le 7 juin 2023 et qui sera consacré aux « Nouveaux chemins de la bande dessinée3 ».

5On situe souvent l’origine de la bande dessinée dans l’œuvre de Rodolphe Töpffer, mais il existe certainement des précurseurs à ce point de départ. On pourrait citer les bas-reliefs assyriens qui dépeignent les hauts faits des rois à la manière d’une bande dessinée ou encore la Biblia pauperum qui met en images des scènes de l’Ancien Testament pour les corréler à des épisodes du Nouveau Testament.

6La bande dessinée n’a plus besoin qu’on la défende. Sa diffusion planétaire, son dialogue constant avec les lettres, la peinture, le cinéma, son extraordinaire pouvoir de narration et d’expression ainsi que la richesse et la variété des talents créateurs qui la font vivre montrent sans appel, depuis longtemps déjà, qu’elle est un art majeur, et, comme vous le dites dans l’interview que vous avez bien voulu donner à l’équipe du Collège de France, qu’elle doit « trouver place dans l’enseignement4 ».

7Benoît Peeters, vous êtes titulaire d’une licence de philosophie et d’un diplôme de l’École pratique des hautes études préparé sous la direction de Roland Barthes. Également titulaire d’une habilitation à diriger les recherches, vous avez donné des cours et des conférences en de nombreux endroits ; je ne citerai que l’université de Liège, le musée des Arts et Métiers et l’université de Lancaster.

8Spécialiste d’Hergé, vous avez publié trois ouvrages qui sont devenus des classiques : Le Monde d’Hergé (Casterman, 1983), Hergé fils de Tintin (Flammarion, 2002) et Lire Tintin. Les bijoux ravis (Les Impressions Nouvelles, 2007). Théoricien et critique aux intérêts éclectiques, vous êtes l’auteur de nombreux essais sur la bande dessinée, le scénario, le story-board et l’écriture en collaboration. Vous avez aussi publié des monographies sur Rodolphe Töpffer, Jirō Taniguchi et Chris Ware, ainsi que, aux éditions Flammarion, la première biographie de Jacques Derrida (2010), un livre sur Paul Valéry, Tenter de vivre (2014), ou encore un ouvrage sur Sándor Ferenczi, L’enfant terrible de la psychanalyse (2020).

9Cette année, vous avez publié trois ouvrages : 50 moments-clés de l’histoire de la bande dessinée (Le Courrier du Livre, 2022), Robbe-Grillet. L’aventure du Nouveau Roman (Flammarion, 2022) et Réinventer le roman, entretiens avec Alain Robbe-Grillet (Flammarion, 2022).

10Avec François Schuiten, vous avez construit la série de bande dessinée Les Cités obscures, devenue un classique. Ces albums ont obtenu de nombreuses récompenses, tel que le grand prix du Japan Media Arts Festival, et ont été traduits dans le monde entier.

11Cher Benoît Peeters, nous sommes ravis de vous accueillir comme professeur au Collège de France, et je vous donne la parole.

Notes de bas de page

1 Tony Cragg, Sculpture et langage, Paris, Collège de France/Fayard, coll. « Leçons inaugurales », 2014 ; édition numérique, Paris, Collège de France, https://books.openedition.org/cdf/3585.

2 Anselm Kiefer, L’Art survivra à ses ruines, Paris, Collège de France/Fayard, coll. « Leçons inaugurales », 2011 ; édition numérique, Paris, Collège de France, https://books.openedition.org/cdf/386.

3 Voir https://www.college-de-france.fr/chaire/benoit-peeters-creation-artistique-chaire-annuelle/events.

4 Voir https://www.college-de-france.fr/actualites/la-bande-dessinee-doit-trouver-place-dans-enseignement.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.