Version classiqueVersion mobile

La pluralité interprétative

 | 
Alain Berthoz
, 
Carlo Ossola
, 
Brian Stock

Fondements cognitifs

Aux origines du dialogue des cultures chez l’enfant

Olivier Houdé

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aujourd’hui, plus que jamais dans notre société pluriculturelle, l’apprentissage du « vivre ensemble » passe essentiellement par les enfants et l’école. Il commence toutefois bien avant l’école, dès la naissance chez le bébé. L’objectif de ce chapitre est de décrire les racines ou fondements cognitifs de la pluralité interprétative et de la notion de point de vue chez l’enfant – tout en se centrant sur la notion consubstantielle d’identité.

L’important réside ici en deux mécanismes-clés, remarquables par leur simplicité, qui existent et se déclinent à tous les niveaux d’organisation du vivant : l’activation et l’inhibition (voir la figure 1). Ils sous-tendent le développement cognitif1, mais aussi l’adaptation de l’enfant à son environnement social et culturel2. Le dialogue des cultures exige la décentration, c’est-à-dire l’activation du point de vue (croyance ou culture) de l’autre et l’inhibition de son propre point de vue3. C’est une délicate « posture cognitive ». Inhiber son pro...

Auteur

Université Paris Descartes, Institut Universitaire de France

© Collège de France, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Place des libraires
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search