Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

À quoi sert la philosophie ?

 | 
François Dagognet
, 
Jean-Pierre Faye
, 
Robert Maggiori
, 
et al.

Bio-bibliographies des intervenants

Texte intégral

François Dagognet

Né à Langres, le 24 avril 1924, François Dagognet effectue des études de Philosophie, réussit brillamment l’examen du capes en 1947 et l’agrégation en 1949 (reçu premier à ces deux examens). Élève de Bachelard puis de Georges Canguilhem, il retient de ses maîtres la leçon selon laquelle tout philosophe doit s’exercer à s’enquérir des autres savoirs, quitte à entrer dans d’autres disciplines. François Dagognet s’engage alors dans un cycle complet d’études médicales, entamant ce nouveau cursus à l’école de médecine de Dijon puis soutenant sa thèse à Lyon. Nommé docteur en psychiatrie, il reçoit le premier prix de la faculté de médecine de Grange-Blanche en 1957, prix couronnant les parcours d’excellence.

Médecin au centre du Prado à Lyon 7e, puis nommé médecin consultant par le Barreau de Lyon auprès des prisonniers de la prison Saint-Paul, Dagognet exerce en même temps qu’il enseigne la philosophie : au lycée Ampère, puis à l’université Lyon III jusqu’en 1985, année où il est nommé professeur à la Sorbonne jusqu’en 1995 (Paris VII).

À ce jour, ce professeur émérite poursuit son activité d’écrivain avec plus de cinquante ouvrages parus.

Bibliographie

La Raison et les Remèdes, Essai sur l’imaginaire et le réel dans la thérapeutique contemporaine, thèse principale de Doctorat es Lettres, Puf, collection Galien, Paris, 1964.

Gaston Bachelard, sa vie, son œuvre, avec un exposé de sa philosophie, Puf, Paris, 1965.

Méthodes et Doctrines dans l’œuvre de Pasteur, thèse complémentaire Doctorat es Lettres, Puf, collection Galien, Paris, 1967.

Tableaux et Langages de la chimie, Seuil, Paris, 1969.

Le Catalogue de la vie, étude méthodologique sur la taxinomie, Puf, collection Galien, Paris, 1970.

Dix peintres Langrois, Langres, 1973.

Écriture et Iconographie, Vrin, Paris, 1973.

Pour une théorie générale des formes, Vrin, Paris, 1975.

Une épistémologie de l’espace concret, Néogéographie, Vrin, Paris, 1977.

Mémoire pour l’avenir, vers une méthodologie de l’informatique, Vrin, Paris, 1979.

Faces, Surfaces, Interfaces, Vrin, Paris, 1982.

Mort du paysage ? Philosophie et Esthétique du paysage, Champ Vallon, Seyssel, 1982.

Le Musée sans fin, Champ Vallon, Seyssel, 1984.

Le Nombre et le Lieu, Vrin, Paris, 1984.

Philosophie de l’Image, Vrin, Paris, 1984.

Rematérialiser, Matières et Matérialisme, Vrin, Paris, 1985.

Etienne Jules Marey, la passion de la trace, Hazan, Paris, 1987.

La Maîtrise du Vivant, Hachette, Paris, 1988.

Éloge de l’objet, Pour une philosophie de la marchandise, Vrin, Paris, 1989.

Nature, Vrin, Paris, 1990.

Corps réfléchis, Odile Jacob, Paris, 1990.

Philosophie de la propriété, l’Avoir, Puf, Paris, 1992.

Pour l’art d’aujourd’hui, De l’objet d’art à l’art de l’objet, éd. Dis Voir, Paris, 1992.

Le corps multiple et un, Delagrange, Paris, 1992.

Le Cerveau citadelle, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1993.

La Peau découverte, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1993.

Pasteur sans la légende, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1994.

L’invention de notre monde ; L’industrie : Pourquoi et comment ?, Encre Marine, Lyon, 1995.

Les Dieux sont dans la cuisine, Philosophie des objets et objets de la philosophie, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1996.

Pour une philosophie de la maladie, entretien avec Philippe Petit, Textuel, Paris, 1996.

Cheminement, entretiens avec Patrick Vighetti, éd. Paroles d’Aube, Vénissieux, 1996.

Georges Canguilhem, philosophe de la vie, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1997.

Des détritus, des déchets, de l’abject : une philosophie écologique, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1998.

Savoir et pouvoir en médecine, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1998.

Une nouvelle morale, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1998.

La mort vue autrement, en collaboration ave Tobie Nathan, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1999.

Les outils de la réflexion, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1999.

Faut-il brûler Regis Debray ?, Champ Vallon, Paris, 1999.

Qu’est-ce que la matière ? Regards scientifiques et philosophiques, avec Françoise Monnoyeur et Bernard d’Espagnat, LGF, Paris, 2000.

Le pouvoir médical et la mort, avec Jean Delumeau et Joëlle Brunerie-Kauffmann, Le Bord de l’eau, Latresne, 2001.

Philosophie d’un retournement, Encre Marine, Lyon, 2001.

Changement de perspective, Table Ronde, Paris, 2002.

Les grands philosophes et leur philosophie. Une histoire mouvementée et belliqueuse, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2002.

Le progrès médical est-il accessible à tous ?, avec David Khayat, Noëlle Lasne, Béatrice Majnoni d’Intignano et Gérard Salem, Le Bord de l’eau, Latresne, 2002.

Comment se sauver de la servitude ? Justice, école, religion, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2002.

Questions interdites, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2002.

Cent mots pour comprendre l’art contemporain, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2003.

100 mots pour commencer à philosopher, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2004.

Comment faire de la philo ? - T1 La subjectivité, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2004.

Philosophie à l’usage des réfractaires, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2004.

Entretien sur la philosophie à l’école, avec Jean-François Muracciole, Little Big Man, 2004.

L’animal selon Condillac, Vrin, Paris, 2004.

Comprendre les médicaments. Comment on vous soigne, avec Philippe Pignarre, Les Empêcheurs de penser en rond, Paris, 2005.

Sur l’œuvre de François Dagognet

Anatomie d’un épistémologue, François Dagognet, collectif, PUF, Paris, 1984.

François Dagognet, médecin, épistémologue, philosophe, collectif, Les Empêcheurs de penser en rond, Synthélabo, Paris, 1998.

Jacques Sojcher

Professeur émerite de philosophie à l’université libre de Bruxelles et écrivain. Il dirige, avec Virginie Devillers, la revue et de la collection d’éthique et d’esthétique, Ah ! aux éditions Cercle d’art.

Bibliographie

La Question et le sens, Aubier-Montaigne, Paris, 1972.

La Démarche poétique, UGE, 10 / 18, Paris, 1976.

Le Professeur de philosophie, Fata Morgana, Montpellier, 1976 ; rééd. Labor, Bruxelles, 1999.

Un roman, Flammarion, Paris, 1978.

Le Rêve de ne pas parler, Talus d’approche, Le Rœulx (Belgique), 1984 ; réd. Labor, Bruxelles, 2001. Ce livre comprend aussi La Mise en quarantaine (1976) et Essai de n’être par mort (1984), parus d’abord chez Fata Morgana.

Petite Musique de chambre, Talus d’approche, Soignies (Belgique), 1984.

Paul Delvaux ou la passion puérile, Cercle d’art, Paris, 1991.

La Confusion des visages, La Différence, Paris, 1998.

Jeanclos. Prier la terre, Cercle d’art, Paris, 2000.

Nietzsche, la question et le sens, suivi de Nietzsche ou Levinas : Une confrontation intempestive, Ancrage, Bruxelles, 2000.

Nietzsche, rien qu’un fou, rien qu’un poète, Renaissance du livre, Tournai, 2000.

Le Sexe du mort, Fata Morgana, Montpellier, 2003.

Petits savoirs inutiles, Le Grand miroir, Bruxelles, 2004.

Petite gloire locale. Monologue pour un seul homme, suivi de Le Philosophe amoureux, Séguier / Archimbaud, Paris, 2006.

Livres en collaboration :

Quelle spiritualité aujourd’hui ?, avec Benoît Lobet, éditions Labor-Couleur livres, Bruxelles, 2002.

Quatuor pour une autre vie, avec Claire Lejeune, Marcel Moreau, Raoul Vaneigem, éditions Luce Wilquin, Bruxelles, 2004.

À paraître :

Nietzsche qui toujours égare, Cercle d’art (coll. ah !), Paris, 2006.

Le Penseur puéril, Le Grand miroir, Bruxelles, 2006.

Jean-Pierre Faye

Philosophe, directeur fondateur de la revue Change, dans les années 1970-1985, Jean-Pierre Faye est par ailleurs un spécialiste de Nietzsche et enseigne à ce titre dans plusieurs universités étrangères. Universitaire et critique, ancien membre du collectif Tel Quel, il a écrit de nombreux ouvrages de poésie, de fiction et de réflexion. Fonde l’université européenne de la recherche en 1985 avec Félix Guattari, Gilles Deleuze, Isabelle Stengers.

Poésie

Couleurs pliées, Gallimard, Paris, 1965.

Verres, Seghers, Paris, 1977.

Le livre de lioube, Fourbis, Tours, 1992.

Guerre trouvée, Al Dante, Marseille, 1997.

Le Livre du vrai, L’Harmattan, Paris, 1998.

Lettre à dia fidia, Passages d’encre, Paris, 2004.

Romans

L’Hexagramme, Le Seuil, Paris, 1958 (rééd. 1970).

L’écluse, Le Seuil, Paris, 1964.

La Grande Nap, Balland, Paris, 1994.

Essais

Langages totalitaires. Critique de la raison et de l’économie narrative, Hermann, Paris, 1972.

Théorie du récit, Hermann, Paris, 1972.

L’Europe une, les philosophes et l’Europe, Paris, Gallimard, 1992.

Le langage meurtrier, Hermann, Paris, 1996.

La raison narrative, Balland, Paris, 1990.

La déraison antisémite et son langage. Dialogue sur l’histoire et l’identité juive, avec Anne-Marie de Vilaine, Actes Sud, Arles, 1993 (rééd. 1997).

Le piège. La philosophie heideggerienne et le nazisme, Balland, Paris, 1994.

Le siècle des idéologies, Armand Colin, Paris, 1996 (rééd. Pocket, 2002).

Faut-il défendre la République ? Pleins Feux, 1997.

Qu’est-ce que la philosophie ?, Armand Colin, Paris, 1997.

Le Pen les mots. Analyse d’un discours d’extrême droite, avec Maryse Souchard, Stéphane Wahnich, Isabelle Cuminal, Virginie Wathier, La Découverte, Paris, 1998.

Balthus, les dessins, avec Balthus, Adam Biro, Paris, 1998.

Le vrai Nietzsche. Guerre à la guerre, Hermann, Paris, 1998.

Francfort, avec Régina Schneider, Pascale Hublain, Daniel Cohn-Bendit,

Autrement, Paris, 1998.

Nietzsche et Salomé. La philosophie dangereuse, Grasset, Paris, 2000.

Journal du voyage absolu, Hermann, Paris, 2003.

La Philosophie désormais, Armand Colin, Paris, 2004.

Robert Maggiori

Robert Maggiori est professeur de philosophie au lycée Couperin de Fontainebleau et journaliste à Libération. Ses conférences publiques attirent une audience de plus en plus nombreuse et variée.

Bibliographie

La Philosophie au jour le jour, Flammarion, Paris, 1994 (rééd. 2000).

Philosopher. Tome I. Les interrogations contemporaines, matériaux pour un enseignement, avec Christian Delacampagne, Fayard, Paris, 2000.

Philosopher. Tome II, avec Christian Delacampagne, Fayard, Paris, 2000.

Un animal, un philosophe, Julliard, Paris, 2005.

À la rencontre des philosophes, 100 chroniques de « Libération », Bordas, Paris, 2005.

© Éditions de la Bibliothèque publique d’information, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter