Version classiqueVersion mobile

Les matériaux de construction en terre cuite dans les thermes de la Gaule Narbonnaise

 | 
Alain Bouet

5. Les vases pour voûtes

Texte intégral

5. 1. Présentation générale

  • 185 Rouquette 1991, 5.
  • 186 Traité d'Architecture, 5.10.3.

1Il s'agit de vases qui, emboîtés les uns dans les autres, servent à la réalisation de l'armature d'une voûte. Contrairement à ce qui a parfois été avancé185, ils n'ont pas d'utilité dans le chauffage des thermes, car aucun air chaud ne peut y circuler. En milieu balnéaire toutefois, il s'agit d'une technique qui permet de pallier les inconvénients d'une atmosphère chaude et humide décrits par Vitruve186 pour les charpentes de bois.

5. 2. Les vases pour voûtes en Gaule Narbonnaise

2Les exemples sont extrêmement rares dans les thermes de Gaule Narbonnaise puisqu'on ne peut en dénombrer qu'un seul. Les critères retenus concernent la hauteur et le diamètre du vase ainsi que la forme du bord et du fond.

  • 187 Pour d'autres vases, seul les fonds ont été retrouvés (fig. 76d-f).

Note187187

3On ne peut retenir, dans l’état actuel de la recherche en Narbonnaise, qu’une seule comparaison.

  • 188 Les deux exemples retenus correspondent aux extrêmes.
  • 189 Les vases étaient recouverts d'une couche de torchis.

Note188188
Note189
189

  • 190 Wilson 1992, 108.
  • 191 Pavolini 1980.
  • 192 Il pourrait en être de même pour des formes plus complexes (Types 1 à 8 et 10).

4On connaît d'autres couvertures de chambre de chauffe de four réalisées avec ce matériau. Plusieurs ont été dégagées en Germanie, à Neuss (deuxième quart du ier s. p.C.), Haarhausen, Heddernheim, Seulberg, Welzheim (deuxième moitié du iie s. p.C.), Remagen (milieu du ier s. p.C.), Speicher (milieu du iie s. p.C.)190. A Ostie, une des formes de la typologie élaborée sur les “vasetti ovoidi e piriformi”191 est assez semblable dans sa simplicité aux exemples étudiés et pourrait avoir les mêmes fonctions192. Sa hauteur est plus réduite que dans les exemples gaulois. Il s'agit d'une production du ier s. p.C. qui se prolonge peut-être à l'époque de Trajan.

Fig. 76 : Les vases pour voûtes en Gaule Narbonnaise. a-f : Perpignan, Ruscino (dessins R. Marichal). g-h) : Sallèles d'Aude, Clots de Raynaud (Laubenheimer 1990, 110).

5On est en présence d'éléments qui ont été employés durant un laps de temps relativement long dans les fours, mais dont l'utilisation dans les bains pourrait être en revanche assez brève (deuxième moitié du ier s. a.C. ?).

Notes

185 Rouquette 1991, 5.

186 Traité d'Architecture, 5.10.3.

187 Pour d'autres vases, seul les fonds ont été retrouvés (fig. 76d-f).

188 Les deux exemples retenus correspondent aux extrêmes.

189 Les vases étaient recouverts d'une couche de torchis.

190 Wilson 1992, 108.

191 Pavolini 1980.

192 Il pourrait en être de même pour des formes plus complexes (Types 1 à 8 et 10).

Table des illustrations

Légende Note187187
URL http://books.openedition.org/ausonius/docannexe/image/9591/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Légende Note188188Note189189
URL http://books.openedition.org/ausonius/docannexe/image/9591/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Légende Fig. 76 : Les vases pour voûtes en Gaule Narbonnaise. a-f : Perpignan, Ruscino (dessins R. Marichal). g-h) : Sallèles d'Aude, Clots de Raynaud (Laubenheimer 1990, 110).
URL http://books.openedition.org/ausonius/docannexe/image/9591/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 135k

© Ausonius Éditions, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search