Version classiqueVersion mobile

L’écriture publique du pouvoir

 | 
Alain Bresson
, 
Anne-Marie Cocula
, 
Christophe Pébarthe

Remerciements

Alain Bresson, Anne-Marie Cocula et Christophe Pébarthe

Texte intégral

1Ce livre est issu d’un cycle de deux tables-rondes tenues à l’Institut Ausonius, à l’université de Bordeaux 3, autour du thème de l’écriture du pouvoir, sous les auspices de son directeur, Raymond Descat.

2Celle dont est issu le présent volume avait un horizon trans-périodique et s’est tenue à l’Institut Ausonius les 14 et 15 mars 2002. Elle a été organisée avec le soutien de l’Institut Ausonius et du Centre Aquitain d’Histoire Moderne et Contemporaine, auxquels l’École doctorale d’Histoire et Géographie de l’Université de Bordeaux 3 a apporté son concours. Nous remercions vivement ces institutions et leurs directeurs respectifs, Raymond Descat, Josette Pontet et Philippe Loupès, sans lesquels ce projet n’aurait pu voir le jour. Nos remerciements s’adressent également à tous les participants à la table-ronde pour leurs remarques et suggestions, ainsi qu’à Robert Descimon, Nicole Cottard et Damien Nelis pour leur aide amicale dans la préparation de nos travaux ou du manuscrit.

3L’autre table-ronde, qui avait pour titre La circulation de l’information dans les structures de pouvoir du monde antique, sera prochainement publiée dans cette même collection par ses promoteurs, Laurent Capdetrey et Jocelyne Nelis-Clément.

© Ausonius Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search