Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Saint Augustin

 | 
Serge Lancel
, 
Stéphanie Guédon
, 
Louis Maurin

In memoriam

Jean-Michel Roddaz e Jehan Desanges

Testo integrale

1Serge Lancel aurait voulu voir ce livre : la maladie ne l’a pas permis. Sachant que le temps lui était compté, il souhaitait l’achever au plus vite ; cela n’a pas été possible mais nous l’avons fait pour lui. C’est le moins que nous pouvions faire pour lui rendre hommage. Il avait mis toute son énergie, son savoir-faire et sa parfaite connaissance de l’œuvre de saint Augustin dans le beau colloque qu’il avait organisé à Bordeaux dans le cadre de l’année de l’Algérie. Il avait souhaité qu’Ausonius s’associât à cette manifestation et nous avions répondu avec empressement et gratitude à son appel.

2D’autres célèbrent – et déjà J. Desanges, dans les pages qui suivent – l’homme de rigueur et de conviction, un pionnier des études africaines et ils diront certainement mieux que nous pouvons le faire ce que son œuvre scientifique a apporté à notre connaissance de l’Antiquité.

3Nous voulons plus simplement dire notre sympathie à tous les siens en saluant la mémoire de ce grand africaniste.

Jean-Michel Roddaz

4Serge Lancel, membre de l’Institut, africaniste insigne, nous a quittés à l’aube du 9 octobre 2005. En janvier 2001, il avait été élu président de la Société d’étude du Maghreb préhistorique, antique et médiéval (SEMPAM) qui venait de se constituer. Il s’agissait, après la dissolution intempestive de la “Commission de l’Afrique du Nord” au sein du CTHS, de poursuivre, sur une base élargie et par d’autres moyens, l’œuvre plus que centenaire de celle-ci. S. Lancel a assumé sa charge avec une conscience aiguë de ses devoirs et une extraordinaire énergie. En l’espace de quatre ans, il a su organiser deux sessions à l’Institut (AIBL), trois réunions à l’ENS, Aix-en-Provence et Bordeaux (cette dernière en collaboration avec Ausonius), enfin, en février 2005, le congrès de Tripoli qu’il avait préparé pendant deux ans, en France et en Libye. Cette efficacité hors de pair était servie par le sens des rapports humains, beaucoup de finesse et de perspicacité.

5Grand connaisseur de saint Augustin et familier de l’Algérie depuis un demi-siècle, S. Lancel attachait une importance toute particulière à la parution des Actes des journées de Bordeaux : Jérôme France, qui les a édités avec dévouement, peut attester que notre président s’est associé à son travail jusque sur son lit d’hôpital.

6La SEMPAM. durement frappée, n’oubliera pas ce qu’elle doit à son premier président.

Jehan Desanges

Autori

Professeur d’Histoire romaine Ausonius – Université de Bordeaux 3

Ancien président de la Commission d’histoire et d’archéologie de l’Afrique du Nord

© Ausonius Éditions, 2005

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540