Version classiqueVersion mobile

Épidémies et crises de mortalité du passé

 | 
Dominique Castex
, 
Isabelle Cartron

La Peste noire dans l’Occident chrétien et musulman 1346/1347 – 1352/1353

Stéphane Barry et Nobert Gualde

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La réapparition de la Peste en Occident au xive siècle revêt un caractère nouveau et exceptionnel, car jamais auparavant un tel cataclysme ne s’est manifesté sur une si longue durée, ni sur une si vaste échelle géographique. La violence et la soudaineté du mal, sa progression inexorable, tant à travers l’Europe occidentale, que centrale et orientale, l’inefficacité des soins et le nombre élevé des victimes traumatisent pour longtemps les contemporains. La “Peste noire”, expression qui, comme celle de “mort noire1”, désigne les cinq terribles années du début de la seconde pandémie occidentale de 1347-1352/1353, entraîne une formidable dépression démographique et modifie, parfois en profondeur, les comportements sociaux. Cette “pestilence”, “mortalité” ou encore “maladie effrayante”2, le terme de “Peste noire” n’apparaît que tardivement3, représente un des événements catastrophiques majeurs de l’Europe médiévale, qu’elle soit chrétienne ou musulmane4. C’est ce que nous laisse entendre...

Auteurs

CAHMC, Université de Bordeaux 3

Laboratoire d’immunologie, UMR 5540, Université de Bordeaux 2

© Ausonius Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search