Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Le vocabulaire fiscal : terminologie et classifications

p. 295-297


Texte intégral

1La question du vocabulaire fiscal grec et romain est considérable, tant par le champ d’étude concerné que par la variété et la complexité des problèmes posés. La bibliographie sur cette question est tout aussi considérable, mais elle est en partie ancienne, souvent dispersée, et pas toujours adaptée aux besoins de l’historien. C’est pourquoi nous avons voulu, faire ce travail de terminologie, dans le but de réaliser une sorte de bilan ad usum scholarum. Nous avons voulu que cette étude soit parallèle, dans le domaine grec et dans le domaine romain. C’est pour manifester cette volonté que nous avons adopté le même titre. Cette double enquête se présente comme une recherche des catégories fiscales présentes dans les systèmes grecs et romains et une interrogation sur les possibilités de dénomination et de catégorisation modernes des impôts grecs et romains.

2Nous avons aussi assigné à ce travail des limites et des objectifs clairs. Il ne s’agissait pas en effet d’entrer dans une analyse détaillée des systèmes de prélèvement, et surtout pas de faire un inventaire des taxes, impôts et redevances de toutes sortes qui existaient dans le monde grec et romain, tâche qui nécessiterait un volume entier. Ce qu’il fallait faire, en revanche, c’était distinguer l’ensemble des termes qui désignaient et exprimaient l’impôt, en établir un classement raisonné, et essayer d’en comprendre la logique. C’est la raison pour laquelle nous avons mené une enquête à la fois lexicale et notionnelle, et choisi d’employer le mot et le concept de catégorie de vocabulaire. Enfin, un tel travail ne présente d’utilité historiographique que s’il se préoccupe de rechercher la nature profonde, certains diraient même l’esprit, d’un système fiscal à travers ces catégories, pour essayer de l’inscrire dans l’histoire des États et des systèmes économiques et sociaux. C’est aussi ce que nous avons essayé de faire.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.