Version classiqueVersion mobile

Pagus, castellum et civitas

 | 
Samir Aounallah

Bibliographie

Texte intégral

Aounallah, S. (1992) : “Une nouvelle inscription de Vina”, L’Africa Romana 9, 1991, Sassari, 299-318.

— (1994) : “Le fait urbain dans le Cap Bon antique (Tunisie du nord-est)”, L’Africa Romana, 10, 1992, Sassari, 615-625.

— (1996a) : “Castella et civitates dans le pays de Carthage romaine”, L’Africa Romana, 11, 1994, Sassari, 1505-1512.

— (1996b) : “Archéologie et littératures antiques. L’exemple d’Aspis et de sa forteresse ‘punique’”, L’Africa Romana, 11, 1994, Sassari, 1417-1423.

— (2001a) : Le Cap Bon, jardin de Carthage. Recherches d’épigraphie et d’histoire romano-africaines (146 a.C.-235 p. C.), Bordeaux.

— (2001b) : “Le statut juridique de Sbeitla, antique Sufetula : état de la question”, Histoire des hautes steppes. Actes du colloque de Sbeitla (Antiquité/Moyen Âge, session 1998/1999), textes réunis par F. Béjaoui.

— (2003) : “Notes sur la société et les institutions de Thugga, des origines jusqu’à la formation du municipe” avec en appendice “Colonia Mariana Augusta Uchitanorum Maiorum : nouvelles remarques sur le statut d’Uchi Maius à la lumière des récentes découvertes épigraphiques”, in : Bost et al. 2003, 247-261.

— (2004) : Pheradi Maius (Sidi Khlifa), AMVPPC éditions, Tunis.

— (2006a) : “Auguste et les Uchitani”, in : Navarro Caballero & Roddaz 2006, 27-33.

— (2006b) : Thugga/Dougga, ville romano-africaine de Tunisie. Histoire et monuments, Tunis.

— et Z. Benzina Ben Abdallah (1997) : “Les Calpurnii de Thugga”, in : Khanoussi & Maurin 1997, 77-96.

—, Z. ben Abdallah et F. Hurlet (2006) : “Inscriptions latines du Musée de Sousse. I-Lamta, Lepti(s) Minus”, L’Africa Romana, 16, 1871-1894.

— et M. Fantar (2006, 3) : À la découverte du Cap Bon. Guide historique et archéologique, AMVPPC éditions, Tunis.

— et L. Maurin (2008) : “Paguset ciuitas Siuiritani. Une nouvelle commune double dans la pertica de Carthage, ZPE, 167, 227-250.

Baratte, F, F. Béjaoui et Z. Ben Abdallah, dir. (1999) : Recherches archéologiques à Haïdra, Miscellanea 2, Coll. EFR 17.2, Rome.

Barthel, W. (1904) : Zur Geschichte der römischen städte in Afrika, Greifswald.

Belkahia S. et G. Di Vita-Évrard (1995) : “Magistratures autochtones dans les cités pérégrines de l’Afrique proconsulaire”, L’Afrique du Nord antique et médiévale, 6e colloque international (Pau 1993), 255-274.

Ben Abdallah, Z. (2002) : “Vers une nouvelle campagne internationale de recherches à Carthage”, Bilan perspectives et propositions (aperçu sur la période romaine), Bulletin Cédac Carthage, 21.

Bénabou, M. (1976) : La résistance africaine à la romanisation, Paris.

Ben Hassen, H. (2006) : Thignica (Aïn Tounga), son histoire et ses monuments, Ortacesus.

Ben Hassen, H. et L. Maurin, dir. (1998) : Oudhna (Uthina). La redécouverte d’une ville antique de Tunisie, Bordeaux - Tunis.

Ben Hassen, H. et L. Maurin, dir. (2004) : Oudhna (Uthina). Colonie de vétérans de la XIIIe légion, Histoire, urbanisme et mise en valeur des monuments, Bordeaux - Tunis.

Ben Jeddou, M. (2007) : Vers une étude du peuplement en Tunisie de la Protohistoire jusqu’au Haut Moyen Âge. Étude comparative de deux régions : Béja (Nord-Ouest) et Qlibya (Nord-Est), vol. 1 : Texte ; vol. 2 : Catalogue, statistiques et illustrations.

Berthier, A. (1953) : “Notes sur l’épigraphie du Kef”, Rec. Soc. Arch. de Constantine, 68, 177-198.

— (1981) : La Numidie, Rome et le Maghreb, Paris.

Beschaouch, A. (1967-1968) : Mustitana, I, Karthago, 14, 130-223.

— (1981) : “Le territoire de Sicca Veneria (el Kef), Nouvelle Cirta, en Numidie proconsulaire (Tunisie)”, CRAI, 105-122.

— (1995) : “Note sur le territoire de Carthage sous le Haut-Empire”, CRAI, 861-870.

— (1996) : “Aspects du droit latin en Afrique romaine”, BSNAF, 252-262.

— (1997a) : “La fonction de magister dans l’épigraphie de l’Afrique romaine”, BAC, 24 (1993-1995) séance du 20 juin, 1994, 237-239.

— (1997b) : “Colonia Mariana ‘Augusta’ Alexandriana Uchitanorum Maiorum, trois siècles et demi d’histoire municipale en abrégé”, in : Khanoussi & Mastino 1997, 97-104.

— (1997c) : “Thugga, une cité de droit latin sous Marc Aurèle : civitas Aurelia Thugga” in : Khanoussi & Maurin 1997, 61-73.

— (1997d) : “Territoire de Carthage et Agri excepti”, CRAI, 363-374.

— (1997e) : “De la diffusion de la constitution sufétale en Afrique proconsulaire sous le Haut-Empire”, BAC, n.s., 24, 237-239.

— (1999) : “L’origine romaine des curies africaines”, BAC, 25, 136 (séance du 19/10/1998).

— (2000) : “Épigraphie et ethnographie. D’une fête populaire de Dougga, en Tunisie à la dédicace de l’aqueduc de Thugga, en Afrique romaine”, CRAI, 1173-1181.

— (2001a) : “Sur la fixation définitive à El-Alia, non loin d’Utique, de l’emplacement d’Utique, cités d’accueil des premières reliques, en Occident, du protomartyr saint Etienne”, CRAI, 1525-1532.

— (2001b) : “Onomastique et romanisation dans le pays de Carthage romaine (résumé)”, BSNAF, 216-217.

— (2002) : “L’histoire municipale d’Uchi Maius, ville africo-romaine à double communauté civique”, CRAI, 1197-1214.

— (2004) : “Uthina et l’équité d’Auguste”, in : Ben Hassen & Maurin 2004, 14-22.

Bost, J.-P., J.-M. Roddaz et Fr. Tassaux (2003) : Itinéraires de Saintes à Dougga. Mélanges offerts à Louis Maurin, Bordeaux.

Bouard, V., N. Demaison, L. Maurin (1997) : “CIL, VIII, 26580 et l’écriture africaine” in : Khanoussi & Maurin 1997, 209-234.

Brisson, J.-P. (1973) : Carthage ou Rome, Paris.

Brizzi, G. (1984) : Annibale : strategia e imagine, Spolète.

Broughton, T. R. S. (1929) : The romanisation of Africa Proconsularis, Baltimore.

Brouquier-Reddé, V. et S. Saint-Amans (1997) : “Épigraphie et architecture religieuse de Dougga : l’exemple des templa Concordiae, Frugiferi, Liberi Patris, Neptuni”, in Khanoussi & Maurin 1997, 175-208.

Chastagnol, A. (1978) : L’album municipal de Timgad, Bonn.

— (1981) : “L’inscription constantinienne d’Orcistus”, MEFRA, 93, 381-416.

— (1987) : “À propos du droit latin provincial”, Iura, 38, 1-24.

— (1990a) : “Considérations sur les municipes latins du premier siècle apr. J.-C.”, in L’Afrique dans l’Occident romain, ier siècle av. J.-C.- ive siècle ap. J.-C., Coll. EFR 134, 351-365.

— (1990b) : “L’onomastique de type pérégrin dans les cités de la Gaule Narbonnaise”, MFRA, 102.2, 573-593.

— (1993) : “Considérations sur les gentilices des pérégrins naturalisés romains dans les Gaules et des provinces des Alpes”, BSAF, 167-183.

— (1995) : La Gaule romaine et le droit latin (recueil d’articles), Lyon.

— (1997a) : “Gigthis, municipe latin d’Hadrien ?”, BAC, n.s., 24, 89-94.

— (1997b) : “La civitas de Thugga d’Auguste à Marc Aurèle”, in : Khannoussi & Maurin 1997, 51-60.

Chevallier, R. (1958) : “Essai de chronologie des centuriations romaines de Tunisie”, MEFRA 70, 61-128.

Christol, M et A. Magionclada (1990) : “La fondazione di Publio Licinio Papiriano da Sicca Veneria, nota preliminare”, L’Africa Romana, 8, 321-330.

Christol, M. (1999) : “La municipalisation de la Gaule Narbonnaise”, Cités, municipes et colonies. Les processus de municipalisation en Gaule et en Germanie sous le Haut Empire romain, édité par M. Dondin-Payre et M-Th. Raepsaet-Charlier, pages ???

— (2005) : Regards sur l’Afrique romaine (série d’articles), Paris ; une série d’articles nous concerne :

Grands travaux d’édilité publique à Uchi Maius à l’époque de Marc Aurèle : Les interventions des autorités, 85-92.
La liberté recouvrée d’Uchi Maius et les sources de Pline l’Ancien, p. 159-166.
Remarques sur une inscription de Thugga : le pagus dans la colonie de Carthage au ier siècle apr. J.-C., p. 167-176.
Du pagus d’Uchi Maius à l’ordo de Carthage : C (aius) Marius C (ai) f (ilius) Arn(ensi tribu) Extricatus, p. 177-185.
• Thugga, municipium liberum : l’acquisition de la liberté, p. 186-191.

Courtois, Chr. (1955-56) : “La Thala de Salluste”, Rec. Const., 69, 57-69.

Crouzet, S. (2003) : “Les statuts civiques dans l’Afrique punique : de l’historiographie moderne à l’historiographie antique”, MEFRA-115-2, 655-703.

Desanges, J. (1976) : “Un curateur de la sauterelle sur la pertica de Carthage en 48-49 de notre ère”, EOS, 64, 281-286.

— (1978) : Recherches sur l’activité des Méditerranéens aux confins de l’Afrique, Coll. EFR ? ?

— (1980a) : “Permanence d’une structure indigène en marge de l’administration romaine : la Numidie traditionnelle” dans Antiquités Africaines, 15, 77-89.

— (1980b) : Pline l’ancien, Histoire naturelle, Livre V, 1-46 (l’Afrique du Nord), Texte établi, traduit et commenté Paris.

— (1989) : “Saltus et vicus P (h) osphorianus en Numidie”, L’Africa Romana, 6, 283-291.

— (1990) : “La localisation du ‘Beau-Promontoire’ de Polybe”, Karthago, 22, 21-32.

— (1991) : L’Afrique romaine et libyco-berbère, in : Nicolet 1991, 627-656.

— (1997) : “Thugga dans les sources littéraires” in : Khanoussi & Maurin 1997, 61-73.

— (2004) : “De la Marmarique à la Maurétanie. Nouvelles données en matière de mouvements de population”, Ant. Afr., 37 (2001), 81-91.

Di Vita-Évrard, G. (1986) : “la Fossa Regia et les diocèses d’Afrique proconsulaire”, L’Africa Romana, 3 (1985), 31-58.

— (1997) : “Thugga : les ‘autoriés’ de la ciuitas (résumé)”, in : Khanoussi & Maurin 1997, 75-76.

Dubuisson, M. (1989 : “Delenda est Carthago. Remise en question d’un stéréotype”, Studia Phoenicia, 10 : Punic Wars, Leuven, 279-287.

Dubuloz, J. (2003) : “Territoire et patrimoine urbains des cités romaines d’Occident (ier siècle av. J.-C.- iiie siècle ap. J.-C.”, MEFRA 117, 921-957.

Dupuis, X (1996) : “La concession du ius Italicum à Carthage, Utique et Lepcis Magna : mesure d’ensemble ou décisions ponctuelles”, Splendidissima ciuitas. Etudes d’histoire romaine en hommage à François Jacques, Paris, 57-65.

Duruy, V. (1880) : Histoire des Romains, II, Paris.

Duval, N (1989) : “Inventaire des inscriptions latines païennes de Sufetula”, MEFRA, 403-488.

Fantar, M.-H. (1989) : “Regulus en Afrique”, Studia Phoenicia, 10 : Punic Wars, Leuven, 75-84.

Ferchiou, N. (1977) : “Notes sur deux inscriptions de Tunisie”, Les Cahiers de Tunisie, 25, n ° 99-100, 9-20.

— (1986) : “Nouvelles données sur un fossé inconnu en Afrique proconsulaire et sur la Fossa Regia”, Histoire et archéologie de l’Afrique du Nord, IIIe colloque international, Montpellier, 1985, Paris, 351-366.

— (1995) : “Camps et vétérans dans la moyenne vallée de l’oued Miliane : les pagi Fortunalis et Mercurialis et la colonie d’Uthina”, MEFRA, 107, 137-181.

Fishwick, D. (1995) : “De la Carthage punique à la Carthage romaine, la levée de l’interdit”, L’Afrique du Nord antique et médiévale : Monuments funéraires, institutions autochtones, 5e colloque international sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord, (Pau 1993), 235-245.

— (1996) : “On the origins of Africa Proconsularis, III : The era of the Cereres again”, AntAfr, 32, 13-36.

France, J. (2005) : “La mise en place de l’impôt provincial sous le règne d’Auguste en Aquitaine et dans le nord de l’Hispanie : un bilan”, L’Aquitaine et l’Hispanie septentrionale à l’époque julio-claudienne. Organisation et exploitation des espaces provinciaux. 4e colloque Aquitania, Saintes, septembre 2003, Aquitania, suppl. 13, Bordeaux.

— (2006) : “Tributum et stipendium. La politique fiscale de l’empereur romain”, RHDFE (janvier-mars).

Gascou, J. (1969) : “Inscriptions de Tebessa”, MEFRA, 537-600. — (1971) : “Municipia Civium Romanorum”, Latomus, 30, 133-141.

— (1972, 1) : La politique municipale de l’empire romain en Afrique proconsulaire de Trajan à Septime sévère, Coll. EFR 8, Rome.

— (1972, 2) : “Lepti Minus, colonie de Trajan ?”, Ant. Afr, 6, 137-143.

— (1976) : “Les curies municipales, origines puniques ou italiennes ?”, AntAfr, 10, 33-48.

— (1979) : “L’emploi du terme respublica dans l’épigraphie latine d’Afrique”, MEFRA, 91, 383-398.

— (1980) : “Les pagi carthaginois”, Villes et campagnes dans l’empire romain (éd. de Février P. A. et Leveau, Ph.), Aix en Pr.-Marseille, 139-175.

— (1982a) : “La Politique municipale en Afrique du Nord, I. De la mort d’Auguste au début du iiie siècle”, ANRW, II. 10.2, 139-229.

— (1982b) : “La politique municipale de Rome en Afrique du Nord II. Après la mort de Septime Sévère”, ANRW, II. 10.2, 230-320.

— (1983) : “Pagus et Castellum dans la Confédération Cirtéenne”, AntAfr, 175-207.

— (1984a) : “La carrière de Marcus Caelius Phileros”, AntAfr, 20, 105-120.

— (1984b) : “Les magistratures de la Confédération Cirtéenne”, BAC, 17, 323-335.

— (1988) : “Y avait-il un pagus carthaginois à Thuburbo Maius”, AntAfr, 67-80.

— (1990) : “La praefectura iure dicundo dans les cités de l’Afrique romaine”, L’Afrique dans l’Occident romain, ier siècle av. J.-C.-ive siècle ap. J.-C., Actes du colloque organisé par l’école française de Rome sous le patronage de l’INAA, décembre 1987, Rome, 367-380.

— (1992a) : “Sur une inscription de Volubilis”, AntAfr, 28, 133-138.

— (1992b) : “Vici et provinciae d’après une inscription de Banasa”, AntAfr, 161‑172.

— (1996) : “À propos d’une inscription de Furnos Minus (CIL, VIII, 14571 + ILT., 1267)”, ZPE, 1993, 144-152.

— (1997) : “Conservator pagi (d’après l’inscription de Thugga CIL, VIII, 27374)” in : Khanoussi & Maurin 1997, 97-104.

— (1998) : “Remarques sur les undecimprimi”, AA, 34, 93-102.

— (1999) : “un municeps et patronus pagi de Thugga”, AntAfr, 35, 71-75.

— (2003) : “Les statuts des villes africaines : quelques apports dus à des recherches récentes”, in : Bost et al. 2003, 231-246.

— (2004-2005) : “Sur le statut de quelques villes de Numidie et de Maurétanie Césarienne”, AntAfr, 40-41, 259-267.

Ghaki, M. (1997) : “Épigraphie libyque et punique à Dougga (TBGG)”, in : Khanoussi & Maurin 1997, 27-45.

Girard, P. F. et Senn, F. (1977) : Les lois des Romains, lieu d’édition ? ? ?

Gregori, G.-L. (1991) : “Gaio Silio Aviola, patrono di Apisa Maius, Siagu, Themetra e Thimiligua”, L’Africa Romana, 8 (1990), 229-237.

Gsell, St. (1913-1920) : Histoire ancienne de l’Afrique du Nord, 8 vol., 3e éd. Paris.

Guery, R. et H.-G. Pflaum (1976) : “Dédicace à Cybèle provenant d’Oum Kreckreche (Renier, Oued Zenati)”, BAA, 5 (1971-1974), 169-172.

Heurgon, J. (1969, 1) : “Inscriptions étrusques de Tunisie”, CRAI, 526-551.

— (1969, 2) : “Les Dardaniens en Afrique”, REL, 47, 284-294.

Hurlet, Fr. (1997) : Les collègues du prince sous Auguste et Tibère, Coll. EFR 227, Rome.

— (2002) : “Le consensus et la Concordia en Occident (ier -iiie siècles apr. J.-C. réflexions sur la diffusion de l’idéologie impériale”, Idéologies et valeurs civiques dans le Monde Romain, Hommage à Claude Lepelley, 163-178.

— (2006) : Le proconsul et le prince d’Auguste à Dioclétien, Bordeaux.

Ibba, A., a cura di (2006) : Uchi Maius 2, Collana diretta da M. Khanoussi et A. Mastino, Sassari.

Jacques, Fr. (1984) : Le privilège de liberté. Politique impériale et autonomie municipale dans l’Occident romain (161-244), Paris.

— (1984) : “La questure municipale dans l’Afrique du Nord romaine”, BAC, 17b (1981), 211-224.

— (1991) : “‘Municipia libera’ de l’Afrique proconsulaire”, in : Epigraphia, Actes du colloque en mémoire de Attilio Degrassi, mai 1988, Coll. EFR, Rome, 583-606.

— (1992) : Les cités de l’Occident romain (Documents traduits et commentés), Paris.

— et Scheid, J. (1990) : Rome et l’intégration de l’Empire, 44 av. J.-C./260 ap. J.-C., I : Les structures de l’empire romain, Paris.

Kallala, N. (1999) : “Ciuitas Titulitana : Mahjouba (région du Kef ; au nord-ouest de la Tunisie)”, Africa 17, 87-95.

— (2000) : “De Sicca au Kef (au nord-ouest de la Tunisie), histoire d’un toponyme”, Africa, 18, 77-104.

— (2004) : “Musulamii et Siccenses”, L’Africa Romana, 15 (2002), 407-419.

— (2006) : “Une dédicace à un génie du lieu de Mahjouba (l’antique Tituli)”, Actes du 4e colloque international sur l’histoire des Steppes tunisiennes, Sbeitla, session 2003, 31-38.

Khanoussi, M. (1993) : “Thugga (Dougga) sous le Haut-Empire : une ville double ?”, L’Africa Romana, 10, 597-602.

— (1997) : “Epigraphie et constructions publiques”, in : Khanoussi & Maurin 1997, 117-125.

— (2002) : “Une nouvelle famille équestre de Sicca Veneria El Kef) en Afrique proconsulaire”, L’Africa Romana, 14 (2000), pages ? ? ?

— (2003) : “L’évolution urbaine de Thugga (Dougga) en Afrique proconsulaire : de l’agglomération numide à la ville africo-romaine, CRAI, 131-152.

— (2004) : “Neptune, Rex Pelagicus, dans le municipe de Sufetula (Sbeïtla, Tunisie)”, CRAI, 1153-1165).

Khanoussi, M. et M. Ghaki (1997) : “Ulules : le nom d’Ellès dans l’Antiquité”, BAC, 128.

Khanoussi, M. et A. Mastino (1997) : Uchi Maius 1, Scavi e ricerche epigraphiche in Tunisia, Sassari.

— (2000) : “Nouvelles découvertes archéologiques et épigraphiques à Uchi Maius (Henchir ed-Douamis, Tunisie)”, CRAI, 1267-1323.

Khanoussi, M. et L. Maurin (1997) : Dougga (Thugga). Études épigraphiques, Bordeaux.

— (2000) : Dougga, fragments d’Histoire. Choix d’inscriptions latines éditées, traduites et commentées (Ier -IVe siècles), Bordeaux Tunis.

— (2002) : Mourir à Dougga. Recueil des inscriptions funéraires, Bordeaux Tunis.

Korneman, E. (1901) : “Die Caesarische Kolonie Karthago und die Einführung römischer Gemeindeordnung in Africa”, Philologus, 402-426.

Lancel, S. (1972-1991) : Actes de la conférence de Carthage en 411 (4 vol.), Paris.

— (1984) : “Études sur la Numidie d’Hippone au temps de Saint Augustin. Recherches de topographie ecclésiastiques”, MEFRA, 96 (2), 1085-1113.

— (1992) : Carthage, Paris.

Le Bohec, Y. (1989) : “Inscriptions inédites ou corrigées concernant l’armée romaine d’Afrique”, AntAfr, 25, 191-226.

Lefebvre, S. (2002) : “L. Pompeius [[Manlianus]] de Volubilis”, L’Africa Romana, 14 (2000), 1729-1742.

Le Glay, M. (1968) : “Les Flaviens et l’Afrique”, MEFR, 80, 201-246.

— (1985) : “Les premiers temps de la Carthage romaine : pour une révision des dates”, BAC, 19 (1983), 235-248.

— (1990) : “La place des affranchis dans la vie municipale et religieuse”, MEFRA, 621-638.

Lepelley, Cl. (1979) : Les cités de l’Afrique romaine au Bas-Empire. I : La permanence d’une civilisation municipale, Paris.

— (1981) : Les cités de l’Afrique romaine au Bas-Empire. II : Notices d’Histoire municipale, Paris.

— (1997) : “Thugga au iiie siècle : la défense de la liberté” in : Khanoussi & Maurin 1997, 105-114.

— (1999a) : “De la Carte de Pierre Salama (1947) aux études récentes sur les frontières de la Byzacène”, in : Lepelley & Dupuis 1999, 11-21.

— (1999b) : “L’apport d’actes des martyrs nouvellement découverts à la connaissance de la géographie historique de l’Afrique proconsulaire”, BSNAF, 205-221.

— (2004) : “Une inscription d’Heraclea Sintica (Macédoine) récemment découverte, révélant un rescrit de l’empereur Galère restituant des droit à la cité”, ZPE, 146, 221-231.

Lepelley, Cl. et X. Dupuis, éd. (1999) : Frontières et limes géographiques de l’Afrique du Nord antique, Paris, Sorbonne.

Le Roux, P. (1992-1993) : “Vicus et castellum sous Lusitanie sous l’Empire”, Historia Antigua, 10-11, 151-160.

— (1995) : Romains d’Espagne. Cités et politique dans les provinces, iie siècle av. J.-C.- iiie siècle ap. J.-C., Paris.

Leveau, Ph. (1993) : “Territorium urbis. Le territoire de la cité romaine et ses divisions : du vocabulaire aux réalités administratives”, REA, 95, 3-4, 459-471.

— (2002) : “Les incertitudes du terme villa et la question du vicus en Gaule narbonnaise”, RAN, 35, 5-26.

Loriot, X. et Chr. Badel, dir. (1993) : Sources d’Histoire romaine, Paris.

Mahjoubi, A. (1960) : “Découverte d’une nouvelle cité romaine à Henchir el-Faouar”, CRAI, 382-391.

— (1978) : Recherches d’histoire et d’archéologie à Henchir el-Faouar (Tunisie), la cité des Belalitani Maiores, Tunis.

Maier J.-L. (1973) : L’épiscopat de l’Afrique romaine, vandale et Byzantine.

Manfredi, L.-I. (2003) : La politica Amministrativa di Cartagine in Africa, Rome.

Mattingly, D. (2001) : “Nouveaux aperçus sur les Garamantes : un État saharien ?”, Antiquités Africaines : l’Afrique du Nord de la protohistoire à la conquête arabe, 37, Paris.

Maurin, L. (1967) : “Thuburbo Maius et la paix vandale”, CT, 57-60 (= Mélanges d’archéologie et d’histoire offerts à Charles Saumagne), 225-254.

— (1978) : Saintes antiques.

— (1995) : “Pagus Mercurialis veteranorum Medelitanorum : Implantations vétéranes dans la vallée de l’oued Miliane. Le dossier épigraphique”, MEFRA, 107, 97-135.

— (1998) : Uthina (Oudhna) dans le nord-est de l’Afrique proconsulaire, in : Ben Hassen & Maurin 1998, 209-242.

— (2003) : Carte Nationale des sites archéologiques et des monuments historiques : Bir Mcherga (028). Tunis.

— et J. Peyras (1991) : “Romanisation et traditions africaines dans la région de Bir Mcherga”, CT, 43, 155-156, 105-148.

Mesnage, J. (1912) : L’Afrique chrétienne, Évêchés et ruines antiques, Paris.

— (1913) : Romanisation de l’Afrique (Tunisie, Algérie, Maroc), Paris.

M’charek, A. (1999) : “De Zama à Kairouan : la Thusca et la Gamonia”, Hommages à P. Salama, Paris, 139-183.

— (2006) : “Faustiana en Byzacène : un ancien domaine de Q. A(nicius) F(austus) en pays musulame”, Actes du 4e colloque international sur l’histoire des steppes tunisiennes (Sbeïtla, 2003), Tunis, 61-82.

— (2006) : “Deux cités voisines d’Afrique proconsulaire, Uthina/Oudhna et Thimida Regia/Mohammedia : enquête historique et archéologique”, Bulletin de la Soc. Fr. d’Arch. classique, 36 (2004-2005), 190-194.

Mommsen, Th. (1985) : Histoire romaine, Röm. Geschichte, 3 vol. 1er éd. 1853-1856., trad. fr. Abrégée, avec introduction de Cl. Nicolet, Paris.

Müller, L. (1861) : Numismatique de l’ancienne Afrique, 2, Copenhague.

Nadari, L. (2006) : Entre coloni et Musulamii. Une opération de délimitation des terres sous Trajan dans la vallée de l’Oued Sarrat, Actes du 5e colloque international sur l’histoire des Steppes tunisiennes (Sbeitla, 2006), Tunis, 2008, 175-183.

Navarro Caballero, M. et J.-M. Roddaz, éd. (2003) : La transmission de l’idéologie impériale dans l’Occident romain, Bordeaux - Paris.

Nicolet, Cl. (1988) : L’inventaire du monde. Géographie et politique aux origines de l’Empire romain. Paris.

—, dir. (1991) : Rome et la conquête du monde méditerranéen. II, Genèse d’un empire, 3e éd., Paris.

Pallu de Lessert, C. (1911) : “Les colonies attribuées à César (coloniae Iuliae) dans l’Afrique romaine”, Mém. des antiquaires de France, 71, 29-110.

Peyras, J. (1993) : “La gens des Afri”, Encyclopédie berbère, II, Ad-Aguh-n-Tahlé.

Pflaum, H.-G. (1953) : “Borne de Ksar Mahidjiba”, Soc. Arch. Hist. Et Géog. Du département de Constantine, 68, 217-228 (= Scripta varia, I, 41-52).

— (1956) : “Remarques sur l’onomastique du castellum Celtianum”, Carnuntina, Römische Forschungen in Niederösterreich, III, 126-151 (= Scripta varia, I, 87-112).

— (1957) : “Onomastique de Cirta”, Limes Studien, 96-133 (= Scripta varia, I, 161-198).

— (1968) : “Les juges des cinq décuries originaires d’Afrique romaine”, AntAfr, 2, p. 153-195.

— (1959) : “La nomenclature des villes africaines de ‘Lepcis magna’ et ‘Lepti minus’”, BSAF, 84-92.

— (1974/75) : “Remarques sur l’onomastique du castellum Tidditanorum, BCTH 10-11, fasc. B, 9-43.

— (1970) : “La romanisation de l’ancien territoire de la Carthage punique à la lumière des découvertes épigraphiques récentes”, AntAfr, 4, 75-117.

Picard, G.-Ch. (1954) : “Rapport sur l’activité du service des Antiquités et de la mission archéologique française pendant l’année 1953”, BAC, 1954, 107-112 (Inscription du vicus Bovius).

— (1966a) : “Le conventus ciuium romanorum de Mactar”, Africa I, 65-84.

— (1966b) : “L’administration territoriale de Carthage”, Mélanges d’Archéologie et d’Histoire offerts à André Piganiol, 3, Paris, 1257-1265.

— (1969-1970) : “Le pagus dans l’Afrique romaine”, Karthago, 15, 3-12.

— (1983) : “Est-il possible d’écrire une histoire de Carthage ?”, Atti I Congr. di Studi Fenici e punici, Rome, 5-10 nov. 1979, Rome, 279-283.

— (1986) : “Le statut politique de Mactar de Trajan à Marc Aurèle”, L’Africa Romana, 4, 461-467.

— (1990) : La civilisation de l’Afrique romaine, deuxième éd. mise à jour, Études Augustiniennes, Paris.

—, Mahjoubi, A. et Beschaouch, A. (1963) : “Pagus Tusca et Gunzuzi”, CRAI, 121-130. Poinssot, L. (1907) : “Note sur la Fossa regia”, CRAI, 466-481.

— (1913) : “Note sur une inscription de Koudiet Es-Souda (Tunisie)”, CRAI, 424-428.

— (1920) : “La ciuitas Mizigitanorum et le pagus Assalitanus”, CRAI, 285-288. Poinssot, Cl. (1962) : “immunitas perticae Carthaginensium”, CRAI, 55-76.

— (1966) : “Aqua Commodiana civitatis Aureliae Thuggae” in : Mélanges d’archéologie, d’épigraphie et d’histoire offerts à J. Carcopino, Paris, 771-786.

— (1969) : “M. Licinius Rufus, patronus pagi et civitatis Thuggensis”, BAC, 1969, 215-258.

— (1983) : Les ruines de Dougga, Tunis, 2e éd.

Quoniam, P. (1950) : “À propos d’une inscription de Thuburnica (Tunisie), Marius et la romanisation de l’Afrique”, CRAI, 332-336.

— (1953) : “Inscriptions latines de la région de Souk el-Arba et Souk el-Khmemis”, Khartago, 4, 137-151.

Reboud V. (1885) : “Excursion dans la Maouna et ses contreforts (deuxième partie) : IIII. Henchir de Guelaat-Bou-Adjem ou Bou-Atfan, sur l’oued Cheniour (25 et 26 avril 1882)”, Recueil des notices et mémoires de la société archéologique du département de Constantine, 23, 23-60.

Romanelli P, (1924) : “Del Nome delle due Leptis Africanae, Rendiconti della Reale Acc. Naz. dei Lincei 33, 253-262.

Ruggeri, P. et R. Zucca (1994) : “Nota preliminare sul pagus et sulla colonia di Uchi Maius (Henchir ed-Douamis - Tunisia)”, L’Africa Romana, 10 (Déc. 1992), 646-671.

Salama, P. (1963) : “Une borne milliaire archaïque de l’Afrique romaine”, CRAI, 142-148.

— (1964-1965) : “Le milliaire archaïque de Lorbeus”, Mélanges de Carthage offerts à Ch. Saumagne, 97-115.

Saumagne, Ch. (1928) : “Observation sur le tracé de la Fossa Regia”, RAL, série 4, vol. 6, CCCXXXV, 451-459.

— (1928-1929) : “Vestiges de la colonie de C. Gracchus à Carthage”, BAC, 648-664.

— (1963) : “Le Byzacium protoromain. Villes libres, stipendiarii, liberi Massinissae”, Cahiers de Tunisie, 11, 47-62.

— (1965) : Le droit latin et les cités romaines sous l’Empire. Essais critiques, Paris. Sebai Ladjimi, L. (s. d.) : Index général des inscriptions latines païennes de Carthage, Tunis.

— (2005) : La colline de Byrsa à l’époque romaine, étude épigraphique et état de la question, Karthago 26.

Seston, W. (1967/1) : “Remarques sur les institutions politiques et sociales de Carthage, d’après une inscription latines de Thugga”, CRAI, 1967, 213-223.

— (1967/2) : “Des ‘portes’ de Thugga à la ‘constitution’ de Carthage”, Revue Historique, 277-294.

Shaw, Brent. D. (1981) : “The elder Pliny’s african Geography”, Historia, 30, 424-471.

Sznycer, M. (1997) : “Notes sur le mot SYW’ T dans l’inscription du Djebel Messouj”, Reppal, 10, 133-139.

Tarpin, M. (2002) : Vici et Pagi dans l’Occident romain, Coll. EFR 299.

Teutsch, L. (1962) : Das Städtewesen in Nordafrika in der Zeit von C. Gracchus bis zum Tode des Kaisers Augustus, Berlin.

Thomasson B. E. (1996) : Fasti Africani. Senatorische und ritterliche Amtsträger in den römischen Provinzen Nordafrikas von Augustus bien Diokletian, Stockholm.

Veyne, P. (1958) : “Deux inscriptions de Vina”, Karthago, 9, 91-109.

Vittinghoff, F. (1951) : Römische kolonisation und Burgerreschtspolitik unter Caesar und Augustus, Mayence, Verlag der Akademie der Wissenschaften und der Litteratur in Mainz.

Warmington, B.-H. (1961) : Histoire et civilisation de Carthage, Paris.

Welch, K.-E. (1995) : “The office of Praefectus Fabrum in the Late republic”, Chiron, 25, 131-145.

Zevi, F. et A. Tchernia (1969) : “Amphores de Byzacène au Bas-Empire”, AntAfr, 3, 1969, 173-214.

© Ausonius Éditions, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search