Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le proconsul et le prince d’Auguste à Dioclétien

 | 
Frédéric Hurlet

Remerciements

Texte intégral

1Ce livre est la version remaniée du mémoire inédit de mon Habilitation à Diriger des Recherches, soutenue à l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux 3 le 6 décembre 2003 devant un jury composé de M. Christol, W. Eck, J.-L. Ferrary, L. Maurin (Président), J.-M. Roddaz et M. Sartre. J’ai bénéficié tout au long des dernières années d’aides multiples de la part de personnes et d’institutions envers lesquelles ma dette est énorme. Je tiens à remercier chaleureusement en premier lieu J.-M. Roddaz pour la confiance qu’il n’a cessé de m’accorder depuis mon arrivée en France en 1990. Il a bien voulu “patronner” les travaux qui ont été soumis à l’évaluation d’un jury dans le cadre de l’Habilitation à Diriger des Recherches et a jugé le mémoire inédit digne d’intérêt pour une publication à Ausonius. Le directeur des Publications, J. France, en a aussitôt accepté le principe et m’a offert l’hospitalité scientifique en accueillant ma monographie dans la collection “Scripta Antiqua” ; qu’il en soit remercié. Je tiens à exprimer une reconnaissance toute particulière à J.-L. Ferrary. Ses cours du mercredi matin à l’École Pratique des Hautes Études, auxquels j’assistais régulièrement, m’ont poussé à poursuivre mes recherches et ont été pour beaucoup dans le choix même du sujet de ce livre. Malgré l’éloignement géographique, je n’ai cessé d’être en contact avec W. Eck, qui m’a toujours encouragé et que je remercie pour avoir accepté de siéger dans le jury. Je n’oublie pas ceux et celles qui ont été à un moment ou un autre mes collègues et amis d’histoire ancienne de l’Université François-Rabelais de Tours, Br. Beaujard, J. Cels-Saint-Hilaire, J.-Chr. Couvenhes, N. Gauthier, Chr. Hugoniot, H. Inglebert, G. Miroux et S. Milanezi, pour leurs nombreux conseils pédagogiques et scientifiques ; je dois également beaucoup à M. Sartre pour m’avoir chaleureusement accueilli à Tours en 1995 et toujours soutenu. A. Suspène et Fr. J. Vervaet ont accepté de relire la quasi-totalité des pages de ce livre et m’ont évité de commettre bien des erreurs, de forme comme de fond ; je leur en suis très reconnaissant. Cl. Lepelley a suivi avec bienveillance mes travaux et je n’oublie pas qu’il m’avait signalé il y a plusieurs années l’intérêt scientifique que représenterait une étude comparée des pouvoirs et fonctions exercés par les proconsuls d’Afrique et d’Asie. J’ajouterai à cette liste le nom de mon ami S. Aounallah, qui m’a fait partager sa passion pour l’Afrique romaine. Le CNRS a eu également une grande part dans la publication de ce livre en m’accueillant comme chercheur à part entière pour deux années dans le cadre d’une délégation (2001-2003) et en me permettant à ce titre d’achever mes recherches dans les meilleures conditions. Je terminerai en associant à ces remerciements l’Université de Nantes, où j’ai été recruté comme Professeur d’Histoire romaine en 2004 et dont le Conseil Scientifique a fourni une aide financière pour la publication de ce livre.

© Ausonius Éditions, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540