Version classiqueVersion mobile

Architecture romaine d’Asie Mineure

 | 
Laurence Cavalier

Quatrième partie. Formules et motifs décoratifs employés dans l’architecture de Xanthos

Chapitre III. Les ordres

Texte intégral

Ordre dorique

1Des éléments de frise dorique ont été remployés dans le théâtre et l’on peut imaginer qu’ils appartenaient au premier état de celui-ci.

2Un portique sans doute datable de la fin de l’époque hellénistique, et dont quelques éléments ont été remployés dans les substructions du portique est de l’agora supérieure, était d’ordre dorique.

3L’arc de S. M. Priscus est le monument de Xanthos qui a utilisé le plus tardivement cet ordre.

  • 1 Le Roy 1991, 341-351.
  • 2 Dardaine & Frézouls 1985, 216.
  • 3 Coulton 1983, 1-20.
  • 4 Dardaine & Frézouls 1985, 215.

4A l’époque hellénistique, l’ordre dorique est utilisé au Létôon, au temple d’Apollon, au portique nord du temenos et au théâtre1. On notera que cet ordre est utilisé à l’époque de Claude dans la vallée du Xanthe, à Sidyma où l’on trouvait un temple et un portique2. L’ordre dorique se maintient relativement tard, en tout cas plus tard qu’ailleurs3, dans la vallée où l’on construit en 100 l’arc de Mettius Modestus à Patara (pl. 79, fig. 222) et où la tombe de Flavia Namnè de Sidyma date de la fin du ier ou du début du iie siècle p.C.4 (pl. 87, fig. 250).

Ordre ionique

5L’ordre le plus anciennement connu à Xanthos est l’ordre ionique qui a été employé au monument des Néréides. En dehors de cet édifice classique, nous ne possédons que le curieux bloc fragmentaire de frise, dont le décor est apparenté à la frise du temple d’Artémis du Létôon et qui pourrait provenir d’un édifice ionique (ou corinthien) hellénistique disparu. Pour l’époque romaine, nous n’avons conservé que de pauvres fragments de chapiteaux difficilement datables.

6L’ordre ionique est en revanche largement représenté au Létôon : au temple de Léto à l’époque hellénistique, aux portiques doubles d’époque impériale.

Ordre corinthien

7L’ordre corinthien domine l’architecture monumentale de Xanthos. Il a été employé dès la fin de l’époque hellénistique, dans un monument dont un seul chapiteau témoigne de l’existence. Mais surtout, c’est l’ordre que l’on a choisi lorsque la ville a connu son grand aménagement urbanistique à partir de la deuxième moitié du iie siècle p.C. et sous les Sévères : l’ordre corinthien règne sur les deux grandes places à portiques, au théâtre et peut-être au nymphée. Cette adoption de l’ordre corinthien, qui remplace progressivement les ordres dorique et ionique, est un des apports de l’architecture romaine en Asie Mineure. On note que cet ordre est déjà utilisé à l’époque hellénistique au Létôon, dans la cella du temple de Léto.

8Le fait que l’ordre dorique se maintienne assez tard au ier siècle p.C. à Xanthos montre que l’architecture de la ville évolue comme celle du reste de la Lycie qui semble avoir hésité à adopter les modes décoratives romaines. La victoire de l’ordre corinthien à partir de la fin du IIe siècle p. C. est la preuve que Xanthos ne montre plus aucun conservatisme régional et s’est fondue dans l’uniformité romaine du temps.

Notes

1 Le Roy 1991, 341-351.

2 Dardaine & Frézouls 1985, 216.

3 Coulton 1983, 1-20.

4 Dardaine & Frézouls 1985, 215.

© Ausonius Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search