Version classiqueVersion mobile

Architecture romaine d’Asie Mineure

 | 
Laurence Cavalier

Troisième partie. Techniques et formes des constructions à l’Époque romaine

Chapitre I. Matériaux

Texte intégral

Bois

  • 1 Hodge 1960, 77-88.

1Le bois étant un matériau de construction commode et largement disponible en Lycie à l’époque romaine, il a bien sûr été utilisé à Xanthos. D’abord pour construire les charpentes : Les architraves-frises de l’agora romaine sont recreusées à l’arrière, à chaque extrémité, pour recevoir les solives. Les corniches-simas de la même agora montrent des encoches au lit d’attente destinées à recevoir les chevrons de la couverture, taillés en sifflet1.

2Il est vraisemblable que des poutres de bois soutenaient le plancher de la basilique civile ; on voit en tout cas à l’intérieur de la nef orientale du rez-de-chaussée, entre les portes 1 et 2, au niveau de la cinquième assise du mur de façade, une encoche qui pourrait convenir à l’installation d’une poutre.

3Le bois a été utilisé à Xanthos comme ailleurs pour fabriquer les huisseries, comme le prouve la cavité d’encastrement visible dans le linteau de la porte 1 de la basilique civile.

Brique crue

4On n’a aucune trace sûrement datable de ce matériau qui était probablement utilisé dans la région, comme il l’est encore aujourd’hui.

Brique cuite

5On a retrouvé peu de témoins de l’utilisation de la brique cuite à Xanthos. On notera par exemple qu’aucune tuile n’a été mise au jour lors des fouilles de l’agora romaine. Les derniers sondages effectués dans la basilique civile ont en revanche mis en évidence de nombreux fragments de tuiles qui ont apparemment servi au comblement de la citerne aménagée sous la nef centrale de l’édifice. On ne peut évidemment pas dater ces fragments.

6Les citernes qui occupaient probablement toute la longueur de la nef occidentale du rez-de-chaussée de la basilique civile étaient voûtées. La brique cuite associée à du mortier a été utilisée pour fabriquer ces voûtes, suivant une technique qui se généralise à l’époque romaine et perdure pendant l’époque byzantine, ce qui ne constitue donc pas un critère de datation.

Pierre

7Les édifices de Xanthos sont majoritairement construits en calcaire dur local. Celui-ci est employé dans la construction des murs, mais aussi pour réaliser les parties de l’édifice qui reçoivent une décoration architecturale.

8Dans plusieurs cas, ce calcaire dur est associé à un calcaire plus tendre : dans les thermes II, dans le complexe agora supérieure-basilique civile et encore dans certaines parties du rempart.

9Le granit a été utilisé pour la fabrication de colonnes monolithes de module assez faible. Il est vraisemblable qu’il était importé par mer des carrières de Troade et qu’il atteignait Xanthos à partir du port de Patara.

10Le marbre a peu été utilisé à Xanthos. On a découvert à ce jour sur le site quelques colonnes, seulement trois chapiteaux en marbre (RE109, NY011, NY012) et une base de colonne apparemment byzantine (BN007). Aucun bloc d’entablement n’a été, à ma connaissance, réalisé dans ce matériau. La provenance des marbres de Xanthos n’est pas connue. On sait que les marbres utilisés en Pamphylie à l’époque romaine proviennent des carrières du Proconnèse et il est possible qu’il en ait été de même à Xanthos. Le marbre dans lequel a été sculptée la statue de cuirassé retrouvée en 2000 au pied du dipylon semble à l’œil nu très proche de celui des statues impériales retrouvées à Pergé, mais l’origine des marbres pergéens n’est pas connue.

  • 2 Tout vestige de ce mausolée, situé par Ch. Fellows dans la plaine au pied sud de l’acropole lycien (...)
  • 3 Rodenwaldt 1933, 181-213.
  • 4 Walker et al. 1983, 172.
  • 5 Coupel & Demargne 1976, 451-461.
  • 6 Id. ibid., 175.

11Le marbre était cependant prisé des riches Xanthiens à l’époque romaine : deux sarcophages attiques en marbre du Pentélique ont été retrouvés dans un mausolée2 par l’expédition Fellows. La décoration de ces sarcophages importés, conservés aujourd’hui au British Museum, les placerait vers la fin du iie siècle p.C.3 Un autre sarcophage en marbre, orné de scènes de chasse, proviendrait de Phrygie4. Dans le mausolée de la nécropole orientale hors les murs, P. Demargne a retrouvé un sarcophage attique fragmentaire5, d’après lui probablement importé dans la même cargaison que les deux précédents6.

Métal

12L’utilisation du métal dans les constructions d’époque romaine est attestée par l’existence de mortaises pour goujons métalliques, mais on verra plus loin que les scellements horizontaux et verticaux se font rares à l ‘ époque romaine.

Notes

1 Hodge 1960, 77-88.

2 Tout vestige de ce mausolée, situé par Ch. Fellows dans la plaine au pied sud de l’acropole lycienne, a aujourd’hui disparu.

3 Rodenwaldt 1933, 181-213.

4 Walker et al. 1983, 172.

5 Coupel & Demargne 1976, 451-461.

6 Id. ibid., 175.

© Ausonius Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search