Version classiqueVersion mobile

La res publica et sa décadence

 | 
Georgios Vassiliades

Remerciements

Texte intégral

1Le présent ouvrage est une version largement remaniée de ma thèse de doctorat, soutenue à l’Université Paris-Sorbonne en novembre 2016. Je souhaite adresser d’abord mes remerciements les plus chaleureux à ma directrice de recherche Mme le Professeur Michèle Ducos. C’est grâce à ses relectures patientes, ses remarques toujours précises et précieuses, ses conseils, et surtout son soutien moral, que j’ai pu mener à terme cette étude.

2Il convient aussi de remercier le président du jury de soutenance, M. Charles Guittard, Professeur à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, ainsi que les autres membres du jury, M. Dominique Briquel, Professeur émérite à l’Université Paris-Sorbonne, Mme Marie Ledentu, Professeur à l’Université Jean Moulin – Lyon 3, Mme Sabine Luciani, Professeur à l’Université Aix-Marseille, et M. Alexandre Grandazzi, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne. La relecture attentive de ma thèse et leurs suggestions constructives lors de la soutenance et dans les rapports de soutenance m’ont beaucoup aidé à améliorer ce travail.

3Ce serait une omission de ma part, si je n’adressais pas mes remerciements aux Éditions Ausonius et personnellement à M. Olivier Devillers, Professeur à l’Université Bordeaux Montaigne et directeur des publications, pour l’intérêt dont ils ont fait preuve par rapport à ma proposition de publication. Je suis en outre reconnaissant envers les relecteurs anonymes pour leurs précieux commentaires et suggestions.

4J’exprime aussi ma profonde gratitude à la Fondation Leventis et à la Fondation Saripolou, qui m’ont soutenu financièrement pendant mes études de Master et de Doctorat à l’Université Paris-Sorbonne. Je tiens encore à remercier mon Équipe de recherche EA 1491-EDITTA et l’École Doctorale I (Mondes anciens et médiévaux), qui, en plus de leur accueil chaleureux, ont eu aussi la gentillesse de me rembourser plusieurs fois mes frais de déplacement en France et à l’étranger pour participer à des colloques relatifs à mes études. Ma reconnaissance va aussi à la Fondation Hardt qui m’a offert une bourse de recherche, grâce à laquelle j’ai pu effectuer un séjour de recherche très utile pour l’achèvement de ce travail.

5Je voudrais aussi témoigner ma gratitude à M. Spyridon Tzounakas, Professeur à l’Université de Chypre, et M. Stephen Oakley, Professeur à l’Université de Cambridge pour leurs conseils avisés sur le plan général de cette étude. Mes plus vifs remerciements vont aussi à Mme Stella Alekou, docteur en Études Latines de l’Université Paris-Sorbonne, dont les remarques ont été très utiles pour améliorer dans ses détails le plan de cet ouvrage. Je tiens aussi à exprimer ma grande reconnaissance à M. David Engels, Professeur à l’Université libre de Bruxelles, qui a eu la bienveillance de relire certains chapitres de ce travail et de me faire des suggestions très constructives.

6Je tiens encore à adresser mes remerciements les plus sincères à tous ces amis et collègues, qui ont consacré beaucoup de temps, pour relire plusieurs chapitres de cette thèse : Mme Christine Hunzinger, M. Florian Lepetit, M. Pierre-Alain Caltot, Mme Mélanie Lucciano, M. Charles Nicolas, Mme Lucile Hermay. Leurs remarques linguistiques extrêmement utiles m’ont aidé à améliorer mon style en français.

7Un grand merci doit aller enfin à ma famille, surtout à mes parents (Loizos et Ourania Vassiliades), mais aussi à tous mes amis proches en France et à Chypre, qui ont supporté les oscillations de mon moral. Leurs encouragements, leur confiance et leur soutien m’ont été d’un grand secours pour achever ce travail.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search