Version classiqueVersion mobile

La res publica et sa décadence

 | 
Georgios Vassiliades

Avant-propos

Texte intégral

Textes et traductions :

1Nous avons utilisé pour la plupart des textes grecs et latins les textes établis dans la Collection des Universités de France (abrégée désormais CUF), en les confrontant aux autres éditions critiques. Dans les cas où le texte cité n’a pas encore été publié dans la CUF, nous avons eu recours habituellement aux collections Bibliotheca scriptorum Graecorum et Romanorum Teubneriana ou Scriptorum classicorum bibliotheca oxoniensis. Les éditions des fragments consultées accompagnent la référence citée. Sauf mention contraire, les traductions françaises sont également celles de la CUF, parfois modifiées.

2Toutes les traductions des monographies de Salluste, ainsi que des discours des Histoires sont celles d’A. Ernout (CUF 1941) avec des modifications signalées à chaque fois. En ce qui concerne Tite-Live, nous indiquerons l’édition de la CUF consultée pour chaque livre la première fois que nous allons y renvoyer dans chacune des trois parties. Par la suite, nous allons signaler seulement les modifications des traductions.

Abréviations :

3Nous utilisons de façon générale les abréviations de l’Oxford Latin Dictionary (OLD) en minuscules (ex. Liv. au lieu de LIV.) pour les auteurs romains et les sources épigraphiques latines et celles de Lidell-Scott-Jones (LSJ) pour les auteurs grecs.

4Lorsque nous renvoyons à Salluste, nous omettons le plus souvent l’abréviation du nom de l’auteur (Sal.) pour des raisons d’économie. Pour les fragments des Histoires, nous suivons le classement de Maurenbrecher (= M), en faisant la concordance avec les éditions récentes de Ramsey et de La Penna-Funari et, si besoin, avec l’édition de McGushin. Pour des raisons de commodité, nous préférons renvoyer directement aux passages contenus dans les discours et les lettres des Histoires, sans mentionner leur classement dans les diverses éditions des fragments (Oratio Lepidi = Or. Lep. ; Oratio Philippi = Or. Phil. ; Oratio Cottae = Or. Cot. ; Epistula Pompei = Ep. Pomp. ; Oratio Macri = Or. Macr. ; Epistula Mithridatis = Ep. Mith.).

5Nous employons l’abréviation AVC pour l’Ab Vrbe Condita.

6Pour les éditions des fragments (y compris les éditions des fragments des Histoires) ou d’autres recueils nous utilisons le plus souvent comme abréviation le nom de l’auteur. Dans la bibliographie finale, le lecteur peut trouver en gras, à côté de la référence citée en entier, les abréviations que nous utilisons pour certaines autres éditions des fragments et pour les dictionnaires et les encyclopédies.

7Pour les périodiques, les abréviations sont celles utilisées dans l’Année Philologique.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search