Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Avant-propos

p. 13


Texte intégral

1Cet ouvrage est issu du mémoire de mon habilitation à diriger des recherches soutenue à l’Université de Paris 1-Sorbonne en décembre 2014.

2Ma reconnaissance va à Patrice Brun qui a accepté d’être le garant de cette HDR, je le remercie pour ses encouragements et les conseils qu’il m’a donnés pour que je puisse mener à bien cette recherche. J’ai plaisir à nommer les membres du jury qui ont examiné la première version de cet ouvrage en décembre 2014 : Olivier Buchsenschutz, Jean-Paul Demoule, Dominique Garcia, Jérôme France et Colin Haselgrove. Leurs remarques et leurs conseils m’ont permis d’améliorer et d’enrichir le manuscrit.

3C’est un grand plaisir de remercier mes amis proches, en particulier Olivier Buchsenschutz, Gérard Coulon et Jacques Troadec qui ont relu et corrigé ce texte. Je les remercie pour le temps amicalement consacré et leurs remarques toujours pertinentes.

4J’ai sollicité mes collègues et amis pour réviser des datations obsolètes, je les remercie chaleureusement pour leur aide et leur disponibilité : Tony Hamon a vérifié les datations des objets du dolmen de Villaine à Sublaines et relu les chapitres concernant le Néolithique ; José Gomez de Soto m’a aidée à réviser les datations de l’âge du Bronze, en particulier pour les mobiliers de Sublaines ; Laurence Augier a contrôlé les datations de la céramique pour le Hallstatt et La Tène A provenant des fouilles anciennes de Sublaines et de certains sites de la vallée de l’Indre.

5Ma reconnaissance va à Pascale Araujo, Jocelyne Vilpoux et Laurent Bourgeau au Service régional de l’archéologie d’Orléans (DRAC du Centre) qui m’ont fourni la documentation nécessaire à cette recherche, les fichiers Patriarche, les dossiers par commune et les rapports d’opérations préventives et programmées.

6L’équipe d’AOROC, en particulier Katherine Gruel et Stéphane Verger, a mis à ma disposition les moyens techniques pour mener à bien ce travail. Je remercie en particulier le cartographe du Labex TransferS Julien Cavero qui m’a fourni les fonds de la région Centre pour le Système d’Informations Géographiques et Eneko Hiriart qui a harmonisé les illustrations.

7Je voudrais également remercier mes collègues, archéologues et historiens, maîtres de conférences et professeurs de l’Université Bordeaux-Montaigne qui ont pris en charge mes cours à l’Université pendant mon année de délégation au CNRS en 2013 et 2014 : Anne Colin, Alexis Gorgues, Sylvie Faravel, Isabelle Cartron, François Cadiou et Catherine Petit-Aupert.

8Je dois une mention toute particulière à Jérôme France, Professeur d’histoire romaine à l’Université Bordeaux-Montaigne et directeur de l’UMR 5607-Ausonius, qui n’a eu de cesse de m’encourager à accomplir ce travail.

9Ce livre est issu de recherches auxquelles j’ai consacré près de trente années. Mais il n’aurait pas pu exister sans l’engagement de tous les archéologues qui ont travaillé comme moi à l’Afan puis à l’Inrap depuis plusieurs décennies.

10C’est un grand plaisir de citer leurs noms dans les pages qui suivent et ceux qui ne sont pas cités se reconnaîtront dans les innombrables sites mentionnés.

11Ce livre est un hommage à ceux qui sont tous les jours sur le terrain, aux archéologues qui ont sauvé des milliers de sites de la destruction en région Centre depuis le milieu des années 1980.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Creative Commons - Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International - CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.