Version classiqueVersion mobile

Les voies et agglomérations romaines au cœur des Balkans

 | 
Vladimir P. Petrović

La voie romaine Aquileia - Singidunum

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La route romaine Aquileia - Singidunum reliait les régions d’Italie, à travers la Pannonie par la vallée de la Drave, en passant par Poetouio (Ptuj) et Mursa (Osjek), à la région en bordure du Danube dans la province de Mésie supérieure, et les villes de Singidunum (Belgrade) et de Viminacium (Kostolac). Depuis la région danubienne de Mésie supérieure, par un réseau de communications développé, on pouvait facilement atteindre la mer Noire, Constantinople, Thessalonique au bord de la mer Égée et la côte Adriatique, près de Lissus (Lezha). C’était l’une des plus importantes et des plus anciennes voies de communication de l’empire, utilisée pour les besoins de l’armée et du commerce. Trois itinéraires romains fournissent des données sur la route Aquileia - Singidunum : la Table de Peutinger (Tabula Peutingeriana), l’Itinéraire d’Antonin (Itinerarium Antonini) et l’Itinéraire Burdigalense (Itinerarium Hierosolymitanum). Parce que le thème de cet ouvrage couvre le territoire de la Serbie...

© Ausonius Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search